N° 538 - Rapport d'information de Mme Marie-Noëlle Battistel et M. Jean-Bernard Sempastous déposé en application de l'article 145-7 alinéa 1 du règlement, par la commission des affaires économiques sur la mise en application de la loi n° 2016-1888 du 28 décembre 2016 de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne



╨╧◀αí▒→ß>♥■  ♠L┼%▶╚%☺■   y%z%{%|%}%~%%Ç%ü%é%â%ä%à%å%ç%ê%ë%è%ï%î%ì%Ä%Å%É%æ%Æ%ô%ö%ò%û%ù%ÿ%Ö%Ü%¢%£%¥%₧%ƒ%á%í%ó%ú%ñ%Ñ%ª%º%¿%⌐%¬%½%¼%¡%«%»%░%▒%▓%│%┤%╡%╢%╖%╕%╣%║%╗%╝%╜%╛%┐%└%┴%┬%├%─%                                                                                                                                    ∞Ñ┴¤└ ♦°↕┐▶v∩☺♫bjbj╙╥╙╥

♦⁃╕╟☻▒╕☺▒╕☺
Σ☺í☻┬•  ¤  ¤  ¤╖^h☺^h☺╝u☺∟╪u☺↑dv☺dv☺dv☺t    ╪v☺╪v☺╪v☺╚áw☺─☻dz☺£╪v☺«%☻`♥{☺2☻2}☺:l}☺l}☺l}☺SÄ☺2▶à₧☺î♦◀ú☺H☻-%☻☻/%☻/%☻/%☻/%☻/%☻/%☻$♫)☻▓☻└+☻┌S%☻§dv☺YÑ☺‼Ä☺@SÄ☺YÑ☺YÑ☺S%☻≡u☺≡u☺l}☺l}☺º▶h%☻⁃╣«☺╣«☺╣«☺YÑ☺,≡u☺Rl}☺dv☺l}☺-%☻╣«☺YÑ☺-%☻╣«☺╣«☺&♣ì

♦Bv☺"m↑☻l}☺    ÿ▌.~╙☺    à¡☺ΦÖ◀☻d↓%☻¶~%☻0«%☻²◀☻p♠Ü,☻m«☺LÜ,☻╚m↑☻m↑☻╚☺Ü,☻dv☺5→☻Σ

YÑ☺YÑ☺╣«☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺S%☻S%☻╣«☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺«%☻YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺                                                                    Ü,☻YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺YÑ☺^h☺$

ét☺:☺♣↕☺

♦N░á538

______

ASSEMBL╔E NATIONALE

CONSTITUTIONáDUá4áOCTOBREá1958

QUINZI╚MEáL╔GISLATURE

EnregistrΘáαálaáPrΘsidenceádeálÆAssemblΘeánationaleáleá21 dΘcembre 2017.

RAPPORT DÆINFORMATION

D╔POS╔

en application de lÆarticleá145-7 du RΦglement

PAR LA COMMISSION DES AFFAIRES ╔CONOMIQUES

sur la mise en application de la loi n░á2016-1888
du 28ádΘcembre 2016 de modernisation, de dΘveloppement
et de protection des territoires de montagne

ET PR╔SENT╔ PAR

MmeáMarie-Noδlle BATTISTEL et M. Jean-Bernard SEMPASTOUS

DΘputΘs.

ùù

SOMMAIRE

___

Pages

‼ TOC \o \u ¶introduction ‼ PAGEREF _Toc501705374 \h ☺¶5§

I. Les dΘcrets dÆapplication de la loi ½ámontagneá2á╗ ‼ PAGEREF _Toc501705375 \h ☺¶9§

A. La gouvernance des zones de montagne ‼ PAGEREF _Toc501705376 \h ☺¶9§

1. Le dΘcret relatif au Conseil national de la montagne ‼ PAGEREF _Toc501705377 \h ☺¶10§

a. Composition ‼ PAGEREF _Toc501705378 \h ☺¶11§

b. Fonctionnement ‼ PAGEREF _Toc501705379 \h ☺¶11§

2. Le dΘcret relatif aux comitΘs de massif ‼ PAGEREF _Toc501705380 \h ☺¶12§

a. La composition et le fonctionnement des comitΘs de massif ‼ PAGEREF _Toc501705381 \h ☺¶13§

b. Les commissions spΘcialisΘes des comitΘs de massif ‼ PAGEREF _Toc501705382 \h ☺¶14§

B. LÆurbanisation des zones de montagne ‼ PAGEREF _Toc501705383 \h ☺¶14§

C. Les dΘcrets divers ‼ PAGEREF _Toc501705384 \h ☺¶17§

1. Le dΘcret relatif α lÆexpΘrimentation de lÆextension du rΘgime dÆactivitΘ partielle α toutes les rΘgies de ski ‼ PAGEREF _Toc501705385 \h ☺¶17§

2. Le dΘcret relatif α lÆhabilitation des agents publics en vue de loger des travailleurs saisonniers ‼ PAGEREF _Toc501705386 \h ☺¶18§

3. Le dΘcret relatif aux obligations dÆΘquipement des vΘhicules en pΘriode hivernale ‼ PAGEREF _Toc501705387 \h ☺¶19§

4. Le dΘcret relatif aux normes de sΘcuritΘ et dÆhygiΦne des refuges de montagne ‼ PAGEREF _Toc501705388 \h ☺¶21§

5. Le dΘcret relatif α la dΘfinition des zones de montagne pour lÆapplication du rΘgime fiscal des vΘhicules collecteurs de lait ‼ PAGEREF _Toc501705389 \h ☺¶21§

6. Le dΘcret relatif aux tarifs dÆutilisation des rΘseaux de transport et de distribution de gaz ‼ PAGEREF _Toc501705390 \h ☺¶22§

7. Le dΘcret relatif au soutien dÆune thΦse du rΘsidanat de mΘdecine hors dΘlais ‼ PAGEREF _Toc501705391 \h ☺¶23§

II. Les dispositions de la loi dont lÆapplication doit Ωtre suivie ‼ PAGEREF _Toc501705392 \h ☺¶25§

A. Les services publics en montagne ‼ PAGEREF _Toc501705393 \h ☺¶25§

1. Adapter lÆorganisation scolaire α la montagne ‼ PAGEREF _Toc501705394 \h ☺¶25§

2. LÆaccessibilitΘ des services de santΘ ‼ PAGEREF _Toc501705395 \h ☺¶26§

B. Le dynamisme Θconomique en montagne ‼ PAGEREF _Toc501705396 \h ☺¶28§

1. Les zones de revitalisation rurale pour les communes de montagne ‼ PAGEREF _Toc501705397 \h ☺¶28§

2. La couverture numΘrique du territoire ‼ PAGEREF _Toc501705398 \h ☺¶31§

3. La protection de lÆagriculture de montagne contre les actes de prΘdation ‼ PAGEREF _Toc501705399 \h ☺¶32§

a. Le loup ‼ PAGEREF _Toc501705400 \h ☺¶32§

b. LÆours brun ‼ PAGEREF _Toc501705401 \h ☺¶33§

TRAVAUX DE LA COMMISSION ‼ PAGEREF _Toc501705402 \h ☺¶35§

Liste des personnes auditionnΘes ‼ PAGEREF _Toc501705403 \h ☺¶53§

§

introduction

La loi n░á2016-1888 du 28ádΘcembre 2016 de modernisation, de dΘveloppement et de protection des territoires de montagne, aussi appelΘeáloi ½áMontagne 2á╗, en rΘsonance avec la loi fondatrice de 1985á(☻), a ΘtΘ adoptΘe par lÆAssemblΘe nationale α lÆunanimitΘ, moins une voix.

Comme lÆindiquaient les rapporteures du projet de loi, MmesáBernadette Laclais et Annie Genevard, lÆenjeu de cette loi Θtait de ½árevoir la copieá╗, car, au fil du temps, la spΘcificitΘ de la montagne dans notre corpus juridique a ΘtΘ un peu oubliΘe. Ainsi, certaines difficultΘs relevΘes en 1985 restent dÆactualitΘ, notamment en matiΦre dÆaccessibilitΘ aux services publics, de santΘ, dÆΘducation ou de numΘrique, qui fait parfois dΘfaut, faute de moyens ou faute dÆambition.

QuÆest-ce que la montagneá? Espace de rΩve et de loisir pour certains, poumon Θcologique et c£ur de la biodiversitΘ, lieu de production agricole, vivier de lÆΘconomie blanche et de la production ΘnergΘtique pour dÆautres, la montagne est avant tout un lieu de vie. La montagne est une sentinelle du changement climatique et mΩle ancrage des traditions et Θlan de lÆinnovation. Les territoires de montagne sont une chance pour la RΘpublique, α condition que lÆon tienne compte de leurs spΘcificitΘs, de leurs handicaps naturels parfois, de leur richesse et de leurs amΘnitΘs toujours, de leur besoin de dΘveloppement et de la nΘcessitΘ de les protΘger.

Les grands principes comme les dΘclinaisons par politique publique de la premiΦre ½áloi Montagneá╗ ont ΘtΘ rΘaffirmΘs, modernisΘs et, α de nombreux titres, renforcΘs. Encore faut-il que la loi soit appliquΘeá! LÆobjet du prΘsent rapport est de rΘaliser un bilan dÆΘtape, un an aprΦs lÆadoption de la loi, des principales mesures quÆelle contient. SÆil est encore trop t⌠t pour lancer une Θvaluation dΘtaillΘe des effets de la loi sur les territoires de montagne, il est possible de vΘrifier si les administrations se sont correctement emparΘes des dispositions nouvellement adoptΘes, et, en particulier, si les dΘcrets dÆapplication requis par plusieurs articles ont bien ΘtΘ publiΘs.

Le prΘsent rapport est donc rendu en application de lÆarticleá145-7 du RΦglement de lÆAssemblΘe nationale, qui dispose quÆá½ α lÆissue dÆun dΘlai de six mois suivant lÆentrΘe en vigueur dÆune loi dont la mise en £uvre nΘcessite la publication de textes de nature rΘglementaire, deux dΘputΘs, dont lÆun appartient α un groupe dÆopposition (à), prΘsentent α la commission compΘtente un rapport sur la mise en application de cette loiá╗.

LÆexercice nÆest pas aisΘ a prioriá: le rapport de prΘfiguration de la loi de 2016, ½áPour un acteáII de la loi Montagneá╗á(☻) a mis en Θvidence que le ½áfait montagnardá╗ nÆest ½átoujours pas intΘgrΘ de maniΦre automatique dans la culture des administrations publiques de lÆ╔tat et des collectivitΘs territoriales. La normalitΘ administrative a pu limiter fortement les vellΘitΘs de traitement particulier de ces territoires. En lÆoccurrence, la loi montagne nÆa pas ou ne suffit pas α instiller une culture montagnarde au sein des administrations publiquesá╗. └ ce titre, vos rapporteurs ont pu rencontrer lÆensemble des administrations sollicitΘes sur les sujets dÆapplication de la loi qui entraient dans leur champ de compΘtences, et ont obtenu les ΘlΘments quÆils rΘclamaient pour la bonne information de lÆAssemblΘe nationale.

Si la loi est correctement appliquΘe sÆagissant des mesures techniques qui constituent lÆessentiel du prΘsent rapport, la spΘcificitΘ des territoires de montagne nÆest pas toujours correctement prise en compte. LÆillustration la plus frappante de ce constat est lÆarticleá8 de la loi ½áMontagneá╗ de 1985, renforcΘ par la loi ½áMontagne 2á╗. Cet article dispose que ½áles dispositions de portΘe gΘnΘrale ainsi que les politiques publiques et les mesures prises pour leur application (à) sont, Θventuellement aprΦs expΘrimentation, adaptΘes α la spΘcificitΘ de la montagne ou α la situation particuliΦre de chaque massif ou partie de massifá╗.

Dans les faits, ce principe dÆadaptation normative nÆa jamais ΘtΘ mis en £uvre, par manque de volontΘ politique et par absence de dΘfinition des modalitΘs rΘglementaires pertinentes. En vue de permettre une meilleure application de ce principe, la loi ½áMontagne 2á╗ identifie les politiques publiques concernΘes par lÆobjectif dÆadaptationá: les politiques publiques mises en place dans les domaines du numΘrique et de la tΘlΘphonie mobile, de la construction, de lÆurbanisme, de lÆΘducation, de la santΘ, des transports, du dΘveloppement Θconomique, social, culturel et de la protection de la montagne.

Est-ce que ce sera suffisantá? Vos rapporteurs observent quÆen matiΦre de santΘ, par exemple, lÆexpΘrimentation rΘclamΘe par lÆarticleá23 de la loi, afin dÆassurer que les agences rΘgionales de santΘ (ARS) garantissent aux populations de montagne lÆaccΦs ½áα unáservice de mΘdecine gΘnΘrale, α un service dÆurgence mΘdicale, α un service de rΘanimation ainsi quÆα une maternitΘ dans des dΘlais raisonnables non susceptibles de mettre en danger lÆintΘgritΘ physique du patient en raison dÆun temps de transport manifestement trop importantá╗, ne sera probablement jamais mise en place. De la mΩme faτon, en matiΦre dÆaccessibilitΘ numΘrique, les expΘrimentations prΘvues α lÆarticleá29 de la loi en faveur ½áde solutions innovantes de nature α amΘliorer la couverture des zones de montagne et reposant (à) sur le recours α des mix technologiquesá╗ ne voient aujourdÆhui pas le jourá: les zones de montagne sont encore trop souvent des zones blanches ou des zones grises (couvertes par aucun opΘrateur ou un seul opΘrateur de tΘlΘphonie mobile) et devront attendre, pour lÆessentiel, bien aprΦs 2022 pour lÆaccΦs α un trΦs haut dΘbit fixe de qualitΘ, α part pour quelques rares exceptions.

Vos rapporteurs rappellent que ces adaptations normatives sont essentielles au maintien dÆune population pΘrenne dans les zones de montagne, au maintien dÆactivitΘs Θconomiques et touristiques, bref α lÆattractivitΘ de ces territoires o∙ les contraintes naturelles sont plus importantes quÆailleurs, et lΘgitiment cet effort de lÆ╔tat et des collectivitΘs territoriales.

Ce constat est prΘsent, en creux, dans lÆensemble du rapport, qui comporte deux grandes partiesá: la premiΦre se concentre sur les dΘcrets dÆapplication qui sont rΘclamΘs par la loi ½áMontagne 2á╗á; la seconde fait le point sur les politiques publiques dont le suivi parlementaire est nΘcessaire pour veiller α leur bonne application dans les territoires de montagne.

Les dΘcrets dÆapplication de la loi ½ámontagneá2á╗

La loi n░á2016-1888 du 28ádΘcembre 2016 de modernisation, de dΘveloppement et de protection des territoires de montagne û ci-aprΦs, mentionnΘe comme ½ála loiá╗ û comporte dix articles nΘcessitant la prise dÆun dΘcret dÆapplication.

Vos rapporteurs ont auditionnΘ la grande majoritΘ des services ministΘriels en charge de la rΘdaction de ces dΘcrets. └ la date de parution du prΘsent rapport, 4 dΘcrets ont ΘtΘ publiΘs, et 6 sont α des niveaux dÆavancement trΦs hΘtΘrogΦnes, de la concertation α lÆexamen en Conseil dÆ╔tat. Vos rapporteurs notent que le travail gouvernemental dÆapplication de la loi est, pour 4 de ces 6 dΘcrets α paraεtre, satisfaisant. Ces dΘcrets devraient paraεtre dans les prochaines semaines, ce qui est un dΘlai raisonnable en raison des nombreux acteurs impliquΘs dans les politiques de montagne et du travail de concertation qui a ΘtΘ systΘmatiquement privilΘgiΘ par le Commissariat gΘnΘral α lÆΘgalitΘ des territoires.

Pour deux projets de dΘcret, α savoir celui qui doit permettre lÆapplication de lÆarticleá61 sur les exonΘrations fiscales dont pourront bΘnΘficier les vΘhicules collecteurs de lait en montagne et celui relatif α lÆarticleá83 devant adapter les normes de sΘcuritΘ et dÆhygiΦne des refuges de montagne pour permettre lÆaccueil des mineurs, la situation semble au point mort.

Vos rapporteurs analysent cette difficultΘ par lÆabsence de dΘcision claire sur la question de savoir quel ministΦre doit piloter le projet de dΘcretá: le sujet de la collecte du lait en montagne concerne avant tout le ministΦre de lÆagriculture, mais Θgalement les services de la direction gΘnΘrale des douanes et des droits indirectsá; le sujet de lÆaccueil des mineurs en refuge de montagne concerne tant le ministΦre de lÆintΘrieur que celui de la justice et celui de lÆΘducation nationale, pour ses attributions en matiΦre de jeunesse.

Les dΘveloppements suivants reprennent lÆensemble des mesures dÆapplication devant Ωtre prises, de faτon thΘmatique.

La gouvernance des zones de montagne

Vos rapporteurs doivent dΘbuter cette sous-partie par un constat prΘoccupantá: α ce jour, et alors que le Conseil national de la montagne (CNM) doit Ωtre renouvelΘ avant la fin de lÆannΘe, le Commissariat gΘnΘral α lÆΘgalitΘ des territoires, qui en assure le secrΘtariat, nÆest pas en mesure de prΘparer le dΘcret permettant la dΘsignation de ses membres.

En effet, les membres issus du SΘnat, des rΘgions (sauf La RΘunion), de la plupart des dΘpartements et, comme ils nÆont pas encore ΘtΘ constituΘs, de lÆensemble des comitΘs de massif, nÆont pas encore ΘtΘ dΘsignΘs, et ne peuvent donc Ωtre nommΘs par le Premier ministre. Il faut espΘrer que cette situation se rΘsolve dans les meilleurs dΘlais, pour que le CNM puisse poursuivre ses missions.

Le dΘcret relatif au Conseil national de la montagne

LÆarticleá10 de la loi modernise le fonctionnement du Conseil national de la montagne, crΘΘ par lÆarticleá6 de la loi ½áMontagneá1á╗. Rappelons que le CNM est prΘsidΘ par le Premier ministre, et quÆil est le lieu de concertation privilΘgiΘ entre le Gouvernement et les reprΘsentants de la montagne sur lÆavenir des territoires de montagne et sur les politiques publiques α mettre en £uvre. Il dΘfinit les objectifs et les actions quÆil juge souhaitables pour le dΘveloppement, lÆamΘnagement et la protection de la montagne.

La loi Θlargit les missions du CNMá: en plus dÆΩtre consultΘ sur les prioritΘs dÆintervention et les conditions gΘnΘrales dÆattribution des aides accordΘes aux zones de montagne, le CNM est dΘsormais consultΘ sur les projets de loi et de dΘcret spΘcifiques α la montagne. Le CNM est Θgalement informΘ des investissements de lÆ╔tat mis en £uvre dans les conventions interrΘgionales et les programmes europΘens spΘcifiques aux massifs de montagne, ainsi que du bilan dÆactivitΘ des comitΘs de massif (voir ci-dessous).

Enfin, la loi prΘvoit plusieurs dispositions qui, jusquÆα prΘsent, nÆΘtaient que dÆordre rΘglementaire, comme la rΘunion du CNM sur un rythme au moins annuel ainsi que la constitution dÆune commission permanente au sein du Conseil, qui peut faire lÆobjet de dΘlΘgations de compΘtences. En outre, la loi Θtablit une meilleure articulation du travail du CNM et de celui de sa commission permanente en prΘcisant notamment que le prΘsident de la commission permanente du CNM est, de droit, le vice-prΘsident du CNM. En outre, afin dÆassurer un caractΦre transpartisan au Conseil, le Premier ministre peut nommer un second vice▲prΘsident. Cette commission permanente voit ses prΘrogatives Θlargiesá: elle peut notamment, dans des conditions fixΘes par dΘcret en Conseil dÆ╔tat, saisir le Conseil national de lÆΘvaluation des normes (CNEN) dÆune demande dÆΘvaluation des dispositions rΘglementaires en vigueur.

Le dΘcret n░á2017-754 du 3ámai 2017 dÆapplication de lÆarticleá10 porte sur la composition et le fonctionnement du CNM. Certaines rΦgles de composition sont toutefois fixΘes par la loi, comme la reprΘsentation du Parlement, fixΘe α cinq dΘputΘs et cinq sΘnateurs, dont deux dΘsignΘs par la commission permanente chargΘe des affaires Θconomiques et deux dΘsignΘs par la commission permanente chargΘe de lÆamΘnagement du territoire au sein de chaque assemblΘe.

Ce dΘcret dispose, en outre, de lÆextinction des mandats actuels du CNM α la date de dΘsignation de ses nouveaux reprΘsentants et, au plus tard, au 31ádΘcembre 2017.

Composition

Au terme du dΘcret n░á2017-754, prΘcitΘ, le CNM est composΘ de 80ámembres, rΘpartis en quatre collΦgesá:

ûáun collΦge dÆΘlus, composΘ de 34 membresá: les dix parlementaires prΘcitΘsá; dix reprΘsentants des rΘgions, dont une partie au moins du territoire est classΘe dans un ou plusieurs massifs (y compris le massif corse et les massifs ultramarins de Martinique, de Guadeloupe et de La RΘunion)á; sept reprΘsentants des conseils dΘpartementaux, Θgalement classΘs dans un ou plusieurs massifsá; deux reprΘsentants de lÆAssociation nationale des Θlus de montagne (ANEM)á; un reprΘsentant de lÆAssociation des maires de France (AMF)á; un reprΘsentant de la FΘdΘration nationale des Θlus de lÆintercommunalitΘ (AdCF)á; un reprΘsentant de lÆAssociation nationale des maires de stations de montagne (ANMSM)á; un reprΘsentant de la FΘdΘration nationale des communes forestiΦres (FNCOFOR)á; un reprΘsentant de lÆAssociation nationale des Θlus des territoires touristiques (ANETT)á;

ûáun collΦge des reprΘsentants des comitΘs de massif, composΘ de 14ámembres. Le r⌠le, la composition et le fonctionnement de ces comitΘs de massif sont dΘtaillΘs ci-dessousá;

ûáun collΦge de reprΘsentants des acteurs socio-Θconomiques, composΘ de 23 membres, notamment issus de CCI France, de lÆAssemblΘe permanente des chambres dÆagriculture, des organisations syndicales dÆagriculteurs, des organisations syndicales salariales et patronales, du Centre national de la propriΘtΘ forestiΦre ou encore de France Bois ForΩtá;

ûáun collΦge de reprΘsentants dÆassociations et de parcs nationaux et rΘgionaux, composΘ de 9 membres, notamment issus du Conseil national de la protection de la nature, de France Nature Environnement, de reprΘsentants des chasseurs et des pΩcheurs, de Parcs nationaux de France et de la FΘdΘration des parcs naturels rΘgionaux de France ou encore de lÆAssociation nationale des lieux dÆaccueil des travailleurs saisonniers.

Le mandat des membres du CNM est fixΘ α six ans, renouvelable, α lÆexception des dΘputΘs et des sΘnateurs. Ils sont dΘsignΘs par les organisations quÆils reprΘsentent et sont nommΘs par le ministre chargΘ de lÆamΘnagement du territoire. Ce mandat est exercΘ α titre gratuit.

Fonctionnement

Le dΘcret prΘvoit Θgalement les modalitΘs de fonctionnement du Conseil national de la montagne. Le CNM se rΘunit (aux termes de la loi, au moins une fois par an), sur convocation de son prΘsident qui fixe lÆordre du jour, aprΦs avis du prΘsident de la commission permanente. Il peut Θgalement Ωtre rΘuni α la demande des deux tiers de ses membres, dans la limite dÆune fois par an.

Le CNM adopte un rΦglement intΘrieur qui fixe le nombre, la composition, les compΘtences et les rΦgles de fonctionnement de plusieurs commissions quÆil met en place. Ces commissions peuvent intΘgrer des reprΘsentants de lÆ╔tat ou de ses Θtablissements publics et des personnalitΘs qualifiΘes. Le rΦglement intΘrieur prΘvoit les rΦgles permettant au CNM de dΘlΘguer son pouvoir dÆΘmettre des avis, soit α la commission permanente, soit α lÆune des commissions crΘΘes. Les avis du CNM sont toujours publics.

La commission permanente (CP) du CNM est composΘe de 23 membres, issus des quatre collΦges selon la rΦgle de rΘpartition suivanteá: 10 membres pour le collΦge des Θlusá; 4 membres pour le collΦge des reprΘsentants des comitΘs de massifsá; 6 membres pour le collΦge des reprΘsentants des acteurs socio▲Θconomiques et 3 membres pour le collΦge des reprΘsentants des associations et des parcs nationaux et rΘgionaux.

Le r⌠le de la CP est de prΘparer le programme de travail du CNM. Elle assure le suivi des travaux du Conseil et veille α la mise en £uvre des recommandations et des propositions quÆil Θmet. Elle est rΘunie sur convocation de son prΘsident (par ailleurs vice-prΘsident du CNM) ou du prΘsident du Conseil national de la montagne ou sur demande dÆau moins huit de ses membres reprΘsentant au moins deux collΦges.

Le dΘcret relatif aux comitΘs de massif

La loi a modernisΘ le fonctionnement des comitΘs de massif, crΘΘs par lÆarticleá7 de la loi ½áMontagne 1á╗. Ces derniers sont essentiellement composΘs de reprΘsentants des rΘgions, des dΘpartements, des communes et de leurs groupements, mais comprennent Θgalement des reprΘsentants des parcs nationaux et rΘgionaux, des organisations socioprofessionnelles ou encore des associations concernΘes par le dΘveloppement, lÆamΘnagement et la protection du massif.

Rappelons que les comitΘs de massif ont une capacitΘ dÆinitiative importante, puisquÆils prΘparent le schΘma interrΘgional de massif, et peuvent proposer la crΘation de prescriptions particuliΦres de massif. En outre, ils sont saisis pour avis de la directive territoriale dÆamΘnagement et de dΘveloppement durables, lorsquÆelle concerne tout ou partie dÆun ou plusieurs massifs. Vos rapporteurs notent que le processus de dΘsignation des membres des comitΘs de massif, appelΘs α Ωtre renouvelΘs cette annΘe, prend du retard dans certains dΘpartements.

LÆarticleá11 de la loi amΘliore lÆarticulation entre le CNM et les comitΘs de massif, notamment en prΘvoyant quÆun comitΘ de massif puisse saisir la commission permanente du CNM de toute question concernant son territoire. En outre, le comitΘ de massif est dΘsormais consultΘ sur les projets de directive territoriale dÆamΘnagement et de dΘveloppement durables, sur les conventions interrΘgionales et les programmes europΘens spΘcifiques au massif, sur les contrats de plan ╔tat-RΘgion et sur les programmes opΘrationnels europΘens. Ils peuvent dΘsormais Ωtre associΘs α lÆΘlaboration du schΘma rΘgional de dΘveloppement Θconomique, dÆinnovation et dÆinternationalisation (SRDEII) dans les rΘgions concernΘes.

La composition et le fonctionnement des comitΘs de massif

Le dΘcret n░á2017-755 du 3ámai 2017 relatif α la composition et au fonctionnement des comitΘs pour le dΘveloppement, lÆamΘnagement et la protection du massif des Alpes, du Massif central, du massif du Jura, du massif des PyrΘnΘes et du massif des Vosges, prΘcise la composition de chacun des comitΘs de massif et leurs rΦgles de fonctionnement. Ces rΦgles sont adaptΘes α la taille des massifs, notamment en ce qui concerne lÆorganisation interne du comitΘ.

Par dΘrogation, la composition et les rΦgles de fonctionnement du comitΘ de massif de Corse sont fixΘes par lÆAssemblΘe de Corse.

Le dΘcret prΘcise le nombre de membres de chaque comitΘ de massif, qui varie de 57 membres (Vosges, Jura) α 89 membres (Massif central). Il prΘcise que quatre collΦges composent chaque comitΘ de massif, avec des rΦgles de rΘpartition spΘcifiquesá: un collΦge dÆΘlus locaux, qui composent au moins la moitiΘ du comitΘ de massifá; un collΦge de parlementaires (deux dΘputΘs et deux sΘnateurs)á; un collΦge de reprΘsentants des acteurs Θconomiques (chambres dÆagriculture, de commerce et dÆindustrie, reprΘsentants de lÆΘconomie sociale et solidaire, des organisations patronales et syndicales ou encore des personnalitΘs qualifiΘes participant au dΘveloppement du massif)á; un collΦge de reprΘsentants associatifs (fΘdΘrations de chasse et de pΩche, reprΘsentants des parcs nationaux et rΘgionaux, associations environnementales et personnalitΘs qualifiΘes participant α la vie collective du massif).

Le prΘfet coordonnateur de massif a la mission de fixer la liste des organismes qui pourront envoyer des reprΘsentants au sein du comitΘ de massif et le nombre de reprΘsentants dans le respect des dispositions du dΘcret. Il nomme Θgalement les personnalitΘs qualifiΘes admises α siΘger au comitΘ de massif. La liste prΘvisionnelle des Θlus locaux siΘgeant au sein du collΦge majoritaire du comitΘ est transmise par le prΘfet coordonnateur du massif α lÆassociation nationale des Θlus de montagne (ANEM), qui dispose dÆun dΘlai de trois semaines pour faire connaεtre son avis.

Les membres du comitΘ de massif disposent dÆun mandat de six ans renouvelable, exercΘ α titre gratuit.

Les rΦgles de fonctionnement des comitΘs de massif fixΘes par le dΘcret sont prΘcisΘes par le rΦglement intΘrieur de chaque comitΘ, ΘdictΘ par ce dernier. Le dΘcret impose toutefois le principe dÆune co-prΘsidence du comitΘ, par le prΘfet coordonnateur de massif et par le prΘsident de la commission permanente du comitΘá(☻), ainsi que la rΘunion au moins une fois par an du comitΘ, sur convocation conjointe du prΘfet coordonnateur de massif et du prΘsident de sa commission permanente.

Les commissions spΘcialisΘes des comitΘs de massif

LÆarticleá11 de la loi prΘvoit Θgalement que, de faτon nouvelle, chaque comitΘ de massif dΘsigne en son sein au moins trois commissions spΘcialisΘes, respectivement compΘtentes en matiΦre dÆespaces et dÆurbanisme, de dΘveloppement des produits de montagne et de transports et de mobilitΘ.

La composition et les missions de ces commissions ont ΘtΘ fixΘes par le mΩme dΘcret, prΘcitΘ, du 3ámai 2017. Son articleá8 prΘvoit ainsi queá:

ûála commission spΘcialisΘe ½áespaces et urbanismeá╗, composΘe en majoritΘ dÆΘlus locaux, prΘpare les avis du comitΘ de massif sur les questions relatives α la gestion et la protection des espaces de montagne, urbanisΘs ou non. Elle est consultΘe sur les projets dÆunitΘs touristiques nouvelles (UTN) structurantes, dans le cadre dÆun schΘma de cohΘrence territoriale (SCoT) ou en son absenceá;

ûála commission spΘcialisΘe ½ádΘveloppement des produits de montagneá╗, composΘe en majoritΘ de reprΘsentants des organisations professionnelles, peut se saisir de toute question concernant le dΘveloppement des produits de montagne dans le massif. Elle est informΘe de la mise en £uvre des programmes spΘcifiques concernant les productions agricoles, industrielles et artisanales, les services et savoir-faire de montagne, ainsi que la promotion de la qualitΘ et la valorisation des indications gΘographiques et des indications gΘographiques protΘgΘesá;

ûála commission spΘcialisΘe ½átransports et mobilitΘá╗, dont la composition reflΦte la composition du comitΘ de massif, peut se saisir de tous sujets concernant les transports et la mobilitΘ des biens et des personnes, et notamment leur cohΘrence et leurs complΘmentaritΘs sur lÆensemble du massif. Elle pourra notamment proposer des expΘrimentations.

LÆurbanisation des zones de montagne

LÆarticleá71 de la loi remanie en profondeur le rΘgime des unitΘs touristiques nouvelles (UTN). Les UTN ont la particularitΘ de pouvoir dΘroger au principe dÆextension de lÆurbanisation en continuitΘ de lÆurbanisation existante. Ce sont en effet des constructions de dΘveloppement touristique spΘcifiques aux zones de montagneá: des remontΘes mΘcaniques, des hΘbergements touristiques, des golfs ou encore des campings.

La rΘforme des UTN sÆinscrit dans le cadre plus large de la rΘforme de la planification de lÆurbanisme, qui incite aujourdÆhui fortement lÆensemble des communes de montagne α se doter de documents dÆurbanisme tels que les plans locaux dÆurbanisme (PLU), qui permettent de lancer des projets dÆUTN dites ½álocalesá╗, ou les schΘmas de cohΘrence territoriale (SCoT), qui permettent de lancer des projets dÆUTN ½ástructurantesá╗ (dÆune ampleur significative pour lÆensemble du massif). Ces deux catΘgories dÆUTN se substituent, respectivement, aux UTN dΘpartementales et aux UTN de massif.

Le dΘcret dÆapplication de cet article est de premiΦre importance, car il prΘcise, selon la nature et lÆampleur des UTN, quels sont les projets qui relΦvent dÆune UTN locale ou dÆune UTN structurante, en fonction de seuils de superficie et dÆutilisateurs de ces projets. Cette sΘparation est importante dans la mesure o∙ la complexitΘ du montage des ½ádossiers UTNá╗ et leur temps de mise en £uvre varient beaucoup entre ceux qui relΦvent du seul PLU ou ceux qui doivent Ωtre inscrits dans un SCoT.

Des difficultΘs juridiques peuvent toutefois en rΘsulter. Par exemple, dans le cas dÆun PLU cassΘ α la suite dÆun recours contentieux, les projets dÆUTN locales qui Θtaient prΘvus par ce document se retrouvent dans un vide juridique. Selon les services ministΘriels, les Θlus peuvent alors recourir α lÆancienne procΘdure dΘrogatoire qui permet lÆautorisation de crΘation dÆune UTN par arrΩtΘ prΘfectoral. Mais cette possibilitΘ est mΘconnue, du fait dÆun manque de transparence du droit applicable aux UTN.

Les parlementaires avaient pu avoir connaissance, au moment de lÆexamen du projet de loi, des principaux ΘlΘments du projet de dΘcret, finalement publiΘ en maiá2017 (dΘcret n░á2017-1039 du 10ámai 2017 relatif α la procΘdure de crΘation ou dÆextension des unitΘs touristiques nouvelles). Par rapport α la situation qui prΘvalait avant lÆadoption de la loi, le dΘcret modifie peu les grands Θquilibres entre UTN dΘpartementales/locales et les UTN de massif/structurantes.

Il faut cependant noter que les liaisons entre stations de ski et les ascenseurs vallΘens de taille consΘquente deviennent structurantes, et que la plupart des seuils qui entraεnent la catΘgorisation des projets en UTN ont ΘtΘ relevΘs par rapport au droit existant, ce qui traduit une volontΘ de souplesse du Gouvernement. Dans le tableau suivant, les variations de fond par rapport au droit existant sont indiquΘes en gras.

UTN structurantes

(article R. 122-8 du code de lÆurbanisme)•UTN locales

(article R. 122-9 du code de lÆurbanisme)••1░áLa crΘation, lÆextension ou le remplacement de remontΘes mΘcaniques, lorsque ces travaux ont pour effetá:

a) La crΘation dÆun nouveau domaine skiable alpiná;

b) LÆaugmentation de la superficie totale dÆun domaine skiable alpin existant, dΦs lors que cette augmentation est supΘrieure ou Θgale α 100 hectaresá;

2░áLes liaisons entre domaines skiables alpins existantsá;

3░áDes opΘrations de construction ou dÆextension dÆhΘbergements et dÆΘquipements touristiques dÆune surface de plancher totale supΘrieure α 12á000 mΦtres carrΘs, α lÆexclusion des logements α destination des personnels saisonniers ou permanents des Θquipements et hΘbergements touristiques.

4░áLÆamΘnagement, la crΘation et lÆextension de terrains de golf dÆune superficie supΘrieure α 15 hectaresá;

5░áLÆamΘnagement de terrains de camping dÆune superficie supΘrieure α 5 hectaresá;

6░áLÆamΘnagement de terrains pour la pratique de sports ou de loisirs motorisΘs dÆune superficie supΘrieure α 4 hectaresá;

7░áLes travaux dÆamΘnagement de pistes pour la pratique des sports dÆhiver alpins, situΘs en site vierge au sens du tableau annexΘ α lÆarticle R. 122-2 du code de lÆenvironnement dÆune superficie supΘrieure α 4 hectaresá;

8░áLa crΘation dÆune remontΘe mΘcanique nÆayant pas pour objet principal de desservir un domaine skiable, pouvant transporter plus de dix mille voyageurs par jour sur un dΘnivelΘ supΘrieur α 300ámΦtres.•1░áLa crΘation, lÆextension ou le remplacement de remontΘes mΘcaniques, lorsquÆils ont pour effet lÆaugmentation de plus de 10 hectares et de moins de 100 hectares dÆun domaine skiable alpin existantá;

2░áLa crΘation et lÆextension de terrains de golfs dÆune surface infΘrieure ou Θgale α 15áhectaresá;

3░áLes opΘrations suivantes, lorsquÆelles ne sont pas situΘes dans un secteur urbanisΘ ou dans un secteur constructible situΘ en continuitΘ de lÆurbanisationá:

a)áLa crΘation ou lÆextension, sur une surface de plancher totale supΘrieure α 500 mΦtres carrΘs dÆhΘbergements touristiques ou dÆΘquipements touristiquesá;

b)áLÆamΘnagement de terrains de camping dÆune surface comprise entreá1 et 5áhectaresá;

c)áLa crΘation de refuges de montagne mentionnΘs α lÆarticle L. 326-1 du code du tourisme, ou leur extension sur une surface de plancher totale supΘrieure α 200 mΦtres carrΘs.••Cependant, vos rapporteurs notent que ce dΘcret nÆest pas suffisant pour permettre une application prΘcise de la loiá: beaucoup de zones dÆombre demeurent, par exemple dans les cas dÆextension dÆune UTN dΘjα existante ou dans les cas o∙ une autorisation prΘfectorale dΘrogatoire de crΘation dÆUTN est encore valable, indΘpendamment des documents dÆurbanisme prΘcitΘs.

Les services du ministΦre de la cohΘsion des territoires prΘparent donc une circulaire sur lÆurbanisme en montagne, qui aura pour objet dÆΘclaircir les sujets dÆinterprΘtation du droit existant, en matiΦre dÆUTN ou plus largement en matiΦre dÆapplication du principe dÆurbanisation en continuitΘ. Vos rapporteurs notent, pour ce dernier point, que lÆabsence de cadre juridique clair entraεne une application trΦs diverse de ce principe selon les dΘpartements, ce qui pose un vΘritable problΦme dÆunitΘ du droit. Ils seront donc vigilants quant au contenu de cette circulaire.

Les dΘcrets divers

Le dΘcret relatif α lÆexpΘrimentation de lÆextension du rΘgime dÆactivitΘ partielle α toutes les rΘgies de ski

LÆarticleá45 de la loi crΘe une expΘrimentation de trois ans visant α ouvrir le dispositif de lÆactivitΘ partielle aux rΘgies dotΘes de la seule autonomie financiΦre (sans personnalitΘ morale, donc) qui gΦrent un service public α caractΦre industriel et commercial (SPIC) de remontΘes mΘcaniques ou de pistes de ski.

Rappelons que lÆactivitΘ partielle consiste en une rΘduction forcΘe du temps de travail des salariΘs en raison de difficultΘs Θconomiques temporaires (par exemple liΘes α la conjoncture ou α des intempΘries exceptionnelles). Ce dispositif permet aux salariΘs touchΘs de recevoir une compensation sur leur revenu perdu, tout en Θvitant dÆΩtre licenciΘs. Les employeurs bΘnΘficient dÆun soutien public, de la part de lÆUnΘdic, pour financer cette compensation.

En montagne, les services de remontΘes mΘcaniques ou de pistes de ski sont des services publics α caractΦre industriel et commercial (SPIC). Lorsque les collectivitΘs territoriales choisissent dÆexploiter ce service en rΘgie, et non en dΘlΘgation, elles peuvent doter la rΘgie de la personnalitΘ morale ou ne lui confΘrer quÆune autonomie financiΦre. Dans ce second cas, la rΘgie demeure juridiquement une partie de la collectivitΘ territorialeá: elle nÆest pas soumise au code du travail et, par ricochet, ne peut bΘnΘficier du dispositif dÆactivitΘ partielle. Cela concerne 75 stations de ski, qui sont gΘrΘes en rΘgie directe sur tous les massifs, et qui emploient 500 salariΘs.

Pourtant, tous les services de remontΘes mΘcaniques et de pistes de ski sont confrontΘs aux mΩmes difficultΘs saisonniΦres û en particulier le manque dÆenneigement û indΘpendamment de leur statut juridique. DÆo∙ la pertinence de lÆexpΘrimentation de lÆarticleá45, qui Θtend α tous les SPIC concernΘs le bΘnΘfice du rΘgime dÆactivitΘ partielle.

Le dΘcret nΘcessaire α sa mise en place a ΘtΘ pris, ainsi que son arrΩtΘ dÆapplication. En outre, un comitΘ de pilotage de lÆexpΘrimentation a ΘtΘ installΘ, permettant dÆassocier les reprΘsentants du Gouvernement, la chambre professionnelle Domaines skiables de France (DSF) ou encore lÆUnΘdic. Lors de la saison 2017, cette expΘrimentation a permis α 29 rΘgies (sur les 75 prΘcitΘes) de bΘnΘficier du rΘgime dÆactivitΘ partielle. 334á000áheures ont ainsi ΘtΘ autorisΘes par les services de lÆ╔tat, pour une consommation effective dÆheures ouvrant droit α indemnisation dÆenviron 15á000áheures, ce qui montre le caractΦre soutenable du dispositif pour le moment. Il faudra ajuster ces donnΘes en saison pleine et une fois que les rΘgies auront effectuΘ toutes leurs dΘmarches dÆindemnisation û une heure consommΘe pouvant Ωtre indemnisΘe dans les quatre ans qui suivent.

Selon les responsables de la dΘlΘgation gΘnΘrale α lÆemploi et α la formation professionnelle (DGEFP) auditionnΘs par vos rapporteurs, certaines rΘgies ont refusΘ lÆexpΘrimentation par crainte que la mise en place dÆun diagnostic territorial et lÆobligation dÆouvrir une gestion prΘvisionnelle des emplois et des compΘtences, prΘvues par la loi, ne constituent des contraintes administratives trop fortes.

Comme le prΘvoit la loi, un rapport sur les rΘsultats de lÆexpΘrimentation sera rendu public α lÆΘchΘance des trois ans, ce qui permettra dÆenvisager son Θventuelle gΘnΘralisation. Celle-ci semble dÆores et dΘjα sur la bonne voie.

Le dΘcret relatif α lÆhabilitation des agents publics en vue de loger des travailleurs saisonniers

LÆarticleá48 de la loi a ΘtΘ adoptΘ pour rΘpondre α une situation urgenteá: les difficultΘs que rencontrent les travailleurs saisonniers pour trouver un logement proche de leur lieu de travail. Dans de nombreux cas, les professionnels de lÆintermΘdiation locative refusent les dossiers des travailleurs saisonniers, qui ne sont pas destinΘs α occuper un logement sur le temps long.

En rΘponse α cette situation, les collectivitΘs territoriales concernΘes ont crΘΘ des agences immobiliΦres α vocation sociale (AIVS). En pratique, le propriΘtaire dÆune rΘsidence secondaire dΘclassΘe peut, avec le concours de lÆAIVS, louer son logement α un employeur afin que ce dernier le sous-loue α ses salariΘs saisonniers. DÆune part, le saisonnier accΦde α un logement dΘcent louΘ α un tarif abordable et, dÆautre part, lÆemployeur et la collectivitΘ territoriale accroissent lÆattractivitΘ Θconomique de leur territoire. Toutefois, les agents des collectivitΘs territoriales ne sont pas habilitΘs α rΘaliser des missions de location immobiliΦre, ce qui empΩche les AIVS de disposer du personnel suffisant pour gΘrer des parcs de logements de taille importante.

CÆest cette difficultΘ juridique que lÆarticleá48 entend rΘsoudre, en permettant aux organismes agrΘΘs qui exercent les activitΘs dÆintermΘdiation locative et de gestion locative sociale dÆhabiliter les agents des collectivitΘs territoriales pour ces missions. Un dΘcret en Conseil dÆ╔tat est toutefois nΘcessaire pour rendre cette disposition applicable.

└ ce jour, une premiΦre concertation des ministΦres chargΘs du logement, de la justice et des collectivitΘs territoriales a permis dÆΘtablir un premier projet de dΘcret, qui doit encore Ωtre soumis au CNEN, avant dÆΩtre examinΘ par le Conseil dÆ╔tat. La publication de ce dΘcret est trΦs attendue par les professionnels du secteurá: elle pourra permettre, de faτon vertueuse, de transformer des ½álits froidsá╗ en logements sociaux α vocation saisonniΦre, et ainsi de dΘvelopper et de fidΘliser des emplois.

Le dΘcret relatif aux obligations dÆΘquipement des vΘhicules en pΘriode hivernale

LÆarticleá27 de la loi crΘe lÆarticle L. 314-1 du code de la route, qui prΘvoit que le reprΘsentant de lÆ╔tat dans le dΘpartement dΘtermine, aprΦs avis du comitΘ de massif, les obligations dÆΘquipement des vΘhicules en pΘriode hivernale dans les massifs franτais. Il sÆagit de prΘvoir lÆobligation, pour les dΘtenteurs de voitures lΘgΦres ou de poids lourds, de se munir de chaεnes, de chaussettes α neige (dispositifs amovibles), de pneus neige ou de pneus hiver (dispositifs inamovibles) pour circuler en montagne pendant certaines pΘriodes hivernales α risque.

Un dΘcret dÆapplication de cet article est requis, pour dΘfinir les dispositifs inamovibles et amovibles antidΘrapants nΘcessaires, dans le respect de la rΘglementation europΘenne. Ce dΘcret doit prΘciser la marge de man£uvre dont disposent les reprΘsentants de lÆ╔tat dans les dΘpartements pour fixer les obligations en question, la nature des obligations en fonction des catΘgories de vΘhiculeáet la durΘe de la pΘriode hivernale.

Le dΘcret dÆapplication de cet article nÆest pas encore paru, mais le travail de prΘparation de son Θcriture a ΘtΘ entamΘ depuis le printemps 2017, α lÆinitiative de la dΘlΘgation α la sΘcuritΘ routiΦre. Ainsi, une consultation des six prΘfets de rΘgion concernΘs et de 14 prΘfets de dΘpartement (il y a gΘnΘralement deux α trois prΘfets par massif) a ΘtΘ rΘalisΘe pour fixer les contours du dΘcret. La consultation prΘalable α la rΘdaction du dΘcret associe Θgalement le Conseil national de la montagne, les organisations professionnelles des transports, les fabricants de pneumatiques et le ministΦre de la transition Θcologique et solidaire. Lors de sa derniΦre rΘunion de novembreá2017, la commission permanente du CNM a pu dΘbattre de cette question et faire des propositions aux services pour amΘliorer le contenu du projet de dΘcret.

LÆobjectif de publication du dΘcret est le premier semestre 2018, afin que les prΘfets puissent prendre leur arrΩtΘ dÆapplication α lÆautomne 2018 et que la mesure sÆapplique dΦs lÆhiver 2018-2019.

Le projet de dΘcret que la dΘlΘgation α la sΘcuritΘ routiΦre a mis α la disposition de vos rapporteurs contient plusieurs informations essentiellesá:

ûáles prΘfets de dΘpartement auraient toute latitude pour fixer, ou non, des obligations dÆΘquipement applicables sur le territoire de leur dΘpartementá;

ûáles obligations seraient applicables α lÆensemble du dΘpartement, et non aux seules zones de montagne, probablement pour Θviter la mise en £uvre dÆune signalΘtique complexeá;

ûála pΘriode hivernale serait fixΘe du 1eránovembre au 31ámars de chaque annΘeá;

ûádeux rΘgimes seraient prΘvus, lÆun pour les voitures particuliΦres, lÆautre pour les poids lourds, avec des obligations diffΘrentes (voir ci-dessous)á;

ûáen cas de non-respect de ces dispositions, les usagers sÆexposeraient α une contravention de la quatriΦme classeá;

ûáune pΘriode transitoire, jusquÆα lÆhiver 2023-2024, serait mise en place, pendant laquelle les obligations dÆΘquipement seraient moins sΘvΦres pour permettre lÆajustement des usagers α ces contraintes.

Les obligations seraient les suivantesá:

ûáPour les voitures particuliΦres, la dΘtention de chaεnes ou le port de pneus ½áhiverá╗ sur au moins deux roues motricesá; pendant la pΘriode transitoire, sont autorisΘs en sus les chaussettes α neige et les pneus ½áneigeá╗ (dits M+S)á;

ûáPour les poids lourds, le port de pneus ½áhiverá╗ sur au moins deux roues motricesá; pendant la pΘriode transitoire, le port de pneus ½áneigeá╗ M+S.

Vos rapporteurs ont plusieurs commentaires sur ce projet de dΘcret, non finalisΘ α lÆheure de publication du prΘsent rapport, et donc susceptible dÆΘvolutions.

En premier lieu, il paraεt contre-productif dÆobliger certains usagers α se doter de pneus spΘciaux ou de chaεnes dans leur vΘhicule si leurs trajets ne les conduisent pas en zone de montagne. Or, plusieurs dΘpartements ½áde montagneá╗ ont une partie de leur territoire situΘe en vallΘe et o∙ la neige ne constitue que trΦs rarement un problΦme de sΘcuritΘ routiΦre.

Ensuite, il conviendrait de revoir les obligations applicables aux poids lourds, qui sont les vΘhicules les plus exposΘs au risque neige. En particulier, lÆexpΘrience de vos rapporteurs les rend circonspects α lÆidΘe de ne pas obliger les utilisateurs de ces vΘhicules α dΘtenir des chaεnes.

Enfin, lÆesprit de la loi nÆest pas celui dÆune entiΦre marge de man£uvre laissΘe aux prΘfets de dΘpartement pour prendre un arrΩtΘ prΘfectoral relatif aux obligations dÆΘquipement des vΘhicules. LÆusage, par lÆarticleá27 de la loi, du verbe ½ádΘterminerá╗ ne doit pas Ωtre interprΘtΘ comme une simple facultΘ, mais bien comme une obligation dÆagir û la marge de man£uvre laissΘe aux reprΘsentants de lÆ╔tat dans les dΘpartements portant sur le curseur de cette obligation.

Le dΘcret relatif aux normes de sΘcuritΘ et dÆhygiΦne des refuges de montagne

LÆarticleá83 de la loi amΘnage la rΘglementation relative aux refuges de montagne α deux titresá: dÆune part, il indique expressΘment que les mineurs peuvent Ωtre accueillis dans ces refuges, α condition dÆΩtre encadrΘs ou que le refuge soit gardΘá; dÆautre part, il prΘvoit que les normes de sΘcuritΘ et dÆhygiΦne applicables α lÆaccueil des mineurs sont adaptΘes aux spΘcificitΘs des zones de montagne, adaptation qui relΦve dÆun dΘcret.

Par exemple, selon la rΘglementation en vigueur, une porte α double battant, dans un Θtablissement accueillant des mineurs, doit sÆouvrir vers lÆextΘrieur pour faciliter lÆΘvacuation en cas dÆincendie. Or, en montagne, les portes des refuges sont conτues pour sÆouvrir vers lÆintΘrieur, afin dÆΘviter un blocage en cas de chute de neige abondante. Dans ces conditions, les refuges ne peuvent actuellement pas accueillir de mineurs α moins de contrevenir aux dispositions en vigueur en matiΦre de sΘcuritΘ. Il arrive donc que ces mineurs doivent dresser des tentes α lÆextΘrieur des refuges, ce qui conduit α lÆeffet opposΘ α celui recherchΘ en matiΦre de protection.

└ ce jour, le dΘcret dÆapplication de cet article nÆest toujours pas paru. Il relΦve de la responsabilitΘ de la direction gΘnΘrale de la sΘcuritΘ civile et de la gestion des crises du ministΦre de lÆIntΘrieur. Toutefois, il doit rΘsulter dÆune large concertation rΘunissant entre autres, les professionnels de la montagne, des reprΘsentants des ministΦres chargΘs de lÆamΘnagement du territoire, du dΘveloppement et de protection des territoires de montagne, du tourisme, des sports ainsi que du ministΦre de lÆ╔ducation nationale au regard de ses attributions en matiΦre de jeunesse. Cette concertation nÆest pas encore prΘvueá: le dΘcret sera donc vraisemblablement pris avec beaucoup de retard. Vos rapporteurs insistent cependant sur lÆimportance des enjeux, Θconomiques mais aussi culturelsá: il faut permettre aux mineurs en formation dans les mΘtiers de la montagne dÆaccΘder α ces refuges dans des conditions acceptables.

Le dΘcret relatif α la dΘfinition des zones de montagne pour lÆapplication du rΘgime fiscal des vΘhicules collecteurs de lait

LÆarticleá61 de la loi prΘvoit que les vΘhicules de moins de 26 tonnes, utilisΘs pour la collecte du lait dans les exploitations agricoles situΘes en zone de montagne, bΘnΘficient dÆexonΘration des taxes intΘrieures de consommation, en particulier de la taxe intΘrieure sur la consommation des produits ΘnergΘtiques (TICPE), pour une durΘe de trois ans.

Cette exonΘration aura pour effet dÆencourager le maintien de la collecte du lait en montagne, activitΘ peu rentable en raison de lÆisolement des fermes et de la concentration de lÆactivitΘ de production laitiΦre en vallΘe. Ainsi, lors de son audition par vos rapporteurs, MmeáAnnie Genevard, secrΘtaire gΘnΘrale de lÆANEM, a prΘcisΘ que certaines installations agricoles de moyenne montagne, comme celles du Massif central, ne bΘnΘficient plus dÆun service de collecte du lait produit.

La mise en £uvre de cette exonΘration rΘclame un dΘcret dÆapplication, pour prΘciser quelles zones de montagne sont concernΘes. Par ailleurs, aux termes de la loi, le projet de dΘcret devra Ωtre notifiΘ α la Commission europΘenne au titre des rΦgles en vigueur sur les aides dÆ╔tat.

└ ce jour, le projet de dΘcret est au point mortá: les services du ministΦre de lÆagriculture et de la forΩt et la direction de la lΘgislation fiscale doivent encore assurer la compatibilitΘ du dispositif avec le droit de lÆUnion europΘenne, mais aucune avancΘe notable nÆa ΘtΘ remarquΘe depuis mars dernier.

Vos rapporteurs sÆalarment quÆune rΘglementation aussi dΘcisive pour le maintien des exploitations laitiΦres de montagne soit laissΘe α ce point en dΘshΘrence et ne fasse pas lÆobjet dÆΘchanges plus soutenus avec la Commission europΘenne, dont lÆaval demeure indispensable. Il faut que la publication du dΘcret soit la plus rapide possible.

Le dΘcret relatif aux tarifs dÆutilisation des rΘseaux de transport et de distribution de gaz

LÆarticleá66 prΘcise lÆarticle L. 461-3 du code de lÆΘnergie, crΘΘ par la loi n░á2015-992 relative α la transition ΘnergΘtique pour la croissance verte. Cet article prΘvoit la rΘduction des tarifs dÆutilisation des rΘseaux de transport et de distribution de gaz naturel pour les entreprises fortement consommatrices de gaz (dites gazo-intensives) dont le profil de consommation est stable ou anticyclique û cette rΘduction se justifiant par les effets positifs de ces consommateurs sur la stabilitΘ et lÆoptimisation du systΦme gazier dans son ensemble. La modification du code de lÆΘnergie introduite par lÆarticleá66 concerne uniquement les prΘcisions rΘglementaires α mettre en £uvre pour appliquer lÆarticle L. 461-3 prΘcitΘ, et notamment le pourcentage de rΘduction ainsi que les conditions permettant dÆen bΘnΘficier (niveau de consommation supΘrieur α un plancher et divers critΦres dÆutilisation du rΘseau).

Le dΘcret dÆapplication de lÆarticleá66 est en projetá: il a bΘnΘficiΘ dÆun avis favorable du Conseil supΘrieur de lÆΘnergie lors de son examen, le 18áavril 2017. Cet article nÆΘtant pas spΘcifique aux zones de montagne, seuls deux autres avis sont requisá: celui de la Commission de rΘgulation de lÆΘnergie (CRE) et celui du Conseil national dÆΘvaluation des normes (CNEN). En outre, le processus de publication du dΘcret est actuellement suspendu α la publication dÆune analyse de la Commission europΘenne portant sur la compatibilitΘ avec le droit de lÆUnion europΘenne dÆun dispositif Θquivalent, mais pour lÆΘlectricitΘ (article L. 341-4-2 du code de lÆΘnergie), Θgalement prΘvu par la prΘsente loi.

Devant le manque de lien Θvident avec les territoires de montagne de cet article, vos rapporteurs nÆont pas davantage de remarques α apporter.

Le dΘcret relatif au soutien dÆune thΦse du rΘsidanat de mΘdecine hors dΘlais

└ la suite de la suppression du rΘsidanat de mΘdecine en 2004, les praticiens ½ánon thΘsΘsá╗, cÆest-α-dire nÆayant pas encore soutenu leur thΦse de mΘdecine, avaient jusquÆen 2016 pour se conformer au nouveau rΘgime. AujourdÆhui, selon le ministΦre des solidaritΘs et de la santΘ, dont les reprΘsentants ont ΘtΘ auditionnΘs par vos rapporteurs, une centaine de praticiens nÆaurait pas rempli cette obligation dans les dΘlais impartis.

Afin de rΘsoudre cette situation, lÆarticleá93 de la loi prΘvoit quÆun dΘcret organise une procΘdure dΘrogatoireá: le soutien de la thΦse serait de nouveau possible α la suite dÆune inscription classique en universitΘ, aprΦs avis dÆune commission placΘe auprΦs des ministres chargΘs de lÆenseignement supΘrieur et de la santΘ. En contrepartie, ces praticiens seront dans lÆobligation dÆexercer deux ans dans une zone sous-dotΘe, ce qui est le cas de la plupart des zones de montagne. Cela permettrait de conforter lÆaccΦs aux soins des territoires isolΘs et dÆapprΘhender de faτon plus valorisante ce beau mΘtier de mΘdecin de campagne.

Le projet de dΘcret est en cours dÆexamen par le Conseil dÆ╔tatá: il devrait pouvoir entrer en vigueur pour la rentrΘe universitaire de 2018.

Les dispositions de la loi dont lÆapplication doit Ωtre suivie

Ces dispositions nÆappellent pas directement la prise dÆun dΘcret dÆapplication. Toutefois, soit quÆelles soient dÆapplication directe, soit quÆelles rΘclament des rapports, des expΘrimentations ou une action du Gouvernement, elles mΘritent de faire lÆobjet dÆun suivi attentif de vos rapporteurs.

Les services publics en montagne

Adapter lÆorganisation scolaire α la montagne

LÆarticleá15 de la loi prΘvoit dÆadapter de la carte scolaire aux spΘcificitΘs de lÆΘcole en montagne. La mise en £uvre de cette carte scolaire doit permettre dÆidentifier les Θcoles publiques ou les rΘseaux dÆΘcoles publiques qui justifient lÆapplication de modalitΘs spΘcifiques dÆorganisation scolaire. Il sÆagit de tenir compte de la dΘmographie scolaire, de lÆisolement de certains foyers et des conditions dÆaccΦs α lÆΘcole, les temps de transports scolaires pouvant Ωtre trΦs variable dÆune saison α lÆautre. Ces ½ácaractΘristiques montagnardesá╗, comme cet article le dispose, doivent en particulier influencer les seuils dÆouverture et de fermeture de classe par rapport aux critΦres gΘnΘraux.

Cet article reprend les termes de la circulaire n░á2011-237 du 30ádΘcembre 2011, qui prΘvoyait que le directeur acadΘmique des services de lÆΘducation nationale procΦde α ce travail dÆidentification. Assez logiquement, lÆapplication de cet article relΦve donc de lÆinstruction n░á2016-155 du 11áoctobre 2016 qui a abrogΘ et remplacΘ la circulaire de 2011 prΘcitΘe. Cette instruction prΘvoit que des conventions de ruralitΘ doivent permettre aux collectivitΘs territoriales et aux services de lÆ╔tat de sÆengager, par voie contractuelle et aprΦs concertation avec les Θlus et les responsables Θducatifs, α prendre en compte les caractΘristiques montagnardes lors de lÆΘtablissement de la carte scolaire dÆun dΘpartement comprenant des zones de montagne. Par exemple, il sÆagit moins de dΘfinir un rΘseau dÆΘcoles en fonction des kilomΦtres qui les sΘparent des habitations quÆen fonction des distances de transport effectivesá: un kilomΦtre en montagne nÆest pas un kilomΦtre en plaine, et le temps nΘcessaire pour le franchir varie entre ao√t et fΘvrier, voire dÆun jour α lÆautreà

Au moment de lÆadoption de la loi, 21 dΘpartements ruraux Θtaient conventionnΘs pour une pΘriode de trois ansá; lors de lÆaudition du ministΦre de lÆΘducation nationale par vos rapporteurs, 40 conventions avaient ΘtΘ signΘes, dont 24 concernent des zones de montagne. Certains dΘpartements restent donc α lÆΘcart de ces outilsá: le ministΦre doit faire preuve de diligence pour que lÆarticleá15, grΓce α ce processus de conventionnement, soit appliquΘ le plus largement possible.

Vos rapporteurs constatent, en effet, que ces conventions sont un outil particuliΦrement souple et efficace pour adapter la carte scolaire aux particularitΘs de la montagne. Elles impliquent beaucoup dÆacteurs territoriaux et permettent donc de fixer un diagnostic utile et partagΘ sur les besoins scolaires des territoires de montagne. Ce diagnostic a aussi pour intΘrΩt dÆobtenir une vision α moyen terme de ces besoins, et donc dÆanticiper au mieux leur Θvolution dans le temps, en particulier en fonction de la dΘmographie des zones de montagne concernΘes. Des discussions sont en cours, par exemple dans les Hautes-PyrΘnΘes, avec la dΘfinition dÆun plan dÆaction pour lÆΘcole dans les territoires ruraux (2017-2020), signΘ le 1erádΘcembre 2017 par les reprΘsentants du dΘpartement et du ministΦre de lÆΘducation nationale.

En outre, plusieurs problΘmatiques relatives α lÆΘducation en montagne mΘritent dÆΩtre ΘvoquΘes. En premier lieu, la dΘfinition du calendrier scolaire est marquΘe par un affaiblissement de la visibilitΘ α moyen-terme pour les acteurs de la montagne. Vos rapporteurs plaident pour un retour α la publication dÆun calendrier triennal, au minimum. En effet, la derniΦre dΘcision ministΘrielle du 20ájuillet 2017 fixe le calendrier scolaire national pour lÆannΘe 2018-2019 uniquement. Au sein du Conseil supΘrieur de lÆΘducation (CSE), une commission ad hoc a ΘtΘ crΘΘe sur le sujet, notamment pour remettre sur la table la question du zonage du calendrier, dΘbat ancien entre les reprΘsentants des parents dÆΘlΦves, les Θquipes pΘdagogiques et les acteurs Θconomiques. Il conviendrait, en outre, que les rectorats dÆacadΘmie disposent dÆun plus grand pouvoir dÆapprΘciation pour maεtriser certaines dates clΘs des calendriers scolaires.

En second lieu, lÆarticleá16 de la loi prΘvoit que le ministre chargΘ des transports, en collaboration avec le ministre chargΘ de lÆΘducation nationale, sollicite la conclusion dÆun accord avec les transporteurs nationaux destinΘ α assurer des conditions tarifaires spΘcifiques aux Θtablissements scolaires organisant des voyages scolaires. Cette prΘfΘrence tarifaire permettrait dÆencourager le dΘveloppement des classes vertes et des classes de neige en montagne. Pour autant, vos rapporteurs relΦvent que cette disposition de la loi nÆa donnΘ lieu α aucune suite concrΦte, et le dΘplorent.

LÆaccessibilitΘ des services de santΘ

En matiΦre dÆaccessibilitΘ des services publics de santΘ, la loi sÆest fortement enrichie α lÆinitiative des parlementaires, alors que le projet de loi initial ne contenait aucune disposition en la matiΦre.

Le caractΦre isolΘ et gΘographiquement difficilement accessible de certains territoires de montagne, conjuguΘ α leur manque dÆattrait pour les jeunes professionnels de santΘ, se traduit par une sous-dotation chronique en matiΦre mΘdicale qui pose un problΦme juridique dÆΘgalitΘ devant lÆaccΦs aux services publics, et un problΦme humain, lorsque lÆaccΦs aux services dÆurgence ou de maternitΘ se traduit par des drames qui auraient pu Ωtre ΘvitΘs.

LÆarticleá17 de la loi prΘvoit que le Gouvernement remet au Parlement, dans un dΘlai de six mois α compter de la promulgation de la loi, un rapport sur la juste compensation des surco√ts associΘs α la pratique des actes mΘdicaux et paramΘdicaux en zone de montagne. Selon les services du ministΦre de la SantΘ, auditionnΘs par vos rapporteurs, ce rapport rΘclame une enquΩte avec Θchantillon reprΘsentatif auprΦs des professionnels de santΘ, afin dÆobjectiver prΘcisΘment ces surco√ts. Il sÆagit notamment de surco√ts liΘs α la situation gΘographique des pratiques mΘdicales en montagne et de la saisonnalitΘ forte de lÆactivitΘ qui y est constatΘe. Au-delα de lÆidentification de ce besoin dÆobjectivation, il nÆy a manifestement pas de volontΘ de rendre le rapport dans des dΘlais raisonnables, ce que vos rapporteurs regrettent vivement.

Il sÆagirait en particulier de mesurer dans quelle proportion lÆindemnitΘ kilomΘtrique dont bΘnΘficient les professionnels de santΘ α domicile doit Ωtre rΘΘvaluΘe pour tenir compte de leurs contraintes spΘcifiques. Certains services de soin α domicile ont besoin de cet appui pour Ωtre encouragΘs α maintenir leur activitΘ.

LÆarticleá18 de la loi dispose que les schΘmas rΘgionaux de santΘ comportent, le cas ΘchΘant, un volet consacrΘ aux besoins de santΘ spΘcifiques des populations des zones de montagne, notamment en termes dÆaccΦs aux soins urgents et dÆΘvacuation des blessΘs, et tenant compte des spΘcificitΘs gΘographiques, dΘmographiques et saisonniΦres de ces territoires. En lÆΘtat, les agences rΘgionales de santΘ prΘparent, depuis 2016, des projets rΘgionaux de santΘ dits ½áde deuxiΦme gΘnΘrationá╗, qui devront Ωtre mis en £uvre au printemps 2018. Lorsque cela est nΘcessaire, ces PRS contiennent une planification des ressources adaptΘe aux zones de montagne, notamment en termes de moyens hΘliportΘs pour les urgences ou de soutiens renforcΘs aux professionnels installΘs (label ½ácabinet de montagneá╗, par exemple). Cette planification contiendrait Θgalement des dispositions spΘcifiques pour le secteur mΘdico-socialá: accueil des personnes ΓgΘes ou dΘpendantes en zone de montagne, notamment. Cependant, lÆesprit de la loi, qui commande quÆun tel volet soit mis en £uvre, nÆest pas parfaitement respectΘ, dans la mesure o∙ cette planification spΘcifique au sein des PRS reste une facultΘ des ARS, et que le nouvel agencement des PRS ne prΘvoit pas lÆorganisation des ressources en fonction de volets prΘdΘfinis.

Enfin, lÆarticleá23 de la loi prΘvoit que lÆ╔tat peut lancer une expΘrimentation visant α ce que le projet rΘgional de santΘ sÆattache α garantir aux populations un accΦs par voie terrestre α un service de mΘdecine gΘnΘrale, α un service dÆurgence mΘdicale, α un service de rΘanimation ainsi quÆα une maternitΘ dans des dΘlais raisonnables non susceptibles de mettre en danger lÆintΘgritΘ physique du patient en raison dÆun temps de transport manifestement trop important. Selon les informations recueillies par vos rapporteurs, une telle expΘrimentation serait, α ce jour, prΘmaturΘe. Il faudrait attendre que les PRS de deuxiΦme gΘnΘration soient lancΘs. └ cette date, il conviendra de suivre prΘcisΘment si cette disposition dÆimportance est effectivement appliquΘe.

Le dynamisme Θconomique en montagne

Les zones de revitalisation rurale pour les communes de montagne

Les zones de revitalisation rurale (ZRR) ont ΘtΘ rΘformΘes par la loi n░á2015-1786 du 29ádΘcembre 2015 de finances rectificative pour 2015. Elles autorisent les communes et intercommunalitΘs concernΘes α mettre en £uvre plusieurs dispositifs dÆexonΘrations fiscales temporaires (imp⌠t sur les bΘnΘfices des sociΘtΘs, cotisation fonciΦre des entreprises et cotisation sur la valeur ajoutΘe des entreprises, charges sociales pour certains organismes dÆintΘrΩt gΘnΘral) ou α accorder des aides α lÆinstallation de professionnels de santΘ, visant au dΘveloppement des territoires ruraux. En outre, les collectivitΘs classΘes en ZRR bΘnΘficient dÆune majoration de 30á% dÆune fraction de la dotation de solidaritΘ rurale (DSR) et leurs agences de lÆeau bΘnΘficient de subventions majorΘes.

Pour Ωtre classΘ en ZRR, une intercommunalitΘ (et, par ricochet, toutes les communes qui la composent, indiffΘremment de leur situation particuliΦre) doit satisfaire deux critΦresá: une densitΘ de population et un revenu fiscal par unitΘ de consommation mΘdian infΘrieurs α la moyenne nationale, soit respectivement 62 habitants par kilomΦtre carrΘ et 19á111áeuros.

Le nouvel arrΩtΘ constatant le classement des communes en zone de revitalisation rurale a ΘtΘ pris le 16ámars 2017, pour une entrΘe en vigueur le 1erájuillet 2017. Il est valable jusquÆau 31ádΘcembre 2020, date α laquelle la mise α jour des statistiques dΘmographiques et fiscales de chaque territoire donnera lieu α un nouveau classement. Le classement de 2017 permet lÆentrΘe de 3á657ácommunes dans le dispositif des ZRR, tandis que 3á063 communes en sortent.

ConformΘment α lÆarticleá7 de la loi ½ámontagne 2á╗, prΘcitΘe, lÆarrΩtΘ prΘvoit une liste de communes de montagne sortant de la liste du classement en zone de revitalisation rurale au 1erájuillet 2017 et continuant α bΘnΘficier des effets du dispositif pendant une pΘriode transitoire de trois ans, soit jusquÆau 30ájuin 2020.

Vos rapporteurs constatent que cette disposition de la loi permet α 1á011ácommunes de montagne sortantes du dispositif de continuer α en bΘnΘficier pendant cette pΘriode transitoire. Par ailleurs, selon les donnΘes communiquΘes α vos rapporteurs par le Commissariat gΘnΘral α lÆΘgalitΘ des territoires, 392 communes de montagne entrent dans le dispositif des ZRR en application du classement de 2017. Au total, prΦs de 70á% des communes de montagne (4á248 prΘcisΘment) bΘnΘficieront au moins jusquÆen 2020 du dispositif des ZRR.

☺☺

La couverture numΘrique du territoire

La loi montagne a fortement renforcΘ les dispositions lΘgislatives en faveur du dΘploiement du numΘrique en montagne. Tandis que le projet de loi contenait, α lÆorigine, un seul article programmatique sur la prise en compte des contraintes propres aux zones de montagne en matiΦre dÆinvestissements publics, la loi contient dΘsormais quatorze articles permettant dÆamΘliorer la couverture fixe et mobile des territoires de montagne.

Les habitants montagnards ont, en effet, le sentiment justifiΘ que la rΘvolution numΘrique est, en France, α deux vitessesá: en raison des contraintes physiques de la ½ápenteá╗ et du caractΦre isolΘ de certains territoires, le dΘveloppement dÆinfrastructures de qualitΘ (trΦs haut dΘbit fixe, 4G) est moins rentable pour les opΘrateurs privΘs en zone de montagne, qui sont donc dΘlaissΘes. Par souci dÆΘquitΘ, la loi a donc posΘ les conditions dÆun nΘcessaire rΘΘquilibrage.

Ainsi, le rΘgulateur du secteur des tΘlΘcommunications, lÆAutoritΘ de rΘgulation des communications Θlectroniques et des postes (ARCEP) dΘcline, dΘsormais, par zone de montagne, les donnΘes et les cartes numΘriques du territoire et met α la disposition du public des indicateurs de couverture en montagne par gΘnΘration de rΘseaux fixes (ADSL, VDSL, cΓble, fibre optique) et mobiles (2G, 3G, 4G). LÆAutoritΘ devra Θgalement mesurer et Θvaluer, chaque annΘe, si le dΘcalage entre la couverture en trΦs haut dΘbit des territoires de montagne et celle des autres territoires plus denses se rΘduit, se maintient ou sÆaggrave (articleá29). Pour mener α bien ces missions, le collΦge de lÆARCEP et les reprΘsentants des opΘrateurs de tΘlΘcommunications nationaux rencontrent tous les trois mois les reprΘsentants de lÆANEM.

En ce qui concerne la couverture fixe des territoires de montagne, α lÆissue dÆintenses dΘbats, la ReprΘsentation nationale a ΘcartΘ les solutions, proposΘes par amendements, qui visaient α contraindre les investissements des opΘrateurs de tΘlΘcommunications dans les rΘseaux dÆinitiative publique (RIP), dΘployΘs par les collectivitΘs territoriales. Ces solutions se confrontent en effet α la protection constitutionnelle de la libertΘ dÆentreprendre et α des considΘrations Θconomiquesá: la pression concurrentielle a ΘtΘ jugΘe plus pertinente que la contrainte lΘgale pour encourager les investissements. Toutefois, la loi autorise dΘsormais les collectivitΘs territoriales α proposer des conditions tarifaires prΘfΘrentielles, temporaires, pour inciter les opΘrateurs privΘs α dΘployer des offres commerciales dans leur RIP (articleá30).

En outre, la loi a permis de rΘelles avancΘes en matiΦre de dΘveloppement des rΘseaux mobiles. LÆarticleá34 prΘvoit que les nouvelles antennes-relais installΘes en zones de montagne sont exonΘrΘes dÆimposition forfaitaire sur les entreprises de rΘseaux (IFER) jusquÆen 2020. En outre, lÆarticleá36 prΘvoit quÆen zone de montagne, les opΘrateurs de tΘlΘcommunications partagent lÆaccΦs α leurs infrastructures passives (pyl⌠nes sur lesquels sont installΘes les antennes, notamment) pour mutualiser les co√ts de dΘploiement. Cette disposition sÆapplique dΘjα, avec succΦs, dans les ½ázones blanchesá╗ non couvertes par un rΘseau mobile.

Enfin, la fracture numΘrique nÆest pas uniquement celle des infrastructures, cÆest Θgalement celle des usagesá: une bonne couverture numΘrique est inutile si certaines populations ne sont pas correctement formΘes aux outils informatiques qui leur permettent dÆaccΘder aux services (notamment publics) en ligne. CÆest pourquoi la loi prΘvoit quÆen zone de montagne, le schΘma directeur territorial dÆamΘnagement numΘrique (SDTAN) comprend obligatoirement une stratΘgie de dΘveloppement des usages et services numΘriques (articleá33). Cette problΘmatique dÆinclusion numΘrique est essentielle, et cÆest dÆailleurs une prioritΘ du nouveau secrΘtaire dÆ╔tat au numΘrique.

La protection de lÆagriculture de montagne contre les actes de prΘdation

Le loup

LÆarticleá60 de la loi a permis de prΘciser le cadre juridique applicable α la lutte contre les actes de prΘdation commis contre les activitΘs dÆΘlevage. Ce cadre juridique est applicable aux loups comme aux ours, dont le retour sur notre territoire national sÆest fait progressivement et a entraεnΘ une hausse constante de la pression de prΘdation.

LÆarticle L. 1 du code rural et de la pΩche maritime dispose dΘsormais que la politique franτaise en faveur de lÆagriculture prΘserve les activitΘs agricoles ½ádes prΘjudices causΘs par les actes de prΘdation, qui doivent Ωtre rΘgulΘs afin de prΘserver lÆexistence de lÆΘlevage sur ces territoiresá╗. En outre, lÆarticleá60 prΘcitΘ prΘcise que ½áles moyens de lutte contre les actes de prΘdation dÆanimaux dÆΘlevage sont adaptΘs, dans le cadre dÆune gestion diffΘrenciΘe, aux spΘcificitΘs des territoires, notamment ceux de montagneá╗.

Rappelons quÆen application de lÆarrΩtΘ du 18ájuillet 2017, le nombre de loups dont la destruction est autorisΘe est fixΘ α 40 pour la pΘriode allant du 1erájuillet 2017 au 30ájuin 2018. Lorsque 32 loups auront ΘtΘ tuΘs, les tirs de prΘlΦvement ne seront plus autorisΘs, au bΘnΘfice des seuls tirs de dΘfense. Vos rapporteurs notent que lÆapplication du futur plan national dÆaction ½áloupá╗ (2018▲2022) va modifier le pΘrimΦtre dÆapplication de cet arrΩtΘ, qui courra dΘsormais sur lÆannΘe civile, et devrait privilΘgier les tirs de dΘfense (qui constituent, de fait, plus de la moitiΘ des prΘlΦvements annuels sur le loup) aux tirs de prΘlΦvement, autorisΘs en fin dÆannΘe uniquement.

Vos rapporteurs notent que lÆapplication du principe de gestion diffΘrenciΘe α la lutte contre les actes de prΘdation doit entraεner une application conforme α lÆesprit de la loi. En particulier, les autorisations de prΘlΦvement du loup fixΘes chaque annΘe au niveau national doivent Ωtre rΘparties par massif, en fonction de la population estimΘe du prΘdateur et du nombre de tΩtes de bΘtail tuΘes. CÆest bien la concentration du prΘdateur dans certains massifs qui est au c£ur du problΦme. Cette diffΘrenciation, si elle relΦve, de fait, des attributions du prΘfet coordinateur du massif, nÆest pas prΘsente dans lÆarrΩtΘ du 18ájuillet 2017, prΘcitΘ. Elle devrait y figurer, comme principe dÆΘquitΘ explicitement garanti α lÆensemble des Θleveurs.

En outre, vos rapporteurs sÆinterrogent sur lÆorientation du futur plan ½áloupá╗, qui devrait conduire, pour la premiΦre fois, α fixer un objectif α atteindre dÆici 2023 sur le nombre de loups prΘsents dans le territoire franτaisá: ce ½áseuil minimal de population viableá╗ serait de 500 spΘcimensá(☻), contre 360 α 380 aujourdÆhui. Cette inflexion pose la question de la prΘservation des activitΘs de pastoralisme, qui subissent dΘjα de plein fouet les attaques de loups sur les troupeaux, dans les zones de prΘsence permanente (ZPP) et dans les nouvelles zones de colonisation, comme le sud du Massif central.

Vos rapporteurs rappellent, en particulier, que les activitΘs de pastoralisme sont Θgalement nΘcessaires au maintien de la biodiversitΘ, en luttant contre lÆembroussaillement des zones de pΓturage et donc contre le risque dÆincendies. En outre, lÆaugmentation du nombre de loups en circulation impose aux Θleveurs de recourir α des mΘthodes de dΘfense de plus en plus lourdes, et non dΘnuΘes de risques. En particulier, le recours mal maεtrisΘ aux chiens de dΘfense, les patous ou les chiens dÆAnatolie, peut entraεner des attaques sur les populations, notamment sur les randonneurs, et entraεner lÆengagement de la responsabilitΘ des Θleveurs et des Θlus.

LÆours brun

La prΘdation de lÆours sur les troupeaux est un phΘnomΦne plus localisΘ que celle du loupá: en raison des foyers de vie des ours rΘintroduits en France ou passΘs en France α la suite de leur rΘintroduction en Espagne, le massif pyrΘnΘen est aujourdÆhui le seul massif concernΘ. Il est toutefois assez difficile, α ce jour, dÆobtenir des donnΘes biologiques prΘcises sur la prΘsence de lÆours en Franceá: le rΘseau ours brun (ROB), dΘpendant de lÆOffice national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), collecte des donnΘes annuellement, et recense, en 2017, 39áspΘcimens en France.

Il sÆagit plus spΘcifiquement du dΘpartement de lÆAriΦge, o∙ deux noyaux de vie des ours causent des difficultΘs aux Θleveurs. Ces derniers, qui ΘlΦvent leurs troupeaux sans crainte de lÆours depuis deux ou trois gΘnΘrations, sont aujourdÆhui dΘsarmΘs face α cette nouvelle menace. Si la prΘdation est rarement directe, α la diffΘrence du loup, la prΘsence de lÆours crΘe un effarouchement des troupeaux et des dΘrochements causant la mort.

Selon le rapport annuel de 2016 du rΘseau ours brun, sur lÆensemble du versant franτais, le nombre de prΘdations sur les animaux domestiques (ovins et caprins essentiellement) o∙ la responsabilitΘ de lÆours ne peut Ωtre ΘcartΘe, est de 111 attaques, pour 154 animaux tuΘs ou blessΘs. En outre, 10 attaques sur les ruchers ont ΘtΘ relevΘes, pour 31 ruches dΘtruites.

Selon le ministΦre de la transition Θcologique et solidaire, dont les reprΘsentants ont ΘtΘ auditionnΘs par vos rapporteurs, la lutte contre la prΘdation de lÆours doit Ωtre menΘe localement, α lÆinitiative des reprΘsentants de lÆ╔tat dans les dΘpartements concernΘs et du prΘfet de massif. DÆores et dΘjα, il faut noter la prΘsence dÆun volet ½áours bruná╗ dans la stratΘgie pyrΘnΘenne de valorisation de la biodiversitΘ (SPVB), dΘfinie pour dix ans (2017-2027). En outre, une plateforme dÆinformation et dÆΘchange va Ωtre mise en place, sur le modΦle du plan ½áloupá╗, afin que les parties prenantes puissent se concerter sur la cohabitation des activitΘs pastorales. En tout Θtat de cause, il ne sÆagira pas de calquer la logique de prΘlΦvement de spΘcimens, valable pour le loup, mais de privilΘgier des mesures dÆappui aux Θleveurs.

TRAVAUX DE LA COMMISSION

Lors de sa rΘunion du mercredi 20ádΘcembre 2017, la commission des affaires Θconomiques a examinΘ le rapport dÆinformation de MmeáMarie-Noδlle Battistel et M. Jean-Bernard Sempastous sur la mise en application de la loi n░á2016-1888 du 28ádΘcembre 2016 de modernisation, de dΘveloppement et de protection des territoires de montagne.

MmeáMarie-Noδlle Battistel, rapporteure. Le 28ádΘcembre 2016, il y a un an û presque une ΘternitΘá! û, lÆAssemblΘe nationale adoptait α lÆunanimitΘ, moins une voix, la loi dite ½áMontagne 2á╗. Cette loi, qui adaptait la loi ½áMontagneá╗ de 1985 aux problΘmatiques du XXIeásiΦcle, a ΘtΘ conτue α partir du rapport ½áUn acteáII pour la montagneá╗ remis au Premier ministre en septembreá2015 par les dΘputΘes Annie Genevard et Bernadette Laclais. Issues, respectivement, de lÆopposition et de la majoritΘ de la prΘcΘdente lΘgislature, elles sont devenues les co-rapporteures pour lÆAssemblΘe nationale. Il faut souligner le caractΦre exceptionnel, sinon inΘdit dÆun bin⌠me transpartisan pour rapporter un projet de loiá: je ne sais pas si nous le reverrons un jourá! Concertation, co▲construction et consensus ont donc ΘtΘ les maεtres mots de cette loi, qui Θtait trΦs attendue dans nos territoires de montagne.

QuÆest-ce que la montagneá? Espace de rΩve et de loisir pour certains, poumon Θcologique et c£ur de la biodiversitΘ, lieu de production agricole, vivier de lÆΘconomie blanche et de la production ΘnergΘtique pour dÆautres, la montagne est avant tout un lieu de vie. Ni rΘserve dÆIndiens, ni zone de non-droit, la montagne est une sentinelle du changement climatique et mΩle ancrage des traditions et Θlan de lÆinnovation. Je le dis sans emphase et avec reculá: les territoires de montagne sont une chance pour la RΘpublique, α condition que lÆon tienne compte de leurs spΘcificitΘs, de leurs handicaps naturels parfois, de leur richesse et de leurs amΘnitΘs toujours, de leur besoin de dΘveloppement et de la nΘcessitΘ de les protΘger.

Les grands principes de la loi de 1985, comme lÆadaptation des normes aux spΘcificitΘs des territoires de montagne, ont donc ΘtΘ rΘaffirmΘs, modernisΘs et, α de nombreux titres, renforcΘs. Nous sommes nombreux α vouloir restaurer le crΘdit de la parole publiqueá: je ne doute donc pas que nous insistions pour que ces grands principes partagΘs soient effectivement appliquΘs.

LÆobjet de notre rapport, un an aprΦs, est alors de veiller α ce que lÆesprit du lΘgislateur et la lettre de la loi ne soient pas trahis. Il faut que les principales dispositions de la loi Montagne 2 soient bien suivies dÆeffet, que les dΘcrets que la loi prΘvoit soient bien parus et que la loi votΘe par la ReprΘsentation nationale soit bien celle qui sÆapplique sur les territoires. CÆest une prΘrogative importante du contr⌠le parlementaire, mission noble du lΘgislateur, mais qui ne va malheureusement pas de soiá: comme nous vous le montrerons dans quelques instants, il faut parfois ½ásecouer le sapiná╗ û α dΘfaut du cocotier α nos altitudes û pour que les rΘformes que nous avons votΘes deviennent rΘalitΘ. Nous avons auditionnΘ plusieurs responsables de ministΦresá: Θducation nationale, travail, transition Θcologique et solidaire, cohΘsion des territoires et santΘ. Sauf dans ce dernier cas, o∙ il a fallu insister lourdement, nous souhaitons remercier les ministΦres qui se sont mis α notre disposition et nous ont fait un exposΘ trΦs clair des dΘcrets parus et de la situation de ceux qui Θtaient encore en conception.

Je mettrai lÆaccent dans la suite de mon propos sur quatre thΦmes principauxá: la gouvernance des territoires de montagneá; lÆurbanisme en montagne, les saisonniers et les rΘgies de remontΘes mΘcaniques et, enfin, la question du loup.

La gouvernance de la montagne a ΘtΘ amΘliorΘe par la loi ½áMontagne 2á╗. Le Conseil national de la montagne (CNM), prΘsidΘ par le Premier ministre, est le lieu de concertation privilΘgiΘ entre le Gouvernement et les reprΘsentants de nos territoires sur les politiques publiques α mettre en £uvre. Les comitΘs de massif permettent Θgalement ce travail essentiel de concertation entre Θlus, associations et tissu Θconomique. Les dΘcrets prΘcisant les rΦgles et le fonctionnement de ces instances sont bien parus, et sont conformes α lÆesprit de la loi. Nous nous en fΘlicitons.

En revanche, indΘpendamment de la publication de ces dΘcrets, je mÆinquiΦte, α titre personnel, de lÆapproche politique bien peu conforme, elle, α cet esprit de la loi. Les rΘcentes procΘdures de dΘsignation de certains Θlus, tant au CNM que dans les comitΘs de massif, ont soulevΘ des inquiΘtudes. La neutralitΘ politique qui permettait α lÆá½áancien mondeá╗ de construire un consensus au-delα des sensibilitΘs, dans lÆintΘrΩt des territoires, semble avoir cessΘ dÆΩtre. Au CNM, les 5 Θlus dΘsignΘs au nom de lÆAssemblΘe nationale sont tous des dΘputΘs de la majoritΘ gouvernementaleá: le ½ánouveau mondeá╗ et le dΘpassement des clivages ne semblent pas atteindre nos sommetsà et cÆest bien dommage.

Un deuxiΦme sujet dÆimportance, pour lÆapplication de la loi, est celui de lÆurbanisme en montagne. La question des unitΘs touristiques nouvelles (UTN), notamment, avait mobilisΘ lÆessentiel des dΘbats parlementaires car elle posait une question trΦs difficile α rΘsoudreá: comment construire de grands ensembles touristiques (rΘsidences, remontΘes mΘcaniques et pistes de ski, notamment) dans des territoires naturels protΘgΘsá? Comment concilier les intΘrΩts Θconomiques, les intΘrΩts urbanistiques et les intΘrΩts Θcologiquesá? Le dΘcret dÆapplication de lÆarticleá71 sur les UTN est paru dans les six mois suivant lÆadoption de la loi, mais, mΩme sÆil ne nous satisfait pas entiΦrement, il sÆest avΘrΘ globalement assez fidΦle au texte entrΘ en vigueur. Il faut rappeler que cet article a ΘtΘ modifiΘ pendant la commission mixte paritaire, ce qui a pu crΘer quelques frustrations de part et dÆautre.

Que faire, par exemple, de lÆUTN qui dΘpend dÆun plan local dÆurbanisme (PLU) lorsque ce dernier est annulΘ au contentieuxá? Plusieurs cas similaires existent, et finalement assez peu de solutions. En outre, le Gouvernement nÆa toujours pas publiΘ un document essentiel que les Θlus de montagne attendent depuis longtemps. Le droit est si complexe et ses interprΘtations si divergentes quÆune circulaire sur lÆurbanisme en montagne doit permettre de lÆexpliciter et dÆaider les Θlus et les prΘfets α lÆappliquer. Cette circulaire nÆest toujours pas disponible. Elle serait essentielle, par exemple, pour savoir comment interprΘter le principe dÆurbanisation en continuitΘ, trΦs difficile α appliquer en montagne.

Enfin, sur la question du loup, la loi nÆappelait pas la publication dÆun dΘcret, mais son articleá60 prΘcise que ½áles moyens de lutte contre les actes de prΘdation dÆanimaux dÆΘlevage sont adaptΘs, dans le cadre dÆune gestion diffΘrenciΘe, aux spΘcificitΘs des territoires, notamment ceux de montagneá╗. Nous avons relevΘ que lÆapplication du principe de gestion diffΘrenciΘe α la lutte contre les actes de prΘdation doit signifier que les autorisations de prΘlΦvement du loup, fixΘes chaque annΘe au niveau national, doivent Ωtre rΘparties par massif, en fonction de la population estimΘe du prΘdateur et du nombre de tΩtes de bΘtail tuΘes. Cette diffΘrenciation nÆest pas prΘsente dans le dernier arrΩtΘ du 18ájuillet 2017, qui fixe le nombre de prΘlΦvements de loups α 40. Elle devrait y figurer, comme principe dÆΘquitΘ explicitement garanti α lÆensemble des Θleveurs.

Par ailleurs, un nouveau plan national dÆaction ½áloupá╗ (2018-2022) va entrer en vigueur. Avec lÆensemble des Θlus concernΘs, je mÆinquiΦte vivement des orientations de ce plan. Il devrait conduire, pour la premiΦre fois, α fixer un objectif dÆune population de 500 loups α atteindre dÆici 2023 en France, contre environ 360 aujourdÆhui. Ce ½áseuil minimal de population viableá╗ doit, semble▲t▲il, garantir la survie du loup en France. Mais, α la lumiΦre de lÆactualitΘ et du nombre dÆattaques subies par nos bergers, ce seuil pose surtout la question de la prΘservation des activitΘs de pastoralisme. Au-delα mΩme de leur vocation Θconomique et de la vie de femmes et dÆhommes dont le mΘtier est menacΘ, les activitΘs de pastoralisme sont Θgalement nΘcessaires au maintien de la biodiversitΘ, en luttant contre lÆembroussaillement des zones de pΓturage et donc contre le risque dÆincendie. En outre, lÆaugmentation du nombre de loups en circulation impose aux Θleveurs de recourir α des mΘthodes de dΘfense de plus en plus lourdes, et non dΘnuΘes de risques. En particulier, le recours mal maεtrisΘ aux chiens de dΘfense, les patous ou les chiens dÆAnatolie, peut Ωtre α lÆorigine dÆattaques sur les usagers de la nature, notamment sur les randonneurs, et entraεner lÆengagement de la responsabilitΘ des Θleveurs et des Θlus. Sur cette question, je resterai trΦs vigilante.

Je voudrais aussi Θvoquer devant vous lÆΘvolution des rΦgles applicables au logement des travailleurs saisonniers, indispensables notamment dans les stations de ski. Les collectivitΘs territoriales ont crΘΘ des agences immobiliΦres α vocation sociale (AIVS), mais ne peuvent faire assurer les missions de location immobiliΦre α leurs agentsá: cÆest illΘgal. LÆarticleá48 rΘsout cette difficultΘ juridiqueámais un dΘcret en Conseil dÆ╔tat est nΘcessaire pour lÆappliquerá: il faut insister car ce dΘcret, bien quÆattendu, nÆest pas publiΘ. Il pourra transformer des ½álits froidsá╗ en logements sociaux α vocation saisonniΦre.

LÆarticleá45 de la loi est relatif α lÆexpΘrimentation sur trois ans, de lÆextension du rΘgime dÆactivitΘ partielle α toutes les rΘgies de ski. Il nΘcessitait la publication dÆun dΘcret, qui a ΘtΘ rapide et a apportΘ entiΦre satisfaction. Peu co√teuse, cette expΘrimentation rend un vrai service aux stations de ski concernΘes. Sa pΘrennisation est souhaitable.

Enfin, la couverture numΘrique en montagne reste largement dΘfavorisΘe. Nous travaillons, dans cette commission, dÆarrache-pied pour amΘliorer la situation. Mais les derniΦres Θvolutions fiscales, notamment au regard de lÆimposition forfaitaire sur les entreprises de rΘseau (IFER), sont inquiΘtantes. Quand les investissements des opΘrateurs sont trop taxΘs, cÆest toujours la montagne qui en subit en premier les consΘquencesá: elle concentre, en effet, les territoires isolΘs dont la couverture est la plus co√teuse.

Voilα un an, nous avons proposΘ une loi complΦte, transversale, permettant dÆadapter lÆensemble de la lΘgislation aux spΘcificitΘs montagnardes. Il sÆagissait dÆun grand pas et dÆune rΘponse aux besoins exprimΘs sur le terrain. JÆinvite, cette annΘe, le Gouvernement α poursuivre son travailá: la montagne en a besoiná!

M.áDominique Potier. JÆinterviens en amont de la discussion car je suis retenu, par la suite, par dÆautres engagements. Je tenais, au nom du groupe Nouvelle Gauche, α fΘliciter les rapporteurs. Pour avoir participΘ α lÆΘlaboration de cette loi, elle fait partie des moments, rares et beaux dans notre assemblΘe, o∙ nous savons reconnaεtre la diversitΘ des territoires et nous rassembler dans cette diversitΘ.

Je voulais simplement insister sur la question du prΘdateur, dans la foulΘe de lÆintervention de MmeáMarie-Noδlle Battistel. Dans le PiΘmont vosgien ou dans le sud de la Meurthe-et-Moselle, que je connais bien et qui subissent de plein fouet des attaques, il ne faut pas oublier que la biodiversitΘ rΘside aussi dans lÆΘlevage de montagne et les prairies permanentesá: il faudra bien faire des choix. Je mÆinscris donc dans le sens de votre rapport.

M.áJean-Bernard Sempastous, rapporteur. Ma collΦgue co-rapporteure a dΘjα prΘcisΘ le contexte de notre rapport. La loi ½áMontagne 2á╗ comporte, prΘcisΘment, dix articles nΘcessitant la prise dÆun dΘcret dÆapplication. └ la date de parution du prΘsent rapport, 4 dΘcrets ont ΘtΘ publiΘs et 6 sont α des niveaux dÆavancement trΦs hΘtΘrogΦnes, de la concertation α lÆexamen en Conseil dÆ╔tat. Nous notons que le travail gouvernemental dÆapplication de la loi est satisfaisant pour 4 de ces 6 dΘcrets α paraεtre. Ces dΘcrets devraient paraεtre dans les prochaines semaines, ce qui est un dΘlai raisonnable en raison des nombreux acteurs impliquΘs dans les politiques de montagne et du travail de concertation qui a ΘtΘ systΘmatiquement privilΘgiΘ par le Commissariat gΘnΘral α lÆΘgalitΘ des territoires.

Pour deux projets de dΘcret, α savoir celui qui doit permettre lÆapplication de lÆarticleá61 de la loi sur les exonΘrations fiscales dont pourront bΘnΘficier les vΘhicules collecteurs de lait en montagne et celui relatif α lÆarticleá83 devant adapter les normes de sΘcuritΘ et dÆhygiΦne des refuges de montagne pour permettre lÆaccueil des mineurs, la situation semble au point mort.

Cela sÆexplique par lÆabsence de dΘcision claire sur le choix du ministΦre devant piloter le projet de dΘcretá: le sujet de la collecte du lait en montagne concerne avant tout le ministΦre de lÆagriculture, mais Θgalement les services de la direction gΘnΘrale des douanes et des droits indirectsá; le sujet de lÆaccueil des mineurs en refuge de montagne concerne tant le ministΦre de lÆintΘrieur que celui de la justice et celui de lÆΘducation nationale, pour ses attributions en matiΦre de jeunesse.

Je souhaite me concentrer sur trois sujets qui me tiennent α c£ur. Tout dÆabord, la question de lÆaccessibilitΘ et de la qualitΘ des services publics en montagne, en particulier la santΘ et lÆΘducation. Il a fallu que lÆinitiative parlementaire vienne complΘter un projet de loi qui, au dΘpart, ne contenait aucune mesure relative α ces deux sujets. Pourquoiá? Certaines difficultΘs relevΘes par la loi de 1985 sont encore, malheureusement, dÆactualitΘ, faute de moyens ou faute dÆambition.

Sur lÆΘcole, lÆarticleá15 de la loi prΘvoit dÆadapter la carte scolaire aux spΘcificitΘs de lÆΘcole en montagne. Il sÆagit de tenir compte de la dΘmographie scolaire, de lÆisolement de certains foyers et des conditions dÆaccΦs α lÆΘcole, les temps de transports scolaires pouvant Ωtre trΦs variable dÆune saison α lÆautre. Ces ½ácaractΘristiques montagnardesá╗ doivent en particulier influencer les seuils dÆouverture et de fermeture de classe par rapport aux critΦres gΘnΘraux. Par exemple, il sÆagit moins de dΘfinir un rΘseau dÆΘcoles en fonction des kilomΦtres qui les sΘparent des habitations quÆen fonction des distances de transport effectivesá: un kilomΦtre en montagne nÆest pas un kilomΦtre en plaine, et le temps nΘcessaire pour le franchir varie entre ao√t et fΘvrier, voire varie selon les joursà

Le Gouvernement a mis en place des conventions de ruralitΘ, pour permettre aux dΘpartements de montagne notamment dÆavoir leur mot α dire en matiΦre de rΘseau scolaire. Au moment de lÆadoption de la loi, 21 dΘpartements ruraux Θtaient conventionnΘs pour une pΘriode de trois ansá; lors de notre audition du ministΦre de lÆΘducation nationale, 40 conventions avaient ΘtΘ signΘes, dont 24 concernent des zones de montagne. CÆest le signe dÆune action ministΘrielle particuliΦrement dynamique. Certains dΘpartements restent cependant α lÆΘcart de ces outilsá: le ministΦre doit faire preuve de diligence pour que lÆarticleá15 de la loi, grΓce α ce processus de conventionnement, soit appliquΘ le plus largement possible. Des discussions sont en cours, par exemple dans les Hautes-PyrΘnΘes, avec la dΘfinition dÆun plan dÆaction pour lÆΘcole dans les territoires ruraux (2017▲2020), signΘ le 1erádΘcembre 2017 par les reprΘsentants du dΘpartement et du ministΦre de lÆΘducation nationale.

En outre, jÆai relevΘ que la dΘfinition du calendrier scolaire est marquΘe par un affaiblissement de la visibilitΘ α moyen terme pour les acteurs de la montagne. Nous plaidons donc, dans le rapport, pour un retour α la publication dÆun calendrier triennal, au minimum. En effet, la derniΦre dΘcision ministΘrielle en vigueur fixe le calendrier scolaire national pour lÆannΘe 2018-2019 uniquement. Des travaux sont engagΘs pour remettre sur la table la question du zonage du calendrier, dΘbat ancien entre les reprΘsentants des parents dÆΘlΦves, les Θquipes pΘdagogiques et les acteurs Θconomiquesá: il faudra le suivre de prΦs. Il conviendrait Θgalement que les rectorats dÆacadΘmie disposent dÆun plus grand pouvoir dÆapprΘciation pour maεtriser certaines dates clΘs des calendriers scolaires.

Enfin, lÆarticleá16 de la loi prΘvoit que le ministre chargΘ des transports, en collaboration avec le ministre chargΘ de lÆΘducation nationale, sollicite la conclusion dÆun accord avec les transporteurs nationaux destinΘ α assurer des conditions tarifaires spΘcifiques aux Θtablissements scolaires organisant des voyages scolaires. Cette prΘfΘrence tarifaire permettrait dÆencourager le dΘveloppement des classes vertes et des classes de neige en montagne. Pour autant, nous avons notΘ que cette disposition de la loi nÆa donnΘ lieu α aucune suite concrΦteá: il faut que les ministΦres concernΘs sÆen saisissent.

Sur la question de la santΘ, le caractΦre isolΘ et gΘographiquement difficilement accessible de certains territoires de montagne, conjuguΘ α leur manque dÆattrait pour les jeunes professionnels de santΘ, se traduit par une sous▲dotation chronique en matiΦre mΘdicale qui pose un problΦme juridique dÆΘgalitΘ devant lÆaccΦs aux services publics. CÆest aussi, et surtout, un problΦme humain, lorsque lÆaccΦs aux services dÆurgence ou de maternitΘ se traduit par des drames qui auraient pu Ωtre ΘvitΘs.

LÆarticleá17 de la loi prΘvoit que le Gouvernement remet au Parlement, dans un dΘlai de six mois α compter de la promulgation de la loi, un rapport sur la juste compensation des surco√ts associΘs α la pratique des actes mΘdicaux et paramΘdicaux en zone de montagne. Il sÆagit notamment de surco√ts liΘs α la situation gΘographique des pratiques mΘdicales en montagne et de la saisonnalitΘ forte de lÆactivitΘ. Nous relevons quÆil nÆy a manifestement pas de volontΘ de rendre le rapport dans des dΘlais raisonnables. Nous le regrettons et nous adressons un message au ministΦre de la santΘ pour avancer sur le sujetá: par exemple, il faut mesurer dans quelle proportion lÆindemnitΘ kilomΘtrique dont bΘnΘficient les professionnels de santΘ α domicile doit Ωtre rΘΘvaluΘe pour tenir compte de leurs contraintes spΘcifiques.

Enfin, lÆarticleá23 de la loi prΘvoit que lÆ╔tat peut lancer une expΘrimentation visant α ce que le projet rΘgional de santΘ û le PRS qui encadre lÆaction des agences rΘgionales de santΘ û garantisse aux populations un accΦs rapide α un service de mΘdecine gΘnΘrale, α un service dÆurgence mΘdicale, α un service de rΘanimation ainsi quÆα une maternitΘ dans des dΘlais raisonnables, et non dangereux en raison dÆun temps de transport trop important. Selon les informations que nous avons obtenues, une telle expΘrimentation serait, α ce jour, prΘmaturΘe. Il faudrait attendre que les PRS de deuxiΦme gΘnΘration soient lancΘs. └ cette date, il faudra suivre prΘcisΘment si cette disposition dÆimportance est effectivement appliquΘe.

Enfin, si ma collΦgue a abondamment parlΘ du loup, il ne faut pas oublier quÆun autre prΘdateur existe dans les PyrΘnΘesá: lÆours brun. En raison des foyers de vie des ours rΘintroduits en France ou passΘs en France α la suite de leur rΘintroduction en Espagne, le massif pyrΘnΘen est aujourdÆhui, en effet, le seul massif concernΘ. Il y aurait, en 2017, 39 ours bruns en France.

Les Θleveurs, qui ΘlΦvent leurs troupeaux sans crainte de lÆours depuis deux ou trois gΘnΘrations, sont aujourdÆhui dΘsarmΘs face α cette nouvelle menace. Si la prΘdation est rarement directe, α la diffΘrence du loup, la prΘsence de lÆours crΘe un effarouchement des troupeaux et des chutes de troupeaux causant la mortá: cÆest le cas de 154 animaux, au moins, en 2016.

La stratΘgie pyrΘnΘenne de valorisation de la biodiversitΘ (SPVB), dΘfinie pour dix ans (2017-2027), sÆest dΘjα emparΘe de la question. Mais il faut Θgalement que des actions gouvernementales soient menΘesá: une plateforme dÆinformation et dÆΘchange devrait Ωtre mise en place, sur le modΦle du plan ½áloupá╗, afin que les parties prenantes puissent se concerter sur la cohabitation des activitΘs pastorales. En tout Θtat de cause, il ne sÆagira pas de calquer la logique de prΘlΦvement de spΘcimens, valable pour le loup, mais de privilΘgier des mesures dÆappui aux Θleveurs.

Monsieur Philippe HuppΘ. Je voudrais commencer en remerciant chaleureusement les deux rapporteurs, mΩme si jÆai compris que les nominations de certaines personnes û dont je fais partie û α certains postes du Conseil national de la montagne ne satisfaisaient pas pleinement la rapporteure. Ce rapport est trΦs important pour la montagne, mais Θgalement pour la Nation. Je fΘlicite donc M.áJean-Bernard Sempastous et MmeáMarie-Noδlle Battistel, qui, je le pense, ont travaillΘ avec c£ur sur ce rapport.

En arriΦre-plan de toute discussion sur la montagne, il y a des habitants. Ce qui mÆintΘresse, dans ce que vous avez pu observer, est la question suivanteá: que fait-on de ces habitantsá? Il me semble quÆα lÆheure actuelle, de nombreuses difficultΘs accablent la montagneá: le loup et lÆours causent des problΦmes, les territoires se referment sur eux-mΩmes et le vieillissement des populations qui vivent en montagne pΦse sur son dΘveloppement. Or, sans la montagne, cÆest toute la plaine qui disparaεt. Dans ma rΘgion, nous avons lÆhabitude de dire que tout le monde ½ádescend de la montagne pour aller dans la plaineá╗. Or, si plus personne ne descend de la montagne û comme je lÆai moi-mΩme fait û la plaine nÆexistera plus. En effet, la montagne ne peut pas Ωtre simplement un lieu o∙ lÆon skie sur une pΘriode de 15 jours de vacances, mais dΘsertΘ par les entreprises le reste du temps. Si lÆon nÆy prΩte attention, nous menaτons lÆΘquilibre des territoires en France. Voici ce qui mÆimporte dans votre rapportá: quÆavez-vous pu remarquer qui permette de dΘfendre encore la montagne, et que ses habitants y vivent heureux et jeunesá? QuÆavez-vous observΘ qui puisse nous orienter pour mieux faireá?

Monsieur Vincent Rolland. Nous avons affaire α un milieu complexe, puisque la montagne est un lieu aussi magique quÆhostile, o∙ il faut trouver des activitΘs pour y vivre, faute de quoi elle sera, effectivement, progressivement dΘsertΘe. Cela nΘcessitait, dΘjα en 1985, puis en 2016, une loi spΘcifique α son amΘnagement mais aussi α son Θquilibre. Je peux abonder dans votre sens sÆagissant des questions liΘes aux prΘdateurs, que lÆon parle de lÆours û que nous nÆavons pas encore dans les Alpes û ou du loup. Il faudra Ωtre extrΩmement vigilant sur le prochain plan pour que la condition pastorale soit respectΘe et protΘgΘe.

Je suis Θgalement dÆaccord avec vous au sujet de la vigilance α conserver sur le calendrier des vacances scolaires, qui dΘtermine une grande partie de lÆΘconomie touristique. JÆai deux questions au sujet de cet ½áacteáII de la loi Montagneá╗. DÆune part, nÆy a-t-il pas eu une fragilitΘ causΘe par les UTN locales dÆun point de vue urbanistiqueá? Je crois, Madame la rapporteure, que dans une commune-station que vous connaissez bien, lÆAlpe dÆHuez, un projet a ΘtΘ attaquΘ au contentieux avec ce moyen. DÆautre part, quÆen est-il du dΘcret dÆapplication concernant les remontΘes mΘcaniques qui doivent Ωtre reconstruites sur le mΩme tracΘ, et qui ne nΘcessiteraient donc pas de nouvelle Θtude dÆimpactá? Je pense aussi quÆil faut tenir compte des charges de la montagne dans les prΘlΦvements opΘrΘs par lÆ╔tat. Souvent, ces charges sont mal ΘvaluΘes et les prΘlΦvements sont trop importants.

Monsieur Antoine Herth. Je voudrais insister sur la question de la couverture numΘrique du territoire, ΘvoquΘe par les rapporteurs. Avez-vous un premier retour des effets des mesures listΘes dans le rapportá? Vous faites Θtat de rΘelles avancΘes en matiΦre de dΘveloppement des rΘseaux mobiles, mais ces avancΘes semblent limitΘes aux seules zones blanches. Avez-vous des chiffres α fournir quant aux zones grises, qui sont Θgalement une prΘoccupation majeureá? Je voudrais aussi Θvoquer la question de la couverture fixe des territoires de montagne. RΘcemment, un administrΘ mÆa Θcritá: il habite en montagne, en fond de vallΘe, et a fait installer une box internet. Or, le rΘseau fixe est si vΘtuste que lÆopΘrateur a d√ sÆy reprendre α trois fois et ½ábricolerá╗ sa box pour que la rΘception fonctionne. Est-ce que la problΘmatique de lÆentretien et de la modernisation du rΘseau fixe pourrait rentrer dans le cadre des travaux de lÆAutoritΘ de rΘgulation des communications Θlectroniques et des postes (ARCEP), que vous mentionnez dans votre rapportá?

JÆaimerais, pour conclure, dire un mot sur le loup. Je partage vos rΘserves quant α lÆobjectif dÆavoir plus de 500 loups sur le territoire national et quant aux questions que cela pose au sujet de la prΘservation des activitΘs de pastoralisme. Cela signifierait-il, selon vous, que le plan national dÆaction ½áloupá╗ envisagΘ par le Gouvernement pourrait Ωtre, sinon illΘgal, du moins contraire α lÆesprit de la loiá?

Madame BΘnΘdicte Taurine. Je vis en montagne et je peux vous confirmer que cÆest compliquΘ. En ce qui concerne la santΘ, votre rapport mÆa inquiΘtΘ dans la mesure o∙ il indique que lÆexpΘrimentation de la mise en place de services de mΘdecine gΘnΘrale, prΘvue α lÆarticleá23 de la loi, ne sera probablement jamais rΘalisΘe. Or, en termes de santΘ û et notamment dans le dΘpartement dans lequel je vis û si la population vieillit, nous avons Θgalement des problΘmatiques de tous ordres. Il faudra rapidement se saisir de ces questions. Lorsque les associations dÆaide α la personne indiquent faire des choix en fonction de la distance α parcourir pour aller soigner des personnes et du co√t induit, il nÆy a plus dÆΘquitΘ de traitement au sein dÆun territoire. Les facilitΘs de dΘplacement û liΘes α la SNCF û et lÆaccessibilitΘ des services publics posent Θgalement question.

Concernant les prΘdateurs û je vis aussi dans un dΘpartement o∙ la problΘmatique de lÆours est rΘcurrente û nous souhaiterions quÆun bilan soit fait. Il semble quÆune mission dÆinformation ministΘrielle sur ce sujet va se mettre en place. └ cet Θgard, la conception de la biodiversitΘ doit tenir compte de la prΘsence des loups et des ours. └ mon sens, nous ne pourrons pas revenir sur la directive europΘenne qui protΦge ces espΦces. Il me semble que le prΘlΦvement des loups au hasard dΘstructure les meutes et nÆest pas la bonne solution. Il faut discuter davantage, au-delα des ╔tats gΘnΘraux du pastoralisme dans le dΘpartement, qui nÆont pas amenΘ de solutions concrΦtes. Il faut Θgalement cesser dÆΩtre dans le constat selon lequel des animaux dÆΘlevage meurent, pour passer α lÆaction.

Mme Marie-Noδlle Battistel, rapporteure. Il faut avant tout que la montagne soit une montagne α vivre. Ce nÆest pas quÆun espace de loisirs et dÆactivitΘs Θconomiques. Contrairement α MmeáBΘnΘdicte Taurine, je ne trouve pas cela si compliquΘ de vivre en montagne. En tout cas, je trouve cela tellement agrΘable que jÆen oublie les contraintes. Mais il faut Θvidemment que nous ayons des services publics adaptΘs. Or lorsque lÆon dΘcide de faire reculer les services publics, cÆest dÆabord dans les secteurs isolΘs, donc dans les zones de montagne et les zones rurales. Le pastoralisme est aujourdÆhui en vrai danger. Je pense quÆil faut effectivement trouver un Θquilibre entre le maintien du loup et la prΘservation du pastoralisme, qui est essentiel pour les territoires de montagne, pour lÆΘconomie, pour le revenu des agriculteurs mais aussi pour lÆentretien des espaces naturels. Le nombre de 500 loups α atteindre mÆinquiΦte. CÆest 140 de plus quÆaujourdÆhui. Ce nombre nous paraεt dΘmesurΘ par rapport aux problΦmes qui sont vΘcus actuellement dans certains massifs. CÆest la concentration dans certains massifs qui est problΘmatique, pas le nombre de loups en France. SÆils Θtaient rΘpartis de maniΦre trΦs Θquitable sur lÆensemble du territoire, cela ne poserait pas de problΦme. Mais nous ne pouvons pas dire au loup de sÆinstaller dans tel ou tel endroit. Je confirme α MmeáBΘnΘdicte Taurine que des nouvelles meutes sont apparues dans des massifs o∙ il nÆy en avait pas avant.

Vous parliez aussi des services quÆil faut absolument avoir pour le maintien de la vie en montagne. Cela inclut Θvidemment la couverture numΘrique, qui est essentielle pour que certaines personnes puissent travailler de chez elles. Nous avions aussi travaillΘ dans le cadre de cette loi sur la saisonnalitΘ et la pluriactivitΘ, en abordant les questions relatives au contrat de travail intermittent, au logement des saisonniers et α certaines rΘgies des remontΘes mΘcaniques qui, jusquÆalors, nÆΘtaient pas Θligibles au ch⌠mage partiel. DΦs lors quÆil nÆy avait pas de neige, les rΘgies Θtaient en difficultΘ et la durΘe des contrats de saisonniers se rΘduisait, ce qui mettait en pΘril la pluriactivitΘ dans les territoires de montagne. Je pense que nous y avons rΘpondu de maniΦre satisfaisante dans la loi. La question de lÆΘquilibre entre les territoires est trΦs importante. CÆest pourquoi nous sommes vigilants α ce que les services puissent Ωtre adaptΘs dans nos territoires de montagne.

Vous avez abordΘ, Monsieur Vincent Rolland, la question de la fragilitΘ des UTN locales. Ce sujet a ΘtΘ un vrai moment difficile de cette loi, qui a fait lÆobjet pendant la commission mixte paritaire (CMP) de dΘbats trΦs houleux. Nous avons trouvΘ un compromis, qui est α peu prΦs acceptable par tous mais qui ne satisfait pas grand monde. Mais ce compromis a eu le mΘrite dÆexister et de clarifier les choses. Il demeure un certain flou sur la question du remplacement des remontΘes mΘcaniques. DΦs lors quÆil sÆagit dÆune extension, il y a des critΦres de surface α ne pas dΘpasser. Mais lorsquÆelle est identique, nous avions souhaitΘ quÆil nÆy ait pas de nouvelle autorisation. Le dΘcret est un peu flou sur ce point et nous avons besoin de prΘcisions.

Vous avez ΘvoquΘ, Monsieur Antoine Herth, le sujet de la couverture numΘrique mobile. Nous y sommes Θvidemment tous trΦs attachΘs dans cette commission. └ chaque fois que nous auditionnons des intervenants sur ce sujet, je pose la question de la redΘfinition des zones blanches et des zones grises. └ mon sens, les dΘfinitions de ces zones ne sont plus les bonnes. Elles ne sont plus adaptΘes aux usages dÆaujourdÆhui. Le ressenti sur le terrain est trΦs diffΘrent, notamment dans ce que lÆon appelle les zones grises. Il faut mettre un coup dÆaccΘlΘrateur sur la couverture mobile. Je crois que des nΘgociations sont en cours entre le Gouvernement et les opΘrateurs au sujet des licences. JÆespΦre quÆils arriveront α se mettre dÆaccord pour que nous puissions leur appliquer plus de contraintes et quÆen contrepartie lÆ╔tat fasse Θgalement des efforts pour Θtablir un Θquilibre entre les territoires. CÆest la raison pour laquelle je signalais, α titre personnel, mon inquiΘtude par rapport aux nouvelles rΦgles sur lÆIFER, qui vont toucher le secteur des tΘlΘcoms et peut-Ωtre retarder les dΘploiements sur nos territoires de montagne.

M.áJean-Bernard Sempastous, rapporteur. Je suis Θgalement trΦs fier de vivre en montagne et dÆavoir pu y rester professionnellement. Quand nous arrivons α faire venir des personnes en montagne par mutation ou par envie, elles y restent. Je partage le constat de M. Philippe HuppΘ sur le vieillissement de la population. Nos territoires vieillissent et cela crΘe des difficultΘs en matiΦre dÆaccΦs aux soins et de transports. Il y a un vrai travail α mener avec les rΘgions et les dΘpartements sur la question des dΘplacements. Concernant lÆΘducation, la convention de partenariat qui peut Ωtre signΘe avec le ministΦre de lÆΘducation nationale est importante. Elle permet de mettre tous les acteurs locaux autour dÆune table pour quÆils analysent ensemble ces problΘmatiques. └ propos de la couverture numΘrique, je prendrai un exemple que je connais bien dans les Hautes-PyrΘnΘes. Nous avons signΘ le mois dernier une convention de partenariat avec Orange qui permettra α 90á% des habitations dÆΩtre connectΘes en 2022 au trΦs haut dΘbit et dÆatteindre les 100á% en 2024. Vous voyez que cela peut avancer dans les territoires. CÆest aussi un facteur important pour garder des habitants et des entreprises, notamment dans le secteur des remontΘes mΘcaniques. La fibre est aujourdÆhui un outil indispensable dans nos stations.

MmeáCΘlia de Lavergne. Je vais commencer par la question du loup parce que, lorsque lÆon parle de ce sujet, on voit que cÆest une problΘmatique compliquΘe souvent associΘe au pastoralisme. Le loup, et les prΘdateurs de maniΦre gΘnΘrale, renvoient cependant α des considΘrations beaucoup plus gΘnΘralesá: cÆest lÆenjeu de nos territoires. Cela dΘpasse la filiΦre dÆΘlevage et le pastoralisme. On parle dÆentretien des espaces, de tourisme et de maintien de population dans nos milieux ruraux. CÆest essentiel parce que lÆΘquilibre des territoires et la ruralitΘ doivent bien venir complΘter les enjeux liΘs α la ville. CÆest aussi un sujet pour les urbains. Je fais le v£u que lÆon sÆapproprie ce sujet de la prΘdation au sein de la commission et que lÆon puisse organiser des auditions sur ces thΦmes.

Vous prΘsentez les territoires de montagne comme des territoires dÆavenirá: on voit bien quÆil y a un certain nombre de dispositions dans la loi pour innover et pour expΘrimenter et qui peuvent changer le regard que nous portons collectivement sur ces territoires. Ce ne sont pas des territoires qui se rattachent α tout prix au maintien des services publics mais ce sont des territoires porteurs de dΘveloppement Θconomique, dÆactivitΘs et dÆune vision pour lÆavenir.

Pensez-vous, α la suite des auditions que vous avez organisΘes, que toutes les dispositions existent aujourdÆhui dans la loi pour permettre ce dΘploiement des activitΘs Θconomiquesá? Pour exemple, je tiens α souligner les annonces qui ont ΘtΘ faites par le Premier ministre, lors de la confΘrence nationale des territoires, sur le financement des rΘseaux dÆinitiative publique (RIP) pour atteindre la couverture numΘrique par la fibre sur lÆensemble de notre territoire. Ce sont des annonces fortes qui doivent nous permettre dÆavancer sur cette idΘe que la montagne est un territoire dÆavenir.

Dans son discours de cl⌠ture du congrΦs des maires, le PrΘsident de la RΘpublique disait que nous devions rΘflΘchir α des ajustements sur la question de lÆurbanisation, notamment dans la ruralitΘ. Avez-vous identifiΘ certaines dispositions ou certains travaux complΘmentaires nΘcessaires pour adapter les rΦgles dÆurbanismeá?

M.áSΘbastien Leclerc. La loi ½áMontagne 2á╗ a fait lÆunanimitΘ politique aprΦs quatre mois de navette parlementaire. Ce texte, qui a pour objectif dÆactualiser la loi de 1985, prΘvoit des dispositions visant α supprimer les zones blanches en tΘlΘphonie mobile, α encourager lÆinstallation des mΘdecins et α amΘliorer la situation des travailleurs saisonniers. Cette loi tant attendue rΘgit lÆactivitΘ humaine dans le milieu montagnard. Les sΘnateurs avaient dÆailleurs pris en compte les spΘcificitΘs de la montagne et dΘcidΘ, entre autres dispositions, dÆexonΘrer partiellement de cotisations retraite les mΘdecins retraitΘs qui continuaient α exercer en zone de montagne. Par ailleurs, les mΘdecins qui nÆavaient pas soutenu leur thΦse de rΘsidanat dans les temps mais qui souhaitaient pouvoir le faire Θtaient autorisΘs en contrepartie α exercer dans les zones sous-dotΘes. AujourdÆhui, selon le ministΦre, une centaine de praticiens nÆa pas rempli cette obligation dans le dΘlai imparti. LÆarticleá93 de la loi prΘvoyant une procΘdure dΘrogatoire, le projet de dΘcret est en cours dÆexamen par le Conseil dÆ╔tatá: quand entrera-t-il en vigueurá?

Par ailleurs le lΘgislateur a-t-il rΘussi son projet de dΘfinir un Θquilibre au niveau du dΘveloppement de la protection du tourisme et du soutien localá? Comment jugez-vous le texte promulguΘ au niveau environnementalá? LÆenvironnement y est-il suffisamment abordΘá?

MmeáHuguette Tiegna. ╩tre situΘ en zone de montagne est un avantage car la diversitΘ et le contraste territorial permettent α ces rΘgions de dΘvelopper le tourisme et lÆagriculture. Mais les agriculteurs sont parfois confrontΘs α des problΘmatiques liΘs aux prΘdateurs, notamment le loup. La prΘsidente de la FΘdΘration nationale des syndicats dÆexploitants agricoles (FNSEA) disait ce matin quÆα chaque fois quÆun loup attaque des animaux dÆΘlevage, il faudrait lÆabattre. Il existe un contexte environnemental et de prΘservation de la biodiversitΘ. Comment trouver un Θquilibre entre la protection du fruit du travail des agriculteurs et la protection de lÆenvironnementá?

Concernant les dΘserts mΘdicaux en zone de montagne nous savons que la mise en place de la tΘlΘmΘdecine annoncΘe par le Gouvernement peut Ωtre une solution qui sera favorisΘe par le dΘploiement de la fibre. Ma question est de savoir sÆil y a des prioritΘs dΘfinies pour ces dΘpartements en zone de montagne.

Lors de sa venue dans le Lot, le Premier ministre a exprimΘ la possibilitΘ de donner carte blanche α certains dΘpartements pour mener des expΘrimentations en ce qui concerne lÆaccΦs aux services publics. Que prΘconisez-vous en termes dÆexpΘrimentation dans les zones de montagneá?

M.áDino Cinieri. Je voudrais fΘliciter mes deux collΦgues rapporteurs et revenir sur la pageá25 du projet de rapport concernant lÆarticleá17 de la loi o∙ vous pointez le manque manifeste de volontΘ des services du ministΦre de la santΘ dÆavancer sur la question du surco√t liΘ α la situation gΘographique des territoires. Je citeá: ½á[...] un rapport sur la juste compensation des surco√ts associΘs α la pratique des actes mΘdicaux et paramΘdicaux en zone de montagne. Selon les services du ministΦre de la santΘ, auditionnΘs par vos rapporteurs, ce rapport rΘclame une enquΩte avec Θchantillon reprΘsentatif auprΦs des professionnels de santΘ, afin dÆobjectiver prΘcisΘment ces surco√ts. Il sÆagit notamment de surco√ts liΘs α la situation gΘographique des pratiques mΘdicales en montagne et de la saisonnalitΘ forte de lÆactivitΘ qui y est constatΘe. Au-delα de lÆidentification de ce besoin dÆobjectivation, il nÆy a manifestement pas de volontΘ de rendre le rapport dans des dΘlais raisonnables, ce que vos rapporteurs regrettent vivementá╗.

CÆest un sujet sur lequel il faut avancer car cÆest une des raisons de la dΘsertification mΘdicale que nous dΘplorons en zone de montagne. Pensez-vous que nous verrons, en 2018, lÆindemnitΘ kilomΘtrique des professionnels de santΘ revalorisΘeá?

M.áJean-Bernard Sempastous, rapporteur. En rΘponse α la problΘmatique de la santΘ, le dΘcret dÆapplication sur la thΦse de rΘsidanat de mΘdecine correspond bien α environ cent professionnels nÆayant pas soutenu leur thΦse dans les douze annΘes autorisΘes. Parmi les pistes envisagΘes par le projet de dΘcret, il y aurait lÆobligation de deux ans dÆexercice en zone sous-dotΘe pour compenser le retard du dΘp⌠t de la thΦse.

La tΘlΘmΘdecine est une bonne idΘe mais il faut que les territoires soient inventifs. Sur mon territoire û α lÆinitiative dÆun centre hospitalier, de professionnels et dÆentreprises û un camion a ΘtΘ ΘquipΘ pour contenir plusieurs matΘriels de mΘdecine, ce qui permet aux professionnels de sÆinstaller dans les centres des villages, au plus prΦs des territoires, pour faire des radios, des Θchographies, etc. Ce sont des pistes qui peuvent Ωtre envisagΘes sur dÆautres territoires mais Θgalement dans dÆautres pays du monde o∙ les personnes doivent faire 40 ou 50 kilomΦtres pour faire une radio. Cette politique de proximitΘ est en expΘrimentation depuis le mois de juin dernier.

En rΘponse α la question de Madame CΘlia de Lavergne, les avantages liΘs aux zones de revitalisation rurale (ZRR) ont ΘtΘ maintenus jusquÆen 2020 pour les communes de montagne. Ces derniΦres, mΩme lorsquÆelles sont sorties du classement en ZRR, peuvent continuer α bΘnΘficier des avantages fiscaux associΘs, notamment pour les mΘdecins et pour les entreprises installΘes dans ces territoires.

MmeáMarie-Noδlle Battistel, rapporteure. Madame CΘlia de Lavergne, sur le prΘdateur et lÆenjeu pour les territoires, notamment pour le pastoralisme et lÆentretien de lÆespace, vous disiez que les enjeux Θtaient beaucoup plus larges et vous avez Θvidemment raison. Nous avons aussi aujourdÆhui des sujets liΘs au tourisme α cause des mesures de protection imposΘes aux Θleveurs pour se protΘger de la prΘdation, α savoir les patous ou les chiens dÆAnatolie, qui posent un certain nombre de difficultΘs dans plusieurs territoires. Par exemple, dans le TriΦves qui fait partie de ma circonscription, les Θlus ont ΘtΘ conduits, sur certains pΘrimΦtres, α interdire les sentiers aux randonneurs tout lÆΘtΘ dΦs lors quÆils sÆapprochaient dÆalpages. Nous sommes confrontΘs α la fois α lÆobligation de protection des troupeaux mais Θgalement α la difficultΘ dÆassurer la sΘcuritΘ des randonneurs, ce qui conduit α freiner le tourisme. LÆoffice du tourisme reτoit des appels de particuliers demandant sÆil existe des Θlevages et des patous et, si oui, ces personnes annoncent quÆelles iront ailleurs. CÆest contre-productif pour le tourisme et cÆest un Θquilibre qui doit Ωtre trouvΘá: aujourdÆhui personne ne demande lÆΘradication du loup et tant mieux. Il faut trouver un Θquilibre et Θviter quÆil y ait des concentrations importantes sur un mΩme territoire. La montagne est riche puisquÆelle apporte lÆeau, lÆΘnergie et la manne touristique sur le territoire. On avait tendance α dire, pendant lÆexamen du texte, que la montagne Θtait une vraie chance pour la RΘpublique parce quÆelle est trΦs riche et quÆelle profite α tous.

Comment faire pour que ces territoires puissent se dΘvelopper et puissent Ωtre traitΘs de faτon diffΘrenteá? CÆest lÆobjet de lÆarticleá8, qui ouvre le droit α lÆadaptation des principes lΘgislatifs en montagne et le droit α lÆexpΘrimentation. Le problΦme est que, pendant lÆexamen des lois en 1985 et en 2016, nous avons beaucoup instillΘ la culture montagne et la reconnaissance de la spΘcificitΘ montagne, mais cela ne suffit pas α ce que cela soit intΘgrΘ de maniΦre automatique dans les administrations et les collectivitΘs territoriales. Il faut remettre le couvert tout le temps, ce qui est pΘnible puisque la bonne application de lÆarticleá8 suffirait α pouvoir adapter un certain nombre de lois α la spΘcificitΘ de la montagne. Cela ne se fait pas automatiquement et quand cela se fait cÆest avec difficultΘ. Le premier principe pour que soient reconnues ces spΘcificitΘs dans nÆimporte quel domaine est de faire comprendre α lÆadministration quÆil existe cet articleá8 et quÆil est d√ aux territoires de montagne. On a eu un exemple rΘcent avec la proposition de loi pour le maintien des compΘtences ½áeauá╗ et ½áassainissementá╗ dans les compΘtences optionnelles des communautΘs de communes et des communautΘs dÆagglomΘration. Dans le transfert aux intercommunalitΘs, cela posait un certain nombre de problΦmes dans les territoires de montagne trΦs dispersΘs. On aurait pu simplement mettre en place des rΦgles adaptΘes en application de lÆarticleá8. Il a fallu une proposition de loi et une mission parlementaire pour arriver α une solution dÆΘquilibre. Cela a ΘtΘ trΦs long et cela a demandΘ beaucoup dÆΘnergie alors quÆon aurait pu le faire depuis trΦs longtemps. Il faut que cette culture se diffuse dans les administrations pour que ce soit efficace.

Je pense avoir rΘpondu α Madame Huguette Tiegna sur la question de la diversitΘ en montagne, notamment du tourisme et de lÆagriculture, et sur lÆΘquilibre α trouver entre la pΘrennitΘ de lÆespΦce Canis lupus et le maintien du pastoralisme qui est un enjeu extrΩmement important pour les territoires de montagne.

M.áJean-Claude Bouchet. Je mÆΘtonne de lÆinadΘquation des missions et des moyens de lÆOffice national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), Θtablissement public sous la double tutelle du ministΦre de la transition Θcologique et solidaire et du ministΦre de lÆagriculture. Il subit depuis cinq ans une rΘduction drastique de ses effectifs, α laquelle sÆajoute la fin des contrats aidΘs, alors que les missions qui lui sont confiΘes, notamment par rapport α la question du loup, sont de plus en plus nombreuses et complexes. Les agriculteurs sont lΘgitimement en colΦre car, en 2016, le loup a tuΘ plus de 10á000 bΩtes. Cette baisse des effectifs ne joue pas en faveur des mesures dÆappui aux agriculteurs quÆil faudrait, au contraire, privilΘgier. Quelles sont vos prΘconisations en la matiΦreá?

Les territoires montagnards, ainsi que dÆautres dΘpartements de moyenne montagne, comme le Vaucluse, ont le sentiment, justifiΘ, que la rΘvolution numΘrique est α deux vitesses. Or, le Gouvernement impose la dΘmatΘrialisation des services publics pour toute dΘmarche administrative. Il serait notamment question de dΘmatΘrialiser la propagande Θlectorale pour les prochaines Θlections. Si je peux comprendre les enjeux environnementaux et de modernisation, je suis trΦs inquiet au regard du principe dÆΘgalitΘ. Comment concilier ces diffΘrents objectifs et dans quels dΘlaisá?

M.áRichard Lioger. Vous avez ΘvoquΘ tout α lÆheure les attaques contentieuses que subissent les plans locaux dÆurbanisme (PLU) et un certain nombre de permis de construire en zone de montagne. Dans la future loi sur le logement, il y aura une partie importante sur les recours abusifs car on sait quÆil y a des spΘcialistes des recours abusifs, sport national, notamment sur Paris.

MmeáMarie-Noδlle Battistel, rapporteure. La lutte contre les recours abusifs est un principe qui avait ΘtΘ introduit dans la loi relative α la transition ΘnergΘtique pour la croissance verte. CÆest une bonne disposition qui pourrait Ωtre intΘgrΘe dans le futur projet de loi sur le logement. CÆest avec plaisir que jÆy travaillerai avec vous.

M.áRichard Lioger. Je me demande, en effet, sÆil est pertinent de faire un cas spΘcifique α partir de ce qui se passe en montagne, sauf si vous nous dites que cela est nΘcessaire par rapport aux rΦgles dÆurbanisme et aux recours. Nous allons travailler sur cette question de maniΦre intense.

M.áJulien Dive. Les seules montagnes dans mon dΘpartement de lÆAisne sont des montagnes de betteraves mais cela ne mÆempΩche pas de rΘagir sur le sujet. JÆaimerais avoir votre avis sur la question du tourisme, activitΘ Θconomique trΦs importante en montagne grΓce aux sports dÆhiver mais Θgalement aux activitΘs estivales. La loi ½áMontagneá╗ permet, depuis 1985, de rΘaliser des servitudes pour crΘer des passages sur les propriΘtΘs privΘes, notamment des pistes de ski. La loi ½áMontagne 2á╗ a inscrit la possibilitΘ de recourir α ces mΩmes servitudes pour les activitΘs estivales non motorisΘes (VTT, randonnΘe), en laissant le soin aux chambres dÆagriculture de donner un avis consultatif pour Θviter les conflits dÆusage. Quel retour dÆexpΘrience pouvez-vous faire de ces dispositionsá?

M.áJacques Cattin. Dans nos massifs et nos montagnes, les projets dÆinfrastructures et dÆΘquipements sont confrontΘs α des documents dÆurbanisme contraignants qui dΘcouragent les investisseursáû et je ne parle mΩme pas de la judiciarisation de la sociΘtΘ actuelle. └ lÆinstar de ce qui sÆest fait dans le Grenelle de lÆenvironnement et de ce qui se fait en Autriche ou en Suisse, nous pourrions prendre, en France, des mesures particuliΦres en ce sens pour redynamiser nos massifs et nos montagnes.

MmeáMarguerite Deprez-Audebert. Je viens dÆun dΘpartement plut⌠t rural, donc non montagnard mais il y a de nombreux points dans la loi ½áMontagneá╗ qui le concernent aussi. Je pense pourtant quÆune bonne loi devrait se focaliser sur les spΘcificitΘs de lÆobjet, en lÆoccurrence lÆaltitude et la neige.

La deuxiΦme remarque que je voudrais faire concerne lÆamΘnagement du territoireá: on raisonne trΦs souvent en kilomΦtres mais on ne prend pas suffisamment en compte la variable ½átempsá╗. Or, il y a des zones qui sont difficilement atteignables, plus pour des raisons de manque dÆinfrastructures, quÆen raison du relief.

M.áJean-Bernard Sempastous. Concernant le numΘrique, lÆarrivΘe de la fibre et de la 4G a permis dÆirriguer les stations, voire les vallΘes. Le Gouvernement prΘvoit 100á% de bon dΘbit pour tous en 2020, ce qui laisse espΘrer une dΘmatΘrialisation totale des services publics dÆiciá2022.

Quant au tourisme, activitΘ fortement concurrentielle, beaucoup de personnes travaillent pendant les quatre saisons, et ce depuis de nombreuses annΘes. Les stations thermales, le pastoralisme et lÆinstallation de petites entreprises permettent de compenser les baisses dÆactivitΘ quÆon pourrait connaεtre lÆΘtΘ.

MmeáMarie-Noδlle Battistel. Concernant la question de lÆurbanisme, il y a en France un droit au recours qui doit Ωtre respectΘ. Une unitΘ touristique nouvelle (UTN) sÆΘlabore en plusieurs Θtapes, aprΦs Θtudes dÆimpact et Θtudes environnementales. La problΘmatique est liΘe au fait quÆaujourdÆhui, les UTN structurantes figurent dans les schΘmas de cohΘrence territoriale (SCOT) mais les UTN locales dans les PLU. Quand un PLU tombe, lÆUTN locale tombe donc avec. Or, quelquefois, les nΘgociations avec les promoteurs ou les projets de dΘveloppement de piste de ski sont dΘjα bien engagΘs et il nÆest pas forcΘment pertinent de refaire les Θtudes dÆimpact et les Θtudes environnementales qui ont dΘjα ΘtΘ rΘalisΘes dans le cadre des PLU. Il faudrait adapter le droit α ce cas de figure, ce α quoi je travaillerai volontiers avec vous en vue de la prochaine loi sur le logement.

Pour ce qui concerne les activitΘs de montagne, vous avez mentionnΘ le dΘveloppement des activitΘs estivales. Il est vrai que les stations de moyenne altitude, notamment, diversifient leurs activitΘs en raison de lÆΘvolution climatique. Si les dispositions relatives aux autorisations de passageáfonctionnent trΦs bien lÆhiver, nous nÆavons aujourdÆhui pas assez de recul pour faire un bilan de ces mΩmes dispositions lÆΘtΘ. Je peux simplement vous dire que, sur mon territoire, tout se passe trΦs bien. Ce sont de bonnes dispositions car on a de plus en plus besoin lÆΘtΘ des tracΘs qui sont utilisΘs lÆhiver.

Quant α la spΘcificitΘ de la montagne, ce nÆest pas que lÆaltitude ou lÆenneigement mais Θgalement lÆisolement. Je suis dÆaccord avec vous sur le fait quÆil ne faut pas opposer les territoires entre eux. DÆailleurs, la loi Montagne a servi α dÆautres territoires car certaines dispositions ne sÆappliquent pas quÆaux territoires montagnards û cela aurait, sinon, posΘ des problΦmes de constitutionnalitΘ. Je tiens toutefois α signaler que certains problΦmes qui sont aujourdÆhui rΘglΘs dans les territoires ruraux ne le sont pas forcΘment dans les territoires montagnards.

Sur la question de lÆONCFS, je suis dÆaccord sur le fait quÆon lui demande beaucoup. Par exemple, actuellement, lÆONCFS mΦne une campagne de prΘlΦvement pour rΘaliser des analyses gΘnΘtiques sur lÆhybridation possible de lÆespΦce lupine. DÆaprΦs lÆONCFS, il y aurait 6á% dÆhybridation mais des analyses contradictoires de cabinets indΘpendants allemands montrent quÆil y en aurait beaucoup plus. Le sujet est important car les Θleveurs aimeraient que le loup hybride ne soit pas considΘrΘ comme faisant partie dÆune espΦce protΘgΘe et ne soit pas comptabilisΘ dans les quotas de loups pouvant Ωtre abattus. Des analyses sont encore en cours. Il est vrai quÆon a un peu dΘmuni lÆONCFS et que cet organisme a des difficultΘs pour rΘaliser α bien ses missions sur le terrain. Cela justifierait dÆaugmenter ses effectifs pour mieux accompagner les Θleveurs sur le territoire.

La commission a Θmis un avis favorable α la publication du prΘsent rapport.

Liste des personnes auditionnΘes

Par ordre chronologique

MinistΦre de lÆΘducation

M. Alexandre Grosse, chef du service du budget, de la performance et des Θtablissements

M. Philippe Thurat, sous-directeur de la gestion des programmes budgΘtaires

MinistΦre de la cohΘsion des territoires

MmeáClothilde Fretin-Brunet, conseillΦre ½áamΘnagement du territoireá╗ du ministre

M. Philippe Matheron, chef du p⌠le ½áterritoiresá╗

Association nationale des maires des stations de montagne

M. Charles-Ange Ginesy, prΘsident

M. JosΘ Ammendola, conseiller du PrΘsident

M. Tamara Mejias, responsable des relations publiques et institutionnelles

Association nationale des Θlus de montagne

MmeáAnnie Genevard, secrΘtaire gΘnΘrale

M. Pierre Bretel, dΘlΘguΘ gΘnΘral

MinistΦre du travail

M. Jean-Henri Pyronnet (direction gΘnΘrale du travail)

M.áBastien Espinassous (dΘlΘgation gΘnΘrale α lÆemploi et α la formation professionnelle)

DΘlΘgation α la sΘcuritΘ routiΦre

M. Pierre Vaiss, adjoint au sous-directeur de la protection des usagers de la route

MmeáMarie Boursier, chargΘe dÆΘtudes circulation, outils technologiques et infrastructures

MinistΦre de la transition Θcologique et solidaire

M.áFranτois Mitteault, directeur de lÆeau et de la biodiversitΘ

M.áMatthieu Papouin, sous-directeur par intΘrim de la sous-direction de la protection et de la restaurationádes ΘcosystΦmes terrestres

M.áMichel Perret, chargΘ de mission auprΦs de la sous-direction de la protection et de la restauration des ΘcosystΦmes terrestres

MinistΦre de la santΘ

M.á╔ric GinΘsy, secrΘtaire gΘnΘral adjoint

(☻) Loi n░á85-30 du 9ájanvier 1985 relative au dΘveloppement et α la protection de la montagne.

(☻) B.áLaclais, A.áGenevard, ½áPour un acteáII de la loi Montagneá╗, rapport au Premier ministre, 27ájuillet 2015.

(☻) Cette commission permanente est prΘvue α lÆarticleá7 de la loi n░á85-30 du 9ájanvier 1985 relative au dΘveloppement et α la protection de la montagne. Elle est composΘe en majoritΘ dÆΘlus locaux, et Θlit son prΘsident en son sein.

(☻) DÆaprΦs les rΘsultats de lÆexpertise scientifique collective MNHM-ONCFS sur le devenir de la population de loups en France, ½áDΘmarche dÆΘvaluation prospective α lÆhorizon 2025-2020 et viabilitΘ α long termeá╗, marsá2017.

ùáá‼ PAGE \* Arabic \* MERGEFORMAT ¶1§ááù

ùáá‼ PAGE \* Arabic \* MERGEFORMAT ¶54§ááù

ù ‼ PAGE \* MERGEFORMAT ¶3§ ù

SOMMAIRE

___

Pages

SOMMAIRE

___

Pages

☺☻♥♣ ¤▶#$013456=>BCEGLMXZd≥∞≥Γ┌╧─╗»ñÖìÖìÖìÖìÖéwowcwXO▶§hºt▄⁃h╙∟┌CJ↕¶§hºt▄⁃h╙∟┌@ê↓CJ▶↨§hºt▄⁃h╙∟┌@ê

CJ▶H*☺♫⁃h╙∟┌@ê

CJ▶¶§hºt▄⁃h╙∟┌@ê

CJ▶¶§hºt▄⁃h╙∟┌@ê↓CJ¶↨§hºt▄⁃h╙∟┌@ê♣CJ¶H*☺¶§hºt▄⁃h╙∟┌@ê♣CJ¶¶§hºt▄⁃h╙∟┌@ê<CJ0↨§hºt▄⁃h╙∟┌;ü@ê↓CJ0▶§hºt▄⁃h╙∟┌CJ←¶§hºt▄⁃h╙∟┌CJ←EH♠¶§h╦♫d⁃h╙∟┌CJ0aJ0♫⁃h╤7∟CJ0aJ0‼§hºt▄⁃h╙∟┌CJ(H*☺

⁃h╙∟┌CJ0→♥j⁃h¡◀BU☺mH♦nH♦u☺← ▶$CYZú╣└∩→ ≈≈φπ═▓₧èqgg ♥$☺¶ñα☺a$☺gd╙∟┌↑♥$☺

╞◀♣◀£§`'0*-☺↕d≡‼ñX☻¶ñÉ☺a$☺gd╙∟┌‼♥$☺


♥`'*H-↕dα☺‼ñx♣a$☺gd╙∟┌¶♥$☺♫ä  $d♠☺♦N╞ ♠☺♦]ä  a$☺gd╙∟┌←♥$☺♫ä5☻¤ä┼☻↕d╨ (d

♥☺R╞ 

♥☺]ä5☻^ä┼☻a$☺gd╙∟┌⁃♥$☺♫ä  ‼ñ╚&d♠☺♠P╞ ♠☺♠]ä  a$☺gd╙∟┌ ♥$☺‼ñ╚a$☺gd╙∟┌ ♥$☺‼ñÉ☺a$☺gd╙∟┌•♥$☺a$☺gd╙∟┌
defgijtuwxyzâäìÄæôóú¼¡╣┐└╙╘▄ßε∩↓ → ) ⌡∞⌡∞⌡∞⌡∞⌡∞µ∞⌡∞⌡▌╘▌∞┬│┬¿áùÄùéùvmeY↨§hò?▶⁃h╙∟┌6üCJ←aJ←♫⁃h╙∟┌CJ↕aJ↕▶§hi&⌡⁃h╙∟┌aJ→↨§hi&⌡⁃h╙∟┌6üCJ←aJ←↨§hç9è⁃h╙∟┌6üCJ←aJ←◀⁃hòTg6üCJ←aJ←◀⁃h╙∟┌6üCJ←aJ←♫⁃h╙∟┌CJ←aJ←¶§h½~^⁃h╙∟┌CJ←aJ←↔⁃hòTg5ü@ê(CJ4OJ♥QJ♥aJ4#§h½~^⁃h╙∟┌5ü@ê(CJ4OJ♥QJ♥aJ4▶§h

e⁃h

eCJ↕▶§h

e⁃h╙∟┌CJ↕

⁃hòTgCJ↕▶§hºt▄⁃h╙∟┌CJ↕‼§hºt▄⁃h╙∟┌CJ↕H*☺!) B K L O c p u é â ë ô ÿ ú º » ░ └ ┴ ├ ─ ° ∙

¤

≤τ▐╒╔τ╔τ╒╔τ╔τ╔τ≤┬╖½╖ƒ╖öîöâ}wjZ▼§hú♠ª⁃hÑ8╜5üCJ↑OJ☻QJ☻^J☻↓⁃h.ge5üCJ↑OJ☻QJ☻^J☻

⁃h.geCJ←

⁃h╙∟┌CJ←▶§hºt▄⁃h╙∟┌CJ←♫⁃h╙∟┌CJ→aJ→¶§h½~^⁃h╙∟┌CJ→aJ→↨§h╙∟┌⁃h╙∟┌:üCJ←aJ←↨§hò?▶⁃h╙∟┌:üCJ←aJ←¶§hò?▶⁃h╙∟┌CJ←aJ←

§hò?▶⁃h╙∟┌↨§h╙∟┌⁃h╙∟┌6üCJ←aJ←◀⁃h╙∟┌6üCJ←aJ←◀⁃h╙∟┌5üCJ←aJ←↨§h╙∟┌⁃h╙∟┌5üCJ←aJ←↨§hò?▶⁃h╙∟┌5üCJ←aJ←▲→ ░ └ ∙ ☻

U

¼

∞▀╥╞▓▓óóÆé}xs♦"gd┌l`♦!gd┌l`♦ gd┌l`¤E☺♥$☻◀ä‼ñ¶ñ ♥`äa$☻gd┴)B¤E☺♥$☺◀ä‼ñ@☺¶ñ0☻`äa$☺gdú♠ª¤E☺♥$☺◀ä‼ñ@♠¶ñÉ☺`äa$☺gd┴)B‼♥$☺


♥≡▲└!É$↕d≡¶ñα☺a$☺gd╙∟┌
♥$☺‼ñX☻¶ñ╚a$☺gd╙∟┌

♥$☺↕dh☺‼ñ╚a$☺gd╙∟┌

♥$☺↕dh☺‼ñ░♦a$☺gd╙∟┌↕♥$☺

╞♣☺t"♫ä?☺↕dh☺]ä?☺a$☺gd╙∟┌

¤

&

'

3

5

6

P

Q

R

S

T

U

è

î

∩Φ▀╘╩╞╩╜⌐æ⌐væeæN╜<"§h┌l`⁃h┌l`5üOJQJmH♦nH♦u☺-§h¡◀B⁃h┌l`5ü;üCJ↑OJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺ ⁃hë9.5üCJ↑OJQJmH♦nH♦u☺5☻ü♥j♠☺§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJU☺mH♦nH♦u☺/♥j§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJU☺mH♦nH♦u☺&§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJmH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺♠⁃hÑ8╜‼♥j⁃hÑ8╜CJ↑U☺¶§h┴)B⁃hÑ8╜CJ¶aJ¶▶§h┴)B⁃hÑ8╜CJ¶

§hÑ8╜⁃hÑ8╜▼§hú♠ª⁃hJ%.5üCJ↑OJ☻QJ☻^J☻↕î

ì

º

¿

¬

½

¼

±

,
Θ╫╛Θ»ΘÜæülüTlGl3æ&§h¡◀B⁃h┌l`;üOJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺↓⁃hë9.OJQJmH♦nH♦u☺.☻ü♥j·♠☺§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺(♥j§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺▼§h┌l`⁃h┌l`OJQJmH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺)§h¡◀B⁃h┌l`5ü;üOJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺∟⁃hë9.5üOJQJmH♦nH♦u☺1☻ü♥j}♠☺§h┌l`⁃h┌l`5üOJQJU☺mH♦nH♦u☺"§h┌l`⁃h┌l`5üOJQJmH♦nH♦u☺+♥j§h┌l`⁃h┌l`5üOJQJU☺mH♦nH♦u☺◀,
.
/
I
J
K
M
N
O
]
_
`
z
{
|
~

Ç
æ
ô
ö
«
»





≤Γ≤╬Γ┼Γ╖«áìáwìlì\«áìáFìlì\«*☻ü♥jq☻♠☺§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺▼§h¡◀B⁃h┌l`CJ↑aJ⁃mH♦nH♦u☺§⁃hë9.CJ↑mH♦nH♦u☺*☻ü♥j⌠☺♠☺§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺$♥j§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺←§h┌l`⁃h┌l`CJ↑mH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←§h¡◀B⁃h┌l`aJ⁃mH♦nH♦u☺◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺&☻ü♥jw☺♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←⌡

O
Ç

`

:

V♫═♫@¤π¤f▶┘▶>◀ä◀╫◀"↕k↕╤↕∟‼è‼╖‼Φ‼#¶·⌡⌡·⌡⌡≡≡·······δ≡··≡···⌡⌡µ♦ gd┌l`♦!gd┌l`♦"gd┌l`♦$gd┌l`♦#gd┌l`→▐
α
ß


²
 

=

?

@

Z

[

\

^

_

`

ò

ù

ÿ

≤Γ≤╬Γ┼Γ╖«áìáwìlì\«áìáFìlì\«*☻ü♥jΦ♥♠☺§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺▼§h¡◀B⁃h┌l`CJ↑aJ⁃mH♦nH♦u☺§⁃hë9.CJ↑mH♦nH♦u☺*☻ü♥jk♥♠☺§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺$♥j§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺←§h┌l`⁃h┌l`CJ↑mH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←§h¡◀B⁃h┌l`aJ⁃mH♦nH♦u☺◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺&☻ü♥jε☻♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←▀

ß

Γ

²

4

5

6

8

9

:

½

¡

«

∩┌∩┬┌╡┌íÿ∩┌∩Ç┌╡┌íÿtctOcFc◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺&☻ü♥j_♣♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺.☻ü♥jΓ♦♠☺§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺&§h¡◀B⁃h┌l`;üOJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺↓⁃hë9.OJQJmH♦nH♦u☺.☻ü♥je♦♠☺§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺(♥j§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺▼§h┌l`⁃h┌l`OJQJmH♦nH♦u☺↓═

3♫5♫6♫P♫Q♫R♫T♫U♫V♫¬♫¼♫¡♫╟♫╚♫╔♫╦♫╠♫═♫↔¤▼¤ ¤:¤;¤<¤>¤?¤@¤└¤┬¤├¤▌¤▐¤▀¤ß¤Γ¤π¤C▶E▶F▶`▶±Φ▄╦▄╖╦«╦±Φ▄╦▄Ü╦«╦±Φ▄╦▄å╦«╦±Φ▄╦▄r╦«╦±Φ▄╦▄&☻ü♥jS•♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺&☻ü♥j╓♠♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺&☻ü♥jY♠♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺&☻ü♥j▄♣♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←§h¡◀B⁃h┌l`aJ⁃mH♦nH♦u☺)`▶a▶b▶d▶e▶f▶╢▶╕▶╣▶╙▶╘▶╒▶╫▶╪▶┘▶←◀↔◀▲◀8◀9◀:◀<◀=◀∞█╥█─╗»█»¢█╥█─╗ësëZsKs∟⁃hë9.5üOJQJmH♦nH♦u☺1☻ü♥j╩♠☺§h┌l`⁃h┌l`5üOJQJU☺mH♦nH♦u☺+♥j§h┌l`⁃h┌l`5üOJQJU☺mH♦nH♦u☺"§h┌l`⁃h┌l`5üOJQJmH♦nH♦u☺&☻ü♥jM♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←§h¡◀B⁃h┌l`aJ⁃mH♦nH♦u☺◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺&☻ü♥j╨•♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺⁃=◀>◀a◀c◀d◀~◀◀Ç◀é◀â◀ä◀┤◀╢◀╖◀╤◀╥◀╙◀╒◀╓◀╫◀ ◀☺↕☻↕Ωß╤╝╤ñ╝ù╝âßwfwRfIf;ßwf←§h¡◀B⁃h┌l`aJ⁃mH♦nH♦u☺◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺&☻ü♥j─ ♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺&§h¡◀B⁃h┌l`;üOJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺↓⁃hë9.OJQJmH♦nH♦u☺.☻ü♥jG ♠☺§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺(♥j§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺▼§h┌l`⁃h┌l`OJQJmH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺)§h¡◀B⁃h┌l`5ü;üOJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺⁃☻↕∟↕↔↕▲↕ ↕!↕"↕H↕J↕K↕e↕f↕g↕i↕j↕k↕«↕░↕▒↕╦↕╠↕═↕╧↕╨↕≤▀╬┼╬╖«₧ë₧qëdëP«≤╬≤<╬┼╬&☻ü♥j;
♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺&§h¡◀B⁃h┌l`;üOJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺↓⁃hë9.OJQJmH♦nH♦u☺.☻ü♥j╛

♠☺§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺(♥j§h┌l`⁃h┌l`OJQJU☺mH♦nH♦u☺▼§h┌l`⁃h┌l`OJQJmH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←§h¡◀B⁃h┌l`aJ⁃mH♦nH♦u☺◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺&☻ü♥jA

♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺↨╨↕╤↕∙↕√↕ⁿ↕⁃‼↨‼↑‼→‼←‼∟‼g‼i‼j‼ä‼à‼å‼ê‼ë‼è‼ö‼û‼ù‼▒‼▓‼│‼╡‼╢‼╖‼±Φ▄╦▄╖╦«╦±Φ▄╦▄Ü╦«╦±ΦîyîcyXyH▼§h¡◀B⁃h┌l`CJ↑aJ⁃mH♦nH♦u☺§⁃hë9.CJ↑mH♦nH♦u☺*☻ü♥j▓

♠☺§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺$♥j§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺←§h┌l`⁃h┌l`CJ↑mH♦nH♦u☺&☻ü♥j5

♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺◀⁃hë9.mH♦nH♦u☺&☻ü♥j╕
♠☺§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺ ♥j§h┌l`⁃h┌l`U☺mH♦nH♦u☺↨§h┌l`⁃h┌l`mH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺←§h¡◀B⁃h┌l`aJ⁃mH♦nH♦u☺∟╖‼┼‼╟‼╚‼Γ‼π‼Σ‼µ‼τ‼Φ‼¶☻¶♥¶↔¶▲¶▼¶!¶"¶#¶C¶E¶÷Φ╒Φ┐╒┤╒ñ÷ÉxÉ]xLx5÷É-§h¡◀B⁃h┌l`5ü;üCJ↑OJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺ ⁃hë9.5üCJ↑OJQJmH♦nH♦u☺5☻ü♥j¼

♠☺§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJU☺mH♦nH♦u☺/♥j§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJU☺mH♦nH♦u☺&§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJmH♦nH♦u☺▼§h¡◀B⁃h┌l`CJ↑aJ⁃mH♦nH♦u☺§⁃hë9.CJ↑mH♦nH♦u☺*☻ü♥j/

♠☺§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺$♥j§h┌l`⁃h┌l`CJ↑U☺mH♦nH♦u☺←§h┌l`⁃h┌l`CJ↑mH♦nH♦u☺◀⁃h┌l`mH♦nH♦u☺¶E¶F¶`¶a¶b¶d¶e¶f¶g¶h¶i¶u¶v¶|¶¶Ç¶Å¶É¶φ¶ⁿ¶☺§♥§

§

§¶§τ╙╕τºτÉêyng`\UQUQUM\I\E\♠⁃hâ

â♠⁃hMA/♠⁃h±P↑♠⁃hδ&■

§hbfü⁃hbfü♠⁃hbfü

§h⌠R≤⁃h]z[

§hí}•⁃hσ.C¶§h░9╞⁃h░9╞CJ▶aJ▶↔§hÑ8╜⁃hÑ8╜B*♠CJ¶aJ¶ph ¤♥j⁃hÑ8╜U☺-§h¡◀B⁃h┌l`5ü;üCJ↑OJQJaJ⁃mH♦nH♦u☺ ⁃hë9.5üCJ↑OJQJmH♦nH♦u☺5☻ü♥j)♫♠☺§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJU☺mH♦nH♦u☺&§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJmH♦nH♦u☺/♥j§h┌l`⁃h┌l`5üCJ↑OJQJU☺mH♦nH♦u☺↑#¶f¶h¶i¶v¶ë§g↨≤↓á∟S▲ò!↑$u&↓+î,ⁿ-²-0.↑/Γ1X3u5·Ωσ▐┘┘╘┘┘┘┘╧┘┘┘┐║┘┘┘┘♦0☺gd]z[¤◀äH♥‼ñd¶ñd[$☺\$☺`äH♥gdΦ5*♦E☺gdí}•♦E☺gd├A6♦E☺gd¼]}♠/☺‼ñα☺gd░9╞♦gd░9╞¤E☺♥$◀ä‼ñ¶ñ ♥`äa$gd▐

<♦ gd┌l`§¶§↔§)§<§=§>§?§@§U§V§m§n§É§æ§Ñ§┼§∞§φ§⁃▲⁃!⁃I⁃Q⁃m⁃ä⁃╗⁃╝⁃┼⁃╤⁃▌⁃▐⁃∩⁃


↨♫↨↕↨@↨\↨]↨f↨g↨i↨j↨Ç↨ü↨♦↑♣↑<↑=↑p↑q↑╙↑╘↑α↑ß↑1↓2↓≥↓≤↓<→K→V→Y→^→u→╞→╟→·→√→¤←▶←>←?←O←∙⌡εΩσ█σ╫╙╫╙╫╙╫╧╫╙╫ε╫ε∙╫ε╫╙╫ε╫╙╫ε╫ε╙ε╫ε╙ε╫╚╙╚─╚╙╚╙╚└╚╙╚└╚╙╚└ε╫ε└╫╝╫╙╫╙╫╙╫╙╫♠⁃hâ

â♠⁃h├A6♠⁃h9(↨

§h├A6⁃h├A6♠⁃h6U♣♠⁃hòTg♠⁃hÑr┐‼♥j⁃hí}•0J↑U☺ ⁃hí}•H*☺♠⁃hí}•

§hbfü⁃hbfü♠⁃hbfü

§h¼]}⁃hbfüJO←P←╒←█←_∟`∟╒∟╓∟╫∟▌∟▐∟∞∟⌡∟÷∟↔ ↔↓↔→↔←↔∟↔↔↔ ↔!↔(↔)↔G↔H↔[↔\↔╩↔╦↔µ↔τ↔≥↔⌡↔O▲Q▲R▲T▲U▲_▲`▲m▲v▲y▲é▲ç▲░▲▒▲▓▲╡▲╢▲╕▲└▲╬▲╧▲╨▲╤▲╥▲▼☺▼e▼f▼☻ ♥ ! ä ┤ ╡ ε ∩ P!Q!!Ç!ö!ⁿ°⌠°ⁿ°ⁿ°φΘφ°ⁿ°Γ°ⁿΘφ°φⁿφⁿφⁿφⁿφⁿφⁿφ▐φ°φ°ⁿ°ⁿ°┘°φ°╒φ╒φΘφ╒╤╠┬╠╤φⁿφⁿφⁿφⁿφ╒ⁿ╒ⁿ╒ⁿ╒ⁿ╒‼♥j⁃hí}•0J↑U☺ ⁃hí}•H*☺♠⁃hí}•♠⁃hMA/ ⁃hÑr┐6ü♠⁃hQ♫§

§h¼]}⁃hÑr┐♠⁃hδ&■

§hÑr┐⁃hÑr┐♠⁃hâ

â♠⁃hÑr┐♠⁃hòTgLö!ò!û!╗!╝!φ!ε!8"9"i"j"£"¥"ñ"Ñ"♠#7#A#x#{#⌡#↑$($5$6$J$L$M$┬$═$

%¤%‼%"%V%W%a%b%Ä%É%╥%╘%Ω%δ%·%√%s&u&ç&░&▒&╘&╒&≤&⌠&√&ⁿ&▶'◀'m'n'º'¿'▐'▀'2(3(\(](▄(▌(ⁿ°⌠≡⌠≡⌠≡⌠≡⌠≡⌠∞⌠σ▐σ⌠σ⌠╫╙≡╙╫≡╫╙╫╙╫╙╫≡╫≡╫╠╫┼╫≡╫≡╫╙┴║≡║≡║≡║│║≡║≡║≡║≡║≡║≡║≡

§h.ge⁃hδ&■

§h.ge⁃h±P↑♠⁃hQ♫§

§h¼]}⁃h±P↑

§hí}•⁃h±P↑♠⁃h±P↑

§hbfü⁃h±P↑

§h¼]}⁃hMA/

§hMA/⁃hMA/♠⁃hδ&■♠⁃hòTg♠⁃hMA/♠⁃hÅ◀▌♠⁃hÑr┐F▌(‼)¶)⁃)↨)▲)▼)╒)╓)R*\*c*h*ú*ñ*┼*╞*≡*↨+↓+r+s+│+┤+π+Σ+↨,!,:,;,b,c,┤,╡,↑-↓-V-]-t-√-ⁿ-²-

.
./.0.7.9.:.I.J.É.¢.º.┤.┐.Φ.≡.■. .

/
/╪/▄/∞/φ/ 0!040∙⌡∙±∙Ω∙±∙⌡∙⌡∙±∙±∙µ∙Γ±Γ±Γ±Γ█Γ±Γ±Γ±Γ±Γ█Γ╫╙═╞±╞┬╛╖│╖│╖¼╖╛⌡╛⌡╛±╛±╛¼╛±╛±╛

§h¼]}⁃h→>∙♠⁃hδ&■

§h→>∙⁃h→>∙♠⁃h→>∙♠⁃h]z[

§h]z[⁃h╚☻ñ

⁃h⌠R≤CJ←♠⁃h⌠R≤♠⁃hΦ5*

§h¼]}⁃h±P↑♠⁃h±P↑♠⁃hEYô

§h.ge⁃hδ&■♠⁃hòTg♠⁃hÅ◀▌

§h.ge⁃h±P↑D4050q0r0Æ0ñ0▒0╜0╚1╔1τ1²1"2#23242;2<2]2º2¼2¡2╢2╕2╣2└2┴2ε2∩2▼3 3L3V3ç3ê3ë3ö3┬3═3╤3φ3A4B4C4╖4╕4☺5☻5♥5152535¥5₧5┤5╡5▐5Φ5Θ5Ω5♫6¤6▼6&6P6[6ⁿ°ⁿ°≡°≡°ⁿ°δ°ⁿ°ⁿ°τ°π▄π╪πⁿπτπⁿπⁿπ╨π╨╦╨╞╨╞╨πⁿ╪πⁿπⁿ╪πⁿ╪πⁿπⁿπ▄π┐╗╖░⌐░Ñ♠⁃hÆH╤

§h¼]}⁃hÆH╤

§hÆH╤⁃hÆH╤♠⁃h]z[♠⁃h╚☻ñ

§h]z[⁃hσ_0 ⁃hEYô5ü ⁃hòTg5ü¤§hσ_0⁃hσ_05ü♠⁃hÅ◀▌

§h¼]}⁃hσ_0♠⁃hσ_0♠⁃hδ&■ ⁃hÅ◀▌5ü¤§hσ_0⁃h→>∙5ü♠⁃h→>∙♠⁃hòTgAu5Ω5¤6s7ⁿ819=;B=╦@ûB<CHC▒C↨G╞G"I╦J▐KφKkMeO♥Q¥R┼RÅT╕V·⌡··≡·····δµßß▄▄▄╫▄▄▄▄≡▄▄♦G☺gd╠',♦E☺gd╪>8♦E☺gd⌠R≤♦E☺gd•wv♦G☺gd•wv♦2☺gd]z[♦1☺gd]z[♦E☺gd¼]}↓[6v6─6┼6╩6τ6Φ6 7!7r7s7ü7█7α7µ7τ78

8
8⁃8)8,8-818H8√8ⁿ809192939:9;9X9ê9Æ9ô9Ü9¢9º9¬9▒9│9┤9╡9÷9≈9☺:Z:`:a:╡:║:ß:Γ:¤;▶;<;D;_;k;l;ì;Ä;╕;╣;∙±∞±∙Φ∙Φ∙Σ∙▌╓▌Φ▌∙Φ∙▌∙Φ∙±Σ▌╥╦╟Φ╟├╟Σ╟Φ╝├╝╕▒╕¡╕╟Φ╟Ñ╝Φ╝╟╝Φ╝Φ╝╟Ñ╟Φ╟Φ╟Φ¤§hΦ5*⁃h.V⌡5ü♠⁃h9(↨

§h¼]}⁃h.V⌡♠⁃hÅ◀▌

§h.V⌡⁃h.V⌡♠⁃hδ&■♠⁃h.V⌡

§h]z[⁃h]z[♠⁃h╚☻ñ

§h¼]}⁃hⁿ[)

§hÆH╤⁃hⁿ[)♠⁃hÆH╤♠⁃hòTg ⁃hòTg5ü¤§hÆH╤⁃hÆH╤5ü

§hÆH╤⁃hÆH╤A╣;┘;▄;↕<1<L<b<é<â<ä<∙<·<¤=▶=.=@=A=y=z=å=ç=ö=ò=·=√=ⁿ= =:>;>i>j>q>y>═>╬>R?S?^?v?w?Ç?░?▒?

@♫@@@A@f@g@à@å@ô@ö@╒@╫@╪@σ@µ@∩@≡@±@☺A☻A A

AAACADALAhArA│A^B_BòBûBⁿ⌡ⁿ±ⁿφµΓφµφµΓµφµⁿΓⁿΓⁿΓⁿ⌡Γ⌡ⁿΓⁿ█ⁿ±ⁿφⁿΓⁿ╙╬╙ⁿ╩ⁿ█ⁿΓⁿΓⁿΓⁿΓⁿµ╞µ╞µⁿΓⁿΓⁿ╞ⁿφ┐⌡ⁿφⁿ█Γ█ⁿ

§h¼]}⁃h•wv♠⁃hδ&■♠⁃h\\░ ⁃hÅ◀▌5ü¤§hΦ5*⁃h.V⌡5ü

§h.V⌡⁃h.V⌡♠⁃hòTg

§h•wv⁃h•wv♠⁃h•wv♠⁃hÅ◀▌

§h¼]}⁃h.V⌡♠⁃h.V⌡KûB╖B╕B╬B╓B▐B•C¶C↓C,C-C;C<C]C^CjCèC▒C│C┤C╢C┐C└C─C╥C╙C█CPDoD╙D╘D♦E4ENEOESEpEùEÿE└E∙E·E◀F↕F(F)FiFjFkF╨F╤F⌡F⁃G↨G↓G→G∟GKG[GcG╜G┼G╞G╚G╔G╦G☺Hⁿ°ⁿ⌠ⁿ⌠φ⌠µΓµⁿ▐Γ▐┌▐╓╥╦├╛├╖░╖╦Γ╦Γ╦╖╦°╦╥╦°╦░°░Γ░°░Γ░╦°╦╥╦╓╥╖¿╓╖░╥╖╓╥╖¿¤§h⌠R≤⁃h╠',5ü

§h⌠R≤⁃h√VÇ

§h⌠R≤⁃h╠', ⁃hòTg5ü¤§h⌠R≤⁃h•wv5ü

§h⌠R≤⁃h•wv♠⁃hÅ◀▌♠⁃h⌠R≤♠⁃h╪>8♠⁃h•wv♠⁃hδ&■

§h√VÇ⁃h√VÇ

§h¼]}⁃hèjº♠⁃hèjº♠⁃hòTg♠⁃h√VÇB☺H=H>HaHbHìHÄH╟H╤HI!I"I$I%I'IAIBIqI~IIéJâJñJÑJ╩J

K♫K?KGK`KaKnKqK£K¥K▐KφK L(L-LKLML╗L╝LYMZMqM MN◀N2N4N5NHNINJNtNuNäNæN½N║NπNΣNσNµNφN!O"OdOeO▐O∙⌡∙⌡∙⌡∙ε∙Ω∙µΩΓ┌╒┌ΓΩΓ⌡╬⌡╬Γ⌡ΓεΓ⌡Γ╩Γ⌡Γ╞ΓΩΓ┬Γ┬⌡┬⌡┬Γ⌡Γ┬╗┬╗⌡┬╗┬╗┬Γ┬Ω┬ε⌡εΓ⌡Γ╖┬♠⁃h.V⌡

§h√VÇ⁃h√VÇ♠⁃h√VÇ♠⁃h•wv♠⁃hδ&■

§h╠',⁃h╠', ⁃hòTg5ü¤§hΦ5*⁃h╠',5ü♠⁃h╠',♠⁃h⌠R≤♠⁃hÅ◀▌

§h╪>8⁃h╠',♠⁃hòTg

§h⌠R≤⁃h╠',G▐OµOæPÆP╗P┐P←Q"Q#Q?QIQhQiQ╖Q╕Q└Q╞Q╔Q±Q⁃RZR[R¢R£R¥R«R─R┼R╬RαR R

S

S¶S§S!S/SDTfTgTÄT¥T┼T╞T█TπTΣTrUêUáUíUóU¡U╩U╥U╙U╫U±U≥U V

V╖V∙⌡±⌡φ⌡µ⌡µ⌡µ⌡µΓµ⌡∙µ⌡µΓµ⌡█╫╙╧╫╟┬╫Γ╫╛╫φ╫╖Γ╖╫╟▓╟╫Γ╫«ºáΓáº«Γ«ºΓº╫£♠⁃h├A6

§h╪>8⁃h¥▶·

§h¥▶·⁃h¥▶·♠⁃h¥▶· ⁃hòTg5ü

§h▲É⁃h▲É♠⁃hδ&■ ⁃hÅ◀▌5ü¤§hΦ5*⁃hÆX■5ü♠⁃h]z[♠⁃h╚☻ñ♠⁃hÆX■

§h.V⌡⁃h.V⌡♠⁃hòTg

§h√VÇ⁃h√VÇ♠⁃hÅ◀▌♠⁃h\\░♠⁃h√VÇ

§h╪>8⁃h√VÇ=╖V╣V║V┴V┬V╧V┘V┌V

W'W(W≈W°WX!XxX|XíXÑX¡X╠X═X╧X╨X╘X╫X┘XπX∩X≡X≤X⌠X⌡X2Y3YBYCYWY}YYíYÑY╖Y╕Y┬Y─Y┼Y╥Y╙Y.Z/ZkZrZ╡Z╕Z┐Z¤[a[b[ü[é[∩[≡[²[☻\♦\|\ⁿ°ⁿ⌠ⁿ∞τ∞ⁿ°ⁿ°ⁿπⁿπⁿπⁿ▀╪╤▀╤▀╤▀╤▀╤╔τ╔τ╔τ╔▀ⁿ┼ⁿ┴╜π╢⌠╢⌠╢°╢»╢π╢º╢°╢ⁿπ°π»π▀¤§hΦ5*⁃h▲É5ü

§h╪>8⁃h▲É

§h▲É⁃h▲É♠⁃h]z[♠⁃h╚☻ñ♠⁃h£>ÿ¤§hΦ5*⁃h║$┼5ü

§h▲É⁃h║$┼

§h║$┼⁃h║$┼♠⁃h║$┼♠⁃h▲É ⁃hòTg5ü¤§hΦ5*⁃hÆX■5ü♠⁃hδ&■♠⁃hòTg♠⁃hÆX■B╕V~Y╕Yé[♦\ç_╟a.b⁃dIdje∙eäg«i♫k3k╫l"o§q◀sτtÉvóv╠v╪v☻w·⌡······⌡·····≡······┘┘┘┘↨5☺♥$☺♠$☺⁃$☺If☺a$☺gd¡◀Bl╞▶
♦1☺gd■_û♦G☺gd]z[♦E☺gd╪>8↓|\é\] ]╠]═]Ω]δ]^ ^↓`∟`d`₧`ñ`║`╗`├`δ`‼aKaLaPamava}a~aîaìa╞a╟aτa≡a≥a≤aebgb▓b╕b╙b╫b±b≥bhcocpcqcrc▒c§d⁃d↓dHdIdJdKdRdSdhdqd⌐d╢d∙⌡±⌡±⌡±⌡±⌡φ⌡ΘΓΘφ⌡█Θ█±█φ█⌡φ█±█⌡ΘΓΘ±ΘφΘφΘφΘ±Θ╫╥╚╥Θ┴Θ╜╣╡▒±▒¡▒ª▒ƒ

§h▲É⁃h▲É

§h╪>8⁃h▲É♠⁃hδ&■♠⁃h▲É♠⁃h]z[♠⁃h╚☻ñ♠⁃hÆX■

§h£>ÿ⁃h£>ÿ‼♥j⁃h⌠R≤0J↑U☺ ⁃h⌠R≤H*☺♠⁃h⌠R≤

§h║$┼⁃h║$┼

§h╪>8⁃h£>ÿ♠⁃h£>ÿ♠⁃hÅ◀▌♠⁃hòTg♠⁃h║$┼

§h╪>8⁃h║$┼=╢d▌d▐d♠e•e‼e¶eIeheieje£e╠e═eΓeπe°e∙e·e√eⁿe²e■e¤f⁃f↨f+f,f-fEfFfSf╘f≤f☺g☻g g§g≈≤∞Φ∞Φ∞Σ∞≤∞≤α≤α≤┘╤┼╣¡óûèüèüèyqyóyfqf_

§h╪>8⁃h▲ɶ§h▲É⁃h▲ÉnH

♦tH

♦♫⁃hòTgnH

♦tH

♦♫⁃h▲ÉnH

♦tH

♦◀⁃hδ&■5ünH

♦tH

♦↨§hΦ5*⁃h▲É5ünH

♦tH

♦↨§hΦ5*⁃hÆX■5ünH

♦tH

♦¶§h▲É⁃hÆX■nH

♦tH

♦↨§hÅ◀▌⁃hÆX■5ünH

♦tH

♦↨§hÅ◀▌⁃h▲É5ünH

♦tH

♦↨§hÅ◀▌⁃h⌠R≤5ünH

♦tH

♦♫⁃h⌠R≤nH

♦tH

§hÆX■⁃hÆX■♠⁃hδ&■♠⁃hÅ◀▌♠⁃hòTg

§h▲É⁃h▲É♠⁃h▲ɤ§hΦ5*⁃h▲É5ü%§g▼g%g3gDgEgNghgägàgågçgêgëgóg⌐g╔g╩g╠h╫hîi«i»i░i▒i▓i│i╦i╠iΓiπiΣi«j╛j─j┼jφj

k♫k¤k▶k2k3k4k⌡φ⌡φσφ┌φ╥╞║«┌ÑÖÑÖ┌Æ┌φ╥╞║«┌ÖëÖëÖ┌Æ┌σ┌φé~z~so♠⁃h∟S

§h■_û⁃h╖nτ♠⁃hòTg♠⁃h╚☻ñ

§h▲É⁃hÆX■◀⁃hδ&■5ünH

♦tH

§h╪>8⁃hÆX■↨§hΦ5*⁃hÆX■5ünH

♦tH

♦◀⁃h⌠R≤5ünH

♦tH

♦↨§hÅ◀▌⁃hÆX■5ünH

♦tH

♦↨§hÅ◀▌⁃h▲É5ünH

♦tH

♦↨§hÅ◀▌⁃h⌠R≤5ünH

♦tH

♦♫⁃h⌠R≤nH

♦tH

♦¶§h▲É⁃hÆX■nH

♦tH

♦♫⁃hòTgnH

♦tH

♦♫⁃h▲ÉnH

♦tH

♦¶§h▲É⁃h▲ÉnH

♦tH

♦+4k5k<k=k│k┤k║k╗k╨k╤k▀kαk·k kl⁃lLlWlδl∞l3m4mCmQmRmambm¥m₧mºm├m─m√mⁿm◀n↕n%n.njnknânänñnÑn╣n╧n╨n!o%o-o.ocoroëoèo└o┴o╘o╒o‼p¶p╡p╖p¶q§qiqjqâqäq⌐q¬qCrDrorprèrïr┘r┌r◀sⁿ°⌠°φ°φσασασφⁿφ°┘°ⁿ°ⁿ°σασασασ°ⁿ°ⁿ°╒°┘°ⁿ°ⁿ°ⁿ°╤ⁿ╤°σασ╒°ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ°⌠°═╔ⁿ╔ⁿ╔ⁿ╔ⁿ╔ⁿ╔ⁿ╔ⁿ╔♠⁃h├A6♠⁃hå6▓♠⁃h♠M²♠⁃hÅ◀▌

§h╪>8⁃h∟S ⁃hòTg5ü¤§h┴7q⁃h∟S5ü

§h∟S⁃h∟S♠⁃hδ&■♠⁃h∟S♠⁃hòTgO◀sQsRsosâs░s▒s╣s└s┴s╨s╤s☺t☻t-t0t`tatutítµtτt♥u↔u%u@uAuVu]u`uou»u▓uÉv└v┴v÷v≈v☻w♥w¶w§wowpwÇwⁿ°ⁿ⌠ⁿ≡ⁿΘ≡Θ≡Θ°Θⁿ⌠°⌠ß⌠ⁿ⌠┌⌠┌⌠╓┌⌠┌⌠╧⌠┴│┴│┴¼ƒÆƒ┴ü!§h¡◀B⁃h<?»B*☺CJ↑nH

♦phtH

♦↑§h¡◀B⁃hòTgCJ↑nH

♦tH

♦↑§h¡◀B⁃h<?»CJ↑nH

♦tH

§h¡◀B⁃h<?»←§h¡◀B⁃hòTg5üCJ↑nH

♦tH

♦←§h¡◀B⁃h<?»5üCJ↑nH

♦tH

§h╪>8⁃h♠M²♠⁃h┴7q

§h♠M²⁃h♠M²¤§h┴7q⁃h♠M²5ü

§hå6▓⁃hå6▓♠⁃hδ&■♠⁃h♠M²♠⁃hòTg♠⁃hå6▓,☻w♥wpwñw<xwxÜy•zZz╒z│{~|}gggggggggg⁃5☺♠$☺‼ñ<⁃$☺If☺gd¡◀Bl╞▶
ékdª♫⁃$☺↨$☺If☺☻û>♣╓↑♦☺☺♦☺☺♦☺☺♦☺☺☻☺☺☻☺☺╓0☻ö i◀=#Ç♠╒◀Ç♠╘◀

tá♦‼╓0♦☺♦☺♦☺♦☺☻☺☻☺¶÷☺§6☺↨÷♥→╓  ←╓  ∟╓  ↔╓  4╓♠☺¤♥>a÷♥╥ p╓¶    yt¡◀B
Çwüwúwñw¿w⌐w╧w╨w;xwx¥x₧x⌐x¬x╗x╝x╓x╫x↨y↑y↓y∟y↔yÖyÜy₧yƒy╝y╜y█y▄y▌y♦z♠z•z
z

z0z1zYzZz^z_z½z¼z╘z╒zσzµz↓{→{[{\{y{z{ë{è{▓{ε▌╩▌ε▌ε▌╩▌ε▌ε▌ε▌ε▌╜¼▌ε▌╩▌ε▌ε▌╩Ö╩▌╩▌ε▌ε▌╩▌ε▌ε▌╩▌ε▌ε▌ε▌ε▌ε▌$§h¡◀B⁃hòTg5üB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃h<?»B*♠CJ↑nH

♦ph▄#tH

♦↑§h¡◀B⁃h<?»CJ↑nH

♦tH

♦$§h¡◀B⁃h<?»5üB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃h<?»B*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃hòTgB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦9▓{│{├{─{▄{▌{V|v|}|~|Å|É|╠|═|ß|Γ|#}$}H}K}[}\}|}}}é}ó}¬}¡}╨}╤}=~>~`~a~£~¡~»~░~╬~╧~ε~∩~↕‼¶φ▄╦▄╦▄║▄º▄╦▄╦▄╦▄╦▄Üî~î~îpîÜ▄╦▄╦▄╦▄º▄╦▄╦▄╦▄î~←§h¡◀B⁃h¼]}5üCJ↑nH

♦tH

♦←§h¡◀B⁃hòTg5üCJ↑nH

♦tH

♦←§h¡◀B⁃h<?»5üCJ↑nH

♦tH

♦↑§h¡◀B⁃h<?»CJ↑nH

♦tH

♦$§h¡◀B⁃h<?»5üB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃h=úB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃hòTgB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃h<?»B*☺CJ↑nH

♦phtH

♦$§h¡◀B⁃h¼]}5üB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦,~|H}¡}M~Ω~A±≥büóâ╡âΘΘΘΘΘΘe``[♦1☺gd]z[♦E☺gd╪>8äkdT¤⁃$☺↨$☺If☺☻û>♣╓↑♦☺☺♦☺☺♦☺☺♦☺☺☻☺☺☻☺☺•öï▲╓0☻ö i◀=#♠╒◀♠╘◀

tá♦‼╓0♦☺♦☺♦☺♦☺☻☺☻☺¶÷☺§6☺↨÷♥→╓  ←╓  ∟╓  ↔╓  4╓♠☺¤♥>a÷♥╥ p╓¶    yt¡◀B⁃5☺♠$☺‼ñ<⁃$☺If☺gd¡◀Bl╞▶

¶6?@uv«≡±≥

Ç‼Ç#Ç$Ç|Ç}ÇÜÇ¿Ç⌐Ç┤Ç╡Ç╦ÇπÇü⁃ü↨üMüNüéüâü«ü╛ü┐ü╘üδü∞ü☻é♥é1é2éTéUédénéoé~éëé┐é±π╓┼┤┼í┼ÜûÆûÄûÄûåüåüåûåûÄûÄû}ûåüåûÄûÄûÄûÄûåüxåû ⁃h┴7q5ü♠⁃hÅ◀▌ ⁃hòTg5ü¤§h┴7q⁃h┴7q5ü♠⁃hòTg♠⁃h╒4ç♠⁃h┴7q

§h¡◀B⁃h<?»$§h¡◀B⁃h<?»5üB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃hòTgB*☺CJ↑nH

♦phtH

♦!§h¡◀B⁃h<?»B*☺CJ↑nH

♦phtH

♦↑§h¡◀B⁃h<?»CJ↑nH

♦tH

♦←§h¡◀B⁃h<?»5üCJ↑nH

♦tH

♦←§h¡◀B⁃h¼]}5üCJ↑nH

♦tH

♦/┐é└éQâRâaâoârâíâóâ┤â╡â╩â╦â▀âαâ⌡â÷â#ä$ä%ä&ä-ä.äaäjäpäâäääùäÜä╔äΩä-à4à_àpàqàöà╣à°à←å▲å?åEåOåVå|åæåÿå₧å░å▒å▓å└åⁿ°ⁿ°⌠≡⌠°∞σ∞ⁿ∞ⁿ∞ⁿ∞▐┌ⁿ┌╓┌╧┌╧ⁿ╧╚╧┌╧┌╧┌ⁿ─╝─┌─┌─╡─┌¡úÖæîçî ⁃hòTg\ü ⁃hp?\ü¤§h1Z█⁃h1Z█\ü↕§hp?⁃hp?5ü\ü↕§hp?⁃h1Z█5ü\ü¤§hp?⁃hp?5ü

§h╪>8⁃h1Z█¤§hp?⁃h1Z█5ü♠⁃h1Z█

§h¼]}⁃hp?

§hp?⁃hp?♠⁃h↑▓♠⁃hp?

§h╛u‼⁃h╛u‼

§h]z[⁃h]z[♠⁃h╚☻ñ♠⁃h├A6♠⁃h2▲♦♠⁃h┴7q♠⁃hòTg5╡â$äaà,ç╓ë.ïòÄ+É↕æuæ≤Æ⌠òXùTÖªÖ┌¢ï¥╘áÜí0ó╩ó{ú╠úfñ█ñºÑ╨Ñ╛ªUº·⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡≡⌡⌡⌡⌡≡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡⌡♦2☺gd]z[♦E☺gd╪>8♦2☺gdp?∟└å┴å▐å▀å≡å☺ç☻ç ç,ç║ç┬çßçεç∩ç•ê

ê2êpêqêÉêæêƒêáê¿ê»êΦê∩ê±ê≥ê♣ë'ëIëJë\ë]ë^ëlë~ëâë╣ë╜ë╒ëαë▲èbèdèmènè{èúèñè∙⌡±⌡φ±φ⌡Γ┌Γ┌╥┌╦┌Γ╥Γ┌Γ┐▒ª▒┌Γ╥Γ┌┐¥┐┌Æ┌ç┌ç┌çΓ┌ΓÇΓ╥Γ┌Γ

§h╪>8⁃h1Z█¶§h1Z█⁃hp?nH

♦tH

♦¶§hp?⁃hp?nH

♦tH

♦◀⁃hòTg5ünH

♦tH

♦¶⁃hp?5ü\ünH

♦tH

♦→§h1Z█⁃h1Z█5ü\ünH

♦tH

♦↨§hp?⁃hp?5ünH

♦tH

§h╪>8⁃hp?♫⁃hòTgnH

♦tH

♦♫⁃hp?nH

♦tH

♦¶§h1Z█⁃h1Z█nH

♦tH

♦♠⁃hp?♠⁃hòTg♠⁃h1Z█

§h1Z█⁃h1Z█2ñèªèºè¡è╝è╜è╠è╤è╥è┘è┌è▄è▌è↓ï→ï-ï.ï7ïUïpïvïxïyï¬ï½ï╔ï╫ï╪ïDîJîLîMîSîmî£îáîúî¡î╚î╔î█îΣîσî→ì←ìBìCìiìjìtì°≡°Σ█Σ°≡°╙°╦°≡°├╗│╗½╗≡╗≡╗ú≡ú£ú≡ú╗ÉäÉäÉ█É╗╙╗≡╗≡╗≡╗↨§hí[5⁃h◀bu5ünH

♦tH

♦↨§hí[5⁃h╛u‼5ünH

♦tH

§h╪>8⁃h¢

N♫⁃h¢

NnH

♦tH

♦♫⁃h]P▓nH

♦tH

♦♫⁃h▲änH

♦tH

♦♫⁃h╛u‼nH

♦tH

♦♫⁃h1Z█nH

♦tH

♦♫⁃hÅ◀▌nH

♦tH

♦♫⁃h↑▓nH

♦tH

♦◀⁃hòTg5ünH

♦tH

♦↨§h▲ä⁃hp?5ünH

♦tH

♦♫⁃hòTgnH

♦tH

♦♫⁃hp?nH

♦tH

♦1tìuìxìyìì7Ä8Ä▓Ä│Ä╝Ä╔Ä╩Ä·Ä9Å:ÅlÅmÅïÅîÅÿÅÖÅ+ÉEÉdÉeÉfÉuÉïÉîÉ╢É╖É▀ɱÉ≥É◀æ↕æ'æ(ætæuævæwæ~ææ₧æ5ÆdÆeÆåÆëÆ`ôhôçô°≡Φ°≡α≡╪╨╪α╪≡α≡α≡α≡α≡╚≡┴╜┴≡α≡α≡╡α╡¬ª╜ªó₧╜₧Ü₧Æ₧╜₧ï₧ï₧

§h╪>8⁃h*QE¤§h╪>8⁃h*QE5ü♠⁃h↑▓♠⁃h*QE♠⁃h]z[♠⁃h'_•¶§h]P▓⁃h1Z█nH

♦tH

♦♫⁃h├A6nH

♦tH

♦♠⁃hòTg

§h╪>8⁃h╛u‼♫⁃h2▲♦nH

♦tH

♦♫⁃h%♥█nH

♦tH

♦♫⁃hÅ◀▌nH

♦tH

♦♫⁃hòTgnH

♦tH

♦♫⁃h9(↨nH

♦tH

♦♫⁃h╛u‼nH

♦tH

♦♫⁃h±⁃ánH

♦tH

♦4çôûôùôÿô╗ô╓ô╫ô█ô;ö=ö>öIöLöUörö{öïöæöÆö¥ö₧öƒöáö╩ö╧ö╘ö╓ö╫ö╪öσö☻ò♥ò¤òOò⌡ò÷ò→û←û"û#ûIûTû[ûlûuûwûxû¡û░û▒û∙û¤ù▶ù.ùVùWùXùbùîùôù╘ù┌ù▄ù▌ù.ÿ/ÿLÿMÿRÿsÿ∙⌡±⌡∙±⌡∙⌡±⌡∙⌡∙⌡∙⌡±⌡∙⌡±⌡∙⌡∙⌡±∙⌡∙φσφ±φ±φßφ┌φ┌╙┌±┌φ±φσ╬σ┌φ╩├┐╗┐┤┐±┐±┐±┐░♠⁃h2▲♦

§h╪>8⁃h╙/Å♠⁃hÅ◀▌♠⁃h╙/Å

§h╙/Å⁃h1Z█♠⁃h\E▓ ⁃hòTg5ü

§h╪>8⁃h1Z█

§h1Z█⁃h1Z█♠⁃h↑▓¤§h1Z█⁃h1Z█5ü♠⁃h1Z█♠⁃hòTg♠⁃h*QE

§h*QE⁃h*QEEsÿÇÿâÿ¬ÿSÖTÖjÖwÖxÖÑÖªÖºÖ¿Ö»Ö░Ö├Ö─ÖΓÖ·Ö♫ܤÜ▶Ü‼Ü'Ü3Ü8ÜdÜeÜÆÜôÜöÜñܼܡÜ▓Ü│Ü├Ü─Ü┼Ü╧Ü

¢#¢;¢S¢T¢U¢c¢u¢w¢Ä¢≈≤∩Θσß┌╓┌╥╬╓╬╩╬╓╬╞┐╓╗┐╖┐░┐╓┐⌐╞ó╞┐╗╓╗ÜòÜìÜàü}╗Üà}ü♠⁃h1Z█♠⁃h'H ¤§h⌡S╤⁃h1Z█5ü¤§h⌡S╤⁃hÇ 5ü ⁃hòTg5ü¤§h⌡S╤⁃h╗Rö5ü

§hƒ◀î⁃hÇ

§hÇ ⁃hÇ

§h╪>8⁃hƒ◀î♠⁃hÅ◀▌♠⁃h╗Rö

§hƒ◀î⁃hƒ◀î♠⁃hÇ ♠⁃h↑▓♠⁃hƒ◀î♠⁃h]z[♠⁃hòTg

§h╚☻ñ⁃h╚☻ñ♠⁃h╚☻ñ♠⁃h*QE

⁃h├A6aJ←♠⁃h├A6♠⁃h2▲♦¤§h2▲♦⁃h2▲♦5ü1ĢŢ┘¢┌¢σ¢µ¢→£Q£Ä£Å£ß£Γ£♣¥$¥f¥i¥è¥ï¥Ä¥û¥ù¥⌐¥│¥┤¥╟¥↔₧"₧#₧U₧_₧ô₧▓₧┤₧╢₧╚₧°₧↓ƒ¤á7á8á╙á╒á╓á¶í<í@íIíJíYíZíyízíêíëíÖí▀íΓí☺ó ó/ó0ó2ó>óMóⁿ°⌠°≡°Θ°Θσ≡σßσßσ▌⌠╒╨╒╚╨╚▌σ≡σ▌⌠ß⌠┴▌⌠▌⌠╜╣╜⌠≡╒⌠▓⌠≡⌠≡⌠≡⌠≡⌠σßσ½σºá½╜

§h╪>8⁃h<?»♠⁃hⁿ[)

§h╪>8⁃h'H

§h╪>8⁃hƒ◀î♠⁃hα↔ç♠⁃h2▲♦

§h╪>8⁃hÇ ¤§h⌡S╤⁃hÇ 5ü ⁃hòTg5ü¤§h⌡S╤⁃hƒ◀î5ü♠⁃hÇ ♠⁃hÅ◀▌♠⁃h'H

§h╗Rö⁃h╗Rö♠⁃hòTg♠⁃hƒ◀î♠⁃h╗Rö♠⁃h1Z█?Móèóïó╩ó╠ó⌠ó⌡ó^ú_ú{ú}úåúªú┤ú╡ú╠ú╬úφúεú‼ñ¶ñfñhñáñíñºñ½ñ█ñ▌ñΓñ⌠ñ√ñⁿñ ñÑIÑJÑ|Ñ}ÑôÑÑѪѺÑ╨Ñ╥Ñ╛ª└ª⌐º¬ºΦºΘº⌡º▶¿⁃¿↨¿ ¿"¿#¿─¿╨¿ß¿∞¿ ⌐c⌐d⌐ ⌐¬'¬7¬8¬∙⌡∙ε∙⌡∙⌡∙ε∙τ∙τ∙ε∙⌡∙⌡∙εα⌡α▄αε∙╒∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙▄∙╒∙ε∙ε∙⌡∙⌡∙╤╔─╔╤⌡╤∙╤└╝└╤└⌡└┤» ⁃hòTg5ü¤§h⌡S╤⁃hz:ê5ü♠⁃h⌡S╤♠⁃hz:ê ⁃hδ&■5ü¤§h⌡S╤⁃h'H 5ü♠⁃h'H

§h╪>8⁃hⁿ[)♠⁃hÅ◀▌

§h╪>8⁃hz:ê

§h╪>8⁃h↑▓

§h╪>8⁃h<?»♠⁃hòTg

§h╪>8⁃h'H EUº⌡ºd⌐ê¬b¼░¼h«♥▒Ñ┤#╡à╢l╕ç╣╝║◀╝o╝♥└─┬S├í├T┼╤╟_╚`╚a╚á╚····⌡··≡δ·····δµ··ß····▄╫♦0☺gd'_•♦E☺gd]z[♦2☺gd'_•♦E☺gd┘▲ò♦2☺gd]z[♦E☺gd░9╞♦2☺gdò0¬♦E☺gd╪>8↓8¬å¬ç¬ê¬É¬æ¬ú¬ñ¬¿¬│¬┤¬σ¬1½2½M½N½Z½[½b½c½t½x½▀½α½→¼←¼b¼Å¼É¼£¼ú¼»¼░¼▒¼▓¼╣¼║¼‼¡¶¡}¡~¡î¡º¡½¡¼¡╟¡Γ¡π¡·¡√¡C«\«]«u«Ö«Ω«δ«≈≤∩µαµαµ╓╧╓µαµαµαµ╞µ└µαµαµ╝╕╝┤╝░¼╕¼¿¼╕¼╕¼ñ¼╕áÿôÿôÿ¼╕¼Å¼╕♠⁃hÅ◀▌ ⁃hòTg5ü¤§h≡L⁃⁃h▀Q\5ü♠⁃h╪>8♠⁃h≡L⁃♠⁃hδ&■♠⁃h▀Q\♠⁃h]z[♠⁃h╧hX♠⁃hòTg♠⁃h'_•

⁃hÅ◀▌@ê■ ▶§h╪>8⁃h↑▓@ê■ 

⁃hòTg5ü@ê■ ‼§h╪>8⁃hz:ê5ü@ê■ 

⁃hòTg@ê■ ▶§h╪>8⁃hz:ê@ê■ ♠⁃h'H ♠⁃hz:ꤧh⌡S╤⁃hz:ê5ü8δ«°«∙«‼»¶»'»(»m»n»{»|»ì»Ä»⌐»▓»B░I░ƒ░á░╔░╩░☻▒♥▒↓▒→▒6▒7▒o▒p▒╔▒╩▒≥▒≤▒≈▒ ▓←▓!▓r▓s▓t▓▓▀▓α▓☺│☻│♥│L│`│a│y│╝│╜│µ│τ│m┤n┤ñ┤Ñ┤π┤Σ┤"╡#╡$╡ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ⌠ⁿφⁿ°⌠°⌠ⁿ⌠°⌠°⌠µ▀°▀°µ╫µ╨µ╔°╔µ▀µ°▀µ▀°▀┴╝╕°╕°╕¼¿°¿ñ¥

§h╫%φ⁃htx"♠⁃h]z[♠⁃h'_•⁃§h2▲♦⁃hí[50JO5ü\ü♠⁃h2▲♦ ⁃h2▲♦5ü¤§h≡L⁃⁃h≡L⁃5ü

§h╪>8⁃h╦;1

§h░9╞⁃h╦;1¤§h≡L⁃⁃h╦;15ü

§h≡L⁃⁃h≡L⁃

§h≡L⁃⁃h╦;1

§h╪>8⁃h▀Q\♠⁃h≡L⁃♠⁃hòTg♠⁃h▀Q\>$╡%╡,╡-╡J╡k╡û╡ú╡╦╡╓╡╫╡╪╡┘╡

╢ä╢à╢¿╢⌐╢Γ╢Σ╢╖ ╖9╖:╖Ö╖Ü╖┬╖├╖¶╕↔╕C╕D╕l╕Ñ╕ª╕╥╕┌╕*╣+╣Ç╣ü╣å╣ç╣¬╣╖╣╪╣┘╣┌╣ε╣∩╣f║g║û║ù║╝║╠║ⁿ⌡±⌡Ωµ▀µ█µ█ⁿ╙µ╬┼┐╡¼┼┐┼┐┼ú┼┐┼¥┼┐┼ΩⁿΩ▀ΩµΩⁿΩÖµ╙µⁿ█µ█µⁿµⁿµò♠⁃h2▲♦♠⁃htx"

⁃h┘▲ò@êⁿ ▶§h╪>8⁃h↑▓@êⁿ ▶§hí}•⁃h╫%φ@êⁿ ‼§h╪>8⁃h╫%φ5ü@êⁿ 

⁃hòTg@êⁿ ▶§h╪>8⁃h╫%φ@êⁿ 

*•⁃htx"¤§h╫%φ⁃h╫%φ5ü♠⁃h┘▲ò

§h╪>8⁃h╫%φ♠⁃h╫%φ

§h╫%φ⁃h╫%φ♠⁃hδ&■

§h╫%φ⁃htx"♠⁃hòTg7╠║═║╬║╓║┘║┌║@╗A╗l╗m╗t╗u╗▒╗▓╗═╗▶╝◀╝&╝/╝0╝n╝o╝p╝q╝x╝y╝{╝à╝å╝ú╝ñ╝┐╝└╝▼╜5╜6╜▒╜╢╜╖╜f╛g╛ÿ╛Ö╛⌐╛╡╛╢╛╚╛╬╛╧╛╓╛╫╛π╛ε╛.┐≈≥≈εΩεµεΩεΩεΩεΓ█╫╨Ω╨╠├╜├┤├½╜½╜½┤½íÜí½ö½╜½öÉîΩîÉΩÉêÉîÉ♠⁃h↑▓♠⁃h┘▲ò♠⁃h-M/

⁃h┘▲ò@ê■ 

⁃hòTg5ü@ê■ ‼§h╪>8⁃h-M/5ü@ê■ ▶§h╪>8⁃h-M/@ê■ ▶§h╪>8⁃h↑▓@ê■ 

⁃hòTg@ê■ ▶§h╪>8⁃hε↔Q@ê■ ♠⁃h]z[

§h╚☻ñ⁃h╚☻ñ♠⁃h╚☻ñ

§h╫%φ⁃h2▲♦♠⁃h├A6♠⁃hF₧♠⁃hòTg♠⁃h2▲♦ ⁃hòTg5ü¤§h2▲♦⁃h2▲♦5ü5.┐/┐h┐q┐ù┐ÿ┐¿┐╓┐▀┐Ω┐δ┐÷┐☻└♥└♫└¤└▼└ └'└(└K└L└w└x└Ö└Ü└Ñ└│└┤└.┴/┴[┴\┴╓┴╫┴.┬/┬A┬B┬g┬h┬s┬}┬ö┬ò┬£┬¥┬┬┬├┬─┬'├(├R├S├q├r├}├ï├í├─☺─

─♫─¶─↨─C─E─L─M─ü─é─ⁿ°±°ⁿ°Ω°ΩⁿΩ°ß▌ⁿ▌ⁿ▌┘▌ⁿ▌ⁿ▌┘▌╒ⁿ╒ⁿ╒ⁿ╒ⁿ╒ⁿ╒ⁿ╒ⁿ╒°ΩⁿΩ°╤╒▌═ⁿ═╞┬ⁿ┬╛┬╛ⁿ╛ⁿ╛╖╛│╛ⁿ╛ⁿ♠⁃hδ&■

§h╪>8⁃h╙/Å♠⁃h╙/Å♠⁃h'_•

§h╗Rö⁃hÆH╤♠⁃hÆH╤♠⁃h┘▲ò♠⁃hε↔Q♠⁃h↑▓♠⁃h╗Rö▶§h┘▲ò⁃h-M/@ê■ 

§h-M/⁃h-M/

§h╪>8⁃h-M/♠⁃h-M/♠⁃hòTgFé─₧─ƒ─│─┤─·─⁃┼↨┼R┼S┼T┼w┼x┼┼Ç┼ù┼ÿ┼♣╞♠╞;╞<╞s╞t╞╚╞╔╞╘╞╒╞╓╞┌╞·╞ ╞7╟W╟X╟é╟â╟ä╟▒╟╨╟╤╟σ╟±╟≤╟⌠╟

╚^╚_╚`╚a╚é╚â╚á╚▓╚│╚╫╚╪╚π╚ⁿ°ⁿ°ⁿ≡δ≡ⁿτ▐╪▐╧▐╪▐╪▐╪▐╪▐╪▐┼╛┼┤┼▐«╪«¿╪¿«▐ⁿíⁿ¥ⁿ¥ⁿÖòÖæ¥æ°¥°¥°♠⁃h'_•♠⁃hí}•♠⁃h<?»♠⁃hòTg

§h? ╡⁃h╙/Å

⁃h├A6@ê■ 

⁃h2▲♦@ê■ ‼§h╪>8⁃hδ&■5ü@ê■ 

⁃hòTg5ü@ê■ ‼§h╪>8⁃h╙/Å5ü@ê■ ▶§h╪>8⁃h↑▓@ê■ 

⁃hòTg@ê■ ▶§h╪>8⁃h╙/Å@ê■ ♠⁃h]z[ ⁃hòTg5ü¤§h\"½⁃h╙/Å5ü♠⁃h┘▲ò♠⁃h╙/Å9π╚Σ╚♥╔♦╔↕╔‼╔/╔0╔¢╔£╔ú╔ñ╔╔╔╩╔δ╔⌠╔⌡╔↑╩↓╩→╩←╩"╩#╩9╩:╩l╩m╩╣╩║╩Ω╩δ╩

╦3╦4╦I╦O╦P╦e╦à╦å╦Å╦ª╦╢╦╖╦╜╦└╦┴╦╔╦Θ╦♠╠•╠§╠⁃╠ç╠É╠æ╠┤╠╓╠╫╠


═↓═→═d═e═Å═É═┤═╡═α═ß═∩═≡═■═ ═•╬
╬F╬b╬ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ°ⁿ°±φΘⁿΘφΘⁿΘσΘⁿΘⁿΘⁿ▌╪▌╪▌╪▌ΘⁿΘ╤ⁿ╤Θ╤ⁿ╤ΘⁿΘ╤ΘⁿΘⁿΘ╤ⁿ╤Θ╤ΘσΘσΘⁿΘⁿΘⁿΘⁿΘ═ΘσΘ╤Θ╔♠⁃h█{→♠⁃hδ&■

§h╫%Q⁃h╫%Q ⁃hòTg5ü¤§h█{→⁃h╫%Q5ü♠⁃h↑▓♠⁃h╫%Q♠⁃h'_•

§h┘▲ò⁃h┘▲ò♠⁃h┘▲ò♠⁃hòTgOá╚╩╔δ╔↓╩╪╠↕╤≥╥.╓╘┘%▄K▄→▌█▐$ΓhπàΦçδ½δ∞δ²εk≡9≥Ç≤æ⌡·⌡≡δµµµµµßδδ▄▄▄▄╫ßδδ╥═╚♦E☺gd╖nτ♦E☺gdÇ ♦E☺gd■hI♦1☺gdò0¬♦E☺gd<R▒♦2☺gdò0¬♦E☺gd█{→♦E☺gdò0¬♦2☺gd'_•♦1☺gd'_•♦E☺gd┘▲ò↨b╬g╬~╬ó╬░╬┼╬╞╬╧╬╨╬←╧5╧H╧K╧i╧r╧s╧x╧ò╧ù╧ÿ╧¢╧ª╧╟╧╔╧┌╧█╧ⁿ╧²╧B╨C╨æ╨Æ╨⌡╨■╨ ╨


╤▶╤↕╤ ╤!╤E╤R╤╤é╤å╤ï╤î╤ª╤º╤╨╤▀╤σ╤∟╥↔╥D╥E╥z╥æ╥Æ╥Ü╥±╥

╙↨╙╗╙╝╙g╘h╘â╘ó╘ú╘"╒|╒}╒å╒ⁿ⌠ⁿ≡ⁿ∞ⁿ∞ⁿ≡Σ⌠Σ⌠▀⌠Σ≡∞≡ⁿ≡ⁿ≡∞≡∞≡∞≡∞≡█∞█∞█≡ⁿ∞ⁿ≡ⁿ≡╫≡∞≡∞≡Σ╥Σ≡╬∞╬╩∞╩╬≡╬≡∞≡∞≡├∞├╝∞╝

§h? ╡⁃hEYô

§h? ╡⁃h█{→♠⁃hí}•♠⁃h²&_ ⁃h%♥█5ü♠⁃h%♥█♠⁃h├A6 ⁃hòTg5ü¤§h╖nτ⁃h█{→5ü♠⁃hòTg♠⁃h█{→¤§h╖nτ⁃h╫%Q5ü♠⁃h╫%QJå╒ç╒Æ╒ö╒ò╒╖╒─╒╬╒╨╒╤╒╫╒↑╓↓╓-╓.╓^╓_╓╓Ç╓Å╓ú╓─╓•╫'╫b╫c╫y╫╖╫╣╫║╫∞╫≡╫≥╫≤╫☻╪♫╪0╪1╪Q╪W╪p╪ü╪¼╪╝╪╚╪╬╪ε╪∩╪⌡╪¤┘Y┘Z┘[┘d┘n┘o┘p┘ç┘ê┘ö┘╕┘╥┘╙┘Σ┘σ┘ⁿ⌡εⁿεΩεΓ▌εΩⁿΩ┘ΩⁿΩⁿΩ╥╩╥╞╥ⁿ╥╞╥┬╥╞╥ⁿ╥╞╥ⁿ╥║╥╞▓╞«╞╥ⁿ╥¬╥«ⁿ«╥╞ⁿ╞ⁿ╞╥╞¬Ωó¤§h²&_⁃hEYô5ü♠⁃he(;♠⁃hY|K¤§h²&_⁃h§m»5ü¤§h§m»⁃h§m»6ü♠⁃hα↔ç♠⁃h§m»¤§h2▲♦⁃h§m»5ü

§h§m»⁃h§m»♠⁃h█{→ ⁃hα↔çH*☺¤§hEYô⁃hEYôH*☺♠⁃hEYô

§hEYô⁃hEYô

§h? ╡⁃hEYô♠⁃hòTg@σ┘µ┘φ┘ε┘·┘┌W┌X┌å┌ç┌'█/█C█Q█R█φ█ε█²█↕▄%▄&▄'▄K▄W▄X▄ì▄Ä▄¿▄⌐▄ù▌ÿ▌╪▌ß▌≤▌⌠▌▐↔▐'▐(▐)▐9▐:▐V▐v▐w▐ï▐î▐╜▐┘▐┌▐▄▐▌▐Σ▐σ▐≥▐☺▀Σ▀¢α£α┐α┴α┼α╞αFßGßcßeßqßrß·≥φ≥ΘΓ▐Γ▐ΓΘ≥Θ▐Θ▐Θ≥Θ┌▐┌╓▐╓▐╓▐╓▐╓╤╔╓┼╓┴╓▐╓▐╓┴▐┴▐┴╜┴╓▐╓╣╓┴╓┴▐▒¼Θ▐Θ▐Θ┴Θ▐ ⁃hEYô5ü¤§h<R▒⁃h<R▒5ü♠⁃h↑▓♠⁃h├A6♠⁃h<R▒♠⁃h%♥█¤§hÜ>ë⁃hπ←♦5ü ⁃hδ&■5ü♠⁃hπ←♦♠⁃hò0¬♠⁃hòTg

§hEYô⁃hEYô♠⁃hEYô ⁃hα↔ç5ü¤§h²&_⁃hEYô5ü ⁃hòTg5üDrßÅßÉߥßúßñß╢ß─ß↓Γ"Γ#Γ$Γ(Γ)ΓcΓdΓ{Γ┼Γ╞Γ·Γgπhπiπjπqπrπ½π▓π┤π╔π▲Σ5Σ6ΣRΣSΣ╧Σ╙Σ╘ΣÇσüσ╕σ≥σπµ°µRτSτtτuτûτùτ╚τ▶ΦFΦGΦäΦìΦÄΦòΦûΦ░Φ▒Φ╞Φ╓ΦµΦ♥Θ♦ΘtΘuΘ½Θ¼Θ┼Θ┘Θ ΘΩ)Ωⁿ°ⁿ⌠°⌠∞⌠Φ⌠Σ⌠°⌠°∞⌠α⌠▄╪⌠°⌠╘⌠╪⌠╪╠╪°╪°╪⌠°⌠Σ⌠∞⌠∞⌠°⌠°⌠°⌠∞ⁿ°ⁿ⌠°⌠α⌠°⌠─⌠╜°╜°╜°╜─╜°╜

§h<R▒⁃h<R▒¤§hÜ>ë⁃h<R▒5ü¤§h<R▒⁃hπ←♦5ü♠⁃h↑▓♠⁃hπ←♦♠⁃h├A6♠⁃hδ&■♠⁃h%♥█♠⁃h²&_¤§h<R▒⁃h<R▒5ü♠⁃h<R▒♠⁃hòTg♠⁃hEYôJ)Ω*Ω\ΩûΩ═Ω^δ_δåδçδ¬δ½δ¡δ«δ═δδδ∞δ3∞4∞5∞D∞E∞v∞¬∞½∞╕∞▀∞α∞☺φ*φ3φLφÇφ¡φ«φ┐φ┌φ█φτφmεnεéεâεåεçε╜ε╙ε╘ε√εⁿε²εÿ∩ó∩c≡d≡k≡n≡┬≡╙≡╘≡■≡ⁿ⌡±Θ±ⁿ±Γ▐┌▐╓▐╓▐╓╧╓╧╦╧╓╟╓┐║┐╓╟╓╟╓ⁿ╓┐║┐╓ⁿ╓╦╓ⁿ╓╢ⁿ╢╓▐╟▓╟╦╟⌐ƒ⌐û⌐▶§hí}•⁃h↑▓@ê■ ‼§hí}•⁃hÇ 5ü@ê■ ▶§hí}•⁃hÇ @ê■ ♠⁃h%♥█♠⁃h²&_ ⁃hòTg5ü¤§h┬V¶⁃h■hI5ü♠⁃h┬V¶♠⁃h↑▓

§h■hI⁃h■hI♠⁃h■hI♠⁃hûjq♠⁃hò0¬

§hò0¬⁃hπ←♦¤§h<R▒⁃h<R▒5ü♠⁃h<R▒

§h<R▒⁃h<R▒♠⁃hòTg;■≡±☺±

±§±#±$±)±*±7±╜±╛±┐±╘±▌±▐±ε±9≥I≥J≥Q≥R≥]≥v≥y≥z≥≥≥⌠≥⌡≥♣≤b≤n≤o≤t≤u≤~≤≤Ç≤ƒ≤┼≤╞≤╔≤╩≤‼⌠6⌠ò⌠û⌠←⌡⌡∞π┌∞╘∞╦∞┬π∞┬∞╘╣∞╡▒╡¡╡⌐╡▒╡í£╡ö⌐▒⌐É⌐î╡⌐äää⌐{▒{♠⁃h╖nτ ⁃h\\░5ü¤§h┬V¶⁃h┬V¶5ü♠⁃h■hI♠⁃h↑▓¤§h■hI⁃hÇ 5ü ⁃h↑▓H*☺¤§hÇ ⁃hÇ H*☺♠⁃h┬V¶♠⁃hδ&■♠⁃hòTg♠⁃hÇ ▶§hí}•⁃hí}•@ê■ ▶§hí}•⁃hEYô@ê■ ▶§hí}•⁃h↑▓@ê■ 

⁃hòTg@ê■ ▶§hí}•⁃h%♥█@ê■ ▶§hí}•⁃hÇ @ê■ ▶§hí}•⁃h■hI@ê■ ‼§hí}•⁃hÇ @ê■ H*☺/←⌡%⌡&⌡@⌡U⌡q⌡r⌡Å⌡æ⌡Æ⌡ô⌡ö⌡║⌡╓⌡.÷Z÷[÷ç÷╘÷╒÷∞÷≈↓≈&≈'≈j≈k≈ö≈σ≈]°^°╒°∩°ⁿ°²°(∙)∙M∙∙Ç∙═∙3·6·╘·╒·⁃√ì√¬√½√╗√╝√≈≥≈ε≈Θ≈ε╓├╝╕┤¼┤¿┤ñ¿ñ┤¼ñ¿ñ╕ñ£ñ¿ñÿñ¿ñ¿ñö¿öÉîÉ¿ÉäÉ¿ÉÇ♠⁃hδ&■¤§hwS╒⁃h &↔5ü♠⁃h%♥█♠⁃h &↔♠⁃h3aí♠⁃h²&_¤§hwS╒⁃hcd!5ü♠⁃hcd!♠⁃hòTg¤§hwS╒⁃h°=∩5ü♠⁃h°=∩♠⁃hò0¬

§h■hI⁃h]↕r$♥j>α%§h»

⁃h¡◀BU☺mH♦nH♦tH

♦u☺$♥j▶§h»

⁃h¡◀BU☺mH♦nH♦tH

♦u☺ ⁃hòTg5ü♠⁃h╖nτ ⁃h↑▓5ü¤§h╖nτ⁃h╖nτ5ü2æ⌡ö⌡║⌡k≈F∙xⁿ┬ =☻☺┘♦☺"♣☺*♣☺ê♠☺á☺O
☺=♫☺í▶☺2‼☺>‼☺ë§☺B↨☺░↑☺÷←☺≈←☺≤εΘΣΣΣΣΘε▀Θ┌╒┌┌┌▀╨╨╦╞╞♦E☺gdEYô♦E☺gdï8•♦E☺gd¶4 ♦E☺gd◀d╣♦E☺gd*%α♦G☺gd¶4 ♦E☺gd°=∩♦E☺gdò0¬♦2☺gdò0¬
E☺♥$☺◀ä`äa$☺gd]↕r⁃╝√└√≡√±√≈√;ⁿDⁿFⁿGⁿZⁿqⁿrⁿwⁿxⁿ╛ⁿ┐ⁿ╞ⁿ╟ⁿ█ⁿ▄ⁿì²Ä².■/■╫■, Q ╝ ╜ ┴ ┬ ╩ ■ 
☺ ☺"☺#☺*☺+☺}☺ê☺ë☺┼☺╦☺╠☺α☺ß☺Φ☺Θ☺÷☺≈☺<☺☺=☺☺¿☺☺╦☺☺α☺☺ß☺☺<☻☺=☻☺[☻☺\☻☺d☻☺o☻☺ï☻☺î☻☺█☻☺≡☻☺±☻☺¤♥☺▶♥☺§♥☺@♥☺A♥☺u♥☺v♥☺ö♥☺ⁿ°⌠°≡°≡°∞°⌠°ΦΣ⌠Σ⌠ΣαΣ⌠Σ⌠Σⁿ╪ⁿ╘ⁿΣⁿΣ╨Σ╨⌠╨╘╨╚├╚╨⌠╨⌠╨╘╨⌠╨⌠╨╚╨⌠╨Σⁿ⌠ⁿαⁿ⌠ⁿ≡ⁿ≡┐≡ⁿ⌠ⁿ⌠ⁿ♠⁃hÿ+` ⁃hòTg5ü¤§hwS╒⁃hwS╒5ü♠⁃hwS╒♠⁃h↑▓¤§hwS╒⁃h &↔5ü♠⁃h%♥█♠⁃h°=∩♠⁃hcd!♠⁃h╙/Å♠⁃h²&_♠⁃hòTg♠⁃hΓW5♠⁃h &↔Kö♥☺ò♥☺╦♥☺╠♥☺L♦☺M♦☺g♦☺h♦☺|♦☺æ♦☺Æ♦☺ù♦☺ÿ♦☺┼♦☺╞♦☺╬♦☺╧♦☺╪♦☺┘♦☺δ♦☺∞♦☺

♣☺!♣☺"♣☺)♣☺*♣☺+♣☺,♣☺3♣☺4♣☺║♣☺╗♣☺├♣☺♠♠☺¤♠☺,♠☺.♠☺/♠☺G♠☺å♠☺ç♠☺ê♠☺ë♠☺è♠☺°♠☺∙♠☺^•☺å•☺ç•☺ò•☺û•☺▒•☺└•☺┴•☺╚•☺╔•☺§☺⁃☺▼☺ ☺E☺F☺J☺^☺á☺¼☺¡☺└☺┴☺═☺╬☺▄☺ⁿ°ⁿ°⌠°ⁿ∞°ⁿ°ⁿ°ⁿ°Φ°ß▌ⁿ▌┘▌╒╬┘ⁿ┘⌠┘ⁿ┘╩╞┬╩ⁿ╩┬╩▌┘ⁿ┘ⁿ┘║╡║╡║┘ⁿ┘⌠┘ⁿ┘ⁿ┘ⁿ┘║┘╩ⁿ╩ⁿ╩⌠╩ ⁃hòTg5ü¤§h i╦⁃h*%α5ü♠⁃h i╦♠⁃h²&_♠⁃h◀d╣

§h¶4 ⁃h¶4 ♠⁃h¶4 ♠⁃h*%α♠⁃hò0¬

§hò0¬⁃h°=∩♠⁃h%♥█¤§hwS╒⁃h &↔5ü♠⁃h↑▓♠⁃h &↔♠⁃hòTgG▄☺← ☺∟ ☺▲ ☺/ ☺6 ☺: ☺< ☺= ☺O ☺P ☺Z ☺╒ ☺≥ ☺≤ ☺↨

☺↑

☺-

☺.

☺N

☺O

☺ä

☺à

☺<
☺=
☺N
☺O
☺k
☺l
☺₧
☺≡
☺±
☺☺

☺p

☺ä

☺▐

☺▀

☺α

☺ß

☺;

☺P

☺¥

☺ƒ

☺á

☺╖

☺╕

☺─

☺┼

☺█

☺♦♫☺♣♫☺%♫☺&♫☺<♫☺=♫☺X♫☺Y♫☺j♫☺k♫☺ú♫☺╗♫☺╛♫☺╨♫☺▌♫☺▐♫☺δ♫☺≈≡Φ≡Σ≡▄╫≡╙≡Σ╧╦╧╦╧╟╧╦╧╦╧╦╧Σ├╦├╗╢╗├╗├Σ▓╦▓Σ«Σ╦Σ╦Σ╙Σ«╦«╦«├╧╦╧╦╧«╧«º╦º

§h²&_⁃h²&_♠⁃h²&_♠⁃húI· ⁃hòTg5ü¤§h i╦⁃h*%α5ü♠⁃h*%α♠⁃h\\░♠⁃hòTg♠⁃h¶4 ♠⁃h↑▓ ⁃h↑▓H*☺¤§h◀d╣⁃h◀d╣H*☺♠⁃h◀d╣¤§h i╦⁃h◀d╣5ü

§h◀d╣⁃h◀d╣¤§h%♥█⁃h◀d╣5üAδ♫☺²♫☺$¤☺%¤☺Y¤☺]¤☺f¤☺g¤☺h¤☺i¤☺j¤☺ä¤☺à¤☺è¤☺Ö¤☺ܤ☺≡¤☺■¤☺ÿ▶☺Ö▶☺╤▶☺◀☺ ◀☺(◀☺=◀☺>◀☺D◀☺G◀☺H◀☺Ç◀☺ü◀☺ù◀☺ÿ◀☺P↕☺]↕☺~↕☺Ä↕☺Å↕☺ù↕☺┤↕☺╡↕☺τ↕☺≈↕☺°↕☺0‼☺1‼☺3‼☺4‼☺8‼☺=‼☺>‼☺O‼☺P‼☺←¶☺6¶☺7¶☺R¶☺S¶☺é¶☺â¶☺└¶☺∙≥ΩσΩσß▄╥▄╬╩╬╞┬╬Ω╬╛╬Ω╣Ω╬╩╡╬╡╬╩╬╩╬▒╬¡╩¡▒╬▒¡╩¡▒╬╩╬⌐Ñ▒╩▒¥ÿ¥▒⌐╩⌐ ⁃hòTg5ü¤§hú^·⁃hú^·5ü♠⁃h i╦♠⁃hï8•♠⁃h§;ü♠⁃hú^·♠⁃hδ&■ ⁃hδ&■5ü♠⁃h%♥█♠⁃h²&_♠⁃he(;♠⁃hòTg♠⁃h¶4 ‼♥j⁃h<?»0J↑U☺ ⁃h<?»H*☺♠⁃h<?» ⁃h²&_5ü¤§hú^·⁃h¶4 5ü

§h²&_⁃h²&_

§h²&_⁃h¶4 <└¶☺┴¶☺√¶☺ⁿ¶☺T§☺t§☺ê§☺ë§☺ì§☺ħ☺║§☺╗§☺C⁃☺D⁃☺w⁃☺x⁃☺≥⁃☺≤⁃☺↨☺∟↨☺↔↨☺B↨☺|↨☺}↨☺
↑☺

↑☺.↑☺\↑☺╔↑☺╩↑☺N↓☺O↓☺s↓☺t↓☺ò↓☺û↓☺╙↓☺╘↓☺╒↓☺■↓☺ ↓☺ï→☺Ä→☺Ü→☺¢→☺½→☺¼→☺│→☺"←☺L←☺M←☺l←☺m←☺ß←☺Γ←☺⌡←☺÷←☺≈←☺°←☺◀∟☺2∟☺3∟☺i∟☺r∟☺∟☺ⁿ°ⁿ°⌠°≡∞ⁿ∞ⁿ∞ⁿ∞ⁿ∞ⁿ∞Σ▀∞°ⁿ°ⁿ°╫°╙°ⁿ°ⁿ°ⁿ°╧ⁿ╧ⁿ╧°╫╩╫╩╫°╞⌠╧ⁿ╧ⁿ╧┬╛╖┬»¬»ó»¤§h,L½⁃h,L½6ü ⁃h9(↨6ü¤§h,L½⁃h1♥G6ü

§hûjq⁃hûjq♠⁃h1♥G♠⁃hûjq♠⁃h♦nÅ ⁃hòTg5ü♠⁃hEYô♠⁃h%♥█¤§h♦nÅ⁃hï8•5ü ⁃hú^·5ü¤§hú^·⁃hú^·5ü♠⁃hú^·♠⁃h¶4 ♠⁃h<?»♠⁃hï8•♠⁃hòTg@≈←☺°←☺◀∟☺_↔☺∞ ☺╦#☺C%☺░)☺¢*☺█,☺ÿ/☺ 3☺Θ5☺T9☺╡>☺'A☺æB☺ÖD☺┘E☺rG☺4I☺TL☺╘M☺╔O☺┤Q☺▐T☺╖X☺÷±∞∞∞∞∞∞∞τττττττττττττττττ♦E☺gdòTg♦E☺gd1♥G♦/☺gd↔:öE☺◀ä`ägdEYô→∟☺Ç∟☺Æ∟☺ô∟☺ ∟☺↔☺^↔☺_↔☺b↔☺c↔☺ç↔☺ì↔☺Ä↔☺⌐↔☺─↔☺╟↔☺╚↔☺Φ↔☺Θ↔☺◀▲☺↕▲☺‼▲☺∟▲☺↔▲☺.▲☺7▲☺?▲☺A▲☺B▲☺I▲☺K▲☺S▲☺j▲☺m▲☺n▲☺o▲☺u▲☺Ö▲☺Ü▲☺í▲☺ó▲☺╡▲☺╢▲☺▐▲☺▀▲☺√▲☺!▼☺"▼☺1▼☺2▼☺7▼☺8▼☺T▼☺q▼☺y▼☺í▼☺ó▼☺╡▼☺≥▼☺≤▼☺¤ ☺▶ ☺Z ☺k ☺l ☺è ☺Å ☺▐ ☺Ω ☺≈∩Ω∩Ω∩Γ┌╒┌╬╩╬╞╬┬╬┬╬╩╛╬╩╬╞╬╞╛╬╞╬╞╛╢▒╞╬╩╬╩╬╩╬╩╬╞╛╞╛╞┬╞╛╞╬┬╬╞┬╞╬╞╬¡╬╞╬╞♠⁃hµl┤ ⁃h9(↨H*☺¤§hv¤♥⁃hƒh░H*☺♠⁃h1♥G♠⁃hòTg♠⁃hƒh░♠⁃h9(↨

§hv¤♥⁃hƒh░ ⁃h9(↨5ü¤§h╥hÜ⁃hƒh░5ü¤§h,L½⁃h<?»6ü ⁃h9(↨6ü¤§h,L½⁃h1♥G6ü¤§h,L½⁃hòTg6üDΩ ☺ε ☺∩ ☺♣!☺♠!☺]!☺ë!☺è!☺╗!☺┴!☺┬!☺☺"☺☻"☺ "☺→"☺!"☺ä"☺à"☺╙"☺ #☺

#☺·#☺√#☺ê$☺C%☺D%☺E%☺ê%☺ë%☺è%☺┘%☺φ%☺&☺☺&☺⁃&☺ &☺!&☺.&☺P&☺\&☺ª&☺º&☺├&☺╞&☺╟&☺'☺#'☺-'☺='☺H'☺I'☺Æ'☺ô'☺ú'☺ñ'☺Ñ'☺╬'☺°'☺·'☺♣(☺

(☺I(☺J(☺L(☺M(☺a(☺b(☺j(☺k(☺Ä(☺Å(☺¬(☺½(☺ε(☺)☺§)☺→)☺É)☺»)☺░)☺╝)☺╜)☺├)☺╚)☺Σ)☺Ω)☺ⁿ)☺²)☺)*☺**☺-*☺∙⌡∙±∙φ⌡φ∙⌡∙⌡∙Θ∙φ⌡φ∙⌡∙⌡∙φ∙⌡∙φ⌡φ∙φΘφ∙⌡∙φ∙φ⌡φ∙⌡∙φ∙φ∙±∙±∙±∙φ∙±∙φ∙±∙φ∙φ∙φ∙φ∙φ∙φ∙φ∙Θ∙Θ⌡Θσ∙φ∙±∙±∙♠⁃h⌠iñ♠⁃h1♥G♠⁃hƒh░♠⁃h9(↨♠⁃hòTg

§hv¤♥⁃hƒh░Z-*☺.*☺C*☺z*☺}*☺à*☺╘*☺╓*☺╫*☺α*☺Γ*☺♠+☺

+☺e+☺ô+☺─+☺┼+☺»,☺░,☺╗,☺┌,☺↔-☺▲-☺;-☺?-☺@-☺à-☺ç-☺æ-☺τ-☺♦.☺".☺0.☺1.☺~.☺.☺¼.☺¡.☺▓.☺│.☺┤.☺┌.☺█.☺#/☺à/☺å/☺ù/☺½/☺¼/☺╛/☺┐/☺Σ/☺σ/☺L0☺M0☺º0☺¿0☺C1☺D1☺F1☺M1☺ë1☺¬1☺╢1☺╖1☺╟1☺╚1☺╧1☺╨1☺Γ1☺☺2☺♥2☺♦2☺▲2☺$2☺%2☺I2☺K2☺N2☺O2☺P2☺î2☺↑3☺↓3☺▲3☺ 3☺!3☺<3☺=3☺M3☺N3☺ⁿ⌡±⌡±⌡±φ⌡±⌡ⁿ⌡±⌡±⌡ⁿ⌡Θ⌡ⁿ⌡±ⁿ±⌡±⌡±⌡±ⁿ±ⁿ±ⁿ±⌡±⌡ⁿ⌡±ⁿ±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡σ⌡σ⌡±⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡σ⌡±⌡ⁿ⌡±ⁿ±⌡±⌡ⁿ⌡±ⁿ±⌡ⁿ±ⁿ±ⁿ♠⁃h9(↨♠⁃h\)ª♠⁃h1♥G♠⁃hƒh░

§hv¤♥⁃hƒh░♠⁃hòTgZN3☺]3☺^3☺n3☺ï3☺σ3☺µ3☺≡3☺☺4☺☻4☺ñ4☺Ñ4☺╣4☺║4☺π4☺Σ4☺≤4☺⌠4☺§5☺⁃5☺35☺45☺ñ5☺Ñ5☺Θ5☺◀6☺↕6☺"6☺-6☺/6☺06☺K6☺L6☺\6☺]6☺É6☺æ6☺Ü6☺¢6☺└6☺┴6☺↨7☺↑7☺27☺37☺∩7☺≡7☺ä8☺à8☺▓8☺│8☺←9☺∟9☺<9☺=9☺T9☺|9☺}9☺à9☺å9☺è9☺ï9☺»9☺╡9☺╢9☺╤9☺╥9☺╫9☺╪9☺α9☺*:☺H:☺I:☺[:☺r:☺s:☺í:☺ó:☺½:☺¼:☺╬:☺╧:☺╫:☺α:☺Γ:☺♫;☺!;☺";☺:;☺;;☺ⁿ°ⁿ°ⁿ±ⁿ±°±°±°±°±°±°±°±°±Ω°Ω°Ω°ΩµΩµΩ°Ω°Ω°ΩµΩ°Ω°Ω°ΩµΩ°Ω°Ω±°±µ±µ±ⁿ°ⁿ±ⁿ°ⁿ±ⁿ°ⁿ±°±°±µ±µ±Γⁿ±ⁿ°ⁿ°♠⁃hß←▐♠⁃h9(↨

§hòTg⁃hƒh░

§hv¤♥⁃hƒh░♠⁃hòTg♠⁃hƒh░Y;;☺\;☺^;☺d;☺É;☺⌠;☺⌡;☺↑<☺â<☺ä<☺░<☺╧<☺▄<☺▌<☺╙=☺╘=☺π=☺÷=☺♠>☺↔>☺J>☺K>☺┤>☺▄>☺▌>☺

@☺♫@☺∟@☺↔@☺$@☺%@☺e@☺f@☺Ç@☺ü@☺è@☺ï@☺┤@☺╡@☺┐@☺└@☺(A☺)A☺0A☺1A☺4A☺>A☺MA☺NA☺qA☺rA☺çA☺êA☺╓A☺╫A☺♥C☺♦C☺nC☺oC☺·C☺√C☺╗D☺╝D☺σD☺µD☺∩D☺≡D☺.E☺/E☺9E☺:E☺KE☺LE☺~E☺E☺╪E☺┘E☺█E☺▄E☺εE☺∩E☺≡E☺<F☺=F☺vF☺wF☺│F☺┤F☺ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ±ⁿ⌡±⌡±⌡±⌡±⌡±⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿφⁿ±ⁿ±ⁿφⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿφⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿΘⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ±ⁿ⌡ß▄ß⌡±⌡±⌡±⌡± ⁃h9(↨5ü¤§hv¤♥⁃hƒh░5ü♠⁃h[Qo♠⁃h9(↨♠⁃hòTg

§hv¤♥⁃hƒh░♠⁃hƒh░W┤F☺┬G☺├G☺╓G☺╫G☺ G☺♠H☺░H☺▒H☺•I☺I☺4I☺6I☺7I☺\I☺¼I☺¡I☺«I☺╖I☺╕I☺⌠I☺⌡I☺J☺☺J☺kJ☺lJ☺ƒJ☺áJ☺│J☺┤J☺αJ☺K☺

K☺*K☺/K☺:L☺;L☺TL☺öL☺òL☺ÑL☺ªL☺¡L☺«L☺▒L☺╗L☺4M☺5M☺<M☺=M☺jM☺kM☺¢M☺£M☺┤M☺╙M☺╘M☺┌M☺█M☺ΘM☺ΩM☺ N☺§N☺▼N☺%N☺AN☺BN☺òN☺ûN☺√N☺ⁿN☺
O☺

O☺UO☺VO☺àO☺åO☺↕P☺‼P☺*P☺+P☺êP☺ëP☺∙⌡∙±∙Ω∙⌡∙⌡∙Γ▌Γ∙±⌡∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡Ω∙⌡∙⌡∙╓⌡╓⌡╓±╓⌡╓⌡╓±╓⌡╓⌡╓╧╓∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙±∙⌡∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡

§hòTg⁃hòTg

§hòTg⁃hƒh░ ⁃h9(↨5ü¤§hv¤♥⁃hƒh░5ü

§hv¤♥⁃hòTg♠⁃h9(↨♠⁃hòTg

§hv¤♥⁃hƒh░RëP☺ñP☺ÑP☺/Q☺0Q☺âQ☺äQ☺⌐Q☺¬Q☺╣Q☺║Q☺┬Q☺├Q☺╩Q☺╦Q☺ßQ☺ΓQ☺◀R☺↕R☺)R☺*R☺_R☺`R☺ÉR☺æR☺ÜR☺¢R☺αR☺ßR☺∩R☺≡R☺ⁿR☺²R☺→S☺←S☺KS☺LS☺ñS☺ÑS☺╞S☺╟S☺

T☺

T☺>T☺?T☺[T☺\T☺ßT☺ΓT☺QU☺RU☺òU☺ûU☺⌠U☺⌡U☺▼V☺ V☺äV☺àV☺ôV☺öV☺⌠V☺⌡V☺W☺ W☺AW☺BW☺IW☺JW☺LW☺VW☺♣X☺♠X☺¤X☺▶X☺↔X☺▲X☺EX☺FX☺WX☺YX☺ZX☺íX☺óX☺┬X☺├X☺"Y☺2Y☺ƒY☺áY☺'Z☺∙⌡∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙±∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙±∙⌡∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙ΘΣ∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙ ⁃h9(↨H*☺¤§hòTg⁃hƒh░H*☺♠⁃h9(↨♠⁃hòTg

§hv¤♥⁃hƒh░Z'Z☺(Z☺╧Z☺╨Z☺
[☺

[☺X[☺Y[☺m[☺n[☺à[☺å[☺▓[☺╤[☺┌[☺█[☺Γ[☺π[☺L\☺M\☺{\☺|\☺F]☺G]☺┘]☺┌]☺■]☺ ]☺'^☺(^☺╤^☺╥^☺→_☺←_☺b_☺c_☺s_☺t_☺æ_☺Æ_☺╞_☺╟_☺█_☺▄_☺,`☺-`☺4`☺5`☺9a☺:a☺║a☺╗a☺╒a☺╓a☺┌a☺█a☺rb☺sb☺æb☺Æb☺╔b☺╩b☺ic☺jc☺qc☺rc☺îc☺ìc☺⌠c☺⌡c☺zd☺{d☺▒d☺▓d☺ⁿd☺²d☺¶f☺§f☺ëf☺èf☺╡f☺╢f☺╣f☺║f☺ag☺bg☺⌠g☺⌡g☺(h☺)h☺úh☺ñh☺°h☺∙h☺ⁿh☺ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡φ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡♠⁃h\)ª♠⁃h9(↨

§hv¤♥⁃hƒh░♠⁃hòTg^╖X☺╥[☺7^☺+`☺ac☺=f☺╣g☺+i☺lk☺am☺⁃r☺ït☺x☺(|☺╩}☺6ü☺Pä☺!è☺♦Ä☺∙É☺lò☺ÜÜ☺╝¥☺æƒ☺Σí☺*ú☺¿º☺┤¿☺W½☺ï¼☺·····························♦E☺gdòTg↔ⁿh☺²h☺æi☺Æi☺°i☺∙i☺
j☺

j☺∟j☺↔j☺Xj☺Yj☺]j☺^j☺Γj☺πj☺Wk☺Xk☺lk☺äk☺╪k☺┘k☺<l☺=l☺Sl☺Tl☺\l☺^l☺_l☺jl☺|l☺ïl☺ìl☺Äl☺φl☺≡l☺
m☺♫m☺¤m☺Am☺`m☺am☺êm☺┤m☺╡m☺,n☺-n☺0n☺1n☺n☺Çn☺6o☺7o☺Vo☺Wo☺vo☺wo☺
p☺

p☺*p☺+p☺Pp☺`p☺xp☺yp☺£p☺¿p☺Γp☺πp☺τp☺Φp☺

q☺
q☺>q☺?q☺^q☺_q☺╫q☺╪q☺≈q☺§r☺⁃r☺/r☺ër☺èr☺ös☺òs☺╟s☺╚s☺╒s☺ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡Θ⌡ⁿ⌡σ⌡σ⌡σ⌡σ⌡σ⌡σ⌡ⁿ⌡ⁿ±⌡ⁿσß⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡σ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡Θ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡♠⁃h⌐1┤♠⁃hƒh░¤§hv¤♥⁃hƒh░5ü♠⁃h9(↨

§hv¤♥⁃hƒh░♠⁃hòTgY╒s☺╓s☺τs☺Φs☺kt☺èt☺ït☺₧t☺ƒt☺#u☺$u☺;u☺<u☺^u☺`u☺du☺eu☺ru☺su☺zu☺|u☺u☺Çu☺ïu☺îu☺╣u☺╜u☺╞u☺╟u☺≡u☺±u☺?v☺@v☺Fv☺Gv☺dv☺sv☺tv☺üv☺äv☺àv☺ôv☺öv☺⌐v☺¬v☺"w☺$w☺Bw☺Cw☺]w☺^w☺░w☺▒w☺Φw☺•x☺x☺▲x☺▼x☺╙y☺╘y☺Iz☺Jz☺Æz☺Üz☺╦z☺╠z☺╓z☺▄z☺▌z☺⌡z☺♣{☺"{☺O{☺P{☺»{☺░{☺▒{☺²{☺|☺'|☺(|☺)|☺*|☺}|☺~|☺ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡φ⌡Θ⌡σ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡φ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡φ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡▌╒⌡Θ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡±ⁿ±⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ±⌡ⁿ⌡ⁿ¤§h‼OR⁃hƒh░5ü¤§hv¤♥⁃hƒh░5ü♠⁃h┐↓Q♠⁃h9(↨♠⁃hif⌐♠⁃hƒh░

§hv¤♥⁃hƒh░♠⁃hòTgT~|☺ê|☺ë|☺I}☺T}☺U}☺[}☺\}☺^}☺b}☺d}☺╢}☺╖}☺╝}☺╔}☺╩}☺Γ}☺π}☺⁃~☺↨~☺R~☺S~☺Ç~☺ü~☺╬~☺╨~☺╤~☺╥~☺┘~☺┌~☺√☺ⁿ☺êÇ☺ëÇ☺ôÇ☺öÇ☺▓Ç☺│Ç☺≈Ç☺°Ç☺⁃ü☺5ü☺6ü☺ïü☺îü☺╖ü☺╕ü☺╪ü☺┘ü☺µü☺τü☺%é☺&é☺ïé☺îé☺╧é☺τé☺8â☺9â☺╡â☺╢â☺÷â☺≈â☺%ä☺/ä☺Gä☺Hä☺Oä☺Pä☺yä☺╗ä☺╝ä☺╞ä☺╟ä☺αä☺ßä☺
à☺

à☺îà☺ìà☺∙à☺∙⌡∙±⌡±∙±∙±∙⌡∙φ∙σ▌∙⌡∙⌡∙⌡∙φ∙⌡∙┘∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙φ±∙⌡∙⌡∙⌡∙⌡∙±∙±∙±∙⌡∙⌡∙⌡∙φ∙⌡φ±╤╩⌡╩⌡╩⌡╩┘╩⌡╩

§hs

B⁃hƒh░¤§hs

B⁃hƒh░5ü♠⁃h9(↨¤§h‼OR⁃hƒh░5ü¤§hv¤♥⁃hƒh░5ü♠⁃hif⌐♠⁃hƒh░♠⁃hòTg

§hv¤♥⁃hƒh░P∙à☺·à☺²à☺♠å☺,å☺-å☺2å☺3å☺ñå☺Ñå☺─å☺┼å☺hç☺iç☺ñç☺Ñç☺Φç☺Θç☺Ωç☺⌡ç☺÷ç☺ê☺ ê☺▶ê☺◀ê☺âê☺äê☺Θê☺Ωê☺▲ë☺▼ë☺âë☺äë☺╕ë☺╣ë☺

è☺
è☺←è☺ è☺Cè☺Dè☺*ï☺6ï☺╨ï☺█ï☺ ï☺î☺♠î☺•î☺

î☺

î☺¤î☺▶î☺Eî☺Fî☺Jî☺Kî☺Yî☺üî☺àî☺æî☺¡î☺╡î☺╢î☺[ì☺\ì☺Æì☺ôì☺Σì☺♥Ä☺NÄ☺SÄ☺ƒÄ☺áÄ☺zÅ☺{Å☺ Å☺É☺♦É☺♣É☺
É☺

É☺XÉ☺YÉ☺äÉ☺àÉ☺ëÉ☺èÉ☺ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡φⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡Θ⌡ⁿ⌡σ⌡ⁿ⌡±⌡φ⌡φ⌡ⁿ⌡φ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡φ⌡ß⌡±▌⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡φ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ♠⁃h¼Xσ♠⁃h½‼¬♠⁃h‼OR♠⁃h9(↨♠⁃hƒh░♠⁃hif⌐

§hs

B⁃hƒh░♠⁃hòTgWèÉ☺=æ☺Gæ☺Ææ☺ôæ☺╟æ☺╩æ☺$Æ☺%Æ☺ÄÆ☺ÅÆ☺ûÆ☺ùÆ☺ΓÆ☺πÆ☺↑ô☺↓ô☺¼ô☺¡ô☺╢ô☺╖ô☺╙ô☺╘ô☺←ö☺∟ö☺-ö☺.ö☺/ö☺üö☺éö☺┌ö☺≥ö☺⌠ö☺⌡ö☺ò☺♥ò☺♫ò☺↓ò☺lò☺nò☺oò☺ôò☺╔ò☺╩ò☺sû☺tû☺╡û☺╒û☺≥û☺≤û☺çù☺êù☺¡ù☺█ù☺▄ù☺▌ù☺6ÿ☺7ÿ☺Hÿ☺Iÿ☺tÿ☺uÿ☺3Ö☺6Ö☺;Ö☺<Ö☺OÖ☺PÖ☺gÖ☺zÖ☺}Ö☺Ö☺ÇÖ☺ìÖ☺æÖ☺ÆÖ☺╒Ö☺╓Ö☺kÜ☺lÜ☺üÜ☺ÖÜ☺ÜÜ☺∙⌡∙ε∙Ω∙⌡∙µ∙µ∙µ∙µ∙µ∙µ∙µ∙µ∙µ⌡∙µ∙Ω∙µ∙Ω∙⌡∙▐┘▐∙µ∙⌡∙⌡∙µ∙µ∙⌡µ⌡∙µ∙µ∙⌡∙Ω∙╒∙µ∙⌡∙⌡µ⌡∙╒∙µ∙µ∙µ∙♠⁃h9(↨ ⁃h9(↨5ü¤§hs

B⁃hƒh░5ü♠⁃hòTg♠⁃hif⌐

§hs

B⁃hif⌐♠⁃hƒh░

§hs

B⁃hƒh░RÜÜ☺¥Ü☺₧Ü☺░Ü☺╣Ü☺╥Ü☺ΣÜ☺σÜ☺∩Ü☺≡Ü☺♦¢☺♣¢☺‼¢☺¶¢☺^¢☺_¢☺à¢☺å¢☺ç¢☺░¢☺╛¢☺╟¢☺╦¢☺╠¢☺╤¢☺╥¢☺♦£☺♣£☺♠£☺,£☺-£☺ç£☺ê£☺í£☺ó£☺♣¥☺♠¥☺?¥☺@¥☺C¥☺N¥☺ë¥☺è¥☺£¥☺╗¥☺■¥☺ ¥☺↨₧☺↑₧☺gƒ☺hƒ☺qƒ☺Ƀ☺₧ƒ☺¼ƒ☺╢ƒ☺╧ƒ☺²ƒ☺■ƒ☺óá☺ñá☺╙á☺╘á☺∞á☺⌡á☺÷á☺¤í☺Ií☺Jí☺áí☺íí☺─í☺πí☺~ó☺ó☺↔ú☺▲ú☺*ú☺,ú☺-ú☺?ú☺Gú☺Iú☺Jú☺Sú☺Uú☺^ú☺_ú☺╛ú☺≈≥≈δτδπδ▀δπδ▀δτδτδπδπδ▀δ▀δπ▀δ▀δ▀δ▀δ▀δ▀δτδ▀δ▀δ▀δ▀δ▀δ▀δτδτδ▀δπδπδπ▀πδ▀δ▀δ▀δ▀δ▀δ≈≥≈δπτδπδ▀δ♠⁃hòTg♠⁃hƒh░♠⁃hif⌐

§h╢☻J⁃hƒh░ ⁃h9(↨5ü¤§h╢☻J⁃hƒh░5üX╛ú☺┐ú☺=ñ☺>ñ☺▒ñ☺▓ñ☺⌡ñ☺÷ñ☺UÑ☺VÑ☺∞Ñ☺φÑ☺

ª☺↓ª☺aª☺qª☺Ū☺₧ª☺ƒª☺╘ª☺╒ª☺
º☺

º☺hº☺iº☺Ǻ☺üº☺éº☺àº☺êº☺å¿☺ç¿☺┤¿☺╖¿☺╕¿☺╚¿☺╔¿☺╩¿☺\⌐☺]⌐☺Θ⌐☺Ω⌐☺

¬☺♫¬☺>¬☺?¬☺M¬☺P¬☺W¬☺u¬☺v¬☺ä¬☺à¬☺F½☺G½☺V½☺W½☺A¼☺B¼☺å¼☺è¼☺ï¼☺º¼☺¿¼☺:¡☺;¡☺v¡☺w¡☺à¡☺ú¡☺ñ¡☺ª¡☺º¡☺ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡φΘ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡ⁿ±⌡±⌡ⁿ⌡ß▄ß⌡±⌡ⁿ⌡φ⌡ⁿ⌡ⁿ⌡φ⌡φ±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡±⌡ⁿ⌡ⁿ⌡╙═╙╟╙╟╙╟╙╜╢

⁃h9(↨5üaJ←‼§h╢☻J⁃hƒh░5üaJ←

⁃hòTgaJ←

⁃hƒh░aJ←▶§h╢☻J⁃hƒh░aJ← ⁃h9(↨5ü¤§h╢☻J⁃hƒh░5ü♠⁃h9(↨♠⁃hif⌐♠⁃hƒh░

§h╢☻J⁃hƒh░♠⁃hòTgHï¼☺ñ¡☺║▒☺»▓☺V┤☺ ╢☺ê╕☺▌╛☺─┼☺ⁿ╞☺▲╩☺_╠☺▌═☺4╧☺X╨☺p╙☺c╒☺æ╓☺╥╫☺≡╪☺(┌☺ò▌☺°▀☺5Γ☺¥σ☺Θσ☺Ωσ☺δσ☺·························⌡∞E☺◀ä`ägd∟S♦E☺gdc♥V♦E☺gdòTg←º¡☺┤¡☺«☺☺«☺•«☺◀«☺↓«☺#«☺%«☺&«☺-«☺.«☺æ«☺Æ«☺╡«☺╝«☺±«☺≥«☺ƒ»☺á»☺/░☺0░☺Y░☺Z░☺┌░☺█░☺♣▒☺♠▒☺#▒☺$▒☺7▒☺8▒☺Ü▒☺╢▒☺╕▒☺╣▒☺║▒☺╗▒☺╝▒☺Θ▒☺Ω▒☺a▓☺b▓☺j▓☺k▓☺m▓☺n▓☺û▓☺«▓☺»▓☺▒▓☺▓▓☺╓▓☺≈▓☺☺│☺

│☺

│☺♫│☺→│☺)│☺6│☺K│☺P│☺R│☺Z│☺_│☺n│☺o│☺p│☺z│☺ü│☺î│☺¡│☺╩│☺π│☺±│☺≥│☺

┤☺
┤☺!┤☺6┤☺U┤☺⌡∞µ∞α∞α∞┌∞µ∞┌∞α∞µ∞α∞┌∞┌∞┌∞┌∞┌∞┌∞α┌α╘∞┌∞┌∞╘∞╘∞┌∞┌∞⌡═⌡∞╘∞╘┌╘∞╘∞╘∞╘∞╘∞┌∞╘∞╘∞╘∞┌∞┌µ∞┌

⁃h9(↨5üaJ←

⁃hƒh░aJ←

⁃hòTgaJ←

⁃hif⌐aJ←

⁃h9(↨aJ←▶§h╢☻J⁃hƒh░aJ←‼§h╢☻J⁃hƒh░5üaJ←QU┤☺V┤☺┐┤☺└┤☺─┤☺┼┤☺╤┤☺╥┤☺ ┤☺╡☺

╡☺♫╡☺↑╡☺*╡☺0╡☺2╡☺R╡☺V╡☺a╡☺t╡☺y╡☺z╡☺í╡☺ó╡☺┐╡☺└╡☺Φ╡☺Θ╡☺#╢☺$╢☺L╢☺M╢☺▒╢☺╛╢☺⌡╢☺²╢☺■╢☺9╖☺L╖☺b╖☺ü╖☺ê╖☺ë╖☺É╖☺╩╖☺╦╖☺≤╖☺⌠╖☺↕╕☺‼╕☺⁃╕☺!╕☺1╕☺2╕☺A╕☺R╕☺W╕☺[╕☺e╕☺ê╕☺ï╕☺î╕☺û╕☺ÿ╕☺░╕☺╔╕☺╩╕☺╧╕☺▐╕☺α╕☺ß╕☺ ╣☺!╣☺/╣☺0╣☺¿╣☺⌐╣☺╔╣☺╥╣☺!║☺"║☺F║☺·±·±δ±δ±δ±·±σ±σ±σ±·±δ±·±·±·±δ±δ±·±·δ±σ±σ±δ±·δ·±·±·±·±·±·±·±█╘█╘█±σ±·±δ±δ±δ±δ±╬±·±

⁃hK(aJ←

⁃h9(↨5üaJ←‼§h╢☻J⁃hƒh░5üaJ←

⁃hif⌐aJ←

⁃hòTgaJ←▶§h╢☻J⁃hƒh░aJ←

⁃hƒh░aJ←QF║☺G║☺O║☺P║☺é║☺ï║☺█║☺▄║☺@╗☺A╗☺P╗☺Q╗☺V╗☺W╗☺e╗☺f╗☺ô╗☺ö╗☺█╗☺▄╗☺ ╗☺╝☺'╝☺(╝☺)╝☺<╝☺^╝☺i╝☺j╝☺æ╝☺Æ╝☺¢╝☺¿╝☺╡╝☺╢╝☺═╝☺╬╝☺╪╝☺┘╝☺°╝☺∙╝☺(╜☺)╜☺B╜☺C╜☺Å╜☺É╜☺░╜☺╧╜☺∞╜☺φ╜☺√╜☺ⁿ╜☺☻╛☺♥╛☺N╛☺O╛☺Y╛☺Z╛☺i╛☺j╛☺¡╛☺«╛☺╜╛☺▄╛☺K┐☺L┐☺Q┐☺R┐☺\┐☺]┐☺d┐☺e┐☺f┐☺g┐☺~┐☺┐☺┐┐☺└┐☺╧┐☺Σ┐☺σ┐☺∩┐☺≡┐☺↕└☺‼└☺¶└☺·±δ±σ±δ±·±·±·±·±·±·±σ±δ·±δ±·±δ±δ±·±·±▀±·±·±·±·±δ±·±·±·±δ±·±δ±·±·±·±·±·±┘±σ±·±·σ±δ±·±δ±

⁃hµU╢aJ←

⁃h9(↨aJ←

⁃hK(aJ←

⁃hƒh░aJ←▶§h╢☻J⁃hƒh░aJ←

⁃hòTgaJ←V¶└☺▲└☺t└☺u└☺D┴☺\┴☺]┴☺d┴☺e┴☺╝┴☺╜┴☺╛┴☺┐┴☺σ┴☺δ┴☺≈┴☺■┴☺L┬☺T┬☺U┬☺j┬☺à┬☺å┬☺ù┬☺ÿ┬☺¡┬☺«┬☺╡┬☺╢┬☺ú├☺ñ├☺▒├☺▓├☺│├☺┤├☺▄├☺ß├☺P─☺Å─☺É─☺ô─☺ª─☺╓─☺∩─☺≡─☺∙─☺·─☺√─☺ⁿ─☺,┼☺-┼☺=┼☺>┼☺à┼☺Å┼☺ñ┼☺├┼☺φ┼☺≡┼☺>╞☺?╞☺T╞☺U╞☺Ç╞☺ü╞☺ê╞☺ô╞☺√╞☺ⁿ╞☺■╞☺ ╞☺↕╟☺‼╟☺·±·±·δ±σ±·±·±▀±▀±·δ·±δ±δ±σ±δ±δ±·±·±·±▀σ▀±·±δ±·±·±δ±δ±▀±▀±·±δ±δ±δ±╒±·╦─╦║‼§h‼OR⁃hƒh░5üaJ←

⁃h9(↨5üaJ←‼§h++Σ⁃hƒh░5üaJ←‼§h_>i⁃hƒh░6üaJ←

⁃hK(aJ←

⁃hµU╢aJ←

⁃hòTgaJ←▶§h╢☻J⁃hƒh░aJ←

⁃hƒh░aJ←H‼╟☺↑╟☺↓╟☺$╟☺%╟☺Q╟☺R╟☺ê╟☺î╟☺♣╚☺♠╚☺b╚☺c╚☺╔╚☺┘╚☺>╔☺?╔☺½╔☺¼╔☺┼╔☺╞╔☺F╩☺G╩☺n╩☺o╩☺<╦☺B╦☺C╦☺L╦☺‼╠☺¶╠☺K╠☺O╠☺[╠☺^╠☺_╠☺a╠☺b╠☺r╠☺ï╠☺î╠☺₧╠☺¼╠☺═╠☺╬╠☺☺═☺ ═☺3═☺:═☺è═☺ï═☺▄═☺α═☺ß═☺≈═☺♦╬☺♣╬☺.╬☺₧╬☺ƒ╬☺╙╬☺█╬☺▄╬☺δ╬☺☻╧☺♥╧☺¶╧☺3╧☺4╧☺6╧☺7╧☺F╧☺T╧☺U╧☺^╧☺_╧☺a╧☺≈±≈±≈±≈Φ≈±≈±≈Φ≈Φ≈±≈±≈±≈Φ≈Φ≈Φ≈±≈Γ≈±≈╪╤╪≈±≈Φ≈±≈╦≈╦≈±≈╪╤╪┴╪Φ≈±≈Φ≈Φ≈±≈±≈╪╤╪≈Γ≈Γ≈‼§hv¤♥⁃hƒh░5üaJ←

⁃h└>UaJ←

⁃h9(↨5üaJ←‼§h++Σ⁃hƒh░5üaJ←

⁃hK(aJ←▶§hv¤♥⁃hƒh░aJ←

⁃hòTgaJ←▶§h++Σ⁃hƒh░aJ←La╧☺b╧☺ ╧☺╨☺→╨☺▼╨☺ ╨☺%╨☺8╨☺W╨☺X╨☺Z╨☺[╨☺b╨☺g╨☺û╨☺ù╨☺╠╨☺═╨☺≥╨☺≤╨☺l╤☺m╤☺ó╤☺ñ╤☺Ñ╤☺¼╤☺«╤☺7╥☺9╥☺:╥☺C╥☺E╥☺Γ╥☺π╥☺∩╥☺°╥☺'╙☺(╙☺<╙☺=╙☺\╙☺o╙☺p╙☺r╙☺s╙☺é╙☺â╙☺│╙☺┤╙☺╚╙☺╔╙☺Σ╙☺µ╙☺÷╙☺≈╙☺|╘☺}╘☺Å╘☺É╘☺«╘☺»╘☺╩╘☺╠╘☺]╒☺b╒☺c╒☺f╒☺g╒☺ü╒☺ì╒☺Ä╒☺Ω╒☺∞╒☺φ╒☺⌠╒☺÷╒☺·±·±Φ±Φ±·±▐╫▐═±·±·±·±·±Φ╟±Φ±Φ╟±Φ±·±╟±·±·±·±▐╫▐┴±·±·±Φ±·±·±·±·±╟±╟±▐╫▐±·±Φ╟±Φ

⁃h‼ORaJ←

⁃hK(aJ←‼§h‼OR⁃hƒh░5üaJ←

⁃h9(↨5üaJ←‼§h++Σ⁃hƒh░5üaJ←▶§hv¤♥⁃hƒh░aJ←▶§h++Σ⁃hƒh░aJ←

⁃hòTgaJ←L÷╒☺$╓☺%╓☺3╓☺:╓☺a╓☺b╓☺m╓☺n╓☺q╓☺É╓☺╞╓☺╟╓☺¿╫☺⌐╫☺▓╫☺╤╫☺╥╫☺╘╫☺╒╫☺∞╫☺φ╫☺╪☺ ╪☺3╪☺4╪☺I╪☺J╪☺σ╪☺µ╪☺┤┘☺╡┘☺■┘☺ ┘☺

┌☺'┌☺(┌☺+┌☺,┌☺C┌☺_┌☺`┌☺É┌☺₧┌☺ª┌☺═┌☺╓┌☺·┌☺√┌☺C█☺D█☺K█☺L█☺┌█☺██☺▐█☺σ█☺{▄☺|▄☺»▄☺░▄☺9▌☺:▌☺u▌☺ö▌☺╧▌☺╪▌☺k▐☺l▐☺╒▐☺╓▐☺π▐☺Σ▐☺±▐☺≥▐☺8▀☺9▀☺═▀☺≈±≈δ≈±≈±≈±≈±≈±≈±≈ß┌ß╨≈±≈±≈δ≈±≈±≈±≈±≈ß┌ß≈±≈δ╩≈δ≈±≈±≈±≈±≈δ≈±≈±≈─≈±≈δ≈±≈±≈±≈±≈±≈

⁃hµU╢aJ←

⁃hBwôaJ←‼§h‼OR⁃hƒh░5üaJ←

⁃h9(↨5üaJ←‼§h++Σ⁃hƒh░5üaJ←

⁃hK(aJ←

⁃hòTgaJ←▶§h++Σ⁃hƒh░aJ←M═▀☺╬▀☺≡▀☺±▀☺#α☺$α☺1α☺2α☺?α☺@α☺\α☺]α☺qα☺rα☺æα☺Æα☺┼α☺╞α☺δα☺∞α☺▲ß☺▼ß☺0ß☺1ß☺╥ß☺╙ß☺⁃Γ☺4Γ☺5Γ☺IΓ☺JΓ☺OΓ☺ZΓ☺[Γ☺pΓ☺qΓ☺ªΓ☺ºΓ☺¼Γ☺∙Γ☺·Γ☺‼π☺¶π☺$π☺%π☺,π☺-π☺2π☺Eπ☺Fπ☺óπ☺úπ☺4Σ☺5Σ☺┼Σ☺╞Σ☺┌Σ☺█Σ☺αΣ☺Mσ☺Nσ☺~σ☺£σ☺¥σ☺Θσ☺Ωσ☺δσ☺⌡σ☺
µ☺

µ☺$µ☺·±·±·±·±·±·±·±·±·±·±·±·±·±·Φ±·▀±·±·±·▀±·±·±·±·▀±·±·±·±·±·▀±·±·±╒╬╩╞┬╛╢¤§h⌠R≤⁃h⌠R≤6ü♠⁃hφAû♠⁃h3 ◀♠⁃h¢!F♠⁃h<?»

§hv¤♥⁃hƒh░‼§hv¤♥⁃hƒh░6üaJ←▶§h++Σ⁃hK(aJ←▶§hv¤♥⁃hƒh░aJ←▶§h++Σ⁃hƒh░aJ←

⁃hòTgaJ←Fδσ☺

µ☺$µ☺=µ☺òµ☺ßµ☺

τ☺]τ☺Éτ☺╩τ☺∞τ☺↨Φ☺bΦ☺ìΦ☺╡Φ☺╫Φ☺∞Φ☺#Θ☺}Θ☺ƒΘ☺≤Θ☺NΩ☺üΩ☺≈δα╒╒╠╒╒╠╒╒╒╠╒╒╠╒╒╠╒╒┬

E☺♠$☺◀ä`ägd⌠R≤E☺◀ä`ägd⌠R≤

E☺◀ä‼ñx`ägd⌠R≤

E☺◀ä‼ñα☺`ägd⌠R≤
E☺♥$☺◀ä`äa$☺gd⌠R≤/☺

&
Fgd∟S⁃$µ☺2µ☺3µ☺4µ☺=µ☺vµ☺öµ☺┬µ☺αµ☺ßµ☺

τ☺

τ☺♫τ☺.τ☺3τ☺6τ☺Nτ☺\τ☺]τ☺qτ☺Åτ☺Éτ☺╩τ☺╒τ☺

Φ☺⁃Φ☺)Φ☺*Φ☺5Φ☺:Φ☺BΦ☺aΦ☺bΦ☺ìΦ☺ÉΦ☺æΦ☺ƒΦ☺┤Φ☺╫Φ☺∞Φ☺♦Θ☺!Θ☺%Θ☺&Θ☺;Θ☺RΘ☺SΘ☺{Θ☺}Θ☺ƒΘ☺áΘ☺óΘ☺╙Θ☺≥Θ☺≤Θ☺⌠Θ☺÷Θ☺≈Θ☺▶Ω☺◀Ω☺.Ω☺MΩ☺NΩ☺üΩ☺äΩ☺óΩ☺ªΩ☺ºΩ☺└Ω☺┴Ω☺─Ω☺*δ☺Gδ☺Hδ☺Kδ☺┐δ☺╩δ☺αδ☺Σδ☺Φδ☺εδ☺

∞☺
∞☺≈≥φ≈µΓµΓµ≈µ▐µΓ┌Γ┌≈µ┌µ≈┌µΓµ┌µ┌µΓµ≈µ▐µ┌µ≈µ┌µ▐µ┌╓┌µ≈µ┌µΓµ┌µ╥µ╓µΓµ≈ΓµΓ╓ΓµΓµΓµΓµΓ≈ΓµΓ┌µ♠⁃hα↔ç♠⁃hòTg♠⁃h%♥█♠⁃h↑▓♠⁃h⌠R≤

§h⌠R≤⁃h⌠R≤ ⁃h%♥█5ü ⁃hòTg5ü¤§h⌠R≤⁃h⌠R≤5üRüΩ☺┴Ω☺Hδ☺╩δ☺αδ☺
∞☺k∞☺▐∞☺╔φ☺½ε☺¼ε☺«ε☺»ε☺▒ε☺▓ε☺┤ε☺╡ε☺╖ε☺╕ε☺Σε☺σε☺µε☺≤≤Φ▀Φ╓╓═─┬╜┬╜┬╜┬╜┬╕┬╢☺∟♦∟gd▓♣≡♦gd╨x╢☺↓¤ä←☺^ä←☺gd<?»↓¤ä←☺^ä←☺gd⌠R≤↓¤ä←☺^ä←☺gdí}•E☺◀ä`ägd⌠R≤

E☺◀ä‼ñx`ägd⌠R≤

E☺♠$☺◀ä‼ñx`ägd⌠R≤§
∞☺

∞☺

∞☺¤∞☺ ∞☺!∞☺k∞☺l∞☺m∞☺o∞☺}∞☺~∞☺û∞☺ù∞☺▐∞☺▀∞☺α∞☺Γ∞☺ φ☺

φ☺

φ☺

φ☺¶φ☺§φ☺#φ☺$φ☺.φ☺/φ☺ïφ☺ìφ☺ÿφ☺Öφ☺╔φ☺╩φ☺╦φ☺═φ☺╬φ☺╧φ☺τφ☺Φφ☺Uε☺Vε☺pε☺qε☺ñε☺Ñε☺½ε☺¼ε☺¡ε☺»ε☺░ε☺▓ε☺│ε☺╡ε☺╢ε☺╕ε☺ⁿφⁿµⁿµⁿφⁿ┘╦┘╦┘ⁿ╝ⁿ╡ⁿ╡ⁿ╡ⁿ╡ⁿ╡ⁿ╡ⁿ╡ⁿ╡ⁿªⁿƒⁿƒⁿƒⁿƒⁿƒⁿƒ¢ô¢ô¢ô¢ô¢¤♥j⁃h♥♫{U☺♠⁃h♥♫{

§h<?»⁃h9(↨∟♥j§h<?»⁃h9(↨0J↑H*U☺

§h⌠R≤⁃h9(↨∟♥j§h⌠R≤⁃h9(↨0J↑H*U☺←§hí}•⁃h9(↨@ê■ OJ♦QJ♦o(☺↑§hí}•⁃h9(↨@ê■ OJ♦QJ♦

§hí}•⁃h9(↨∟♥j§hí}•⁃h9(↨0J↑H*U☺♠⁃h9(↨7╕ε☺╗ε☺╝ε☺▌ε☺▐ε☺▀ε☺αε☺πε☺Σε☺σε☺µε☺τε☺Ωε☺δε☺

∩☺

∩☺¤∩☺▶∩☺‼∩☺¶∩☺§∩☺↑∩☺↓∩☺/∩☺0∩☺1∩☺2∩☺<∩☺E∩☺H∩☺I∩☺J∩☺P∩☺Q∩☺W∩☺`∩☺c∩☺d∩☺e∩☺k∩☺l∩☺⌡µ⌡µ┘µ⌡╠╚─╚⌡µ⌡µ╡ñ⌡─╚─£─£ô£─êü{─un─êü{─ug

§hs¤ñ⁃h9(↨

§h5s\⁃h9(↨

⁃h9(↨CJ¶

⁃h9(↨CJ

⁃h9(↨CJ H*☺§⁃h9(↨5üOJ☻QJ☻^J☻◀⁃h9(↨mH♦nH♦u☺¤♥j⁃h9(↨U☺ ♥j§hKmj⁃h9(↨CJ⁃U☺aJ⁃å*☺∟⁃h¡◀BCJ⁃aJ⁃mH♦nH♦u☺å*☺♠⁃h9(↨♠⁃h♥♫{↑§hKmj⁃h9(↨0J.CJ⁃aJ⁃↓⁃h¡◀BCJ⁃aJ⁃mH♦nH♦u☺↔♥j§hKmj⁃h9(↨CJ⁃U☺aJ⁃¶§hKmj⁃h9(↨CJ⁃aJ⁃(µε☺τε☺¶∩☺§∩☺6∩☺7∩☺8∩☺9∩☺:∩☺;∩☺<∩☺E∩☺I∩☺J∩☺P∩☺Q∩☺R∩☺S∩☺T∩☺U∩☺V∩☺W∩☺`∩☺d∩☺²√²≤≤≤≤≤≤≤≤Θ≤ß╪╨╨╨╨╨╨╨╞ ♥$☺‼ñxa$☺gds¤ñ•♥$☺a$☺gds¤ñ¤äR♥^äR♥gd5s\•♥$☻a$☻gd5s\ ♥$☺‼ñxa$☺gd5s\•♥$☺a$☺gd5s\☺∟☺↨d∩☺e∩☺k∩☺l∩☺m∩☺n∩☺p∩☺q∩☺s∩☺t∩☺u∩☺v∩☺≈∩µΣΣ▄Σ▄ΣΣ╤

E☺◀ä‼ñx`ägd⌠R≤•Ö☺♥$☺a$☺gd╙∟┌☺¤äR♥^äR♥gds¤ñ•♥$☻a$☻gds¤ñ•♥$☺a$☺gds¤ñ
l∩☺n∩☺o∩☺p∩☺q∩☺r∩☺s∩☺u∩☺v∩☺ⁿ±φⁿΓφⁿ█

§h⌠R≤⁃h⌠R≤§♥jf╩E§h»

⁃h¡◀BU☺♠⁃h9(↨§♥jç╣E§h»

⁃h¡◀BU☺♠⁃h♥♫{? 0♦♫09&P 1Éo☺:pí}•<0☻▼░â. ░╚A!░è♣"░è♣#Éè♣$Éè♣%░↨░╨☻↑░╨☻

É╨☻? 0♦♫09&P 1Éo☺:p.ge<0☻▼░â. ░╚A!░┬♣"░┬♣#ÉQ♣$ɲ♥%░↨░╨☻↑░╨☻

É╨☻< 0♦&P 1Éo☺:p.`S<0☻▼░â. ░╚A!░┬♣"░┬♣#ÉQ♣$ɲ♥%░↨░╨☻↑░╨☻

É╨☻< 0♦&P 1Éo☺:p.`S<0☻▼░â. ░╚A!░┬♣"░┬♣#ÉQ♣$ɲ♥%░↨░╨☻↑░╨☻

É╨☻< 0♦&P 1Éo☺:p.`S<0☻▼░â. ░╚A!░┬♣"░┬♣#ÉQ♣$ɲ♥%░↨░╨☻↑░╨☻

É╨☻< 0♦&P 1Éo☺:p.`S<0☻▼░â. ░╚A!░┬♣"░┬♣#ÉQ♣$ɲ♥%░↨░╨☻↑░╨☻

É╨☻< 0♦&P 1Éo☺:p.`S<0☻▼░â. ░╚A!░┬♣"░┬♣#ÉQ♣$ɲ♥%░↨░╨☻↑░╨☻

É╨☻}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705374}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705375}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705376}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705377}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705378}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705379}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705380}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705381}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705382}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705383}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705384}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705385}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705386}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705387}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705388}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705389}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705390}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705391}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705392}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705393}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705394}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705395}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705396}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705397}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705398}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705399}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705400}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705401}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705402}D╨╔Ωy∙║╬◀îé¬K⌐
☻♫_Toc501705403¼⁃$☺↨$☺If☺☺û╥ !v☻h☺#v☺╒◀#v☺☻╘◀:V
☻û>

tá♦‼╓0♦☺♦☺♦☺♦☺☻☺☻☺¶÷☺§6☺,╓♥☻☺5╓♣☺♥╒◀5╓♣☺☻♥╘◀4╓♠☺¤♥>a÷♥╥ p╓¶    yt¡◀B¬⁃$☺↨$☺If☺☺û╥ !v☻h☺#v☺╒◀#v☺☻╘◀:V
☻û>•öï▲

tá♦‼╓0♦☺♦☺♦☺♦☺☻☺☻☺¶÷☺§6☺5╓♣☺♥╒◀5╓♣☺☻♥╘◀4╓♠☺¤♥>a÷♥╥ p╓¶    yt¡◀B>╨%Ddî!h8Θ♥Φ♥¤♦≡l▓♦

≡☻♦

s
≡:Çß♦A☻?☺♠┐☺▶ ☺Ç├▶┐♥☻Image 1‼"±♠¬♥¤▶≡♦Çb•≡~╧%♠♠n♫áR→■ ∙#⌐╔°▄½/◀ Z╧%☺D▶5∩n▲≡R╧%n♫áR→■ ∙#⌐╔°▄½/◀ ëPNG

IHDR♣ ₧☻₧`}â☺sRGB«╬∟Θ♦gAMA▒Å
ⁿa♣ pHYs!╒!╒☺♦£┤¥ ÑIDATx^∞²•`\╫u&Ä∩■v‼[ì¥öd╦vb;e7╔n6┼ÆHñ▄ô8vΓu$ïD!┌TTVë*û,╦Ω▓→ vI$╤f♠3└`·ác╨{∩╜╖Aƒè≥ ╬╜âß,ÆU∞¼ °x°pτ╛{∩╣≈▄≥╬7≈═{ eu‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&6▒ëM|jl↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞Mlb‼¢╪─&6▒ëMlb‼¢╪─&>♥l↕∞MlΓú▒Γ∙√ƒ‼ ╣k╖ëMlb‼¢XÅ▀φ¬

m¢ùëMlb‼¢°▌a#┴^^^÷▲}↨Σ▀√┌╝≥Q≡ñ√♥♦·bie╔╜╝┤îF.¡«║ywá═KKn╖ï%≡æò⌡▼I`↔Σ⌡§¶░AP≡φ♣à|ä,»òÅÇ7∞§⁃╣⌠√§¬ ←,0╙╥Ω↕♦☺Oδ╔N¶Σ&[BïX:╚╥Ω▓ï↕│d`g()}fQ▲ßfαç╧╜▒¿¤F☻☻½½↑♥nj▶½■╥¬←æε§7½½µ-ä¤"V]▼░╧l↑m8qs░b6▒ë?4xç≈₧Aħm}≥◀╧dÑ∙J3ûMm\┴ù▒↕\ƒΦ^
-←₧dtdç¢âòp╜

╛0x▓▒BP¶↨^1£╛^▄∩╪n▲º┼↨L?jå·±OT=Zÿ}k╣vΣ☺└←■î"╜ƒ<⌡c±¿éâ-▄δ┴≤P5yÿYφ

┼ß?«b▄α$++t╒í╪5íTöÅ♦¥δªï↨┌∞$à↑?8φ◀$ákΩ┬R‼▶╟O║╓î─àâ*Σ ╨_■╤W>♫|╗Θ&]÷±≡╤Cδå≤╖╧éÜ ┴å4<♠≡|╛↓pÄ[├
⁃├ z√─╙-▶⌠ùτⁿ'☻∩)*à·²s☺è⌡φùÑÅ┘G7⌐

╒tM>⁃nojt◀ì┘⌡µª╥╣Q<ƒ<vfr↔╖-x↔╝ÖyÄÅ¥∩:x+¿Å>÷≡÷jⁿ°Ω>ôy⌠╤╕íB▼╒G7ÖG└M#}üs╫╗æü┼≡┐╛≤┬╧¼¥ D≡╠#Tÿ═úO^╨¡ü21w6↕l╨8\┼ù▒,ôrx±╦n7Lµ⌐╬φm─┴M∙Ö├S· ▼└╙`¤`|╫Æ█╢Ωvó[0╕l+t⌐ñ.┴╨p╗ûù]╦£gA╚√aéä+¼▼╫╚↑+τ║▄8óVpíÑk-;▓└·1ìëâ▒░N|⌠æ░1B↨Φ█╤P,;▶▀└∩0Æ┌╬L┼8│←B▲•b↑EσA^WLΣΓ¡w¡╕∞½÷┼§;3▼╬Γ/%÷$%₧╬ä⌠╪é▓ôR▼φ╫├←"7£²xæ¿!\47j╖bC▶▌ì╔ïJ81V¿iHI▌|←a²╬δ╠╞→╟·Ä≈D▐→¼ÿu≡£╕5<Θn
Oҏ

O6▼xNlΓsâ╟╨pα^☻☻▐πgäukσ║└┌óq{`εc«.¡╨≥Kd¢°╥┌ΓCBδ↕_ä▄n,πlÑ#!á%¼├0º▒╪╤Wì8ü"<╫¼τ°Ce ↓T±⌠î}▒J▓╧!•+â⁃↨ΦAδ▶æ╕ò%ù█φt,;↔t∙ ←ó♫ñù2ol→UΣS├S╓z╕\X¤▒>R½í╟╜╝j_YYXA]▄t┘"¤•↨╠òe√Æï╠╡f/&┤d#╒º‼▀☻YÖΦ
║╠8ùW▒F╗ùûV∟╕ö/ß">╧86U☺G¬.√@Cü]ê┘≈ñk²J╫sè ↨└à┬Φó┤Γ"╦╙E☺╜┬{b¡gx╗╪Çq¡.┘Wù▄ñjæ⌡¶δ4ûhòJá+▼R╙♣₧╞╜º∟τèç #Lºyyö¤┘<├à☻t%ó↑▲ q└F&☺a~╝=¿R7Kîx^öτ│/▶•kaHóΩ╘6O*ⁿYZZΓ#äÑ╗♫─lÇ7Æ'╪4▼├↔τ¿╖hδâ╥∙

≤╩`?»á¬▄ε|d↕╚Φlá☻╛a/6ö ßvå:8à▄°₧ñ╖♠╫σ←╪Dm▶¶ÄÆyú>û

TïF¶½▄uáAΦ"τ2ì▒ìMπ@wx╟♥Ç↑∟╜æ<ì↨|▶·

R@╝☺ªà♠,
@;òâXöäi╟♠∞:▄¿é╖Ç
k‼ª¥g¿S

ΩvC▼▌oCá↔ò╕ÖûìB%╙rΩQΩIw[xφå≡ì*näob▲αα¥tπ╪# §Lçσ
3åjv▌å<ùo9∟╝p_xπy`♥▶Åy─mDε+3é»,╙¼±¥J╫√ùσ&á2☻╝@î▼^╕↨╛♣rAk°qm▲}¼nà⁃▲xñ/╝à{♣½²Fé═:→╫▼

-¶ë¿e4↔<Ä]╨yΘ╖纼╧¶₧óo

O║?4░■└U↕-─é┴.¬v╖╦╜Σ"_└σ@»╕╔•ó @╫F.₧ßG}L±çÅ╥Ŷo2^Äo$/≤6┬│▄^xü  ♦S╩

ùÉ\UµS└▀üeß↔▒Ñ♫ßѧ↨╓▶Åúüàzu╤╢2│L₧

V←£é┴⌐G╚πß>.
░⌐Jº6¿√<ä╘▓┼↑²îz`(╪WVφpúVV∞╠σBºPen¤┤M°"┼

╝▐ƒ,╤o•>p+xr«ß╞ÿÅ♦/╟↨₧‼¢°▄α1⌠▼∟|»╓╛üO

ös{╣↔░¿`òΓΓmâïëè1!░▶√ε‼%¡:].≡p╕╢ê≤ñß╚Qé╗DΣ

e,âº┴

Xq║ßτ╨m/X┬p╓I⌐ê|├♫°êeì«/lq├J├≥◀_Ç░à♠╦◀;B!_T棶▓úgUY¤¬≡ºåº¼5 ♠>▼Φ‼?
π└D°ZδD╦Q¤£\u;Φr╣Σ\v.α╕JÄÄï↔IXk>Ñ└0╛eÆ)`:væü¥ÿ]╚ƒFòpaa|┘╙Å╘Q╘-8MfÑÑÖ·ê«∩6b╞HäK

║♥¡p┌W∟.╖♥mó╥ÿºF╫ê╟↑L•]ïê`;⌐▶↨·Ü╬▓₧e*í♣╡Ç╨σÉÇ─`■á7î`│ï

U←àæP♣┘P@n¬∟yà≡ Yπ╪Y¿ ↑≡¿óL¶µæ╖☺▄e╓ ¤]A

?"╞Θt"ÆÑZ•╬½Θ&«5b└┤Qû[iΣ)pä:o⌡8╙≤₧▌¶


α♦]⌡æäÖàτ─╤E_í¼c♣(¢2±╝kôéô☺|Σ═Σg╜└g_ßMí▐&WÉöz╥▌→(┘ù▌┤∙▐≥╜BσSR╩♠E₧t╖♠╒¥Ñµî↕1¼qTYº╙ε^éW▓▒▶nXo⌡8▶âπM+ ≡e♣•7m∩╨@dU]qb⌐#♣∞α↓╢Piö
#ö¶Q

☺_E7♫▲6╥)'ä[↑┬┐@!╜,αIzkÉ X+x└‼δ♥»

.H─i▲ ╚☻°√◀≡-▼☺▲y←≡─Z═╙≤Å╓L∩▓Θ

*é╒╚ìòâlAë◀Å#▼╖7┬[▓w▲☺≡≥◀f⌐╓☺Q╫τ◀KßQ┼☻l▲í¢«╧#&₧÷r§≡Θ♥|£y♦ß║<≤Φ╞

7I╝v♥╝z}ß-▄+(ⁿ♠éMâ

&┴Ñ☺W▼\îΦ→─V|─πî'Ö/Éⁿ│♣j¤3∙é╖τ÷≡╘µ qá!₧6{░l_FO0ú8¥╦Kv╫Æ═╜d[Yq╨«Ωè█ Wü

HÅá√HΦ·╩z
 Öm000#╝éŃ╡P▼áù|─╙é5░╒Θ≈¤VU:`X├wü╧B&║▲IK7L┤Dεû⁃vc¥▌▒┤2∩\Ö^Z▒;ù∟,↨↨≈═äNyö}₧@?╗H▼∞L↨o4âUû╓!r╥╪B┤íG ╘N»╨G╢↕xe

óW)εc└ôg

₧X▼xF└→▶πI║♠₧╠↨₧‼¢╪─∩♥l╣♣╫áK¤Ä₧╪O
ÜO╖ûÅR`¡τ■♣h1µ«gå╥☺Abe╦X♫▄X╖α↓aÜ9Θ[B"ml:±T∞¤╧ì♣â1P¶╞⁃↕╢5║▓J╖├╨I~Ñáò◀╫▼░@ªÅ♦èÉ♠N3Γ┘≥ëd┤ΦPZöσ ▌XkH'Θ√↔╬e«╦δ-≡╓sZ╥iC╙Θ\u.┬èp█V]
X╠┘≥Iδ9û(-▌₧+¿oα╖èΣEy╦D♣¿├`∟2=■í.░♫╝~╘╬π." éTwna

R∟Ω♥z

'læ☻ⁿΩD♦¢}!☻┐‼exzφ≤Σ⌡4¥

X╫╙æ%DmΦ╥@èH▶q¥`#⁃ ßa░/û∟N•*╩Ka]╧éT{^&§≈æ<T╞┤∙G╓ ▼☺4¢s*▲µæ▼‼ÿë▄═σ↓⌐ü7+ü*┬╠ç┌├µ1k╦rπ♣╚╖∟₧Ç╧}αªσsá╜╝ßεÑ%▶$'m{╨Md⌠Ñ♥Yë╧

>_i♦á`▐=(ôW└½↨G▲╪$┌ 0>╩ç.V3D|♦xs°æΣ±╛≡⁃ε§▐4▐╤▼½[y6♠╘
lè5ê╖↨╓`cu=╝⁃É╘╗╪≥H^gû╨♥|└\σzP(┬♫'╗)à╛à≥─3-PJzy♦NáT♦╤z░Dù
♣{]←T▐╔üV√Äsä⌐%4#>→╝■0☻Ä7¬x▒^íµ░═[╧╚í<ê■p-▄bⁿ°±ü⌠k}Σ18☻7Vò╧#∟╣8↔¿á'σ¡▓áJ<ÇS▄|┬zπo♦JírÖ¥∙<┬q²<≥N"ÜGL<¡÷V└╖V<╞↨H┤A╨ ╪ĵ,¡╞7δñ⌡@↕nm∟Ö▲éτ▄→╝à{♣%▀Σ7╪╦.≈

}╧;┐Ωÿ\uN¡:¼½╦≤ÉσòE║Ç▓☺α
~☺≤

Eá>ƒN6Tò"?↕>┘ ƒû⌡

'╩d[╞▶─U╨╛║4│║éεÿZ]Ü^u╠,╗⁃ûW∞εU¢ku┴▒:¤▒3q¼╬:Ö `_¥]\¥╖¡.┌Vm^Y\]▄ ╢U╟z▒/R▓δ▓░║0┐^⁃V↨7╚ΓΩé»,¼╬o▶╘Σ≈-
÷U¢â→╚ì@1,@▼τWτgWτPO√ΩΓ▄Ω,Z─=0╫

▓LôUW∟÷e≈Γ

╝44g⁃Θτ(ïG▶F

Γ↨Vτ|4~^┬lÄ«_\Y¥ú┘Ω┤¡║l½εà╒σ┼U↨─╜d#¤l²Ç║A╕╧┼](.kº°▀Å♥╧♦\â'÷╓≡ñ≤üτä¤<'6±ƒ↓┤@²ü

╗«a↑▓+┌g☻L->┘n!▼Ñê.╫n←1D╠np.≈┬¬
‼û«♣n½G£3½ÄY∟ù▌≤╦Kï«e■m ≤G╓µ≤Z←◀•àn3╞2ü½ïs╒ε^ÖYY↓Y]φY]Θ]]→^uÅ¡.¤»«v««╢»«÷«Γ╘╩(¥Zn!Yi[]ΘX]F╩üU≈8╒ä(²28:j
┐è╗V7¥╦Σf¼çτ─º/♦Gxu⌠┘╜┤Ωt»:ΦΘ↓≡]Θ7V+N╟è} WT╪╨╛░Ω♠╫å=φ>éSƒ^|
─╒♠↨τòU√╩*║┬ßd☻Ñ06Vε%è•Cf

╫;¶╓∟Z\≥▌εU┌»^Z╢»8pì┬U
♣┌Wφ╕>ú♦╩╛b_q╙²mdσ5±v4 K▶@O¼↨∟╓╝U▓∟}╣B▼ατ╗ßi╪Vù`ó┘U↨ùÖUî¿e7ò♥_‼VµòΣú⁃Ñ└⌡ñ∙≥◀á|TSΩ&ε¬≥°Å♦↕ÆRd≡Θh⁃Oαi╝α╢c♦←Θ╪q-╔ìë9(!+↔aⁿ'aÇ⁃«h♥ÉÉ_-ëq ↓ }⌠Σe6]╧

<⌐<m ▌‼Γ*╕√ε)}

▐╥╝┬(%LM┤ò☻╖µ-^p-á|▲╪oß\x"¬+═íÅ╒¡₧£L♣o √â♥}⌡Åb▶fΘ«♥ºQyÇ↕S♫☻?σ←÷♣óΦ{⌐5#3âô┘Ö)╝↓áꃺ2╕¼

V■q-!O▒▲8ÅT┤⁃╙¿!k≤╩ç♠ó┴⌠¡┴GÇ↓ü┌─♥7÷æº~>┬█é└·╢▄↕Hδ♣╩ç⁃╧ëÅ☻Θb<

:<╞τ▼XÖ<ì↨░☻}SH√4⌠┼!3á'%•Oµ
O∙<↓Ñ⌠$µv╕i⁃┤¥r!

7♣╦ïHªy├<ΓiY¡⌐4>Å¿∟♠h☺X┴╫┴K≤§dΓ╘Ül╖B╖⌐{Æ▐→ñÅ╖ï⌐τæ╛≡-▼B╡▄@░)û╫╪e∩¿-║ⁿ┌‼ù^9±■kO₧}⌡─Ñä_Σ¶*·';τ⁃ºτ↨µ╓╔Γ:Y░═JY┤/╪¥╢▀V∟.√▼Çlhö═iƒv╣ª↔♫çm╢╗í°Ω╗╧₧{φ╚σ▀£8 ┌ë≈▀zεⁿ←╧⌡┤V6÷öñù%╦+ÆR*ôƽHR+↕σσëè▓DeYbZYó¼,1╣ΣJr╔U»$ò\Y'┼W‼ï«∙J↕ñ8q¥öB«y%╣,1Ñ<╔WR+ÆdòδÑj¥╚½ô¶5)┐wQU╦╙½╥TU

e╡▄Gdi╒2Eu¬╝&EVôÆZ¢ÆZôÜVÑ╠¿╚TWf╚½ÆUu⌐ܬ⌠┬·óµí÷¼╞\dgΘσ≥j╣îDü#┬êI½NàlP·y¬¡(I╣¿|≤▌äôτ^9zφòSW_z≥ΩδO^zσh·┼╫G┌Ω\3╙≤╓Ö╣Θδ2;=33e⌡╩,Äπô3c▲Ö▲ƒ£₧ÿΓºªº¼V&╙╙╚s;╠╬╬.¼╟Γz╪l6√z`8;╫♥>±♠p•²πâ/¼╛≡£╪─τ♥ù█╡aφ·â◀,╝♫º↔261Z╫P
┴á⌡4√ô├σ^ó╗%o-t┐δmα▓═%ƒ}⌡╩¢╧^~σë¤^?⌡ß←º▐φΣ•»▼ α⌡ú▼╝qΣâ7Γ?x²╚ò╫Ä┐ÅK÷¢╧£{≤╣Ü≥ⁿßß■╞µ╞åµû╞µûfHSsccc}cC]cC}c]SCMsCMC]}}cKmSScsMO╒`KZ¢σ╣♫╦±╬┬ô¥♣╧t⁃ⁿó╙r▓├rñúΦx¢σ┘6╦/:èN⌡XN÷¶¥∞.~▓½°TW╤3¥⁃ñy╣ºⁿ|oì▓º>╗│▒┤╡╣qpppxx↑ΩÜÜÜZo@█z┤╖╖wⁿûΦ╝↓║╗╗╗║║▶@ü∙FS«\Yí3⌡65≈┤╖v╖╖t⌡┤╖u7v╢╘6δt⌡▼&╒_M«┐û|²╚ñ♫ràëoα╖ë⌠¶σ-≤è¼εCE▌§E-☻WRj«ªT'ª╓]ô╫╜/½·@^⌐5╓UV╢5╡t┤uvv⌡v⌠⌠╢u⌡┤uuutuvw╢≈w┤♫╡5Å╢4vfe5╦U⌡WÆ→»ª6\I⌐{?⌐÷²╘·+¬.c╤p][O;Ño∩εΦ─_

vvu┬

∟▌(⌐½â↔Qd↨─ô↑╥╤à,êΦΘΩ∞Θ∞∞mφ∞ΘΩεεΘh↓∞l*6*«╝≤ⁿσ7N╛ ╞ë≈▀8■■←╟«%╝8;=╔ⁿQΓ9▄ë∟↔←»¿¼.-½└$Ö¥¢≈°æ╖♣«Φ¥r♠╘╧‼δ♥^▓»ÇτîOLU╫╘AQCCπ╘╘¶╣╥╖&§≡╩æ═awuv⌠öùUWW╒óì╕╩α¶╧╡í|▐"v\₧£▓╓╘╓òöû╓╫╫[¡V»W╜☺£♠≡\♫º½╡¡ú¼╝▓▓¬ª½╗↨
•2└}g|α:+Ç*oQ╕^═╠╠UújUUuuu╖j◀»₧WpÖlk∩ä┴╦╩+á◀¬oV╡ì@ß╨RV♠CTúE₧X▼°¬α☻╫‼Cà)¬lmk┐⌐♣╓☺╓XZ╢ZgΩΩ→JK╦╨óëë ║│ü◀lXÇ╫╘W¿≥╘"wwOoyEUuu

F♣ûY*îü↨∞♣>âù0¢»XºgΩ←→ïK╩╨Sπ‼↑ô¶┐ûßzFö☺ß72╕]K↑

§§UòòòX▼αô ☺£♦₧╥
dFQ╝4î║Ö┘∙┌║·J¬▌Ü"£╗-P&╩ç⁃

∩µµf¼█7m╦♠▒N╧≥ß

¢c¿▀Éπ&ÇÅ╘╙╙♥EΦ┘ûû⁃(≥£Xâo∙\ÿΘf←→¢í¿║ªvll

╡┼¿╗▒å∟─¿ëc»⌠⌡♫Vö╫TW╫╡╢╢├┐úS∟>àsß}ü↕gfτÜÜ[ïKJ1Ωáêka9╓üe!A.Σ┼⌠┴`Ç◀┌;:┴-q╓g▲A«╧#^↕襢[└U♠#∟ªαèV÷u ¡»á*P─çw}C‼&∞G⌡*ann♫k☻_╕áΦªm┘ .≈·[─◀àFPF╖=7²²ê∩²e╕ ƒ♦?⌠òG≈}Θg ≥ìù▀ôö╡gì╬

ÄYGo/π╓▒±iÅL╠îC&g' Ssô\x╪:?♣☺ α☺_Ö^░Bf⁃ºgm3▶♦6Å 42gƒ╡╗mÄe√╝}♫║≡qCé▀ù¼oΘ╠┤├>1gφj,*ⁿ╟ü■_

°R╨■/•·5⌠█∙°■ aL}'-τ⌠ô≥╪XEöT)§⌐ñ"Ñ$*M*N↕─ñêπd╥╪TI¼L↕¥"èJ⁃BñIé¢è°ΩFæ\‼Bñë"HTÆXÜ,öñÑ⌐"HöL╠%Z.ü─(ñ▒i╥8Ñ8N%ÄOù∟Iù▲╔ 9¬Ä┌ ╟2ú}σ╕&µ≈ Ωÿ‼↓qO¿Å<Öy⌠ uⁿëî╪ôΩ╕ô→H∞╔╠╪c↓1▒*i╝.■x╞▒S▓ô╧)ƒyF{"N#>«ì{Z■╘y├ES{╓█┘┐yR}Σë╠╕‼Ω#╟╒GÅe∟;ûqⁿñµΣ◀U▄▒⌠╕'uGN@Eµ

z?╡l░▲¬²T·╤ú↨B♫

 ε▒∩< ▐≈U╤├¤≈})|∩}╟~≥¤¡YrτHÅuhhbh♦2>8

↓←↑→φ▼∟Θ←Ç

≈÷ôt⌡Ät÷♫u÷@♠;║√;║·p∞Ω▲∞φ←Ω▼Çp└]♠å╓╫↓↑↓↓↓e└r3>>Äk*0╣♠\╦╜Σ∟$∟└

♣╠╧╧{I8«s£~âr▀▲─╦╫Æ┴UΓ1<îK
±i♠Γ!.↨"98Q╟éï╒▶G$`╦/▌ú╚≤■íé[ââ7┘≤ß╓≡Σ\¤27âτ│¤∞♫√▄Γ∞∞"-ñ
╬∙

ï╪ ╙2gúva∙┼uí▒¡Ag╥b⌠zܲIßp╪∞Äy_q║⁃╫ X²ma│Äå♠ⁿyä▀W#÷}%▄∩üp┐/G♠<▶◀≡Ñp √♦•╛¶╣ ╛╚Ç{├≈ε ⌡√r≡■?{⌠æ ¡N<▀█▐Ü¥òc╬╩5Ö│

&ô╤¿7↑t:úNc╨k

zâVc╥hujC║╩¿╬4ÿ⌡¬«→]ß√a╒  X■ü┌ä=═τ╛╤≡▐ƒ7¥∙F╙╣»6\°Jφà»╫\°│·≤▀lI°F╦┘o╢£√f╦ào╢₧G°←↔ù■╢±┬├⌡∩ ╕1%▓^²╦Ü▓∟p`ï┼b2Ö▓▓▓rrrp╠╬╬FÇ#ù!Å!??┐ááëoÅóÅBqq1¤└π,,,4¿2

▼\╡╚U╒╣╣§%û≥↕KAq^YEASaN╓3/X"Ŷ▼Ä.♫ì*♫ïåöä╟@▶(

ì║╜≡⌠^┘p÷║äy☻û╨Φ┬╨╪┬╨╕Γ├1╨X▶⁃¥↨♠EGJéΓua±║7▀╥köEû┬Γ┬Γ╩Æ╩RKyQq⌐Ñ┤ñ╕┤¿▓ »#'7 ═w⌡Gƒ╩§↔)îê)DÖñ1║4,«8$ª ⁿ╕6·)▌k∩Vστ§ò§⁃T⁃σûΣ§ò↨[è

aêÆóΓÆóÆÆó▓bD§òùYJ╩-EÑEûΓbïÑ─RXj╔/╞▒┤iJ*╩╦¬èï*èè╩K

ΩïsuW▀ï²Å²!☺_¤zxO°ü/à°▀←╕wù≡'?2╨
╓ßrô¤φt-¤

ÅΩ

Y)⌐i¬⌠╠╓╢Nºk#]☺╝n(¤`Aå{ÜûûûÆÆé☺Ç
♦?δ
εP{}jç{ypdLg╠JûÑ⌐╘┌µû6,V₧ñ

╝d∟yÇ⁃{v;kuUâ,UÖª╚╚╬╬←▼ƒ⌠&hcûù¤╖₧~y▒ΓD╗ûWF&¼µ▄ⁿk╔2à"

♥↑ù ╣╝→y!┤É▲▓â╗▓¬V«Hù╔U9╣àπ‼V≡♦n"╢â╡─÷o);WÄ#è∟←¢4→▓d

¡¡¡X▼░D╙Θ⌡`EA§yΩ╕Æ54╢@Krè"7╧295MW╡╡⁃y┴Γ(▶G\ù1⌡RSSU*§Φ☺¶y╥∙Ǭèîk☺(¬⌐mLS¬ôÆσµ¼╝▒±IO:▼ád~Σ•←←¢└Dù╔¶ΘΘ↓╡╡╡╠b£♫A╨♫¤╧ª#T░_º╪]ε·µ╢d╣25-▌`4├¥αuµ*P☻/∟└G£rí█VV&&¡∙♣ûñΣT╣B vDÅ#óxΩS₧q-•▼ ▶b╫ì

¡╩45¬•k@◀

τ=δ
╩┬,└J[üà│▓≤a≡öTE]}ô├I→<ò≤☺2≥ópD▒↑6

à☻├←╦↔î∩█"/P>W─ë%¶aΣñ╩ö░yEe

°₧'¥¤¿~¼∟~ä.Éj⌠irr▓┴`@ïx╝/╚εL°<┬ ▼Gï≥

SΣ╩┤⌠╠╥≥J∩¿µ≡û╧♥╠z½.τRWgƒ\ªR╚╙╡→παα0Z╔‼←µ◀Äÿ¡8N═.¶ûö_Kæ╦§iòòU▄

C.»5HçG
∩%¶╡╘▐╤


`=1↑│√•F╪ÿg√∙δµ◀σπ▓╝┤23=ùƒgü┴açèè

\%Q▲½┌: ?▼$(‼√·ç¶i↓↑▐♠c╓╨≡↑N ü'⌐¤xQ╝╬ppæ┬lU*ò╕─≡/h6└█¡ⁿê⁃ü╞o$╪.j☺N┌≥Tτ─▀√Üp▀Nß├╗#┐{ ⁿ╙₧↨▀ ▒┤kçf·FºFn/▲ÜφC░9╟╛)┴╛⌐x 6♦▲¤¤°è»?⌠╔d╬>╗ΦZ░/┘α↔"

┘Éα≈%δ[:c╡╧═.XS/╝■°▐»ë♫▄▼╢oKD└Ä╚Ç=ç≈▐ °â≈♠≈¢ç┬■>εⁿíº2ccò┬ÿ

qt║(Z!êæE╞+ä╤iBü<Lñî▶*BE≥Píⁿ░@⁃"HeΓ←É↔ÄH♫ÄH♫ëH í#¤ñäDª∟⁃ñå

díBYXñ<4RqXI
‼Böt¶)├E¬pqzä$=R¬Äɬ├ú2# ╤ÜHHîV░AbuB_ë╙ï~≈r$Kr4[r─(Ä╫ïπtó8╘─ î╤
btæqZß◀¡Σñ!■¿·╚/⌡╧╜íΘr╔Θs╡o╞←ä±║¿_ñ?{1τRr╒╡_Öƒ>b↕ë5çπ═Æ8cT¼>:N▼‼úò╞↓ñ▒FæD↨→cîDÖ←⌠~z┘`╜X¥(&St2=≥╣≤?¤{⌠←◀√v ▼▐)≥▀◀╡Å╘ +↓»₧ÿn«Ü↓→Ü→→Ö∟∟Ö↑∟₧Φ▼→∩▼→δ▼∟δ↔Çî⌠÷Å÷⌠â]Cå;zå:ê`¤┤w⌡╖w

tv¤⌠⌠♫⌡⌡¤»ql_é═┘5≡1 6#╫♦╬«9┴µ∟√‼‼l♫,▄|φ╞Ñé♥a─xN▀û`{Rⁿü☻

ΣαM╞╤sb

ⁿö/ÿ-»âgG└ôß♠╪¥6▶Q¼QX9 └6→à⁃ß2äcsGôZƒ13;πi÷'♣

a╟é»8]╢uΓⁿêY`¢→♫▀≈§±▐▌▶◀&√╛]é╜;─■╗à~;B┐u╖╚º╨o╗└oçα└ùâ÷}5∞ƒ▲ƃº║¿(╫£ùe╬3Ös⌠&â▐¿1↑5:ú6╙h╟6hu&ì┴¼═Ugdδ╘┌è▄⌠╤¬ñNyX√╣ ▌z·₧ε≤wv╝{g∩{{·╧∞Θ;│╡τ∞]]τεΘ8╖¡δ∞Ä╛3█·‼╢≈'l←J╪6z÷ε▒│wM£█2v±╛╛s_oI°¢·¤■¡»╣↑N6<?N░9~7♦←╟╥╥R♦,y╣╒à♣uD<
ïï
-ûé┬╥┬Γ╥╝ålc÷±g¬CΓj▼‼╒▼↕╓•

δâä

$"♦Ω☻♣uçÿ°♠|┬ö₧e!í≡-S≥@má¿6PRH▄⌠╕╕Θá¿ε▶√x0¬÷`LI∞3♣↨╧¢│╘╣Ñ♣♣Dà╦è
, ╝à°[ö_¢ƒS≤ßU}DLU╪æ┌ ╩⌐ ↕T♣
¬⌐Æó┌âƬ├▒fß╤║¤»╓[▓-à┘ ╨û▓B┤1╧Æ_R

j

é]╩ vQqy╣Ñ╕¬░á┬RPZ\P\Rh)╡öTVXJ╩

-%┼┼%Ñ┼┼eE┼ Θ╡û\▌ò≈Ä=÷φ0┐»ë¤|↓âΩ≡╖ε¶ε▀§⁃░πy╤¤↔ï│╠§&ç╕ºw╨h╩☺┘âO▄╥┌  ⌡F↨§½.⁃⁃≥ê↓░╘╫╒╒╔σr°⌐Φ}\→x╝/É╘╔~╔¤WÜ₧▼░▓

v¡5f%╔╥@├└╟\k<ΩV└bo╖9δj¢Æô¶`╫╣9àSô3X♣yeÉ*Päâ₧├εa♣D░ùWF'¡ª£ⁿ+I⌐Öz#h<f▄⌡,¼ 8b-%↔¼▶8δ╕└Ç⌠┬☻`G┘9♣£]s→Fε<Θ┴æ≥±↕P7╪cb▄j2µ¿öÖryZSS‼╠ébyé

`ñÇ

♫→▀╘▄╞Y☺X▀°─4┤▀╘↕╝(∟☺\à1╫└«┴@áê╖╚ôn

°∞¡3─fw66╡r₧â■¥£Ü┘ÿü☺fA∙pES0¥)←⌠§RWτѱH└àv░aG»└µ6b╫¡`╫2eå▐£369┼çè∩Ç┴♣êkß±¿ºuz67»αZbrªF•v

•☻Ië±A

╦ä▶

@!·@┐╗♠╗nmΘLWΘΣ▓t,HpW|+∩╒à☺╒├¿♥s¢¥7gσ±₧¡½o₧_░!▲♣»§}↔(

G¶à@{{{zz:'╜pè╝⌡▀^¶?╬╠.Σσ↨┴┌PTS█╕hsx½∩
öπ-

µmkkâ"⌠¼V½àδ┼π}ü2▄╦4ò╕╡1╘¡s≤↑▐08ªRyu↔«@₧ñ╖î☺╙╡╡v)Σ↓`╫:¡itdé▒k╧w▼ö╞g╢r♫∩Z^Ö₧_♦╗╛Ü,S¬╡U5╡p≈ÉÆ[ëτ☻|═éA♫ΘΦ∞╬PδdròFk∟↑∟Aî╫J,↨╥π/⌡↨²a≤h~n▒ ┐8MíNIæUWW├╜D▒8δ)╫•(ì§E7äâ⌠¬3⌡ÿGL╤¿╙à╤pôn]SD♣┬e-))ü╡SRR*++ß╗"╥ô╬•¼|VWb≥K¥]ñΦ&╖ê╙▼╫BüΩ╜¿∩▌'▌╖Eⁿ¡¡◀√╖ ∞{[_?‼^▄«↔£ε↔Ö∟╛ì▄åf≤}lê/▀å▼├♥╛ΓÑ┘>Ts¥lpë>ü╠1R=∩ÿ│╣↨!lH≡√Æ

-¥X░┌φ╓─wƒï|ΣOú☻vJ♥ε◀∙▌-▄╖5∞[[à☺≈•∙φ·╔ww 8°/ó²#┴ï?¶┐÷cß+?↕╜·»▶Θ{?;&↨è└ì╙B♣iíB┼ßH9$$R♠ ÄÇñ2aß≡ö ÆTvΣü╘ £Ñ─≥▶☺2*♫Gá♦^ö2Lé

Q◀┴⁃ü`gDH╘◀ÆL¤┴Ä╥FB8═÷♠ó╡æ1z¤9⌠♦@→

$▲☻Θ‼°£"!Rcä╘¶⁃k¶∟1êÅΩ%±ZQ¼^↑¤╛mÉ∟╒HÅ⌐c₧JΓu²kù
/^╬NH-║,½╣ⁿóε⌐ºòO╝æ∙┌ò╝¤▀1╜±ñ6N¿¤↕Üé┼·╨(=╕┤$▐▶u─∟↔k↕
u!╥£0I68╢Ç╖╬W;♣n→╣╛┬╖è$F¡_3¥N↑Ñ‼Juéxm─/ôB♫•²y°╖∩§∟╪§◀pÅ─█æÇ»]=→n¡.ƒ▼↑▓♫î@ª·ç'√å ‼╜âπ=♥c▌²\F;{!#↔=Éß÷εívΓ╪`┌C¥=├=²ú♥â├î\▀H¡9╗╞U♦╪└«º↑└«☺/╡µ≡▓kα╖"╪∟î¬\º═X╡☺╬♥╜αi8x

O♠ Ñ↨←R■üaâ¡pΣ▀Px┴π}ß▒╤→°Ñà←┘╖@/∞.·j↕δ§_Eq⌠]─■ƒ⁃▐∟╬▒AN
J≥↨⁃↨<═■¶╟÷§D¼↨2≥m`¢→

≈╗_╝wçh▀Ü°∩åDε█)

╪#▄┐'┬╖°{_
√÷ƒJ φ┴¤^}║H½*╩╩╬1σÖMy♠S╢╓ñ╫Ü2⌡♠╡^»╔4↑▶╥iu╞L¥.▌h╓τiò)à╩▀┤⌐Å┘

úφY ╤~±kmg╢uƒ┘╓⌡╓Ä╛≈v⌡ƒ▐▐ùpO≈┘╗;╧nΘ>╗¡/a█@┬╢┴│█G↕╢M$▄=æ≡╟Sg┐0qεε■│╗z/²Y═à²}-⁃▶]│┘╠⌐5╝|/╗÷Ñ╓g╫@ßzxX╡¤↑ë╛↔É♠n▶╒8ûûßOAqQ~QQaa HdYqEëÑ$»╡0╖α╘≤5┴1⌡Å

Ω¤E╓♣E╓♣G╓•G6♦

è¿

°åδâ"!╚B╣▶X╓7∞ ▶╙⁃6↔¶╢<.h~\╨xPP√8┤Hïéñ┘'₧.N║╥T_ÜWÜôc╔)*.D▌

╦,e%♣═fc±+o¶çD5=&n8Z.¼ è¼

ļ

ë¿♫◀╘▼ûTäH

aΓ╛4ysÄ╢&╟Xæô]^ÿï&↨ö¶ÇV╙≈

û▓RKyqQàÑ╕ó┤¿ñÆv~iq>◀∞Æó╝┬óΓ"$(*╖ΣW§σTµΩKM*⌡σ7N▲♦╗■¬p▀nßC[ó¤∞↕♣∞¤╪}Γ╤┐m.L^&Oÿⁿ╚▒±)ô9ù│δ÷Än8⌐p╝qΩªα╬(╓£ÜÜ→òJ♣▓ç!a╡Z▒µ`yßi╝└gxΩ£Z;ùVå╟º8╗NIKoΘΦ☻+sé7¼•/▼G♫¶[[╙ÿÜó♦+0¢r┴fWα⌐{▄t:b]#§`_î{0·▒21=¢¥o╣Ü"Wñg╓5╡┌∟NV↑e±⁃╬kïVG↑☺+&╕¿Rò g▌╦«æü‼♥r≡∞▐fó┼`√&c.¬•╛╫▄▄é╦▼ΓQª≈Φ
D└░♫º╗«╛ è@├└«G╟ª¿pµ╟▀¬(úú╕(c~ü∞┴α---X^╝½║'Θ→xQ8:£K⌡

-¬t

xÄ┴ÿ♥Eîτ▄L

Sä╥\≈││≥dáê⌐≥µµV~╒eI╨j.D╚@░8┘c²╗╠≈«S¶*⌠∩└╚↑↕P═╓Ω╞δë#┬,Ü03;WT\Üÿäaº¬«⌐│┘ëï≥Ü≤&É0Kúÿe╧#•ù██║╘↓åñ─┤,s┴≡╨(/ôù╧A↓X

Ä°â[ºτ≥≥,↑▐░Cm]‼╪5/ƒ▼7%└░hrkkkFF♠hÿ╔dé│─K÷û∩
^Uîôë╔↓KQYbÆ

è└«φ♫·₧è°▐M2yèΓè233σr╣^»ço♠φOπ♣↓¥Y←c←╟qδlna1¼¥ÿ¬¿¿⌐_p╕∟εìMA∙\♣?┬ ¥↔=`╫▓TòVc∞δ↔Σc•Gû£☻P┴τ◀¤α8=o+⌐¼╣û"ù)3è╦½µmvV¬'
¤{ìÅÇA┘╙█¤.z-1╒`╠εφ←┬¿Cå⌡≤╚S%^╬≥╥╩▄∞BæÑ,5%

≤¿╝╝↕╛%/‼g∙╤↨°

├:]`╫}Pä₧╒Θ│╝èHà'ß:≡☻ß─ûòòüZ├ααB

kú&7╒┬ïr╣í¿?ScHò)7>Σ╠╙3«∙☻╒[╥∩∩Ä÷▀↕╜wºΣ;≈▼·┴╜/╝¶T▄d→┤÷¤O

}ñîXç!ú╙#É▒ÖQ╚°∞↑dbn∟Γ

O╬O▄Jª⁃&!╓┼⌐i¢⌡FÖ▒OJÖu╠≡πΓ╥émyq╬9δ{÷≈(←Z:♣ço~,⌡⌠≤a☺_⁃<|╖x▀¥ÆÇ-┬╜[ó♥v
▼▐&9░;╨oδú•v>·¥▌?9░φ'Ål Θww²█wv~ ;█■⌡αƒ>±aHlZ8X▒H◀.Æç ea┤↔¥→J√╥ɶ&,∟Ö∟☻í]δ╡D░╢â

û.öç P☻╩üñEp◀+#!↕ò@Ü.î╩▶F⌐#ú╒☻HîFë═¶æh╪æ♣ΓtΓ8-‼⁃ê╫IΓAq!≡░7≡∙E→hπ·êZ|<=µ╔îúOg▲?Ñ>·ñ·Φ‼╩ú╧ª=∙ܵσKY↨ô≥S╬↑▐yE±ΓÖî╖»Ω/ƒS╛≈«ⁿ¡ï║s↨═τ₧W={\←←ô-Éÿ┬Γ═╘èúΩ¿‼Ö▒╟2úÅΦñq&æ╪xXl

♣▼╛╣÷¢Fn8{½H¡ä∞╢f├↑¥H¬ìê╦

 eJXpα7¤▼╪§~`GΣü-Γ╜[N↔°fΩ◀ßteσ┬└≡⌠└äfm▀▶d▓wpóg`╝╗▀#↔╜É▒÷₧╤v¤┴µ☻Ä=╥▌7▐¥`√Rkα÷∞→└┬433├y5└╢«»│kαô◀l╬

▒╞aüú╒ymδò↑╠

αºê>2≡Å∟°ΦI⌠ç»╣▐^▲÷éG·é«╥δ┴»"8Γ¼╖4/∟n;VN¼WXB▒x≥σ⌠¤Fp▌Öw═ò╫ò⌐ì↓├‼CpH<═■¶Ç ↔(hM╨ δσú╢u(╠ ~╤╛φ|º:╥o╫3Å■φ│Ųƒ└•1δ▼8╝∩>╤¤ R÷╬)╒Ñ╫⌠╔τè

Ω∞╠⌠<ô9╦öc6σ↑LYZúQk╨→ujúNô⌐7¬⌡♠ìFkPgÜ4F╜Zô¡╛Tò±TIé_╙σ┐ƒ╔∙w½ΘG╡ ╥r÷╛╬≤;;‼╢w%lδ:╗╡≤▄▌φτ╖┤ƒ█▐ung╧╣=╜τε↔8w∩╨∙↔#↨╢Ä\BÜ¥φù■¼_∙╜ü£╪▒▐→Éd≡(≡j~╝§╗╛

┴÷≡µÅ

N░∙÷5Äσòe∙Ñ♣ æáÜûΓ2xc∙%┼y%yìà╣┘O?_ⁿ╕¿>P\↔$¿

◀T↔⁃T▼⁃╓∟⁃V▼⁃Tå▶ëe<÷z└7

r
A⁃╩à@╚║,╛a▲¿

⁃V•ü▲ïj¤ ki√ZT↓$╬

⁃)♣Qµ7▐¿IS┤σd7dÖ→,♣eE♣à┼♣¿iU▒Ñ*C▌·ß╡ΓúºJ▼¤oF╞@qUÉñ*HT◀,,;,(

ì─▒<BR(îε<}ª■≥┼╓$Y╒òöj╡ª¬╕░¿¼(┐─☻*RJⁿ╣ó╕¿▓áñ▓╕╕ñ¼¿░┤¿▶∞║ê¥-+½*-,¬╠╧k,6¢R‼~↔≈≤cç♫D■α/"≈I→░Gⁿ≡ûh φç ±₧α╜{N♠=╥PáXvL▶┐^Yφφ←6Ü└«╙ö*Mk[↨ⁿ`8öp+ë↑x£╚δαn(⁃∙åå♠0╜ññ$⌠;.

<▐δ1{ü╧ⁿ╤█≡╫√å╟uµ▄DÖ2%-ú╣ú█☺↨Öφ╚m/è▼qMihhJ☺⌐ögΣµX¼Ss£]»╣⌠⌠f/(⌡╨<ª╚▒┤<<1e╚╬  15]klhφä"÷ÉnŤ═3☻<╠δî∙.

#ññ*│s

'&º╤|.H•sÉE╓τ♣+↑←¥0→▓»]MU)5

⌡¡lë╜ε⌐{♥^ÇÉcÑnljâûTÖ*'╫☻J♠¬└╦▀ÿÜüJ\^╞♣→3
╓NKK½»»G

«w(▼ü←╡α3─fw╡╢u+╥╘╫↕e&s▲¶q§7%╪╝▶∟q⌡╟∞♠╗û╔öìì═╕2√¿Çí╕Ç ▒/5ÿ┴τφ╬╞╢.▐¡Φ▀╤⌐↓'√Üâg♦p╣±⁃┬Å╕↑Y¡╙9╣∙W»%e¿5u⌡ìNv╦/icò⌠↑ä⌐┼◀¥♫q:\¡-¥rÖ:5%▌d,↑↔╢▓æ@α%o"Q▄öu╞£ò¤#└¶╒5ì♫'↑αZ∙L╤♠0╧┬▌╓╓♠Ssv

_§÷ûy#°8Ö£Ü-(,┼▶Æ╔╙½¬←∟N■¬«[↕lú╖││‼4>11Qº╙┴√Z½÷╞nE
╜≤hbz.+┐(Yæ~-5¡ó╢q┴ßµ♠┐⌐↕VkÜ&↔↔¥

y:µæVc→←¥óç▌∙╠#Å├α3Å£╦+╓∙┼\K)µæ"C[Y╫4oºàü¢┬[2α½♥å▌↓₧ ;huµü┴Qn∟7FîO╖≥─e\^¥ƒ[╚═)L╝û

v]YQg│╤¡↓∟╝dªß:`X╛ѼJ╫BQª╞8:6┼W-▐¡←3¼Ötvv⁃╫¶t½L&½¿¿Çºèµ░◀┤╤α/╟ΘZΩε↓D[0ä╥3tδ 6╬sâ╣µ≥╙▀¶ pº4`ï⌠ß]éÇ√▲▌┐;"∞█╞éîí╔üí╔┴Åö

∟¢╙l╬½!←°6τ╥╛ΓK│o╩▒7°Cƒ@α◀r╫▶n"Σ?'┴╢┌¼ô÷Ö╣àq┼╣_à∩ ·└╬êç■XΦWΦ╖εÉ·∩î|≡▲q└╢░ç∩

hKΦC[♣~;E■╗$√≈▼┘≤Φ■¡ ■│/?sφpöΩ≡ß┤`"╞2↕aj╪M%29°F◀ñäS¤CDtùx8D$ÅÇê§æ\$i☻êT)îRëΦ╓⌠

aîZ♦ë═¶CΓ4Æ

↕»ò·╩◀]╘∩A4Q╟2b₧R↔ U╞so¢^O╚{•≥╢ΘìWò/╜₧·╩E⌡♣u⌐:╣,⌡i▌SGTq/δ^■P5Eùr═p⌡²£ï»Φ},≤ÿT/⁃Ω┬b

óô╞╕SÜ#o↨╜Æ▄÷■┼║≈Ľóπ5╥↑âPjîî╙K6Ω²╘▓┴zα╪╤↓ß╟5æ/\

9ⁿ°7C▲▐↕Θ┐E╝K

÷╛?MìÄ£.-_Φ#v}#┴╛╬▒;z'┌{╟█zêc╖uâcC♠█║ #]╜π²Cúâ├£]s^

╨Mß>∞→≡Ñ╓╓5≡¢├╜╘→αñ→°♦♦←+>Çe¥_╧¼t8"♠└)ñßσxSz┴c8Xa♫D"√åSx`¡'ï}£û≥─╛@F~!A└ô╚↨K♫√èì≤j,₧ y╓╧O/╝9]♥¥`╫§⌡σ3ï╙♫º▌╙ΩO♫ù╙▒t;q╥╖↑╖ü═:↑µƒ╨o←'╪◀■╗_♫≤;w⌠'Γ∩}#| ╫─▀ ïSAÅΣ¬‼s╠┌╝,Ca^ÄI»╧6gÖ═fô)Ko4╙▌ßz=▌▲«═Tδ

Θz]ª6Sç`Få&=5K⌡fQbp²à Y}·╦═I¤║JDâ▓▼T┐q╦{≈t%▄╙ô░¡•4√∞╓Äsá┘[{╬C╢≈^╪9pa╟└┼¡}↨ε▲║r█√_ƒ╬y╘┘°▄T├╣æ╛&≡(¿µ╘→Nº/╡µ╝→≡Ñ╓┤Iφ♥ÉΣΓ⌡`$·v@.$╗╛â]ZZh)(╖¶WûTöùVòùV↨öòσöµWµ¢-┐~╡$X┌@≈]
k┴~âEu┴Γ·`q]░¿&lû─7α←«
↕AÉàr!▶┤.ïoÿ•└ìδ♫Ij¤Ij☻┼5üÆ║CR║╡[|─≡┬»╦↕ôj?L-|■7╡»$4]òW→î%♣╣e♣yì→c┴
oTDƒ¬Åê»:↑V↨¶^ïî•ú←▲Ŭ?(♠]»◀ö•ET♣ï+Bñσé°▄╚X│Φäε╪≤eù‼+ss@░
ʋ
KΦ■≡RKeqQUAq╡Ñ╕¼ä²2█BRj)./+⌐¼┤¶7Xr│ô‼~%∙± ²╓ÄáÇ▌í~;┬▼╛K▓∩.Θ▐;♣¤▐↔²²»ï σ∩¬▓UKÄ9╬fª¼│`╫≡↔߬64╢▒=7rR┴Cn·←lδ<╪╡R⌐♦▀3→ì╕"`m┴¬Γ⌡╝}☺b⁃

è;29

╥{%Y₧ª╓╒5╖/║Φ}ñΣ£ÆW╝◀╝∟¼ L◀X☺UεΣ─,²B¶gX♫«◀≤▶k→ó┴1└=á¿d∟èÆΣ*░éÜ╞╓yçï^PF9←<iöÇ#.Y⌡⌡M░Ç∟ytµ±ëi╢?FΘ ¿ ä↑é¤í┼jèK"j%KUü]╫╫╡╪m¿ N^/ⁿFα"╫╘▄«Ti└«

╞£▒q½ºΣ5E7fFü╙╙╙ÿk╔╔╔*ò¬«♫⌠├s
:_╞=Θ|ÇB∞♫wSs•°└╒k⌐:}╓Σöò²î∟}Nw╜z╥∙Çl╕┤ä╦=f1¶)╙2ΩδÜpφσ═σVb¥╔à8#ºa6╫R}K•╠♠v¡1f¤îN▶┘cëd÷÷◀σg┼ß♥ïErèL⌐╩¿¬«]X┤│»z«█ß║)H;↔▒ó╢4w¿3⌠

9╓╣¼┴üI╖ï~Q∞I┼└δ╔╡ Ç>Ü₧₧═╦/å╡┴«AzíUτà{e♥É↨∞→ñ↨∟îo){Kµgy└↨(pfv╤RT₧ö¼Çó╩¬·╣y←ƒG08·┬ôn=╨}Pñ╤h«]╗♠v

Oî_á☺»:/`>↑⁃#ybf╛░┤↕╘→♦╗╝ªa♫╫1vS7°≡M█é#JkooW½3σ2òNkεδ↔╞äí)▒ûü≈◀◀M↑

E▒}rLX(║ÜóÉ⌐2ï╩½g⁃Θ▌╢╝[☺ö∞k

ûòvπ;;╗╒Öz╠#uªí½{═º{Gÿ*nvÿàºτ┘ß≈═╬╠ù¶W░[T2╩J½ττ0╝y±╫╦▀£ΦεΘç

⌠¼Fké"fjèçÉó¢eà╦

R═≈«qAü7╦½üµcNy↕∙eá■(∟3≤4╛ºwα♠éìå╙≈↕╓|╒←ó∩φ↕•l§=┤C┤oOX└╜ ·╨²O╞♠÷⌠6¤O

♫M

Zç•&••╟√G&!}├ô²âôâ²S├âSC╛♦█ùf{y╡wO¢‼l▀-δ▀↓┴₧☺┴v╬╠╗µ
NÆ9z╝═╠¼¥
φ╔É√ΦÿÖv╬XIª¡N½╒☺╒╓Y√╘£

≥YTπ♠Y▀╥⌐i√╘╠\_J┬sA■¤ä=╝¥~▶σ┐#∟\·└▲q└Næ▀=q•v╞ε▌◀²≡╬¿•wD}kk╘C[cⁿ╢à•∞xⁿ'_~≥├@íΓPh→Äa"↓ë0òφ`≤╜k▼ëH>LÆé# 

v0$2%XÉ→,É♣ïd!╚+µ♦[◀&N
'QåKT◀▶⌐*2*]v-═▶F½E╤Öb.▒→ $å↔I└ ⌡╥8↔‼⁃êτ☺=♣x╪←╕i$ÄGtÆú:pWJê÷J<ô#←EzD/î5DDÖ"bLΓ8¡⌠ ⌡╤g§º^U╜|╬£≡A■√ù≤.¥╦N8m~τl▐Öï╣τ/Ö.\1~x.δ▄)⌡ôQ♠qtûΣÿε╪╦Ö»^╠╣öRæö╘xφ╔╠'Γ4q1║ÿc║#╟2π¥√╝v\e∟Sº┤É3«╦↑H}»°═w╩_ºΓìτLºÄ⌐úÄ↓ób

bH<╡7*V/ë5Hb

ÆX}¶>z¢Θ

°åy ╓╙jÆx*A→â╢kÑ╟3Ѻ2─┐P ƒ√0(·ΦCß ≥eí▀♫╠╓╚}_î▐╖σ  oª↔ì¢.⌐a♦{↑bφ'v=╒78┘
v▌¤↓∩ε#Θä░↔∞╢n▀╩ª↔∞╬₧ß▐■Q0δíu♦¢│k└╦«7∞]sv═╖»▒$qj

xI╡↨î\‼>↓┴µ1^ ì╖∟|$é╚└╧r≡│Γ▒Jn8
░∟♦╧τ←p¢S┐Gxδ↑♫DóÖ╝Ñ╝ß^xR▄→<

쌋

ÄL├z,9φ╦╢yτ∟}MΘ F╩VK¼½$╙♫δ┤²c-Å|ÖÑ╝7£·¥ ╫Äe▼═Ö^┤Γó╙╓╒Ü⌐Wg↨d═.╬╕û¥ƒ┼♫6:∟█MΓdΓ←á≡φ6╞╢mj ▄o╖╪oï╪o½╚oç`▼dº└ ^a└²a{≈♦?╝τº┐'=±☻8-x¡)+╟h&~m2↓!î`¢╒·,╜╓₧¡╓k╥⌡Θj¥Jù⌐2f¿≥2.ò(Äö^╪█vΘü╓s[+▀┘╙'√'ùE╥∙ß╛µ│¤tƒ▌┌µ«┴╙≈⌠ƒ▐▐}fg╫Ö]}g╖

£╗gΦ┬↔├↨∩Ω╣┤╗⌡≥♥=è┐],╘Z▲Uæ*↔o1T¶τí→α╥ⁿ╕a∩z♥╡µα╝┌
▶fF½»â│Φ█♥╔α ☺<♥(eÖÑ¿¼á╕ñáñ┤á─R\ZXQRUV╘¿H»|ß

ï°De░ñÄ░╕ßÉ╕)HZH╠~2MRwHPO?Ñ⁃│♦⌠█iOx¥ 2▓!0ó!PT¤♫∟↑Uw(¬ßÉñß

¶6∟¶AÜ♫èZ~.jB╔ç└çú

├bróÄ↨╜±vú\Q}±J┘ô»⁃▼:V→↑ù‼▲o~µà║½WG┤åå▀£)?R←¶▌▶(nļ=,?»?↑╒⌠xTπA¬Lm░↑⌠╛µqA♥Ω∟(E╩▓â1┼q╧w'e4⁃X≡/╖¿É6εïKïèJAºKJ╩Θ≈╪dæÆ┬╥▓┬╥èB↑&┐á▒¼H⌡╠±ƒ√•=╝+Ω{≈ë▼┘&

╕[↕pùp∩↔☻┐¡ß■≈▼{∞@]nå█╛@π╙╜╥?8☻>Ö£Æåí╙▄╥ o↕▲#y£┤↔♠"D^*≈TqΣ☺¼╚55╡r╣"))↓↔Äδ☻¥]c ╛>1╧é"ß¼≈¤ÅΘ═yWÆd*╡«⌐Ñâ╜°¢X▒█πfSZoz◀Å5╜ª«!U«Læ)0Φª¡│∞₧cñ♥╜úÜ1'▄ú,¥~/

V0>i$E⌐╩

mck•x←mnπ,°%┴ú¤%É░Svç│¬ª^&WÑ╩╥ssï¼╓94┼┼▐‼╧╔↑─π╗3φ$╦½├Cπ♠}ûBæíTf66╢╣\▐φ~Å⁃·CZêô╨²╥┤§µ«olMòº'º*s≤ï&&gêºΓ♦+öeαJ`↑oπVGG'rr≥‼‼S╥╥╥←→→q┴ä"Jä┌3e,%╧╚■╨¥ß┤I♫Æs5Qûôk↓ƒ░≥≤╝[╣û5ßg¿ì#c‼Y9yë╔⌐¬î╠┌║z≈┌c├╚Nñé└■Æ:Ω╓σUç█ì▐LUñ'╦╥t╞∞▒ëifRN┴)‼)≤d%¢cÇA╤ñu:;╖αjRè*]][╫│ ↕Θ¥.╩ä0♦y╚tî•Γê╡┤╣⌐].OùѬ╠µⁿë±↓D▓ou0Z╚║a♦Æ>╞»Φ╕è⁃MÜ▓≤a•àR]Y]Å!G╡ºfáXñ%káÅêd▒ªßê&╖╖w(╪C√▓▓▓ß‼╤♠τZ‼(


≤∟)πΩΩ─╘4h|b▓\ªH»¿¼sÇ÷S┘dp☻Θbz↓x²╪╤┘ÖªT&&&Ö╠⌠@8JäV▀n▲¡ÄYg│≤ï»Ñ(¶¬╠▓è→ç{╔╣D╧

#¢S:÷-/╘ó┼≡↑:║z¶Jî:àFú╟pB{╪♦≥⌠◀♫¼é♦ñ•çGü╙s≤╣♣┼WÆeñ¿▓v☺│◀=
åÅ⌐╦m╟r░◀N▄→↓ß[┤uv╔╙╘⌐⌐*0╥ææI


⌐æ

║¿å4Å╚2k▓╝:55¢ƒ_L[δèî≥▓→╗↔╩YUXC╕⁃≥xáò↓☺àáE]=²¬tmRèBg╚▲∟▲ºqà╙H╦≤≡

≥yDQT▄▄▄é┼RÆ£,ô╔¶eeσ≡V╣e⌐w╜≡↑█≤ç+╩╚╘c▲a¥∞▼↑F%╓ ♠¢jâ╚Ñ╒σqïΩu±#;┼√ε◀∩▌&zp½°┴¡ó²≈à α/{:╩√F{åºG║╟♠•¡ú♥ú╜c‼Éε╤ë▐ü⌐í>δ╚Çu╪{ú╕W|i6g┌←6▒9═÷↕∞

☻ÄφK│ß

y├^±zK▼Gªφ`╦╙SN

╠┘g⁃↔sN╫Γém⁃2o¢¥│╧═┌τ╕╫8♥jφÜÖé╕¡ô«⌐)τ╘┤cj╬>▒`¢ÿ╖Mn(÷3¶┤ê╡→*å↨⁃{t▓╖Ä↔┌≥▒çÄ ∞∩O▲|Φ╪╧ !∞;_9╝o╗$`çt∩╢Φç╢K▲▐↔²≡₧Φ};─~≈ÇbEε▌◀°├»ⁿ2U$û• ╥éärΓ╒îZ▼µ7ü»ù├ß╔ßa\RB├R♫3 ù♣G╚â ☻EÉHvX£→&ûçï¶í"σaæ2D£▲

ædäI3┬óΦ gæ↕╡@Ü)äDiDÉh¡╪WbtD5?ì─Θ┼Gu┬c:ß◀·e▓ÿ╪ª!→↕½'ë╙Güér^╩)7%3äGgçê▓éñYé°╠ÿ↨3~y:π⌠U├╡½┘╫╬¢╧┐¬y∙∙⌠gƒH;■¼µΘù▓~⌡Z╓╦/k_|J≤♦Jê1

c

"¿8F¤↑?·K≤│·ë╠sugNª▼{*≤╔º3₧~úα⌡╠▒î≤ì O¢ƒîSJ₧5¥╝╥xß├╩
▓å─£☺cFº∞⌐⌠°ú:qî)"╩▶◀o$¬∟c▶KMBëY¶eb4√å♠nÉh# ☻±z±◀║3∟&§╞hà±è░ú▼∟:±εOú₧┘/⁃ⁿ»É▼εë

╪!

╪↓╛∩nΘw╢ï²╖╟♦ⁿ┘ò╪Φ╔╥╞à~░δ!ê╡p¬o2┘
v▌•↓∩εà≡ƒaÅ┤3v▌J♦{♦∟╗½oñƒ▐▓342<84┤ß⁃q╬«╜♦←`wê_º┘á╓∟▐__o ╪^^═ßß▶▼♥DS╓86g-ƒ♠╝£

á╒∙╓¢█H└♥Hα¡╥∩↔▄&╝J<å•▶Iù┤O┤W╧→τ)♦%≡r|ü"↨∞≤≤Ä9╚és~▐5G½%¿╡╙juMY]ôVτG/Å^vφò

~7é╩πH▀½┌fΩ[ΩJ*èMY╞óΓó■ü~ù█┼n▀■]Ç█|♥°∟í 3┘/╕7╩oK─?|1┌oçΦí{ó²wH÷nô∞▌.┌╖CΦ╖3╘ KΘ▼ⁿ&/╦Jk╠╬╒→│L9┘&│▐d╘↓Φ⌐fµ

}ÄV¢ïPª^òaH╔╘╔╡Ω⌠,Ujëⁿσ╩ï ╥t÷O█╬∩∞8wG≈∙-╡º┐1¬√Ö5 pφσ ╙|εK▌g╢⌠╜sg╧╗;;‼╛╥qεδ¥τ╛<p~█Φà/♫]╪╥t■←Më■
⌡╥±¼ƒ╢&²d¼∞|_civû ╘→`7å{╪5└┘5pSF²█éX⌠mA

╗ñ↑l╗╠RRYXRĤÑ%ûÆó→Kq│>╖÷BRe╠ë¬▶QMáÉ~&↔¶UsPX↔,¼

⁃V♣
jé╪∩▒C─▶╛5φ←^‼Amph]HH}ê░>8¬.(«εPL▌!i▌AA²┴ê╞@aπAI≤πóµG├[é$┼ç"≤┼qY╧<Wÿpª1=¡%UVⁿΣ
%•ú[♫┼╫♦J¬BÑEíÆ┌°'F^}½*µX╔aqyê5⌐ªÜ@D▶╞ⁿ}╡s┴)░≈Φ┬░úòo£o╠),)*▒¶Z*,ûè▓Γ£ó▄∞ó£è"Kuqq9Yñ╪RTÜoí√µ½╩

≤2»²B°π`┐{♣√╢

▼║#÷└╓≡• (r▀]Æ∩▐←Σw┐Σ'▀j.╘//╠╤π¢ù└E¡→C÷╡¶╣*SW▀▄Ωp≥}68Ö≡é=éU☻╬+|MrTë];kjδ╥ଧ╚▓▓sgfτ╕'Ω+≡W╔qgε;╔╩Ω└Φñ▐ö5Iæª╥Ç°a∙YK═ⁿe°ºΣ<#¤ÄΣêâ-,:]Uuì)¬╠$Eå╬£31♣g↔₧,Ωé≥α?╙²¡D└X☺ê♣Gs/-[gµLµ∟▶re║║╛í╔üEö2P2*¢≥ü¥B1╦┼8╣═σ«nlKUiôeΘYµ┬±1bn\X┬╡Σ^ƒ}ëdrr╓d╬KIU*╥╘u⌡═v╨♫╬»)5╡à飫╕ù┴L∞K+ï`╫¡¥2Uµ╒¶à!+wlè╕(¬A ╔☻▄α`↨`L─qxδfg↨

åⁿΣdòRÑ⌐¡k^┤9É♥JHÿ

f

\§á♦¶â╘â»╓6╢ñeh↕A¿

ª)δ4)íä\♣‼▓▼m3úI╝Å╞Θüp♣WS╥ÆòÖU⌡-6º‼meéZp!uöü⌡◀rß→╒╪╘

Æ£*SΦtå▒±I~â7N1K└fñe¡[⌐Å`≡Ö♣¢↓\¶TYòY]█_ü*αΘJf>ª╠‼└`pCû[Z║╥3t|█hx£UÇ╩ñl▄zk↓◀☻≤Gφ'fτíΦÜLò,WU╘╘╧┘∟╫oó÷18♠8╗9¥,ÄY╤▐╤Ö₧æÖÿöb0ÜçåGyÖ╚σ+,1iF↔p£¢_╚╬+Ld¤φ#E
|/t¡bL
*JJX%qD╕╣Ñ-C¡┴<╩╘ΦFF╟nªà→ê#¤á'&ªτ≥

╦‼Sö╔2UUMâm╤╛û→Ö╣╨╪π♠G.T↕♠oj∩JS←`≡

¥⌐op└╡─G↨╩c⌡[¢G(♠☺⌠◀å≥ⁿó¡¿ñ

≤3⌐ó▓♠▼q

âÖJºñP┴ /½←å∞2╞▀Jsg»RcLÆÑδu9╜=#|↕╤W

öÉ

MV7→↑╚┼µ╤∞∟m√ú[ôS╥╩+jµµΘ╔söÉ→E┌x▶yΦaµXûW↔++m=♥ΘZπ╒dyª▐╘▌?ênE5(!k╨Ü┴]ε§;k)Uya╤n▒TѪªC↨¶═╠╬ô♠Σα┬3»,╣Θ«→¬☻S║┌┌┘¥«5$╔╥TÖ┌▐■☺è]] ▲l╘╠ÄßIíëå£≈~±╙√Ѥ²q╘▐¡Æç╖J≈▐% ╪→÷φ•*

Tô3#²π♥╜ô#=πC♥SâC‼╜úπ]úπ=Cπ♥♥ô┤╣╜ü]s±%╪£c▀H░o├▒!^Ä

gê•|┼δ-}∟☺»₧r╠@ªφ∞qΓ∞Ñ)♫√∟─εÿ╡90┐µl╬╣E'h÷╠┤├:σÇ╦h♣╗÷↕∞∙▀§┴₧▓Å╧╗&GGZç╗½¼}╒π=σú▌σ╓╤Z⌡╒ù♦?·δÉ}≈èⁿ≈êⁿvï☻εò·∩æ·├╙║[║wïα┴¥▒Å+úΘâ╪⌠Φ9²é·÷♦;"9£I↑─K░├d┴ß≥ápEPDZp$=#-Láá_t
öa☻U¿(=∟"VG@@¡╣ⁿ♫÷Q¥ê╪&◀l c¡▲ëÑ¥aëä↑¼<6╩$è2

úîó8St╝6÷öµ╘K·ù╧σ^╝£s∙¼)ßòîù₧Q>u\u$>♥gúb┤Γ╪L╔╤╠ΦôÜ#╟

1╤`╫F!{┤↑ÿm╘Qm╠‼┌ú╧ÖƒRO¬>h╣tJu≥═╝╫ucÖ»¶²:V♣÷←}╠∟←½◀↔╫┼↔U╞>ú>⌡k▌≤§ô∙∩Σ┐x4=≥(▌.▲y╠↑§»G

┼¿↕╒═°▒vö╤#`µh∩◀ú4^#<«Åx■æƒ■ⁿO~■π/ ╟¤w?╢ ₧╨Çm☻ ¥☻┐]☻┐¥┬╜;%{∩?⌡úçK/_v┤÷═╙÷⌡φ6qΘ╬▐aN░█┘ìΓ↔╜⌠t±üAPΩA▶l┌└÷░k`♥┴µ╘Ü├╗ëφe╫ƒ•┴♠@↨?☺c╝◀`ëXN}±æ♦←αiÉ└╖J┐_≡jáJ¿←└δå#ΩΘìß)?>Xπ«↨δ-╩
╨╬E;«D
≤vz$↑♦♦u┌n╡b⌐ñ╒Æ8÷å5φF±e╘┐Géìò⁃╫ù9τ∞⌠é╒ÿc0σ↑[┌Ü1P╤Lî╧O`╜O♠n≤

αs♦≤eqb ╠∩╛ÿ♥╗à{╖┼∞▀-|xï≡í-Æ}█┼⌠½∞↔ÿ■a■_J°╒▒<ô6/7←♦[ùôc╚1¢╠ZôIm0¬╡·╠L╜Nº╒ΘtÖÖ♠eªNæ⌐Uk╒Ö┘ΘW╩RÄ7£√V╫Ö¥] [Z╧ⁿ╖û≤ ╡µ∞ĬK5m ¢╠¤»╣╝╖ß╥▀u\∙√«Σ╜φ)√[S≈╖╦ ▒φâ?i<{o╦ç s"δá¡"n π`╦╡╟╞ï▀→j╠╡dÖsΦg╫╖d╫ÇçU√└CÜ←p⁃}←ö¼%)│¶W░_▼│'òÇe╓↨û÷σ¶w╝±NQÿ╕>4¬ßτóû└¿·CóΩ ▼é↔↑Y↨,║=┴«¤♫»?∟Z↔é⌠╥ªC1¡çbΩ¤è*♫åW▲

o

ö┤♦╞4▼"▐₧▼↓¡9z<≈¥▀╘ñ\δP╚√?╕Z≈╠ïàüΓ╩`vδx▶◀√è`A┼aQe╕ñ88▓∞░░ⁿ0b(~╜╞¢è¿µqq┘ß╪¼ÿ'←╙3k,♣e┼àòEà%┼─│
╦ï¬èè+Φ≈Θe@i1Γ▓δJLåñw!°τ≡♥¤²╢ë▲ⁿbl└⁃ë =╥o∩

≤█◀╝ ╛'é╛▌ɺ\▒╧¼,-9φεßæ ¡!;1E☺V╨╤▌G╗ê╠KeN-≈Sß╨^τ-╠I╡U╫x╪un^┴─ñ§ε%≤M╫ Rz]vPù┴ß1cV┴╒$╣Læ╤╓▐φtPÖ♦J

EL<ñö√▐½N≈RieMóLÖ$WÖ≥ïGºfA♥ûi½êh$sàßε├←Fÿ½#ì xⁿ7╜á|-¡φî5╤)^‼ªÄ│J╥üH°σ≡ì½←ZƧ↓)*ì9╟2:BÅOc█╝î`ô▀L ↕JD◀û♥┘[↓←│Ü═à`╫rEFSs╗âmî▓║P╥╡╢ÉBⁿAa«╒U░δÜ╞╓dѵZ¬"+»pdb

Θ∙⁃⌠ZBfp▓9▄u↕Ttl*'╫☻v-ô⌐¢[Φ¡i╚à╘°O┬r▓ ▀ ñS6╗│í⌐Mæ₧ vm╬╔▼↓¢`⁃♣X¡╕

╨¤░*ó>╘↨ñh|↕╡║Æ,ç)P╧♣\H⌐d╘¥ô↨*┬+▄₧¿_CCúLªHMòggτ┬wá╛cUß


├U♠¡º‼¿9╩→╖╬µ§ò~ÿDÅ┘¬¬ov¼∩#^8óp⌠z▌╡╘┌┌úPhΣ

╡╔£╟~╙╦9!m>│ìK.▲û╬┘⌡¿u&½áΦÜ,=E⌐«¼mXäφ╝}D≡▒♠qF╩ê)╨╓▐ëß

vm╬╩↓▲!EîH»k>↨ñgGz╟XAaQ▓\ ⌐¬kñ▼Xx┤╨y╧<";{→àX╗├┘╤┘¡Te$%ºÜ╠┘âC#Pä°

é(·ze░>Ü£Ü╔+,MLIKæ⌐hô▄╗╙K⌐æhMÿ)l♥╢Ñú+Yæ~55Mk╬δ↔▲s↕»f╝¢╛:íªA5╗üÇ╘±Äÿ₧Ö+.)C▌¶iαóU∞■☻¬♠NqàH
├É↕^IzxßRg∩Çî╛♫Sk

9}╜#KXN°╖T╚ê→y@↓alöå◀63│PXXæ*K╟<*)¡┤┘Θ╟"▲δ╤ü╖à╡om▲┘▄K]}â⌐Θ║+╔

¡1╗wpä╛*ñ▲Γ⌐X⁃O╖╥$bσ¡Xºτ▒^╩ΣΩöö⌠╥▓j;←vö☺-bìbéα⌡yäI▌█7─┐Ñ☻ì∩♥ìτ╖╢o ╪T┘↔ï╓Φhπç≥º■╧╙▀√úÿ╜wπ↕.÷┐CΦ à╨Ç]G┬~\Vl₧£↓φ▲∩∩│Ä⌠MÅ⌠O÷¤Å≈ÄÉ⌠ìî¤

Olⁿ=6─╦▒7∞csÄφe┌^Ä═♥^±↕l/╟╛Q6°L╖↨N░'¥│V╟∞¼â‼∞à%╖m┘╜╕╝4┐──φ₧s9g¥εy√╥∞╝{zÜ▒k▄╟↓╟Σ¼↔2╡í╪╧P╨"r√⁃ºFµ'&∞│‼≤≡V¡│╢⌐ë╣▒i√ñu~hbñQ{⌡╡¿²█ê²≈G▲╪↓µ┐%b∩]B ;%•εû°m◀°∩ë
·VVoΩ▒╠╕pzA╫G▶∞╚ñp#╪t╗╕¤┴♫♫W♦GñàD╨S─C#╙┬"öíæ¬░HU╕0#ÆïH-▶g

o$╪←$ZK|⌡╙Hf╝^¶»â0é═"A>c

óhâ(èê½♦;╩,ê6ED¢♦DM⌡q'5O╜¼{⌡=²;↨▓╧₧╦;≈èεÑS╩ô'╙Å∟╫┼▼1GE!YvdTVdîY↑k↕╙½╢

bΣ⌡↕l▶π‼╞°πZösΣY├)╜Uô╥{M;Æ■n┼δQ≥êx╜X¬π║♦qFi¼VJwÅg∟æ╡^Qv]{┌↑wT/8b▶↔5╨¥▐▒z)j╚╢4·úv∟k/k¥'&▐(9ª◀=º¶E=ß °wwç•∞♫÷▀▲µ┐-╥o←╜₧╟ ╛░ç∩ò∟°╞S ÷p▐à7φ¥¥╬■▒╣[▶l╬«} ÷vG¤=T╝½o¼o♦←tzhä╤δ⌡O8╗=╗µ┐╛µ♦¢SkÄ← 6└╔âçI▄⁃£╘◀≈]cz▲R≥)└⌐π♠p§╖ΓT¿ ]º┘C>x┼<'~»α5┘Pyo↑└)₧≥πâùëÇ╖äì@?,╙ìΓ6τΓ╝mnfæ}Θi╖N;↑╟vMM;?zMµî┌╗Ç ╛÷é¢vαgφ3♥ú²·,][W½═▒╚φ≡╗♦╖∙♠pv

,ZçÄⁿ⌠∩C▲┌)▄o╪Ctù╕4`ùh▀vê└Å╛_

°╥o₧↕U¶Ü≤rL╞lô⌐ ╟ÿ¢e0kìªLú!C»╦╨i╒:↔DÑ╤â`½25zìZƒ¥±aiRTπÖ┐∞∩╬╛╙w╢'ⁿQπ┘ ┌|±╬è≈v╓^ⁿ?s∙é╤∟╤xvΦt~αd┴cú∙ÅħE╠U▲δQ²█@µÅτK├ºK├╗U ▄°ß¤¡Ñ/Å╢Φ≤│4╣≡7o╞«╜♦{├═ß∟▲╥ⁿ█└├₧o☺░δ2▶jz[§↔┴▒ï

-àEû┬Rz?tyaQcv~╦┼ïå0auhtπ╧┼mÅK←¤èk♥┴«9┴&Ä

é═nφ∙╤⌡M╢á>$▓

♦←t·á┤π X║░*0óè▲▲.«:↑e è╩⁃─σ>≈B╔à│§IWs≤¢╩↨_+§─U▲↕5åFUà

╩B┬½i'\T▼*¡>,.¤↕ÇWWäP5>▲╗frHX‼↕¥←"-{δ¥ålcyI~Ya^aA~!Qm4╓R]TXöú╧H╛ñ╛·₧9Θ¥╠≤╧¥:╕7╘o¤.∟╤Å∞↕<⌠E▒ ╓░ç∩◀~τ╦╧å°ƒ~:┤╜B┐l←_q█▄.╫─äU¡╔éδÿ₧⌐onδä•

ùôâ9ì≡↑»‼lεÇ.┌∞⌡

M2y→g╫SVzi3g‼<┴♠ß╠dhx╘`╩☺+P(3¢Z:A)▌t[/╬≤tΣ╓╥φ¬D

(ä8¢▌Q█╨♦║☻ém╬│¼=1
Y┴«í♫■49┴▄¤å╨┌╜║:>1òò¥
V└▀÷Σ-X#',

Kµ!═D*PÉ═Θ¼kjæ½2»Ñª↓r

&ªµ«S☻╞/)-♥°♣½!y▀ππ╙zCε╡DyåZ▀╨╪║hCφx∙$L←↨·O¢{K+
♫WMcK¬2≤→╡¿pt╥èxJq↔(∟è╔µ╨àèúzπ‼╓¼∞☻z«R║«▒⌐

φí»W┘~#Öφ║&fDª∟╠☺<<ME∞┌ÿò;>9à┤X╫╫┤¡u+⌡,┘a↓σ¡╨↨‼µ∞<dIM#v

♫cgw↔├┌LP2Y¢╫Ö7╙εp57╖ªÑ⌐RRd&S╓╪╪♦▼;|°Pmx»0kS♦√d¥¥g╧u╟X╨W╓5╧┘¥`Tδ√ê:ÿ⌠æ⌐qè6╔[Z║╥╙

╔)J¥.k|bÜ╟│ö<╫Zn♫░╩ò╒╔┘9CV▲h╝"CWY█8╗hG=¿X↕$í:"b═α┤╖

B╒╘▄¬JWºñ╩Θ

▐úπ╨┬ï╛Qx=!╙3⌠Ä1▶r╣J]]╫ê♠▒yD╠ƒiß*ÿÉr╩╦i|åZâ▒¬╒↓áz<,╤GàW╪<Z╡N╧Σσ↨%ª(┴«½kΦßΣKnÜ7₧ª░åQ█╪└Ñyäü•E↔]áê╫R@◀═}├π♫b£`╪ⁿ▐♦

ñ¢╠ú∙àEKQ µ8LQYUâÅh╤║>ó^µ╙┴3Å\K╦|º↨‼V⌐1♫îLÇ<▀v▲Qº╧═┘≥≥J1Åö*MyE═∞▄óº|&3à⌠ù╟;ùW∟K╦═↔▌*ìßZ¬Rc╚Ω↔∟&Ω╧‼y@iÖ┴iφó♣`e♣%↨ùT$%+d≥îè╩:←:╔3Å(3╧╬äYÉ┌G╖'tu≈k┤ªk)r╡╓╨█?äé0Åx╖n ╪êé>╨ ▒Θ╓K╡τ▼9sp[ⁿ├_▶∙m↨♦▄◀Θ Ga~█µ ═#é╟¬╦såº♠║╞√;╞·{&•√'Φ♣╗#ú╜úú}├c♥â‼←┼K│9╟÷2m~»╕∩n╢/ú÷╩╟í┘←|ª█
◀lτ∞äsÄ▐2═╢¼¥«9ù}┌m╖║φôK÷ 7╔ΣÆ├J|{e▐▒<╗α₧₧a∞┌W6¶√↓

Z─ ÷Φⁿ╘ö█>╛8;879l¢↔v,⌠═Oì█ªªº{∟cì╧å|≈≡╛▌◀•╢ç√▀#┘┐Erα₧├√╛▶╢k╨#≈>÷∩▀x[*V↓◀Ö⁃ⁿQ╖êçôBàëa▶A↕↕∟♫'ÄM♦;L▲↕ª O;∟₧⁃

ëHú7u ╙┬ài◀bò"I↨Bñ↓"ëÜ8÷τ║â═♣┤ôë(N/ä─↑♣▶⌐Y 6
$f☺╚6H°◀¥ ^O/»>ª}Γ╡¼╖»Σx┘x.┴⌠µ≤ÖO¥P╟▼╒─∟╤F┼↓┼áΓ"S¿4'\Ƨ*1åE↓"cìb─│2=♦¢n8╫HNΦπÄkΓÄ⌐cƒ╧~F9₧·fΘï1èê'│πótß▒┘æbc(╩ë2
E┌╚(╜4:3Ωù╞grf⌡╧τ=◀o¶ï3┬Ä¢cπt╤1♠▶l▒╘$♠┴■╚↔lP≈ú:║3∟↕╧L↨ú↨┼käO╦#Eq¤■▄o¢x▀.╔ü{à≡░≈næε▀‼╣ ╦ç♥■Σ╠ôß↔╣¬ΘûZ╫Φ╪l▀≡╠α╚φw░╜/ΦóMl╬«{ê]Å0NM█╫>╘ܲ°zön

≈∙Θ5•º╓ⁿ╫╫▐╜k/╡╛)┴µ∞→≡0ë█é.DXn▒F3`²Γ£Σ╙└S⌠→▶C┤æ☺öƺ┘─≤Ü|&§°¼└(░gƒ↓╪╨

~ûºⁿ°≡↑┼τ←♦^╬u╨╜rD░]░ä█a_▓-╕µτ¥tú8▌%■▒ùGñτ╖ù ╛╪5♦ï-86vS{ú![?a↔w8id┬ÆΦε

v°ⁿ└§m¢"─▒↔s‼Io=◀╕ Oâⁿ夤╕7b∩v☺█╗÷Jä ╜ù_}ó╗⌐║0╫l0Θ⌡┘♠mû^k╥╤δ»⌡jâ&Cƒ⌐╓k╒z╜J½Si5juªI¡6g⌐»û'G5¥■│╛╖ ╕ ⌠↨╗↕εjK°BδΘ ▐æ░╡±¥/u\zp6+xL │÷╘╜

ù ¼⌡┬╫║‼≈.û£┤╫>e½▶¤←╥ö⌠`├╡}3§ºF[R,╣*÷b«δ╘Ü≤j└K¡9╗÷l[√└CÜ←xÿ⌠-^]NO¤≈∞c‼═.-♣┴╬♥╦.+-++¡▒X*ô«ΦΓĶ▼Änz<¬⌡Qq╙╧Eu7▄â═y5♦ü

º `α⌡î{╫•è¢♫ëÜΘW┘éå▶z■YEá─↕yñα╔↨╩▀9╙°┴╡≥w‼▓ƒyA/ê-

ï¡:(¬?$h<

n▼V▲↕Z←$@··`╢òìbCh#↔ß╡╟ñæx5▐\éE

A╥Ü`i■ëºÜ╡↓§E╣%ûB┤2╖╚ÆSZXUj)P'╛~,X°»Σg▀è∙╫┐è∙τoF·φè▄╖5r∩=é}[H☻vä=r ╗'▲↔i╬¥ƒ∞\v╬,/┘αYNLM½╡ª½IΘ▓4]Cs←c♣ΣÆcjx|Fr→Ö▀H

æⁿ{É^░╓4e:XAVvÄw∩Ü▼7╝gdü :6>Añ7Eæ"OomδbÄφuo{]▲∟½ÿö5╡⌡⌐

ò\òa╚óτQâ/1:HÄ7Hì├ewéú│L\◀j?:6ò¥ô¤₧úTe┤┤╢≤╖=y↓
☻°╚öÉ⁃╛┌cm¡¬m/║Ü"7dτ¤ìM╣ë9xê☺R#@╛÷ZzΣ┼▀±ëÖ¼,╦╡D8δΘ ╜vç‼u≡╥¤«┬
|♦Åq.-╒5╡╩╙↓ì╧╬←¢Ü♠σ÷¡¤√╦

N▄1¿≡╪╕╡á▶<ç₧G]W▀búº7C ▓k m▀hs╘¤ÖQùµµ╬⌠t}bÆBo╩▲ª╗ÄYJÅ

Çkínσì┬◀↨·ⁿ☻KRè,IûV╫╪▓êuƒ=1
Θ↑╙ßΓ╤╚½ì¬╘7┤ª)3@░ìαó#ú▄B^┴┼♥┬UΓ♦ÇÄ▼ƒÿ╩/*╣û"KMK»mj¢│╙

█╝•Qª╖Å╕⁃∩▶jllS⌐⌠ëëi♠cÄ≈y╘▐─¶ ╒₧>byW&ªgr
ï»$╔└≈*j←τ1╛⌐

t⁃▓♠JK┬(▼8d[{GzF&å7c╫cⁿ~♫₧┼←≡

»ßΣ╘tIi9╕h¬LQVY│Çï╦┌<b┌npÅ⁃Da¬u╨3└┤↑½`╫²♥C╝b8▐B
§v═╢öe╔hQe↔

ßmµ◀Äp↨┌┌:T↓Ö⌐i ñµε■a·ûèU♣÷â=╨╧♫↨√╣☺S♦-╨595SZV┴[TU]
v═πy▌╝☺«àl╬FRkgù*Sw5Y♠→▀╤;H_Ü░Ωy┘5¢G8≥╢R▐ÖÖàΓΓ¬ñ$zbIi╒ⁿ☻≥∟¥µΓ
▲♥/¡½oǶÑ(4╞¼₧┴a~√â'
+Ö♣╜♠º┌N╧╠â╜c↕Ñ╩öûórª⌡Xv/úÜT_ߧÇq√·G4→╙╡kè

ì╛½╖¤╞ñ♦

╨▒æ`/-9±uyx▓■φ╓K{»ån?÷╨§φ╜'╥∩εH ;♣■█ß─ ç▀7óé~Xÿù▐7┌┘7=╥59╘39▄?>4<┌?:╥{é}πV÷M9╢ùZsß♦█ùc{y╡W6°L╖ù5é=∩%╪.╫¼ka▄╜0µ^↑u/♫Cû⁃Fù⁃╞]
c╬┼ ù╙ΩZÜ¢wL╬8&¼╬ ╛òM╖ï▀P≥g%h◀ *┴è╓╤Câf&∞╙c÷∙Q√┬ÿmf|vxv¬c▓-τ↨Å?(╪╖KΣ┐G☻ܲ¤[c╛≈╡↨ó▲ë

{00⌠▼♫┼φï√0XJ?ó>♦é-ÉæDª▲µ»α≥§F░¤ï↕¤π╚6E2é}8L▲→ª

O

W♠Eñ♣↕WO
æ(BÑè≡hÑ↕ú↕D½"ú3"ú>╓-Γá¼ «ƒXΦG╤$─{↓┴6bîæ1╞⌐9↕∞Ü╢Qj}T'8ª‼ƒT╟=½~µóσbR╔ò╫╙⌡ïîπG┤óX¡Ç₧┬Màêó@ñ═┬ÿ,a¼I↑k¶↔1D↔3─▲1F╟↑Eδ6╥kñ╟⌠▒▒ΘÆô║#╟4▒1*ß SLö6<╬,ö↑♫K═ßQ┘æRSñ╘▶y$←%─₧╘▲M∞° u≡┌◀]T¼F|T▼sD↨MÅ:╙K╪╖♥╘ä←Z╖N╨║#:↕vW<Z*î6Γìó'╙#DO∞=°â▌éÇ]a~█#▲▐"┘╖M≡≡╢░♥_y√⌐α±ε╩Θ▒n√⌠─T ╨╠α↑╢up2508┘?ÖΦδ▼∩φâî⌡⌠B╝∞z¿╜{ñïn♫▼φ▼∟↓∟≥%╪╛∞┌w∩ÜSk└╗w═ 6╗+ⁿ:╗♠>=┴╞u¡≤≥▶╬I>

8O⌠♣T0fzKéì⌡û╫♦ip⌠─■╛üÜáb╝J∟╝₧ⁿ∞¡┌≥q└M═ßë║◀î`╙5x┘n_╢-║=od°ÿk2╪╡}┼f[^Σ?ä■╜*

Yp═╫6╒ÿ≤Lv╖ì╛8≡üºÑƒ3<å^¤>Gê`█µªåZ⌠I∩■µ─íù♦▀§√╦Γ♥╗à~┤â-▐╖

ïÇ╨oÅ∞¥ù♠█╗≤═∙┘┘╣╞l│╬l╘→MZâ^GñZí╒ñ│[─╡Z¥Z½╔Tg→╙3M&ubyΩæ╞╙ ú√¡/⌠₧╣│#a{δ█[╗▀╜╗ ╠▌♥ ;║▀╗»φ╠╫Z╬~╡⌡∞₧₧│[å↕╛╪εεªï≈╒≡@╦ò/u}°Ñ╢╦3^pláNòƒm╠╔▓ÿìEYµÆ££|/┴µ╘Ü├╗wφa╒>≡ɵ▀♠îG▀↕|πÜ│δ"÷╘3■♠/

ùò⁃X,ÑEà5fMß█oτD╞╒•╞4↕┴⁃â`{ m§¿8╚≤a Σª♦╗&H\↨$m

èj=♫◀VåD╓♠å╖♠ëj¤ë≤#b-╧┐T≈┴╒╩sùJ₧{5/≥XEP|▌┴ÿå└¿┌`qE`DMHXChx]αß┌╟#ÜBñ⌡⌠*/░n÷ls&uçH╝⌡╣òÇìùçJ½¤Iδ▲ùû─¥j═P│≈]ùòùU§ö¶ò╘¶τ→eo₧8(╪o↑╜╫sOΣ▐¡á╓" φ`╫B┐¡`╫8è╛√└í♥_╙^}m╒5╡Ω▓┴ßt.»

LL*u╞Dyå\ihjεfD☻>4-5↑Ö▄âd çô φ]W╫╘╔Σi`♣ c3││╚☻7ö▼╔⌡\/£☻ü<↑MY`,Θ↓⌠Ω/↨φA╙i╧V¥↨,¤╣αl∩→∞Z«P&╦Σ╣àûqδ

8↑↨ⁿâÇ┐╕i╧î

Çf(Bá`─`╠NLJ╒h⌡⌡

Ml├ìä'â‼═╜p«⁃G|Dïá(Y«²╚)(→ü♥╕┤Γp╤ε▲°τ♠lsùiE6╕▌.≈╚╚╕9+▼ö C

E¡£â±┬a&*ⁿ♠ù▌ßr5┤┤$╦òá»┘∙û1z⌡↨g,8y¥r0 └èYY↔ƒÿ6g╤▐╡*][▀╨∞Θ#j╗█εXd♦╔S/»Çü76╡+¶Ö╫«Ñee§é√!
φrΓΦyà5•∩S╥îjîÄ▒o@ÆSòΘΩ┌╞&•√ì4h↑#▼←U≡û▓¥▐÷4Ñ:%Uæòò
ùü7éÆr♣¿▼│>┬╝▒ìîÄ¢╠┘WôR2┤║╩┌♠╗k *`s~╓kF■◀Gⁿ╡;£ìM-rE♠╪QVv┴≡╚♦z∟\Ö¥E←(

léú7;Fπ♦²Æ<↨♠O╦╨@æ═I♥öƒσª÷18@ª└U§∞ZæªJIòúÆ|∩ܧδ¡

╦╛^ªgµrrΘ;¥4e·┌←╝Y}╪╖╖>Z▶α6_q8]¡mDπ»^K╥←Lcπ‼8╖6Å0╞╫ò¤ü^£CWµµy▲╖^]╙@{╫lö2│#ò¤«█┴═§%º╩q▒↑→¢Ç╡╫µ◀─3ÅH▒ºÅ(~╩:¢¥Sÿÿ$╦Pk**½1Gpè═&JåÆyßkG▓Å╙σnimOK╧HQ(uª∞╛í◀τ↕¿;▌âü→ƪ╡zó^Y°Y│3
╣yEΦVÑ

èΩ⁃⁃Θδ0O▒₧åSZ_üs╓╤▌π╜a{`d╠╜╓G╘n♦0∞«â↓|eua┴QPP╩÷«╙+*kτ↨l╨Bï├╩Æ▌ë0┘â╫╦+ΦÄÄ╬^ì╓t⌡¬B¡6

ÅîQ$¢G↑'╝⌠←n◀º╗▐▌½+♥ô⌡┐i┐°Åyº╛⌠╥¤■[╘▐/

÷n‼√∩↕√φ▀╗;l W▲≡ºé╟┐m6&Å═

≈L

wÄ♫w♫

Oî♫├1▼▼∟↑∩•¥╞◀╘Ü▼}i6g┌╖!╪▐}l╬¿i#w=▀åp≥y←▼Ä│ε

┬O╤V ─=7σÜ¥r╠╠;µ∟ÄYùmjiqbealeqdeqê╔≡28÷<(≈ÿ█N∟█Θå‼f╡:ê`O:''↔ôƒ₧`o¿íW╝¡╢.îM╬¤Y↨Fª⁃╟'⁃ª&µº&τ&⁃µçG;,↨ƒ

↕°∩ö°o§ε█⁃⌡╨N±▐{Å?·≈╒e▼╛ùzΩ─√é╕½a1▓▶Q┌┴H┼π"♣╗K\▲♠é═σ♠é↔"J$AÇ6§vjh♦▓ñEò◀æ╩αHσAí2H£v8Z↓▲¥⁃↓-ÅêU

bΘ∙ßßQΩpi&²↕√ª≈ç3v-ë╤â»~Zé═~n↔┼εÜFQéXcD£)2╬$îa≈çKM"ë)Rl

Å1ëÄ←ΓO¬Ä╜n|⌡j┘• ∙ºƒL;q$36.
┘à⌠╝nz╛╖ä▲cå2⌡┬X╜°ê>Ωÿ.→ΣÖ▲╓═Γ↓•♠↓û─j┼G

╤á╩╟

qα╔Gu1±zz$8↑o┤)2Ü~≥↔I☺}DîN▶oá↨Æ↔╧ê∙e╓⌐éi╙/│₧<Ñï?₧↓}\‼}L←uT#ë╫êπ╡⌠φ@┤6"╬(è╓E╞Φ♣ⁿ╕NP╕Aê┌"e<}ò î2btæ'Σí╥'÷♣~w°╛φ◀√w ♥vê²w≈φ▶ ←σÜ│╢⌐«Yδ╚ΦααΣα╪⌠└Φ⌠zé═┘5º╓ú▌=Éæ╬╡φδε■±╛┴╤üí╤!Ü─#îV¤±?k∞→╪@░9╡µ☺Pkα╞__sv}#╡f⌠üpSjß←ë─X░pφ≈|f`öΣSüQºuÇ⁃Ç3UN│7±▐O└+├#☺^2ÅΣα1ƒ9╝àC).↑¿¤Åτu≡~ⁿ¼p│å@ôG
{┴3«µp∟∞÷%z┤8_─6¼uXx9òσ¢╒8B⁃ùp)[♦-GyqΣ±┐§K ö┬δ♥⌐¼½╚╩7â]ú-▄Æ8óúy31taXÿΓ37/╟♠#π#ƒ)∟6█ΓΓ╝uyq|aá║Fƒ▶≤╧▀¶↔╪♣Ü$±█&▌╖%╓oïx∩÷╘w^Φo∩╖╬╦╔═╬1←│▓t╞▄L}VªNú╤ñk2Θτ╫ÖZôVg╨j⌡¿5·lφòΓΣ¿åä┐Ωy∩₧εä╗█‼v┤╜╖╗τ╠«₧╙[╗O▀♣R▌Ö░╡3aW╧┘]C █╞╬▄9z÷ï²↨εεy εü¤╖⌠^╪┘ô≥O│M╫è

î·∞|ô9+'╦£¢
v¥τ▌╛÷Rk_|☻RM¶∙╖GIY)ä₧mFwê‼└»KJJá╗╕╪RYöSƒ«╩=∙\IPL↔=ú[ZwH╠8¡¿&PT§$±∞$│=j_N╦Ñ:HT~H\‼¶M?┤>$(?∟Y↕↕^s0╝ßÉ¿4,¬≡Θτ←>ⁿ░Ω⌠┘∞╪'
Cπ╩¤J¢♫╞6>&⌐=(¬↕öç¬é#Ω♥├¢☻#Ω♫

→é─

üó♠z╓Ü↑ߪ` ñæICêñ÷♠╒╛B_♦─>Q↕♠§1┼╟ƒoVk╦Φδâ≥ÆⁿΓ≥Γél│ΓÖ╕╟B┐√⌡H┐m" m"pi mé}wG?▓SΣ╖à>·mò♦∞

≥┐7·τ☺╜ìû§τé╦ß♠═Ω¢░¬│≤«)╒≥

}MC'╜▐╟π#↕|♥₧0φ╣╣jδ→°¤S

F│uz⁃æÉ←¥`ε%3↨⁃¼└

æ*Sǧ466ú▶*ìÑ├æk *╦bα←╗ùiº╖╢í)UA<Go4ÅMLü→◀;☻•7á▀ÄrùÜtü6qé=3╗`2τ%%╦σ

Us
m)â↕

\^├╡Zy▲╤♦ƒ→S╜ªûZö"S@╤°ñ§ºΦ!eñÇ*âlⁿ╚δ }

Vδ¼╤É

v

g╜í▒═f•§ÑÜpA╔¼zα-ñ♫7Q→z#W+╕kbr¬)+gbjÜΩα1∙u0╦p╨╣╔⌐Ö∞∞ó╘╘

Ö,╜ª╢◀<╟úé┌N&!k◀7`⌡E&▓╞rCckzå.1Ií╙eÅÄM±Ü≤B)┤♠▲â8Xojf╓ö¥ù"O♥╖¼«¡╖9╪╢?½♦Ö¥RqÑñ¥╙0∟¢[└E╒⌐2ÑVk∟→→σÑ▒ÆëW≤Åé╤\Φúò╒Ö∙┼╝┬bîƒΣTyCS≤"▌ú╦·êqKªà
⌡) ê≤

ìⁿ±i⌠<j■T3'«è,%½ñç]ôEÿ²a≡Θ┘╣∞£╝¶Ö<)E^S╫╕`ú╟ºQσÿ☺y¡¿╛╚┼╛>üSÇú≈⌐fFS╓╚ΦÿùR·

╫╦♣▼ºgf

ï0╝1V┴Eτ↨Φ÷foß╛☺▲ªπΩ*╕(▀╗╞q`pÿ↨┼╩\º╬½╓ÿ¥¢╧/░╚ΣiÉèè*°YHJV`Fµ→╚⁃,'ó⌐ÅVV█╗z╥╪ôτ22╡▌╜²d"£e%cL"+rpÑh) ₧hn▐^V^¥ÿ$╟T¬«☺Θ╡±x╬ ╫╒

#ü═#∟[█╔tÿGÖZ}O∩lJ≤╚;â╓f‼σg&Ç≥∙∙EKa)║§è╩+@zi∩ÜUƒ♦òd║Φ¢.zi↑╓▼v∞φδG[0Å┤zco ▶¢G╝╨δ`♠ßábµµ↨KKkd2urè▓¿╕bvn┴╙▶j;┘â

gj•↓ä¥étu≈ü]c▲Ñg↑║║°S═▶Oà2%ä

♦¢4├ ½+= ╪]ù■▒7ß╧sƒ■≥/~≡à8 mBP8┐¥╤☺;E{╖E♠▄ x└╫B~≥`ûA╓3╪┘7>╥?1▐32<86▄?┌¤R

▌?╓╟♥^éφÑ┘╛♦█╦▒} ╢ùc{↓⌡♠±↕∞[y`ⁿ╘♠╣~û~âm¥┤â!O┘£╙Nº╒╜8▒╝╚┘⌡≡Ω┬αèm∟{uaxeadea¶º▄╢ ╖k╞εÜ₧s╤▌Å`╫‼ƒ←┴µ¡c-¥░.îZ↨A░ç┴┤¡
‼╙≤ôs│π╬Θ╛│/HâΘ↔-[┼☺wê☻╛êN ├52─┐┤M²Kφ≤◀rIXZ╕X▲$ö•

¶┴☻┘aA*█┴µñÜ≤τ5☺ú⁃$♣
ôéqäα#I╩aA≥ß╚ΣP²0[▲↕«îÉ•ëdíQrAîB¶»öD½äbe╕0π░PsX£↓╛a•█w+¢◀l╔→q²ΣΓ%╪1⌠∟▓╚↑Cx┤."⁃∞4S▶ô)Ä╙F╟"ü)*V← ä·⌐_*ƒ┐Éu·♥╦┼↨⌡┐:ó=&5DG¢$▒&N╬╫ Xt<╜·+Ω¿6Ü~,Mæ─«↓┴&Äφ§£Ñgî←ΦG╘╤⌠áo◀$╞Hà░[╙┼╟tÆcZΘ)}▄╔⌠Φ─╢
╞╔îgu'Ľ┴«úQ°◀╘P'ë╓ cìΓh¥çKƒ╚ìì7ë┴≤7'╪▒⌠ª1

ê4ß╤Öß'╨ë± °°üφ┬╜;ä■╗ä⌠x│φB ↔Γ∩}φ╫óæ¥}e┤ºì&╙╚Σ∞╨↑g╫╓üí⌐■u♦█├«╗Φ╢p"╪↔=ú╜♥c`╫â▲F═1<Ω xΦ⌡G◀l/╗♠nE░=taì`{╣─♠lê♦Ñ☺╒ßa₧σ≤T@◀Çk*X+Ä←α¢î╟≡⌠êßα x=y3y╠g♫«☻☺hGUíÜ⌠♠>@‼x&Ü╠[φ░;m⌠r∞5é=c█╕╓qµ╠♥
εy√2m\âQ≤[─!▶▀^ZΣ∞┌╦{?o±n₧W╒WµYr¥n• 

6∩P▐Å░*'╪|↑│&╞Ç

«
zyƒ≥Å4┌lÄy¢can┌5╫WózG·├?◀↔╪)╪wÅp∩▌╤√╢∟
╪⁃↨░≤╩¢╟{█Ω

▓╠9F]╢Yo4Ü⌡·B╜.╫á♥½N3gª←2╙5┌⌠╠╠L¡:CºN3¿»σº┐R|σ╤å3_∩=swW┬▌mg╢┤¥▐╥~zg╟Ö]¥g╢v¥╗½√▄¥= [·╧∞▲<╜gΣ╠Ä╤ä↔c ╗╞╧▌1zΘ₧ÄK▀∟╔«╗Z»3ÿì9∙┘╣f│Yùò}²¡╫£]♥£W{┴¿«ç`s&╠├╖☺O÷±QTZRXZ£WÉo)☻⌐ªww◀╡f?╠µ≈ì↨╤ ⁿªé╝ª+╔à±Oσ↔¶╓àD3é-¬e∩¼«

Æ≥'É▌Jê`S▓ΦåâƬ@Ae╕¿ⁿ░á.$*?Hhyµ╣·½▼ö%£1èΓ¬☻úδ♫F╫▲ÆóX0÷¬`·ò5{ö→H;=↑╝ûφT╫▼↕╥╦╜└▒♥┼═α╪AΓFÉm÷én╬≡}┼╖→ò┴óåº_Φ{√|ü⌠öµ°≤

→CmiYEüÑ&/7_yσëê▼♣ε j─#≈à√m‼·où∞▀!±▀& ╪→▒≈▲╤■▌æ■≈▲ Θ zQ⌠âñ▀£Φi░,;τΘ}╓K+▌Cπ*S▐•▓⌠Σtm[≈Çâ┐Vè9█╠╖$¤↕~$ª♥╣ôîY┘↔«≥è*ε▀τµ§└▌τΘ6êw/↨▲+d`p∞→▄♥╣┌;║êw±t←└<oΣr¡¼.:\ÑU╡╔rÑLÖæW`↓ƒ£B&x╜Σ▐│¼(☻½3Ä‼ï b@≈Q¢═∙pá3╘·÷Än░k^•JÅ┬┘æñ\½á╓Kvù╗¬«Aí☻²H╦╦/∟←ƒ─y╘₧↕ô*¤≡Ögú¡l≈ΩΦ╚♦╪uÜB

n åi│âFxT¼ ╧▒é½→¶í▲PT╫╨$W(A¿≥
áhéq:ñà╡╫↓∟╦☻ÄtqZ^íçìe§&'½Σè╠ªµ♫'→╣û╘+╨L¤éµ¶fà╢ökδÜ╪M░*sV■öuåÑπªΓB└u

(└X┼╨Φ╕!+7IFŵ¬oñMroΩ←à¢◀èΩ←Z╪â╙3│s

GGºX┼ë5q§,╠LI╞$&♠╩>n¥═╩╖$ª╩3╘┌╞ª⁃°

(ìw+■{
GÇçq↓å4╖┤*U↓áêY┘∙#ú‼H└╙xS"+│▌å∞♦≈^^↔¢▓Ü▓≤╥¿g§╡u

6;▒kV↓*x═→♦îp∟∙à╛╡¡S₧ªB▼eeτ≥;├}T\↨D≥zB&Θì\♣|x╫╘╓;Φ♫tÇzc-9u+╩╟æ└ε

oiδ└`@▌05╞'&y║

┬╛3ó⌠\▌Σö5;'↨ZÆSdU╒╡Tm₧n♥X$e_Y♣-nn∩Lb≤╚`╩→→▲à⌐Qöw▲Q2¬↓}d±⌠Ñ╞⌠╠é┼Bo≡╬P←¬k→∙N»≈╦♫~Σ§ú0¢GÄÑÑ╓«▲eåå╛Ñ2ÿ°s┌xÜ¢╠#èñy4;3ƒ¢cIWiRR╙*½Ω╫ε

≈Tî ╧q}▲╤π╙zzΘ[¬ñ¶R48L▀¥æ

╚uâ3§╘▀|▲═╠.¶X╩└«SRΘ¡i₧g∩oö§≈2▌E┴⁃!·*í│½ù┐á>SC┐ìgë╓u+π▌@░ K½+}ô⌡ou^■╗üs¤

\·ƒ║‼▀°┼wεè┌╖M∟░S▓∩▲╔▐╗#▲╛G≡╚♥•² T°╪≈r

i├ú♥=C♥♥‼ú}#á╨â£Hâ`≈Ä⌠°ε`{┼╦▒oE│o▄╩▐ ^Üφ╦Ko/≡ƒxÇ╙WδΓ°îml╤1σrO╗¥ôKïc╦
ú+≤├½≤C╦
♥\Vµ•±qeaxya♦ £╢qù╦ΩXÜÖvé£OA>é=9╣0>▒0J▓81 ╛=71k↔]₧▲x1µ▒@ √┬²╖≈▀◀Ω≈Gæ■█├╛ ═ù^¶Θj╥₧╚°Ñ #^¿↕╟%GF'ë─)bIÜÇ▐░┼▐â↔æ¶

±░Φ5ëH èä$s ☺╡⁃&çèS┬─)◀Æ╘Hijñ$M(ªBäQ2I¼"&>-.^◀←¡öJ2♦ ~æ║P∟?♠┴÷░╓O.z░k"╪⌠äpSdîIp─,9ªÅ:óÆ∟W╞₧J?■ñΩ°3Ωg₧J√┼ï≥ù╧d₧╛û}Θ¼Θ7Og£î3╞IM↕⌐A▶k⁃E¢♦$∞╟█î¿╙▐8'╒á╙δ╘▌Lb

Æ(#I4{╛7b°╧┬┴«Å2é}¶∟█▶u\‼√î÷I╙ößR╦∙ú·°h]T

U>:╩↑%1ëúh?ƒ≥Fi♣ⁿ↑ú↨∙J£VtT#ó╜n¡(V'è╓ï─:!Æ¥PDä↔y≡▒∩φ⁃∞█!┘G▀yü]
ⁿ╖ ♥÷äε²≥╤ √¥÷┬▄à┴╤Θ■æΘ☺·☺╢╡É {▓╖▀√ä│▒«▲╚hg≈X•◀∞í╬₧æ╛üæ┴!║%|d↑BÅ7C`φ■pα6♦←α7ç{ƒm╞┴⌐5╟oK░☺~

╙└Ràπå°╧∟P┴üδ‼4▐O║╡öHå§→±<↕αi>╫┌z
τuÇR■╤←°ⁿA♦{M¿╔⌠▓h╖├ß╢╧┘gg⁃ºgm←Θ1'╠X▀└ƒ↔≡*W¥8z╔-_≈p

─←⌠¢º ▌pl(%╬∩Ü»i¼╬+╩]t.╨ù♣╠ÿ0/¤αêA╦♥<≥│♣δ╧u♦←Zx

c╫╢àE█╘,ªÅ¡0≤├ºC÷ç√∩▶φ▀&≡╗;j ╬(┐mQ▀║3z∩÷≈~◀Qi╔▓deσ↑⌡fôV»7→t╣ ┘9┌½∙↓o[ö┐)╠|/G{┴¼╜Ü¡■0/²tæ≥%KJD┘e┐ª╙╗{O▀╤szK╫Ö╗:O Q'☻ºwv¥┘╤}÷ε▐ä;√↕ε↓8││?aO ┘]♥gA│∩¢J╕ú ∞ûû½{'[§╡Ñ9f╜9';7;/╧h╬╔╔.│÷n_{(⌡zpé

xÖ3g╤╖☺O÷±☺é¥_V\XTTYZ^å?♣àⁿÄqN░◀&ö¶U§⁃vτΣ╒¥╣É▼s▓4D☻^

Ä]{☺iUP╘G↕∞╩ iUpLmá┤&XT§**¤⁃¶àH

Ä?U√┴σé│º

'₧,♫ìn<(¡?(AΓè▶AyHdeH$86{▼ÿ╕<DZ◀BºΦå≡@Γ╪ì•Ö0ªφ╣_}φ☺µ^┘@░+BD♣╤Gç»$ù┐≥╢·╫»Vi45∙9⌡♣Y§Ö)╧à²kê W─√∩ï╪╗=2`º└o[─CwIA│♥väε▌↓║ ½Q ■ÅÑ║¤▌╢ßUτ⌠ΩÆm┼φä╫94:Öi╚┐&╧LQΘ→█╗Φ¥7≡▓i≤♠~,♦N$─♥ε≥┬╧«mhQñ⌐└

╠Y9╓ΘY┌ydº6"9%Ç▼¤╩

?↑ö↓¢[┌╚←&^∞ô→•µ▓"=╔Ω*µFU]‼=3\ª─á¢░╬2ƒùs‼Γ*Wü╧\◀è♦+ƒLJJS*u⌡⌡¡ÿ╒╝@«äà╤nO↑τ@â@?→Z;└=Ædi╞¼\·%9π£▐ú»F♦É↓¼`┌:k╨g╦RU ╪ⁿì\kσô ╝⁃D)ñ┼╣▓:∩p╒7╖╩UΩ─¶9Lçï)/‼ âô═íæYü⌐cUÑτQ╙û▓

∞Z▌╪D¤'╟eDZ#«┼WH↨☻6╗‼)UΘZ░☻¡╬<95â>"-╫√öÜ╞╡0╙╤♠√Σ╠£▐£
â'+╥k←[⁃↔X¢xâ»â█┬█F\;←¢┌@πSRUZm÷╪°4Q¤£b┘x┬*δ ├°3
÷∞éΓk⌐

╪£n╪ªo@<`╔<]╔§íz▶(Γ[╩k?ç₧αΣÉU▐│wìΓ┴╫└

┴╬└ò↔╦½╓∙EcN~▓\ÖóP▒

╪E^>K
â│_▼√↑∟Ñ┴╝¡⌠+e

·#⁃∞ܽα

▀ ,₧Ω0e¥╔/░Ç]»╤x║•¥WpC╖☻êFèÜ█:32╤GèLìnxd╘╗-╝A╕

£┬qzf.7»Y0ò╨"║a√úµ◀╜(½╜+U⌐F╧fh

} ╜∞¶SEG▼╜╠Ö╦ⁿéúñ┤299-55úóó▐{├6─¢

Ü╫☻+.·ë■J{O║╞p5Yª1ÿΘ █⌠≤¤"ƒ\
@⌡CvÜSTI╠úày[aA)µQjè╥≈⌐f▐πÜZ→█n╠úez╣]{W/┌é>óƒ¼≈≈≤I╩F☺ÑBV&ñÄb╫LW\VÖ£¬LNQVV╓â]≤y─F♫WΣ§O$l╥▐Awåc▲e¿⌡╜}â─ΓqƵæ╖[ ╨▓æ`≤▓VWå'Ω▀εⁿα»•/n▼L╪╤w÷»≤ƒ²½º╛W─╛{ä■≈D>°┼°o∩è|h¢ α+Åφ²zΣO┐c╔RÅ

≈⌠♫t

î⌠⌠ì÷ÇW{Y⌠¡╢/╟÷2m_é═9÷♠^φ+┐-╟å#σ≤qj┴9σZÜZ^ÖYu[W∞πá╨`╫+
`╫$KïÉüσ┼~h6┼,î:τF]♫½╦=;τ£₧▓MA|╜┤O&>U║.╛♦{bar|artqbt◀╟╔ë∙ëΘ⌐a╟D≈»c▼;ⁿ╚╫☻▼╝+"`
£-ß#▀|φhHΓ╒≈↕Æ▀{÷╩sOº>±+┘±wÆ₧~C÷╩│Θ/JRà£H≤G¥±░W"RB┬R♥├R¤Eñ@ê`
ô¤KÆ├ñ╔◀╤╔æ1)é╪dqtó$:1·H≥╤S▓S┐P>≈é·W╧i₧"πëXU┤ÿ8vñX│±7╪ƒ•┴fÅ

c♦█$öÜ♣RCd┤NpB‼√lµë╖r^=ù ▐9≤{∩τ\║l╛⌠╛ΘR¬%±Z╤┼ù4╧>⌐ë#♠¢%ê1à│▀lsR═y5èÑÅ>Γí╛>éÿui@∩ú

⌠;mê7↓²&£♦ëERú0╬↑▼½ê╗Xw)m(φ¿÷H¼6*6‼"ì╙D┼←óΓîR⌐&RÆ↓☺.↔¡Cb║à▐+▒z╤◀ìΦ╕Zt,ô86'╪Rú823<&=B⌠¢▼E─+ⁿG_◀╙/0wêαj√m§φ╜'·└♥╟║»╗8█>:b↔↑Ü▲→▐└«?Æ`♥â#├♥#⌠é«▀û`▀╚«?=┴♠╙└4░∟#αì ⁿα╒ αë╜5xb"▀∞[▀îƒkm╜àC↔⌠B# Φ

|■p╣q↔╖/╗↔Kl+¢E╣ΦµΩ♣█ⁿ∞Γ╠¼²µ♦←l╓╢╝h_!⁃

ß╦↔OÇ0'╒┤Å╜∞┘╟■▌τ╪U⌡òj}FEuyEeyKK╦αα ▼▐╙¿Ü═♠█b▄≥o∩g⌠→J╞◀à√Ä"«◀sg~a╤nw╬O

▼9⌠▌╟▼▄!yd╗x ▌╕∟G∞█*┘»t/²DΦ┌δOτÇ←Θè▓⌡y┘ª,ô╔l╥δ≤tù
UGïÆRyσ{Uë ╖\.*Q▲/S∟¡H

¡·≡╟╒ù▼¬; ⌡╓╙[z▐╗│τ⌠÷ε╙≈t┐≈G╜∩▌╒ ε╢■w╖≈ƒ┘╥G♦√Ä╛│w⌡¥▌┌n█└╣φ├↨vă√Γ≡σ»Xs┬'█═E&c╛>?╫Éô¥ôc╩1µµgσσσ▐tπ┌
¤╜■£ ╢τì\Ee⌡àѧ∙Eα╒86↨⁃ªƒeW§Σuÿ

mτ/µàè½â╝♦;║µP

°╢/ò╜ADUüÆJ·MuT}êñ≥É╨↕$*<■tM┬∙èï↨│₧}.7<║µpL5HxÉ╕

<8▓:8▓&8☻R↔,¿◀ùåDòàÇó‼a&Ä╜╢ë

☺┘÷■⌠┌ù]Cn▄┴.êên|π¡!uFgû«Fùª╣ⁿ¢≤┐î■EΦ≈â▲┌#⌠█-°╓]◀¤▐%yd╖(`º⌠└╜┬Ç{Å■█▀╝qΣ╤w₧ïj½.Xr┘▄++Σⁿ‼┐]→↔↔╫Θ═╔2UZ║╢ú½▼q.F├ûù\ΣñÆ0'Æyè≡7ßΣ┌£εΩ║FP─ñ¶YN.φïΓ$Γ}╖┬╕α3?Γ╘≡╚↑°$¿æL₧╓╤┘ìσ♦╔☺µ

3Wûσß─▐?┤.╪]ò╡═)JMÆ\e╬│îM╤∩«q

9╔iE↔▌N∟╫∟u↕,╩‼ô╙Y┘♣ëë

╡┌╪┌┌k╖SCΘ+♥ª┴╦•╓╥ôw

v]♫Ei↓▶Cv▐({N←Vyrú9ΘÑjæ0e╚╖èex|l╩l╩╜v5UÑ╘65╡█ß½»ò╝╓$ä◀üZ╙ôºlεe¢{⌐▓«ë)J╧╬+↑↓σ∩»≥¶╛fp╞

(₧||Tbt|2▀Rr% ö*¥φ]╙ú&⌐å╦(∙z█◀Γ¬qD→ñT⌐tIIi&s▲▌↓Ä*╤╓⌐‼u≈φV₧
é↕G&ªΦQ▐⌐iërU]s√"²∟Ü:☻g↓X±T3⁃bG¢▌╒╘▄Nw庪¢═à##Vzª‼π╕ölà▐ñE-DΩ5└åô╙│┘àÑ▼&╦╙╘║┌╞Vó±⌠óin[≡H║Qéù¤ßΣ◀½dSs½"Mà±♥vìßäΣ£┴R▲▼â/¡▶╤C╟é▓ÅZg0r>LÆ╔Φì\⌡v•▌J~3â│VóƒhZ,5╖┤╔ò↓αΣª∞\╛☺δ¡╠ìé

@&&ºèèK1╝╤I5╡⌡Φ ╓G╘}lⁿ\∩VΣaçUçk ¶Q⌐ª█¢AπçåGy[n£G^┴ë╔)kíÑ╪╦«┘│⌠╨"^¿º|5æ

>4╠µXj∩▲LI╦Lƺkî┘}├π░

←ö₧înù‼ôi²<ó[╨-Eσ↑?*ò╛▓▓æ▌╬E♠τª└æ╦Zz2¿├╜╘┌▌/Se&cu╨¢ΘQ▐∞⌐•k√⌡y♦╢K¬◀ZZÖÖ₧/╚/IJö+ΣΩ╥Æjv¤╚⌡▐º╞¡5♣Uå▲╗{┘╛┤

→Å╓$╔òZNπ∙│▌x∙╛♠GVΩ♣*╨:=[RQò$KKû)K╦¬∟N■Æs╘▶G¶ε╤╚M╚LI?=Φδ▼Qg→‼ô¶ΩLC └0Æ╥↑ú7╠y•¤╥r=δo◀G

¢
0╧ΣD²;↔▼~sα╥↨&.▐9xf≈α┼┐U¥·_G ⌡Kó∩∞↕♣l‼<xç⌠ß¡Γçv ☻╛■≤}y,∞?ès╘M

┼╒5♣ìm╒u¡╡α╒¥♥↔α╥7▐"♫±↕l_Ä}½}l/ù÷§/╟µ\⌠FßLuâx}⌐y╫¼▌=à╡wuyr┼9╛╝8☻éM7ä/BFûm\åûm♥+╢ü╒┼Av»°¿{nl╔6ΘrL█£┤δb⌡╣τⁿ‼╦å→rßM≡4v▐:╣0=╢85jçLî/N╠L¤║gz§⌡│╨²_a╗ù[D▀▐↔yαk∩┐¶úW¥OI■MÆΓW╔╩‼*E╝!Θ↓Öⁿìwuo>m<↓¡↕èdaby°ì╧↕ÅH ♠╗♫ò↔┬1<⌡:┴ÄJèêM↕∟I⁃↔KÄz6⌡╘ï≥_╜«z²]⌡;º3╧£╓₧y[ ÷δåWƒ╔<§ºîèN'^²;!╪QⁿeW↕ôP

é

▲kêzBs⌠E▌sù-g»Σ_<oN8g>s!√╠█å7▐╠yφ9≤│G╡q╟î╤╤║≡↑SDLVdîA▶ººç£╤/▒uQ$∞┘c¼|║┘√♠éMäÖ‼∞h»ÿ"ú╫‼u⁃)ñWàÖ"%µHqû(╬¶ £±↨µ ╙òå╦O*π₧TJÅ%F─_♫ë┐↑xΣJP¼"¶àâc‼¥6ê┴▒} 6$N'è╙c┤┬h&Q:zDyÿ&Lb▶▲╦▶>¢∟.Æⁿ]╪■↔æ√╢ïⁿvD√mì┌wùp▀╢c?░│╩┤h↔Ö→↔Ö♦=↑╕■≡p╬«oE░ç√♠ê]¤¤¤ÄÄ@åF»▀▼♫pv

▄ö`▀╕}φe╫£W→éìU£╙Wä╜±ƒ+áêδEÿk⌠☻±<ìτ│O%y=yǧ≡┘s0_x╡C↔.WPτ¡

¤|▐p┴↔░/√▶l╓f╖╦ε┤═/╬ü`╧96╥cN₧▒ⁿ≥ºÜ±↑╛▄ß╚╧≥ÿy╫∟▀╟╞G▀↕>?üó⌐∙╔û╬µ\KÄÑ┤07/G½╒j4→¥Ä~╛£¢¢█╒╒à÷íß↑║<≡┘☻╜╞K÷♫uD≥Çç`♥╓⌐ß╓¬░∩²╧░}█┼~w÷²qd└=æ√≈D♦|I╝ +┐♫

╨^z┼(ôiS╡èdÑ☺0Ω│⌠↓àÖ»↨ºⁿ[σÑ?m;╖│π∞W→╬ m╒σ}╒ù▲l8≈?Ü╧|╣⌡▄}¡ ╗█OoδzoKτ{;:No∩x∩εε≈εεwδ└╗█♠No∩I╕º√∞¥▌τ∩Φ9ww▀╣↔} ;z↕ε∟╟└┼»Ä½bo╣┌Qª-═╦╦3eττfσΣÇÅ↑≤≥» ⌠Ü?╒î≤j/╝∞┌╦£y°6α╔>>èèï,┼Eòà┼

┘E¡yÑα╪e⁃╧)┼üe↨τùööûσ[rΩ,┘╜↓╩<qLòç`K?&┴«9$«>$«
Æ╘•è*â$E1'ï▀K¿OJ▒╝°zax\┘π┬Üâó¬á(Æ`Qu▶vDM▶'╪æ╒A☻▶oΣ☻Cµ?÷÷%╪#å╜3∞#vuÉ¿:4:[→Su±┤%)ß⌡╪C┴√ ,╨∩╛@┐φó∩∞û▲╪!⌡▀.♫╪!:░'╠oWα▐{Åⁿ╟C♣i εΘ╛╒Ñy╨fx²╢%zm,<┐▒▒)ô);)9E¢⌐k¼ovâ}0┌σr╪ùù¥▲≈æÿ↑∟Vb%≡ τµm⌡M¡≡k»&‼╗₧₧Öe<☻╬║Åç║&Σ¶‼
≥░k■‼╙╞ª⁃°▄╠OE⌐╠'&Ys¿╣π♫Eï╬Üå╢dà→L┘öW4┬ƒ↓╬N!§Ç♣█σ░┴S'•ûh3)é7

>Ö*K•+hl∞t8êαá@^6g╫kz<▼↨l÷¬║ª╘t▌5ÖJgªçô;A╤Xú<L

Lv╔E|û╜ºù⌐^Ü↑ƒ2↓sd⌐*░δ·║V'╤∟Å▼∩-▼A╓→Γ2á£
NW]K{¬23Qª4µΣÅOMS♣╚☺GZä╝▀h0╛G6íⁿπ‼VsN~b¬☻L¼ªÄ╜ä yΦ!Rh←L┬╠YS♠YXt╨←╣╥4╫«Ñ↓

yS╓↓\▒p╞╜∞Q]#♠╝[)↨⌡╤≥╩╪Σ┤9╖αJ▓\«6T╓╖,║ù╪+╨ê╓á|♠VO↕Å"¢▌╔₧jûÖ*S↓M∙úú╙£]{3,--π*╩┘5u♦Qⁿσææ▒¼▄┬Dy║,]SY▀<owRσ╓┤▶⌡ó╜g╥é↑▐G6╗♥├&C¡IIòk┤·╤1┌╗µ}ä </╗↔☻|

ª&â;ù∟ô│s║lªHòYQ╙░└~←O╢#¢íⁿ5→╞

Ä↑dcO5Sfdéåi

µæq·=☻◀Q▐xªhâ rfû₧jå║)U↓òU5
ï66↕╨G≡▶╕¥»w+∩)¢├┘┌╤¡╩╘ÿö¬╓Φ└╧A÷P→∩\▀≥╣á@╚⌠╠\^~!=yÄ)é²╣"→E7¥Gñh⌐╣╜'Mm╕&╧P←└«'£╠@▐^ó»⌐0Å0ⁿX[╕ó±ëΘé┬↕t½Bí☺╗₧ƒwR╧«ò═ô¡Θ±⌠æ├Θjn∩RjLÿG╩L}▀╨ÿ├═·ê┌ï dçeî⌐⌡≤h~n1?»(5E v]Q^╖0O?‼`ì≥¶╬♦∙)Ü╧#τ≥rkwƒRcñ▌x¥ævπΘ
↔▐ X`¡O╣┴Y╖"≤∞▄baqY▓\ÖÜûQR^=;╖Ç^┼Psß≥δv░$kΩ╓⌠í√:╗·╡║¼½W§↓↓⌠X☺z4Z▓éVx┐¿Γ▌J╒E╡7▶l·§ §╝4=▐≡v√òo

]■┬╚┘?Ü╕░¡7ß╛·s ¿xn»Σ╗;%▀▐#≥█→²≡û╕}╗ä¤▌▼µ≈ìá²↔÷»{┼•┐▼yΦ{!•┐ ┬
╟Ω¢╩√çzGº╞å╞çå╞A¬Θ7ák♦{ph£dxbhdrÿ╦Φ╘d╠::>=µòëÖ±╔┘ ╚╘▄ñu~╩Wx$Ń^░▐(3ï←ezqj╓6╜α£│╣↨∟Kïvτä█1▓∞↑q/

║↨åVl⌠[k÷skÆ%█¿█6Σr

,┘•↓╙▲^^♦╗₧p.Ä;lô♫Ptτ⌠

§8≤)ef◀σl¶▐ä╡╞Zºµº╟↨¼π╢╔q█╪ämd|║wq║≤W╤?

┘╗KΓ┐U┤∩ÄH ;├≈∩♫∙■╫O┐▶ÿò≥DvrXQ╥┐U\²ºΩ╦?7]ìy?²∙╫│~yR§/Iè▶'à °-Γ∞afⁿ₧≡êö ░δ├D░◀♫◀&åë»FD]§▲Kë}ZqⁿE⌡╙»j∙←═╦∩d╛±N╞¢o╚_y)±à_~°∞K⌐/£1┐}║α¡_δ₧;)ÅïMôFeêú╘£W╙═╠RìÇ╪⌡→┴Ä⌡╝^ïSV╢±╦▼ NΓ├╜)╠♦☺▲^
▶1ª╖IKóîBëY ╩↕HLóX]╘ σæù╘┐╝ÜwΘ¬∙╥+Ωù₧JΓ↨ÜS'╘±±·8æV,2èc╠ÆXô(Z▼◀ì⌠♠1=¿L←π§|ä╨╙┬Θß▐Tô⌡7è{v¡∙²Σ ╥⌠ΩlS♦▌á╬n2_KÇH┌T↨¢#EYæbô≡¿Θ╚s║º
♠î/$▲}⌠¿_αæç~~°»≥▼·╧ ■└?=·└╖├┐!╜→xB▼

πD¢ñ╤∞-\▒:↕N░ú⌠"⌐^æΦë]C─ZPw▒╨(è╩î<Ö!

è■▀A▀┘◀N¤▶▐▲∩┐5╬ ♫╤■-qÅ cqvΩ─°α╠îubhs╬≈╒\7↕∞╤╬▐!▼éM╧♫g╘┌ù]♥▲z}[é═┘5c╓♦╢o²[◀l∟╜┬>‼y♦▌á+╠∩å`{
ç.└Kò}┴ô☺h
ÄH♥≡\ ≡öƒ▼x↔▶Ç.↑Ω°Goα≤ç╦mº╖á║╫n¶w╙¢╗ê`╧-╠═-╠╬█τi}≤!▒á╓£Nâ?â`πZ╦╖⌐╜∟¢'π±t♥9√*s╜|↕╩ìòCî»@↨»←*<1;NWƒ⌐▒▒ë╤±╔▒┴ßü╢÷Vp╒╓╓Vÿ→π⁃²■yt.╩♦°╚A¤B◀ÅA↑→i.═╧╣⁃gGÜJ♦▀ 
Q└N±╛;à√εî≡▀→Ω╖K°╚♥ß~≈┼ⁿα╧┼?■¢êƒ∞=⌠âÇ╚╟v⌡├╦Y┘YY:Yi·S5W÷╡&l↓9²▀╟↕ε∞M╪╒rµ~Éj╨µí│ ╜≈╠▌φgεkNxá∙⌠}-gv╡¥┘┘zzG╫{;{N▀╙wµÄ₧äm↔gw╢ƒ▀┌q◀∟{k ┘▌├É≤[G/▀;|∙+╜↨┐┘ô·╧╙╡oÅ╢Ö+ïtÑ∙ªⁿ£¼é<
|╛ⁿ☻"╒£]♥£W{±█↕lPσó↕ÆΓb░d.▼A╣æ½¼ñ╕╬ÿk|π¼ß╒≈→╘å╞┬óÆbKAiQaiq!B┼%%┼§à┼Ñ♣σ┼§%y═Ωtô$«2(¬ßá╕εÉñÜ~Ç↔]Kwî‼╫%╓↔Φ◀Γ┤ko¿«?$¡=↑U▲¶U∟"▒─∟/{∙⌡ΩöΣ╥3τ

ßq5?ù╢♦E╒∟¶╓▲è¬ öV•I↑[ļb;╪╡Aæ╡üæ(╣6P─Y4Jπ¢╪αΩÉ║ ·¡uuô`☺╪8{57╗i£▌7╬+└

î¼♫K■Ń╝ⁿΦ≈₧x4 ─ kæ☺_Ä╪┐=≥æ-ß■wä∩╗32`G╪■√à?°ï╖N∟T_|qá╔Γ\£X]r└ƒ$↨ò²░↓∟r╥║`0µ%&┴YW╡╡┤║£.r║ß·bü☺ƒ♦↓≤z¿Lα'┬ç«⌐oV¿╘╫RΣå¼\╛w

¤Æo$"à╟C]‼─ ₧~♫¥ò
v¥₧æ┘╪╘╠╞>π↕öçⁿ╒δ─ÇJú→:▄K5

φ2ò6I₧«coΣΓo↕Bφ╪«¢↨T=N╫ß╚ONM¢│╨"yÜR╙╪╘üëïΓ]n╞ûß╤3ºÖ⌠╥v§ä╝u(¬ñ7re&╔3

┘àú‼╙♫╕╧nj♫QsT
ë§ •§B5\Z₧Ü£1→▓òiÖrYzSc╗▌♠n╠½O*ÿ 5'=Σ}â¢╕ûù└«ST┌DÖ╩Éò7<>╔*♣0≤ƺ♫ù↔$ç◀`è!Xºgs≤-WÆRA

ΩÜZ↨lΦDVj2£}Xà┌♦╒d?&êmljSehôÆê]ÅÄNóf╕d╨
â<─`ì╔SτB Yu|j&ºá∞ÜHo]╙╝╙es‼═E▲J─Ü╞└F☻m·æëÜ[:ö*░kÑNƒ522IDkM(⌐º◀ö←╫t╛∙ë⁃σ↨¶]MûÑ*╒U⌡═│ï⌠F.÷ì♠▒Xû£T≡o`É▲ⁿ¶ìmljeè¶╞╡▼¤âⁿ ◀Ç\HJ↨┼5è â╗V▄‼╙╙ª▄é╘t↔vEm├£ìnoµ

íaâµ/cÉ3SÉ╡i ☺φ↔]¬t░kà╓ÿ╒78Γb═Σ↓qΣü

23;_T\z⌡ZRJ*╜┐

∞→⌐P-ε╩,-┴╘l0╙1í>jδ∞Ig∩»ó√¿•åP♫╡☻9X½}╦τéH║╜╣ñ∟≤Hæª*+»äK┼ε♫ █n£G¶I≤=█▐=vìß¡╥↑║•G∙ï╓Φ¶YÄ┌╠l╬¢∩Θú┘╣∙ΓÆ

╠#╣"ú╝╝v▲ñù}╦pôy─îπ┬┘ejQÜÜ&lª!º╗─▒┤î«Ñ♦\♥éKNTÆ

á.&LO╧§⁃ûñ½4▓TUYi⌡┬<

o¬⁃k/‼dα=δÖGεòσεü!Eª±*♠É▐▄┘7Φ∙┬ë╡åwδ║yD5Ñ7xùUTc╒JJM+*½£ÑwîQ∙┤╘¡,╤♥≥┘≈HHJ┬B¿yo Pª╞xφÜ\ú╔ΩΩ▲@┼±¤₧Θ

╞ù∩<b╓CF¶▒ß⁃qRA╢Z₧£¿╖δ²┐→╣╕uⁿ┬=#↨╢¤_╪1p±╛«
Ñ|╞∩ΣÅ╛*÷╗'┌∩₧¿}[ñ√vI÷▐'┌√@─▐•┬ⁿ失▀‼≥¥√~╝∩■'ú¤§ÿ

eàEÑ♣╕óÖ╦*▓≤JLÑuÑ╜#²├πúúδe|b╠W&&╟'¡ô╛25ìÑ█Ω+╙│≡Φ»╦╠∞⌠∞▄î»╠═O╧-lö♣█¼═1ow╠█∞│α╔ε┼1»,A⁃╞!εEÅ8mcv√ÿ═NG&π6&ï\∟π
╢⌐╣y(┬≡√Σ▓í┌7╩╘¼ub~vtvfz╤:6╒?╜02:?b¥δ}ß╪úéGvK≈▐↓φù `Kh└²┴■≈♣√▌y.■/¬╬ } ç_←>┐╜√▄_¶_ⁿæ2∙─à┤W▀H}∙╘ç╟c▐↨ê»åô┬┬»äF^
◀ª♠å'■<Æv░â┬R♫
ô#ñW┼▒▼D▼┐|∞↨ë┐xC⌡·[¬7^ô╜ⁿ¬ΓÑ'ôÄ─'ëΓRä±2A╝LxD&:!ÅyNu≥▌¼7.µ₧y+²╡_ñ>u4-6F)Ä╒H└↕ÑÜêX¥0F#è╙Jú╡↕≡├8#²D∙¿N¶o)♣5§╟↑óc⌡qq║°8Γ╖₧≈W┼ΘóΓ⌠L|☻±åΦ8♥┬╥x╜8F←)╒àKM☻)qµ¿úÖqO╚N╝¬|σ♥▌σéª▄w
▐:fê9óÅè╒èóuó(≡╒╡_J╙♠5
xƒXµ+>î·V┬╖▓iï←─▲↕╜÷l3.ⁿ¶{ÿ╣XjÉ╞ÖΓ₧1?æ╫!{ß\╪Å ∙■└Gε§∩▌-▄╖;Σ└ε└Gv ∞æ▌?·Θƒ∟={Φ¿!6R/⁃↓Ñ╤:q£F¶½í'èGΘ#Ñz☺î⁃½§FδäR↔╤lë&Rb¶ qV↔±¼J¶*∙_ü▀▐&⌠█◀²≡÷╕çεî▌≈▀♣√ε8÷▼¤º_:3┌7<m¥ƒ↑ƒ£↓↓ƒ▲∟¥Ω▼₧Φ↔∟∩↓á╫\w≈π8╥┘
↓εΦ↓εε↔ΦεΘ∩Ω▲∞φú7îîΓ8╩dlxdldtî8⌡uR

ÇW√Rk♫╛â═7▒╜♦¢ôj

☺`┤┌├½oÇ╦aº▀∩Æ╪┴WAºù¥╬σ%,ƒK½N╟⌡▼? τ•╝E_ÜΣë²∞ÇÆq☺ßσ♥₧╪╧☻╝┬₧2╔ΘuC∟t╫7∟₧e■╤╔~pms╪±╧φp╥âÇαe3!ù═σZ┤█
╢┼Y█▄£├Cò╣

↕╦ë┤mi╤╣Ωαî┌+<1¤â~│_h╧╠:AÇA┼┴┤┴ügfφ≤ÇfSb£u═╬╕µfΦΦæiº╒√"nz↨╖cj╓>5gú#╔uª

╒3╙÷↓δ═6╔╜_Çr╔╩1755q¢├°ƒá[æ╫√╡
╖│7▲Ç∩♣ ▐↨HÅ♦╝Gp♦├^\ÿ∞o,êⁿ▐ƒEε█▲∙╨=ΓÇ▌æ√vⁿvHⁿ!;à~;├²wD♠lÅ╪╗]°├H║x)Sk6i>,M

k╜ⁿgâ wÄ¥╛k≡∞↨h#·∞╜╜gw÷&ⁿq▀Θ ╥}z{}┬ ¿·αæ▓╦{k╧~ú%ßKM∩~Ñ√╠▀t%∞∞║≡ u]╝úπ▄╜↔τ∩φ║╕uα▄«æä¥π [╟╧o↔?╖s⌠┬«æ╦;å▐▀╙~■╧¼∙▒╙¡⌐ú²╒∙µ▄Γ¼▓╝ⁿó╝┬óⁿ☻Kaa◀╜ô½áÉIQQ! ¿-º═╖☺φ/{nΣ╢XJ,àÑÉBK)(rAqIAI1Äà▼┼▒-Uûⁿ≥w.ΣG∟╦♫Ä.√┼K↔i¬·ó╝ⁿ╩óⁿ≥Æó▓▓┬Æ╥╝╥28ÄÑà⌠>½Vc^ªΦXe`L
{YWE8¡d╗∙qƪ╟Ñ

⌠Sji]`T╒!QUÉ¿.TZ↔(h<↑W↔xó0ε↨ào╝]ût╡"∙èσ═7sbNö≡ww♣Jδé─5∞ÖΣ┤▌Möÿ≤ΣδlÖ≤d»x°│O<╪umÿá·pD5hy`d} 1≡ª▶iMPd═aAyH╕%4°ⁿ┐|+ε┴=Γ╜≈F·▌+┌ƒ`∩6╤╛╗à√εî▄{•}♣sα▐╚▼ ╜.⌡┬Æmruyqu┘▒B╗>Σ

‼w]ª_☻≈

Åiî9ë⌐i¬L]cK←Φ

sDÖ+K₧:∙Ä↑∙╚àXµ╝╥.beUìlφì\p┬╚↓]/H♫±♠\K½`)ZC╬╡dE║Z▀╪╪J^'Oè (⁃╦=9▄Σv#

Ωαñ.8£UuMWSUIiÖ╞£ⁿ1δ♦∟u≥╒Öδ╦▼5┼╩ºjß♥*Åπ╪°$┐♣↔♦⌐⌐╣ò┤πjBÄ2k95┬πåS⁃÷╗δ♣º½▓╛9Iæ₧,╦╚╦+¥↑ƒ%"A╫ JGë ╠{fòE

ûûVGF'

╞£╡gå╖▓/↨¿Y₧⁃yBD`└▐í♣Lu╤ΘnhφLö)»ª(└c'ªgy²YBXÇ╙]≥┌ë♥‼ ó*ÅÅ[ì╞ⁿΣdUz嫪╢qìé2±ÜÅ₧╞M><╥#↕½LmcKjZ:╕ä);↨₧4Sé ¿"⌐ A&vú☻

é ╨5<6a╚╩┐ÆÆ&W←╩k←aÇ5ÜL¬°ÿ`§ªª±l╕h47╖ªª╩σr╨x‼¬JÑ▓ñ¿•√┬â>S¶3╕╙E╗φ‼╙≤µⁿó½)iètMUm♥.l¿=Yò┌╦jΘ╒BΣìjαñWuÇΘÑ▓τ┤┴°HL∩uú

▓v│¼╫[H#|e╘:k╚.Ç┴ôΣ*░k←«d¼1╠αq^ä◀N½1Γ▒XC└«σ

%åÉ╔£=>1àΓí
↓|àGΓ╚╣(fü1;/1Uæûí)»«┼∟í┌S] 02ä╠ëµÉn♠º╦▌▄╥ªTe@æNo♦♣┬I_§▶─≡H▲@σ╟¡│µ∟╦╡Σ4╠╪╩╩Z\^╓R#↔Y£M%╓•╝Æ+½v╫RKGwè2≤→▒kπ≡╪¿kë,╟*╬Æ«ƒGN\ùûWµµ↨

ïÆSdi╩îè╩Z·╡?δ#Jå╘╘╩•-H

☻Å⌐d_ZjεΦæÑkôeΘ:}╬╨α♦ΩéyΣ²Ö■≡yä

π#δq┌R╬═+┬<JIM+»á▌x¬û╖E╘6·¤§p:╨│÷Ñe╗{⌐╜w@₧í┼<RδΦ↔cdbV+V╕º[Θ7┌+♫2←ì└╒┼E{vvqJJzÜRSZV=┐`ú

╝b,'l░î╡è▌¤┬

é╬]jφ∞╞┌êyñTkΘì\<¤u+Ω┬ª↕ÖÉ7è⌠á→α£← 6╒▼σ»LL╘┐╫}∙oF/∞└╒¶∞z°Γ╢æï█♠/▄▀x■[iº■╟‼?°#⌐▀▼ ≈~!Ω█╗%•v
ⁿwD∞█&dOAï⌠▀▲¶░τ±♥▀¶ⁿ╘?ε╨¤ú▼
ê>¶▶±°ü²☺≈/?∙╤╧♥├éB"♫▼♫=∞âÉ←α9▒å╨╨╨░ÅB°zDDäEDäz%<☻%ääç▼Äê

ïî─⌐├éê`a─!ê(£Ä<α←⁃D∟èê╝╜♦GD@╤ºéº║╖ADXHΦßâ┴8♦

┬♫╜√╬½ús‼úS╜┐:↓¶▓ow∞■]óo▌-♫╪§y`╖Φæ√B■ß
╥╜ ƒ·╔{•.▄7Æ░Ñ≤▄ *╕⌠▼╩ö_&º¥╜¼8 V≥[┐Jⁿ╒│)╧₧╝÷Σæ+╟b»DK«äï‼├óS─╥≈#b/ïÄ^Ä~Γ├c╧^;⌡k┘
o¬_{-²στR₧>±a▄╤+1▒Ió(YäT◀.I;,Q↔û*Cú§æ╟dQ/d<≤Äß═
ªä♦²;»¬_|:φΣQe\\FL¼Z→úò▓;├Ak♣1å≡↑}d╝N┬ê(mⁿ╥¥╪⌠▓½╪8]l<╜#→,W╚÷½Θ↓▌\ó@/┴║MQ8J┴<⌡┬¿∞êΦ∞╚h‼mÇ▼╒─>í:■|╞s»ª┐vV{NY£^;Z√nΘ█±&z╦┤≈ªk▼åⁿ┘X:Qhô8┌H▼ÅΦ<┬≈╜ú

Γ(úD¬ÅÆΦú₧4▼╦Θ╕÷½w¤²⌠√≈▲♫╪‼≤╨«¿ç1Avå•∞Æ∟xαg~;r≡╧Å$å╤╧│═1▒Zq╝F¶O╖àâZ‼╗Ä╤

π4t8╪58╢T↔◀º‼┼f

₧╥H₧╛∟↑t≡δ┴Ål‼∙∩î▐╖]·¡;ó²∩¶♠∞ê■╖ç,Ö╩ÖQ0▐┼⌐⌐Θ┘▒╔Yp∞ß▒⌐┴æ╔■í±▐ü╤ε■æε╛ß«▐ß╬▐┴«₧í▐■ü▐╛╛₧▐ü╛■ßüAzG╫ ╜⌐δFéφσ╪7↕l░δ¢↕l/╟■X♦¢│k&£`â╓aEåαÜ╩┘╚~Ƕq^─üåyBƒ)|U0é÷↓l¿z½è╥¿

KK£Q├σbw╥oöx${¿↓╜²z qî]≤îÆü~╧-.Ç`╧«'╪£╗é9/.-≡▼`{ -↨$÷Rn╛╦╜░┤0
■∞£╡┌µªφ
│╬┼↓çm╞üπ▄┤c╞j╖╬
╤∞δ2φÿÜ╢[╜2├x⌡∟φNôxuqé═9╢OΣM♦♦╗░¿î

πÖì╒O╒º╚ε¥0↨º╓░7┬¼∞δ@

Γ◀X¢>ïN╟▄Pkq╘┐■

x╡x▼■☻╜;S∞╖]╕wk─▐mæÅ∞↕·▌-~ΦN┴■o\{τ

¥┴¼╒&σ╦Ä╘^≥∩:√╡üä{{╧▌╙uε₧ε3{:╧∞ε8}G╟{ Ñσ╠=Uù╛UÆ⁃ôù÷|~≥ë┬ñΦ┬DimRt▌•{¢.▐╒uß╬₧ä{{@╚╧oδ=╖º ▄εí≤[╞.▄=v~δΦÑφcù╢N\╛k∞≥Ä÷¤ ╢+ T_gVæ%» +»0/╫Ƥ╔╖¶Ç]↨§⁃X

p♦┼╢¶⁃Çw↨↨Xè=█╫╖☻º╚

─╢ïJ,%%àÑEàσû┬

Kaeaa9=←ⁿ÷░T¶Σû╜≥Nσß#UüQàaQ§┐|Ñ9C]S♠Ä_PPRö_V£WZTZRZUPVòS╪¿5½┼'*ébAº┴o9┴«=$⌐?(☺═«?$⌐

öαc▌πó♠╚Aq┼cé▓`IAX|εæτ→↕▐oMUΣ╜≤ÄΘ┘τ│"c╩☻ÑìüQ

ç─ò•#½Φ⁃εδl∙‼◀∞≡╚Ω╨≡╩▶·σvmÉ¿■▶╜╨½≥±╨¬░╚╝αCI ÷▌º≈}Mⁿ╨6ë▀nß▐¥↕ ¥Γ╜[E{∩⁃∞╜G≥▌√♥≈εî°º┐╚╝≥¢àΘæ╒e√ΩÆ▌│┴☻╟æy{╬σ╒æ⌐9¡9 Zè☻L¼╣¡╙♫÷C╛#w╫ⁿTr\╣cM>Φó═QW▀ÿªLçτ

·a¥╛ ╗å ¤e#}─@╞'º┴«‼Sö⌐≥⌠╞ªv,!ñäÆÆ+δ◀«¶!µ└│Gy╙S═Ƨ↓¿Σ°⌠¼{↓ⁿ☻D

ε/ⁿ`╩â┼è8(⌐#ìMYg▓s≥«^KΓ╖ác▓±

╫H∟₧vdY%i¤♣╬zmS¢LÑIN╦╘↓r╟╟ªA ┴πæé¿è''edw┤«└╟•╗╢ZτMµ☻÷@/ecS←╠☻ET§ûû7äç@░aw╨e╨Å║ûĶò⁃♠╫¢sF'¼≡σΘ^☻o⁃·Fâ╝vb+l;▶φ▓N╧σµ⁃â]ºªf@◀ú▼│∟╒æ
┌╬Θ¤╒╫εp7╡┤º⌐╡α{:úyt|é⌐|║§⌠♥⌠ù~AJ┼!3╝♠sn┴╡╘┤k⌐╩╩·û9÷♦y↑Å ZF%{à7⁃<¼⌐⌐♣╘→bäó╤qbf╝{(♥a↓╫

ª♣▄♥ZP╓╘∞B~q∙√ë⌐▓

=║xæ=3£Å⁃oß╘↕ox ▓╥┌┌¡RΘA░╡:3∟⁃Ω

O╫│í╔Ü♠u|↑`∟├αSs
┘♣%`òWS╙¬←Üg↨m06Ñ%≡,₧/5h Æì:¶╤╞^+┼I/▄"ù←cl]█╣░─\Vffτ-┼Ñë▓┤½╔▓jz⌡ù↔ìeZ╕┴y╖Æ

^=£C▒á±↓j

¶╤ú╣╪▐⌡ìé─\;☻╚;=╗Ég)╟<║û$»¿¼│-r→╧SC◀‼«öÖƒr¡¼z₧j&We↑▓{♠G╪ù

4Å╪╖XHC▀U±█∞av¿Chvní╝ó

≤3╜ó▓za◀}─å↨Sà k≤ê>!=√óè₧jûª╓'+334µε«!·2∞╓≤▌è⌐4?o+.«NÑ7r)@πτµmL◀K═┌═ä╘└

(

#╔╣║┌╤7ÿª1]!vm∞Ω←t▓g+P⁃Jê⌠₧nÑz▒yä2QryE↔╪ubbZYy

Z♦-Hì $,'Yâ╞ÜτK↑

░₧╛┴tì▲∞:CkΦΦΩa*V½ì≤êΩë2τ⁃l┼σU┐↔┴▲╛╕│τⁿ««¤╛a~ßüº■σ┐E}τ
ç²∩

╪~8`gX└÷H?pl\⌡╖
²v

┐²Ñ╚o∩ ├┼~ ]8♠=≥5i╚┐╧c.8φ▼├?ß▲å↨₧X▼xN▄→Nº}â└Aü»Γ§º♥■

‼r\╓☻╛a╟ó├y{∙

^╓Γ⌐ε-aw╪ß╒1 ╩fδΘh╣tΘ∞╪<╪╙dC╣εσ¿▼G°Ezα½é╜╗#≈▐§σ┐=.`w╠├w╛≥∩╘{Θ»╗╬|╡■Γ≈LI╟/&╜∙¢¤_y'σ¡│Ω≤∩⌐╧╜⌐x∩¡┤╙g╡τ▀Q┐∙|≥SO%▲Γ├π/_{ε¡╘ù╬ñ┐y&π7o+_~5φù/(ƒ>!ïò$åG$♠

§!bE╕X▲!N
↨¬┬äΘçEΘçÑ↓éÿ4╤QY╠Sè'^╓╝ÿ`x∩▓∙ⁿÖ∞≈▐4┐■éεùOº?u\yL¬↕IîæRs¿╘pÿ▌_

┌,µwV╙═╒t∩7█á&Γ-îú¥mzF≈Üêú

tKvlû$&K∟m⁃Iì☻æ1↕┤6^‼}2φΦ≤èº_K{∙φ⌠▀£7₧╗b╣r╡∞┌¢µ7OΘN°>0îSΓ╧VP1╘ü?B∟ñ┌╦«!tè◀∞hcLö)µ∙ⁿS┘ì↨^}²▒╟~x_╨#╗à√vë≈é`∩ê≡▀↓╡wÅ└ ▐√■ε'▐{∞)╡4NM╗²▒Ö┬╕L♦äQZíT+Ç─hΦ(╓ $ZA¼F▶ƒ)8¬î8z÷?☻├ τc•╢ä↔└\█.xxkT└n╤■=a▀■┌Sé [g╔¢¥Ü¥ÿÿÖÿÿÜ¥┤╬ìO═îMXG╞¼├côC#π♥Cc²É┴╤╛Az░┘└α╨└ ╪5♦üß┴!╜•←∟√╢♦←≡%╪^v}←é

p^q3Ç]\↨8^á▲î}└Å∙ 1≈↨Çu↔w■•·▐√o╗M

BS¿░╗▌φ⁃ùÜ╪Æ

üv
)l╖m,ªïBSÿÜñ┴6lK▓╠⁃╙§333╪▓%YtQpuÖ$╜∩oµΩFv¿I█▌↔ |4≈£Ö∙

₧√√▄Ö3g§▼¥úσ ╝sæ↕JèÅ≡≤≤

╟☺

u⌠↨╤┬3╠‼äCΩ@eéjç↔┬'ÑA╬╘2½♫: φî«]Çì♥┼\[E♥→▶▐j▓¼¢ Æφz╨2glN╫▶↨oo⁃↨`s,GDπ¬I┐j╓┘!⁃¥▌♫18V

½♫├¬]┐è3Féjδ┬èuæ╔↕d┘─V¢¢iù5ÜBç╟DK─╣lRτ♦l&¢╧▀*∞δô╫JKKτττ⌐ÿ⁃
╒╧gw¼ƒαPßh8Ü╠Çí┴@·⁃ç(8Å#▼DΣ1¡(«≈å▄ u╔┴=R_O|╒

÷║╙l÷>Å╚}₧◀╛▐a√╜"}╢╞∙║E▄╗δ▄½OûöûûTW╘¶ƒm╧8╓■τCI 6Üx╫⌡♦≈δ ^╫↕v╤∟uΓ÷æ─▌φg▼¼═zÑ4/ºBûSZÿæƒw╣Av¬%σ╫╜╔╗'Æ╢╧₧▄!?Θ=¢Φ6ò┤k2yτì3₧≥d/▓•╬z(╧zj╬n╒\▄~φ╥?-÷╜2▄S\WÅ

⌡⌡ÇkÜ┴ªy䵪åµå·µ··û║å╓║å╢║╞╢·f┌▐√‼▌•k┬ßZ┌Z[┌[Z:Ü[╗ M⌠d⌡µ•¬?╥╡╡╡⌠4╫╖╛≥Vgp∞HH\_ptspt╫s»Å╦J╞¢[║█└√╡=╚c^^g~╤╒┌åëΓè▓Φ‼¥┴1├■Æ■ Qwêê▲É♫ÄΩ

û÷♠☺╣┼♥┤~[8α/∟

èΩ
ëm Å»ï╝ßσ╫{╬_↑╗ÿ╥±╩▼δc▲kè→î╣↕▶=→ Θ≈↨v• æ╬_░├à=aé╬▶AW╬Hçâñú┴Æ▐└≡╢≡É│?≥y≥▐{bε▌-±▌)±±Æε≤î┘∩

╞⁃▼▄§qαÄ░ç■ßx╨²u∙ëk÷E╨⌡Ü═╕j#└å╔

▲ü⌐gu¼▌ÿWòT╒ƒOâφ]z}j→╓$♦♫╢»╙Nué☺↓Ä░xq╩h2w≈⌠±7 ╒74ü«◀⢵▼⁃n(#═ÖYyIYujå,;╖≡┌⌡←╕S╪≈p¶♫ΘÆ╨ä←c♥6¥╢å[KW▀ @4#7┐¬╛Y▒¿♥U3+→æ*▌m▶Ä█┴\↨D⌐╥Ç«7▲≡▲╡☻b6xåà!=D♣¶ûÖ∙½k&¢

Φò%+╝ö₧]▌╘«Y╘qH!$@vXεÿâ>τ╧‼4w¡X(+»KK╧═ô§Å]╣♫╦╓Ö>;2m\Φ?*↔L¼7[iW│╝┬ö,YmcïjqÖαå%╜ßxàC
≡├Y@╣☻%jLI═ÆσùÄÄ]CyΦ╗æ7╥F╣ÿ╨'^←&│mpΦ

¬:-+╖║╛Q╡░D%e/¥ba╣⁃╞♠╘▓t‼BZ°╬»¿«Eöî▄éü╤qαö ╘E "¢▶*⁃öÆ^åa8ózA╫↓↓YYY9╒╒╡*ò♠┘"┌σmï8Tô,_ñêrîXΩ%mmS+j;»¿¼ú──&Ky╒1§$ⁿ

≈á╢q;∟←¢╠╦+MM═⌐«iT⌐Q"╩ ¤C◀ySQ♠╔ß♥z j╕╝ªü₧$/(Θ↓∟A²│÷πßqα╡┴*∟îänßXE;≥φ╙╥3▓╨æ¶J5/∩G

╧▲☻¿5ïu⌡hú⌠▄éb╨5Ps╙8é█¿pÜ─vf▌←↑OoY╧╠«¼¬Aσ#)╓[oRß↕♠╜ñ¿ª«9=+?3;┐ºw♠Æ↔Pï╦p¶♫æQ♫♦Σ╡ì─¿ì╞'ª╥▓≤ ╬]═Φ≈↕→é╬┌e╘

ßèxªù╡║µû6É~A◀-Ag█ºm■╔âé▒qä‼╘╗∟┤Fc|r:╖░¶§^TQ7ºXα#Bπ♠YCX₧Sv↨é• ./←ΩΩ┌╨¼↑Gák>Ñ╠╥'a┌╕╨→G♫

X╟╪╡⌐£éÆ╦ÖyÑò5│

§╤3%∞rH▄╒¼¼Çkk╦Z}cS;╞Q^^IgW?¬à╠↔vâój√@‼½Dª£?w]PXûÜÖS\V93º@`|q│→bZn↓G♫→G⌠αCS+z≈g♥lÆ│['ô╢^?√╒ΓgεxΩº#≡√R─~∩╨}╗C÷φ

▀τ-≥⌡î÷⌡▶∩█&╪╖MΣ≤ÑΦ} /v∩ Or▀ùéε█#yΣ╟⌠+⁃╗¡ Å8*φ'╩F>\∙üg│  äC[Ü0Taj┘∞╢Y∙t┬┘äy¥F╣"_Y→▼i╬|:ⁿ•æ•╛*⌡█C█\▌w[╝»[¼∩╢╟▼ⁿ╥°╣²πº┐▌{±gyùƒN.╕≡X≥π╟╧∟∙]╬s/σ╛⌠ⁿσ▀╜tßw∩d╛ûÿ≈╟≈≤^{/ƒ╓ü┐ƒ√÷╔£7▀╩z²╒┤↨₧╗⌠°ú↨cπ/ïú3"D9┴ßyÅä╩▲◀Σåës"Ey◀BY╕á TP▶",ù⁃b≥$±9▒╟│Å>Ö■╘╦9/┐S∙÷⌐║≈↕¬▀;U÷▐δ▓ùOΣ─GòFêk┬─ea▒╒╤╥╩Φ¿J└º(Ä¡↕Å/‼≤Y_÷H6¥a~Ü─µ¤f╟♥│K┼á═╪

I∟¿╡Dz╝α╪╙♣O┐T⌠╥[┼<]qΩb▌┘ï

τ↕←N╜X≥╗'J▲?^vöm╨φ♦lñ♠?ºΓ┐╝l<R♫║>┬<8╔☺←"-⁃GùF?.ô╛·ÄL≡w¤▼≡

<Φ↔Θτ-fK:┴╪Æ╜₧↕┐↔┐╣▀π°ï ∙╗<±ë↕ =î],ëc↕]"òûè%lΓ→GI╣H╩&ΣcèäÅ╩äΓτ∩ σ♥▲┬²▐æ>né}n"?»á{▌π~■╜Σ↨cÜJ2µ«ìiùû╒ΩÑààσσà┼e⌡┬"n╔*⌡"∞♫.

òF«ñ j╣é│4á┌E╫"`╗f░9]s┤╛eç│[←D☺τñç[▌MÇ

q╤5═Ö↕c §I⌡/Φ`┴p(Bæ°Ö┐Æâ⁃T▶∟<◀└FåyÜö▄t╠&¥╤á3↓⌡f‼Dk╨»░Å♠ï┘d│Üφ6Γ{å╓£«ßpâ┬╖,☺╢├Ä0F¢┘`'ûåÿ╫L$∞┼╫∟╢ \?rm÷╞VgLVtvôn╒ª_]╒»«¡╪Vù,v╡┴¼1Üù,û§;p┴apΦ⌡V

ô♣╜uIoσ ¡╒[tzï☺É»╖→û┘Æ≥Oö[│▒YÉÜR¡(,,£££DíßPK╬2.╟‼ü•U

⌐ß#←♣79

⁃▲₧¤∟│╒ó7↓L╦≤Oå (ÿ⁃♥∩î╪δ↔ß│3╠gº` ▲╤┴;♣•εê▄┐C┤ok£▀v┴╛¥yë»┤╡╖↨T4Töù4↨¥Θ╚y«#5▓≈╠┴╤─»ì&▐1Üp≈╪⌐{«$|╡τΣwZÆ▼i╩x╗&≤bMΩk╡Ö/╫Σ╛┘ò√√₧╦?←L▐3òΣ6w╥[~╥K₧╕m:iτ¶;y╟|≥₧∙3▐≥│▲ès₧¬│nsg=τd¤Ü╟╙╗→jj½[δδܽ←z¬←{½¢:k[Zk[←δZkk[½δ[k╪M-áδF'Eékmnnçu≈☺F╖ü▓[█!∞↔[⌠╩-τàÅq-¡M╚Oτδ∩┤•G│╖[ïåâc█Bb█₧ze<#≈Z]φ╒åÜ╛╠┤î╟ƒ¿xΘ

eIò<º░Vrñ;(j0Ç╓r╙╬▐üáδ¿Ä▶`╢x(@8zX0Ω/∞¤Æ┤åG╒╟£hzß╒╢ñΣí┤╘«≈▀o|Ω∙z±╤╢áΦ■└ÿ!Ü⌠⁃⌡♣♠B┼╜í┬╬Ç≡═┤ⁿ9ä☺╢¿'L╪↓"∞

♠ΩG

♣JɃεαɬɠ■▌╛»I┐∩%±┘%÷┘)┘τ§φδ)╝o{─>o┴â_;²|dke╩╒╛ÜU│r}U╧ùy│¡│`N«┬«àI:º╘T╓5]╠╚═╩/→∟╜┬ªΘ╚6GƒΣµç╙Xé◀ █æ↓òáδßæ1P☺û^+╡ñà↔è≤dñn╪P.ßQp _;§ò5↓Y4w

Dñ╒º╠≥v*┘,80π§]~ph♦FjV^☺╜æK╦ΦÜ8ÅH¤ª╛┼fªY8ª¥+Bµ5
╦╚╒Ñ╦⌐ák`↕εO╨╬≤åÉ╬LR≥ñà£s↔⌡(¡ú╬╠)½«WhûhΩj‼]s─DXîVè╔ÆZX\)/»┐£Æòô[ö5â-╪JWJƒ╔fçÅ╚¿┘f▼→╜Ü%ú]═J*k↨P"dh#0╦
∟½p↕╩,↕DëΩΩ[╥3r│s

·•FQ"g←Q←▓Γl↕^¤fïφ╩╒I╨8Xó¿¼Æ▐1╞jiC♣♣$ífσOE├╖yMm]Fv.←§b░╪¡Φ$¶→╤É↨ù":Zh┴÷xNÄ,7WVZZ«╤8▀w╜!┤·

79«↨G8Σ}Y╗R├₧$╧)(ε←╛óc╗ܱ)Sè═=\
»Röyt⌠→Φ:--╖¼╝f^«┴yW`♦á╩bÄ3-┼]__\╤U╫7]L╦d+├ç⌡┤i╕3┴MÄçÑ┌ <r8Φì\∙àák╢`{☺¬◀é
╫╡Yx▲0

pSΓoΣΩ∞φ7ÿ╨←¿╫íù│╝└9█ö*£¥B3^╗>YTî6J╟◀6↨»&∟?¼à↨⁃ù╜M═¡↓Y╣⌐↓9╜}CF‼m6µó╓¢Γα└T#¤(Qļ▶πê▐╚%Wü«mö¤⌠f╩#√Ö∟cï"1-tV╗bhmδ└↑╧╬╔δφ←╨│ºöy←!↑☻ÉgC
╒9╦∙òk‼2zÆ<¢=♫=ÅqD:£

NGÆì6ó╚δδ++╞µµ«ööl6w=á╙╙√«y←q┘∞≡◀╒•ä↔ƒ╝A»■╩╚)(¡£û+i≡▒îQ↑g╩╝┬⌐YI!úk@ufû

Cë¡

7╙è♣↕─Ñ8¢àƒAy'ºµJJkRR│Q«╔←3╬É╠m╥≥┴8éâ

▄╤┘¥æòs9=δ3☻v▓╟\╥⁃∙9╧⌐╙╗ª╬²s┼╙w╛⌠╙/<±α╓G▼║πΦCwG↔▄%≡┘&┌╗UΩδ&♠B°y▲9Φ Ω‼∩⌡

±²¬°≡├♫╗┘║╩╓σ▄∞x╢>ôs╞▄Σ£↨6£≤∞ç∟Üû╖.U╙º╔ ÇcÖ²♦ç╝┌-♫ï}ì~`£Q╠>≈╩s╔iIâc¡♠φ§úó{áΩB╘Å╛!╝╧#╓wG╠╛█úⁿ╛(:░σ─├;§┼æW╬■[τ9▀▓î╟ï¢èô½OâÖπ.E─ºF╞]î<z^≡╪y±╙ùΓ₧Iy⌠°┼πG/¥8q∙─▒K╟Γ/─╟_îë╣$ìN§K╙♣é⌠α≡

 ≡\ ╚╝@qN8[╕☺╪æ♣!é┬PQAxTí(ª@→ù▼s4∩Φë╝‼ŵ¥x:≈±7
^9_r:¡·Γ╗U»GτGJ¬♣q§▒1Ñq∟░c╦i▓:╛\└ª¼¥│┘←B←å±²╠Äû─₧(>≥TΘc╧ö<∙ä∞╤'≤▲{▒Φ┼w

▀O*=síµΓÑå
gΩô▐¬|²↓┘πOö∟;V→↔[)ë¬b3▐σ`Q!$╛B|ñ↕▄Kg■▓↕_&:R&:║!4²Nδ█∙ngó╪rq∟≥_▲√Tå@¶⌠¡╚â╗┬εs¤9Φ♣┤ªU¥>▲Bz‼⌐W°╛φ☺¤x╝ⁿΩ╧₧>τ4;öm↑.Ä-æ╞öFI╦ó┼σ↕q╣@▓!╥2&Ñæ╟≤┬♣'ε
▄∩~l n±>¤╤~╧╚C╗ú■¥ⁿñùτF:MK

φÆjaA¡Q/..¼▶¶½╘ä╚p«¡╩αí╖]ôπ√Ü┴)¶▼q♠ay╘O♠∞¤╙5▄g♦∞[↔É♥πö`Å}Es╥°┐∩↑:9↔Jü≥:/ⁿE↔•38╬f╬│╢C▓<A4ÿ▐¿╫ÖI┤F▌èë`§☻Å╓╕éôF½ `

╨v¡¤"▒[LZ┬Zú▐j╘Y

`Wp2ƒ╕v═]├πBΦ[P⁃▓∙╥▓yy╤ó_░X⁃╠╓♣│]m$Y0»¬

6à╬¿4↑↨ü┘6$«╤█╘.└╓ÖA╫z÷CÇ═lw↑∞╢Eïn╔╝!⁃zΦzÖ╥ ¶«v {⌠╩Hqq1Fä│ª>»C▌≥Jv9|ä├%▐φ7;>^pë•@úΦL&╗M╫^₧÷╝αº╤?∙n╠├ *²Θ┐ê≥╜ÿç┐+²┴╫â∩ú-▲ñ>█Ñ>╖ç√φ¬╬H↑▲╝"+i,.⌐¿*╔«-║\¢í%∩▌╬¼'█╙#[/ W╦┼▼4_°a²σGΩ╥Å╖τ╛╒ò·\oΓ/zO▌╫òp▀q°╫»◀Toƒ=σ9w╩

▀√s ▐sI;gÆ=g╬mƒ;╖Eqn½Ω∞v╒Y»←τ N^)RÅò5╫╒╒╘╫╒6ö44╘564746╫‼O╖╒5╖╓67╫╡4╫╖67╢47▒²╜?┼╡↕]o♠lå╓↔═m↔ìm¥

φ¥Mφƒ♠╪-ì=uò↔»┐▌↕$φ ¶u•D

•J♠♫G╡à╞╒─<^ ⌠
âxgⁿ╡?╓ó¢ñ╟»┐÷^ 3/7╤{░┼C└cvÉñ? ª7H┌E/¼ªm╜╟♫ï♠☻Ñ⌡éÿÆπÅ╢₧N∞╔J▼+)ε?ò╪↕só1D┌↔∟EΦ←∟▌Θ/Φ

§╡çD÷ä

•B♦=ç 2Ç▌←&ñì╨☻ÑC☺╤♥ç☺≡◀mí☺9■?x▄≈♫æÅ╗╪╧;╩og┤»╖─╟
t²ö┐oß┘WtΩk♫≤┬Ü├╕╢jr╪M|∙"╜ÇçY≡░:τUÜ▓¬║ïiYyEe#πôfÿⁿd7;╫S8

¶r←ªΩ╞s╫9╣▓┤⌠╠║·FÉ↕,[fñ╥|▌-µ‼♦τÉΦ▄╝é?♫¥ù_4~m╩B+]╚╘v└Ä▐∞X∟Xf°k╢X{z√ü±Ö╣y╒⌡ì╩àeókf╔≥ ÷UÇ☺-egZ╕╨$yUu=¶üXåG╞\,╩3âⁿq+£½Ç⌡îú╤d♠?d╦≥│e♣ò╡

r⌡é╒AO│pN$%!w←pMS⌐

àª║ª1♥♣*Ç󽣫¥ë;u9ò║─µp⌠

ìr2rdUuìr⌡•╧⌠┬ßf╬bp•¤•◀┌╜↓t¥

@╠/↓∟→█╪&z╒╛j7Öì¼@7iüÇ"☺ⁿ2YiJJnuMôfa◀uÇ¢♫Táe¥→╚9¢òLL√¬B⌐µ√Qτ╚≥•G╟LVF╫l╤/è┼Σ♥§╝ñ└▓ía┌l,;;»ªªNíP±B╕╩üÅ6·╤ò☻│♠B╬╫╨↓jδ→.ºgµ↨ùv⌡

→±5B?ÖPƒΣ)╗<8≥6b{å_╔═+╩╔-¼¼¬ƒ¥ú]═,┤ì
ë&óσ═°DZpäXm♫òfí╢▒)-+7╖á↑è

°é┌h#εn¡≡u|ƒ╥√«⌐╫▒╫╣♥zæg₧mä`▲g·¢♣t▌╪╘B▌[VÇNK»íf▒Pr▄└¥→╚!,»sT¥u∞╩xAa±σö┤è╩j╣éJ─√*╛!6'╬à╫₧Z│║♠∙τΣµ≈⌠╥;╞h∟í╞p

ü\Ä┼┴↓ⁿ┼╕:~-┐áá\ZY3=»░ó╣┘PΓAáô²2╬
ê

ºXJ╒bCc[Zz⁃r╪▐╤à·τysV°═mä╕≡`¼ì_ƒ╠╔/╚╩╦çóëΘ9ï}╒b[úE≈l▶±qD*Ö└ߢpqQ█▄╥ Φ═ô╤π╨⌠{┴ºì#4⌠─ìΘ∟┌y.╖ñózjf▲╣gy└┼Å→G8╥╛εå╓╢ná5║P[{╖┴hA¶01j▌d6≡☻±⌠]é.419[TTy∙rNII═╠∞<♠æ▌A#▀π\☺s╝MI3╥\Z╥╢╢uá dσΣ╡tt~,`/░╧[y┌π⁃└ûƒq¢Kv¢;φ=¥░g·╘▀u²■₧║g╛Z≤┬wKƒ┐≈bⁿwÅ p¢°╛/╨3`┤hmç╨╟[Σπ↔ß{º ■»
♫ ∟M╔nD ¢♫╡╧▌FúSτ°└│┘∩

╦;♦w¢=Σw&·Wt╨üaÅ/↨BmÑj■┘gÅ?t≡;æç¤î6ÑV]z±uΘ├Q¤}E▓▀3┌oùh▀V┴ü█é¤╣╟ ≥▼Vç▐£═<0tß█¡⌐ß♣╣'kz╦╧7£Ä╜(öñçê│♥┼ÖüΓöÇ¿ö░ΦTæ0E↑Ö.êLï¶ñ
ä↓Baå@É⁃▲Ö▲&L¤§eåI▓├┼┘aó¼PIVä$'R£GK─à♣í┬┬╨¿ÆIQ╕┤0"ªX↑[,Ä.¶╟⁃IπèóÄ⁃─■. Θ≈do╔Üs╧4&∟+èÄ«▶>Z~<╛≡HLyLly╘æ2±╤2ß╤2╢ å6▀ª²╖c*─1e8

ÅTIÅöG▼)îy╝≡°≤à╧╝]⌡VBM┬Θ¬ñ─Γ─≤§↨3Ω│d¥∙τj╬╝Y÷çù+_|┤Φh|q¶Mt╙û`☻á;ä@w♥░!.*■
╩f┤&║.§☻░πí╖Tê½1Ñ┬ÿ≥¿ÿ↕╔3↓B±o╛▲σ│Cr»{─☺Oæ»g╘>╧h`╢ƒ{─}[ó∩≈♫█∩÷δç<♫■d╗Σ¡▼?.‼₧╚↨↔+É∟)ö─¶Kπï%±àæQÑ☻Ià@R⁃↓â╥§G▲)î|*34*■√a•<Å▄τ§πδ-⌠≤

9x╟à╫bgG║tjσ╥éfaIÑ╓(4Ü┼♣═▓RÑ♠"+U∟½i?p╨3╔ⁿⁿ▄ⁿ∟♦▲↨Qov¶⌠╙¢Vç¶`oFkε■t└&

a♫╖0Ä▼▄╧O■ƒu╚!∟r╦=▄9»²§∟j♠╖s8x£╩6╘┴├+φs8DäC+á ⌡&p2áZ┐bZüΦ¡♠¥E»5¡,←ùùΘ§\:ô╒h╖¢m←b╡¢MV▶8♣@░§│n┼ⁿ┴╞fⁿÑâÇU£ßΓóΦ[äƒτùûLK
f╜┬hÆδM≤:ï\gS↑∟j≤║B∩Éδ-*ôe┘ß╨9î:¢Fgà,Φ@╫êk╓↓Φ ▼╗╬l5X∞F╟¬╓n^╢ÖW∞ûe½a┴─v5ú

8≤≡ß≈u▀"∞ε▐«óóóëë ▐E╤ìyì}&╟¢♠M╞┐B67▼¤└F└•♫Z0jαßù0óPΘ╦╦
½⁃¡fóg░▒`áíá╖6á>░*-⌡e⌐≡└=Rƒ¥╤>nb▀-┴╛;*S▀↔▼↓.-¡)))-*╩+-*,.¼,♠y¶eU§\¿/|º╡≡≈mE/4Σ┐Xù≤R[╞▒┴│¤O╝w╧╘√[╞‼╢L$εÖH⌠╕æx√tΓ╢ÖS▲│ █µ‼oW$x*↕w╬ƒ±₧╛░u÷╠╓à3n║3█↨╧zM\°╬B∩δc}§0g╦←←δZjΦ☺∞··ªåªª╞╓å╞╓z∟¢┌`→6CÜ→█┴╧←Å`╗÷↕┐╒▌┤D£\←¢Mb╖┤☺│█¢▶Σ‼][k╙@]u√½o╢♦K√C$}◀óü`ßHÇt 0ª58¬5$¬'4f0\┌↨ ∞

Ætà┼╢åΓ

M_¤♠√♥┼╜AQ²☺▒♥AΓ>ár░á'@╘↓¶]#ê/{Ω┘╬
τ♠23«ff÷¥J¬Ä:╥↓→╒▼,↔8,∟ ö▓≡╨%Θ

§t•E

♦ ♠♥♦╖≤g§♠╪╚OΣ`áh╘?j╠?z8P╘↨⁃Y↓≥▀∩■Σ{╟÷∩É°m↨εà▌σ♠║⁃φ▀↔√≡w[J.¼»Ω`½├|ä↓♥←ÿ┘d;ú♥ó∩┴▶£æ+╩½kS2s▓≤ï√G«▓╖Jæσçp¼{Æs┌ ö☻Ym╕â¤♫

geτªñª♥╞⁃⁃ù◀çRG¶ä`■═BF╘┌:¡:«¼♠§╨₧ß├úΦ■4☻ÿìσRßRà≡4╙k╡

♫Åffτ!VUM¥å¡úåaJµ)Y╥öE2╧ÿ⁃¶êÖ╫4╙
·JM╦Γ╗Ü☺ ╪y┌Dè┬│╠ <NR",)î«ü┴ß∞£<0KUm╜fIïô⌠→)6≤╞g░∙xE▐╕>£Q*5òòuák░%á↨å8╧ äiíÇ¿‼$┼τ+q↓âxt,;/?-#╗║«Q╜╕Ly@P▲qôcèαÉ┴5╡z⌐║║9=#¤T╨╫?┬ùáSΓTb^♫╘

ÆçZg♠└9#úπyy┼)⌐┘òòMH☺IΓ╝½YY5s•§ö♥$ñ^\B=ºe☻π
√♠♠═╕S◀~P╬!°Gσfæ))┤àâV2ÅÄ]C╞22s╦J½╘Ω♣\g↔☺║ÿ&⁃ì;╘!Q╨┌·▓N_]█@←_τσ≈¤ì↑╤H¼û§Y#B\*α┴I¬:╢b☻↑VV^═Våú>Q~\ÑΩE0;CLV▲*§¶-,i½kΩ╨¼¿≤▲┬xp%ÑL┬3G∙$╟>Ql░‼gQá2z¼J╜Ç♫DΘn╘-╧▲O╟σY╓«╘╒7fdfc\≡7r9♥o╘☻∟»♦~→G|

π┴«↑G┼%e↑ <)V♥▼T┬f┴ѧ¥₧┐·+'W♠E⌠┤?∩B¢T8≤╩▓çèE¥♥z≤@╫Ö┘♣E┼s└x÷32A╦ªo▲GP┴(z▌`43║╬╔╬æ⌡⌠╥ém^ ∞╫*≥á┌qDHñOIíì∞Ä+¼Ω╥│▓
K╩µ¶*h1o→Gêp╙8ó·Y_╤Ω←←Z╤¼┘9∙¥]PD¤ßπ"O£JF║(▲∩èöτ╒╒δôSà%Ñ)ΘY%eò│≤J>ⁿy,û╕╙m|ó

_╤↓¢¢╗33iú♦`ⁿè♫DMßY

P▼▀4Ä£IæóëΘÆ╥*îúóó¬←╙≤╕Ç≤¼ë£Ä⌐Çâ

èêTt♠cSK{FV.:C{g╫èß#69â→ΦR/♫¥£║≡↔EÆ╗*i√ⁿiÅ∙d`╢¢ⁿ┤√▄Ö¡≤╔█§I▲╩DoeΓÄ∙ñ¥│º∩╕qµ½╫╧gΦ⌠}⌐▒{₧ ╧/<v≡ï±≈oÅ~`╖` Äp▼»╨♥w=r≡δB _░}!Φ♫⌡┴QìP╙¼ác≡║√D∙δ;jXû↨╟·éb■╒gÄ■·╨7♫√▌⌡─o -÷•/±╗[╕╧+r▀Væ»╖└╧#─╧#α╨]┬ƒ|}}<a.√╨╡Σ{♠╬▼(MÄ╬═I¬▲(½ΩMAzdXn``╓o├┘√«♣Θ┴◀↓☺aYç├2♥├2â!ß$AæÖ┴ó╠PIFxTFDTFdLå0:32*;RÜ‼)╔

ù╚┬─∙í╥é0HTaxtQDtQñ┤$"¬,2║L▶],x┤Φ╚+∙┐OkH½⌠Å'èΓÇ═'èπÅ↨▲ìº↨bE↔/æ₧(☺¥

c╦#ú*♣╥jQLUT\y∟«▲+ëC°π∙±O╚N<'{µe┘ï╔uº/╒_╩l╩L»N╧m╬╜╪xε╜┌w~W⌠╠cà╟Åù↔ë-ùF╙fcΓ╕2Θ╤↕ñLÅs╗0°»'|·Üá┌)Γ#σb┬∞Rßë

i|⌐8╢::ª\·hJH─»■N╝╫3ûZ╟S╕╫-jƒçt»╗↑÷╨▐¡╤~nΓ╜█#♫z■≈♥εóΦ;±╞├±o■,µ¡ƒG╜≤s╤╗┐É╛²3Θ╗?=^"è«↕KJ"ΓrC▼╦

}≥bα‼ⁿÖ$°←◀~₧q{╜b|╝♣╛^Å∞█]rΘ¤≤╫╞û4KÜ┼%§{QN←≥½⁃ü┌J╡

óP)!rÑbN>┐Ynq¢╤┌E╫p¢☺{≤▄5▄ç╫çs£■░c|²IÇ

Éα╝┴I╧♣▲p╬▶¢£≤┬ ¬sσäâ‼╛Opäƒ_eà°£¼√╔ĺ∞rP

ǫ
G°y░╧ΣP▶^≤8┬Os╤6╜Ä▐ÆEô╜└Qεqë▐ó│┘M▶+‼ï▌ä3`╤¢â▌

½ƒIû═Zì┼ñ4[ΣF█╝┴.78¶╞5╚╝┴1o░)L6ì═▒l7Θl╦$─φz¥┼░b1Ü∟♫âuua┼┤░b^╢8⁃¼f╡╒┤Γ░»¼Z╡vú╓ª_íeΩ←ÅàΦ}▌╖

5'ƒ♣

ûûû♫♫♫b\lεÖ║C,8┤♫Öu¼½└±⁃─U╓ònr|╝`α≡_⌐⌠Fâ┴b5ÿL+┌Eï~╤╕ó6¼,¼,½ì╦J¢·z═┼╫┬}∩¶▄τ!║o¢╘╧3≥└]ù^Ä-╧>{·Σ▼‼‼▐++-¼*+/╬-*)╩./╧¬*═⌐/8▀ÿ²jS·‼-ΘÅ╖ñDu₧√╧æä┐╗±▐▀Nƒⁿ N$²═⌡äφ┤↨Z╥ûΘD╖Θôεs'▌¶ [§º╢╦O║M'lƒ┐┤c±Γ▌K ▲µs[5g▌╟.▌╗<₧╓╓\U█╥QZ█T][╫╓╪╘┌╪╘╘╨

kjimh♠f♥Ä█╞╟«⌠ÜδΩê¥█┌°δ╗£@²iÄàA,┌[£Ä←[ê#↔ε°Gùkom▲¿½iπ▌╓╨Φ┴`I¤ê78r P0¶ εú%╓Γ½Åê«♠
G♥♣├■43▄‼,φ
óòΣ²üB╢∩w╠á╠PÉh0$ó7D╪▲∟U/}┤≥àW¢._n╜p▒π╒╖;Å>S▼→╒→$εÑww╤¶7╥ü


íà┐à
┬w
 s%T╘▼$∟
Æ\Ñ-═à♥í┬╞░áñƒ∞=q∩«X▼≈(┐¡▒•=D{▌ä>;óⁿ═≥
oX⌠J╪pv╪─d5p#éQ%┘ÆdNj⁃ûJ+½Së«ïå»N↑hσ,à"‼r├!

·'≈└♠☺╣⌡⌠÷±╔╜╩¬→▄⌠╣%║YÉ>∞]f∟ô⁃ÿórà▓¬║⁃£

ï‼Pa╡╪(▄-♫jÖf─B>pOΘΩ←╠╔/╩╠æü·└9ö¶╦6àa+>iQ$:╔`omiY_S█─ª┬@╫π&3¢íΓQ6↕wy`⌐╙Kâ╪ö2≡♥%☻î)öα∟fq│èr9╩←√HO┐└♠╙,╫T7deµeτ¶

_1↑i╬

╫o⁃╩ñ♣─╞÷/╢:∟├#ú`WÉ←¶▒Gm)←¼4⌠ç;^ß8╥═aò6←½⌐i╬╚╚╧╩å"┌>mS·N-╚¼═aañ╔←w¡`Dû_╠Xö6╛ªp¶Ékp:«à╘¡╥║Hàfíªí↓¥☺2─6ä█ñΓVí┌s▶ë

♫ì╔≥KÉ╖è╩║∙9§±12z`♫╒H⌠╞>┴â(⁃┤æ╬╪ⁿ╚╬♣"♫

♫←Θφ╨Hìjé┼■áì╕α█τG╟«ÇE╤FP43Kδ¿y▼▐∟╥┼q6╘÷Ω·évÑ╛⌐♣]♫▒╪≥fR─2├â;↔≥ç{/>╙ìxuò╤5m6♠║₧Ö¥πm─#╕♦gx¤gyX╫«╨émh┘PddZnmV╥┬↔+Θ╪òq░(▓•║₧ù+x╩╖╚═πh}qi╣╣ѧ£î∞☺zMF│3▄═Ķ░X↑GΦxc╫&r
è3r╨↓*ºn╠╪╪,?RµQ⌐;▀4ÄV1ÄPW@P⌠ƒ£▄┬ε₧~¥▐└óα@a£◀]₧⌡u3mî┐vm≥FAqYFV♫¶MNMS▓ö

→╢.ç8¶ì·♥5ònE▀┌╥Ö¢SÉ₧æ█╓▐♥♠■¿

ºHf╓HV

≤╒╒╔ΘΘ┬óÆ╘┤î╥▓è╔⌐←╚↑σîΦê■pçjvì#ΣAº7"²¼¼┬îL↓úkZδ╛I♣ →╙5Ä≡◀♣££óτ«Q¤8N╧╠ô→╩ïS♣wö>SÅ\áπ/Θ⌠-φ]↓╣∙ù╙│Z█;∙ôΣƒ§░=╕(N╗)OoU¥╛]y·6♣É√¼√╠↓∩∙K_╜v·+âo╣≤ìo┤╛σW²╞Å■▶⌠¤▒•▌#²╝C♫■â°╖?]╖Y░7♠ß «C1↔Φ9▼/∞±ôOûM▌τ»τP[L@┘→┼ⁿδO╟♠∟╕←|%┘∩!÷±Æ▓¡Mó♫zç√m◀∟⌠è8pw╚■┐K|⌠º╢«gg.}_qµεk _φL~áΣB|~╤√♣}Y'rNäd♣•eâÑ├♦Θßó⌠@Q╞ï2 KÆ→ M

⁃º♣ë╥☻ä↓■┬╠@Qf░$3$è↑←Ç-`K│#╪╥▄pi▲1vT~♦IadtæÇ-. ↨òGDù úJ#πï$╧Σ<zíΩ∞╗┼o▲╔ïë⌐◀┼VD╟ù──ùE▼+ë:AÇMô╪±UóÿZqL╡4╢,εX╤±º≤ƒzú≡⌡╖ï▀|½°¤ 5'╧5%'7&₧o?s▓÷¥w¬■°f┼δºÜ▀yí≥⌐╪la|í⌠hELLÖ$ªR╩w≤Ä•`ùJÅòH↓`ozR·»#ⁿΘk■▄5},ù╞ùêÅöê▼+ïz┤Xr┤@êÜ9Q◀²╪à└É ■j$¢╗Ä≡s•`╟°yü«Ñ√▄ñ╛ε╥}εó█↕G∩┌q
9Φ±δ♥█ δ╨÷_▄┐²g≈╗A~■Ç╟/~u≈‼┘æ╥Γ╚¿éêÿ╙┐■e╪╫♥▲∙╗G~░╙ƒ¢╨╫[║╧3z»ç⌠╨¥ü•┐Æwß═ΘδW↨↨╡¬┼Eσó↕ÇM¤[½↨@┼£ÉA♣└f≡│ôñ7▄¡╝ì ⁿ%╪

╚Aµ▄²╡☺█╡☺í╒j♠▀ü8↑t 8¥ºç} »:d▲GÇ‼╛♣╪╫┤sZÆ_²ƒqP

╜8:?.ç║µÑ`_←♫│▌▓b╫km←k¬¡+▄π↕¥à^yΦ↕♥αvπQgWÿ[H⌡│

•l╣┼6g▓═→∞sF╟╝i

2kp╠→φ≤f¢Æ█¬wX

♫+D∩░ô╪W⌡÷u¡eM¡│*ù═

¥i▐`£7→Σ♠├ó├¬♥c█î+╚¡U•┤╓[┤zδ¡zo◀╢╒nA╟▲↓↓⌐¬¬¬¡¡²ï┤/z♫∩3╝├░qpôc├σ&└^1ÿ┤♠újaIo4-Θ


+♠╡╓░ñ╒→43╒↨_•`ï¤zïh‼Θ▌é∩∩¶∞┐δ7√∩~≡╛»ⁿ⌠ç>e∙↓¡%Θ¡9l╧z║#δë╬╠'╗Sâ{╬·⌠&ⁿ├≡⌐▲;∙¤π∩∩╛~r█─Iw╚Σ⌐φ╫Oy^O⌠╕₧Σ6òΦ9ù░K~jçΓö╗2a¢≥⌠⁃E≥vyó╖:ΘÄÑdÅσ≤╖O]║[┘↑½∟o¬½nε∩Ω╗╥▌0=R?9Twu╕qtá⌐½│╛▒╣╛í╡╡▓«q|bZ¡╤vu÷╨≤╘¡4w▌╨Ç+¡φφφ└lN┼¢∟¢¼nÑ↨V7╢╖4t47v45┤╫7u6┤t4┤┤╒╡╡7╡╖;╣ܱ⌡¡Ç▌╓┌▄▀╪╨qΩLCH⌠hǶ─█§∟╤←╠_=-∟÷↨\=∟9∟F½╕┘k▒$}┴╥▐`Io▶{πtá╕? fΦp╠`░¿?8∟|▐▲↕╫°Φ
↔↨S•`µ┐·v╜╠≡»úFCb√◀Æ╜UkÉ☺÷ΦaZIÄ#ⁿ╨╥═ûù Ö¢£Azé♦@²a ╚Q HMαoO ╪τ─╜wE▌δ◀φδ!▌╗§Gë»╖Φ■/_|%nU?┐ε░└:▒0└&←àYå8├ dz^YZYôûò¢-+╝:1♣[▄╞¼av↔┴╣0╙♥F*ï½╙¢·♠GÇ♦@σå╞µ┼%-╖╣o◀£┬in#└▄╝☻¼☻k↑X♫¿ágqyr.┴☺&φF\h5Ym¥}âl
kzòzë┐┐èr☻ç≡H←Θsφⁿ↕DÑ^¬«iLM═ò╔╩åG╞]τ!«`ê▒ßí╔pú╒60:♫ñ♦~╘╘7ß╗Æ

╦∟≈Pµÿc'£│.*σBEymfF₧LV

┬Σ¼┬╦╗!¶⁃é°¿Uê▐l↔→╗Ü₧¥ùÜ₧E╙■
NE¼8¿pW¥ô├I£┼5àR]YSƒæÖƒôSä↕╤4/σi│"º:↨§↑îû╤▒δY┘∙ ⁃╘åfa↓╡─B▌┌¼P╬≤lsÇ«↨╦½←.gΣdµ§÷¤ÅZh₧Ö.mv(¤╙σ⌠αKbxΣ*┤ñºτUU5⌐╒ZjDVf▲ô∙☺9ñÄⁿl╓Tú╒U╒7â=╨δz♠å)♥TYΣ6éí╧8█↨◀←è╞»íD─╔òU5

Ñ♠▒╕░¶ôW8█≡y§ZIΩemEM=║w♫[░ì[+§ü→♦┴7W8╫K→═⁃+¶eτ§áìáH⌐╥≡⌠Y▲)▄fßòÇKÜàÑ║·FΣ

9∞▼↑Γ‼╝,S▼╤¼<û╤l↔←ƒ╚òü*│└óP┤∙☺∩═┬ï╔=K╦+5╡⌡ⁿW*ö╚L
»Yr.┴ü§^V{δ⁃çcdⁿzzN~JFNqy╒∟¬Äσaúπ±,▌:Ä⌠♠scS{Zz^vvQW≈áà▲ìw^ryX↓Ö•φ┼¶ìO═≡♣█ñh^ü»3h┴æT|h∟Q♣╞δLu╡═YÖ▓£∞éÄNZ↓Ä⌠yy7♦~╥â>à←↨╞æ╔µ╕69¥WXé6*)-ç5ï─ßáΣµ

Gl*↔OP╗ó½oj╦╠╬╧╠╠GëhQ=*û]╜YÉè│ ó╘╫'DZσ↓Öyák╣B═┌W\* ╬↕±┌└q┼h«ihI═╩â┤w≈ΘL⁃·MσO∞[ûê{╬ƒ▐=zç"┘Mqµ6σÖ/╔ô╖(╧╕½╬z╧$z╠&{╠¥uùƒ⌡ÜL╕π·┘∩

'ε;↔╝≤Qƒ o¼∩mí>{b♫ x▌fXs╪X)■≈↔oδO▶╘┬F╦}£8+·»Ωx{ó╩╨╧ö¬∙W₧ì ╣ N┴■m┬}╖ |=♦>▐b┐¥ß≈m
≈√Æ≡└╢╚√╢ƒì{HQ²╘|▐╧«'~Ms·╬←'╜F↕ ╛√┬├àgb*→╬'5╝←v┘?,+$,#2"=22# "δ7◀Ö┐ì╣∟↕{)4µr░4%P£vX♦╞╬♫¶e•I▓BÑÖßQY◀Æ∞Qn╕8/B£←!╔ïö╚@╫☻ÆBatí0¬H(,ë¶ö

óΘ◀bpΣπ↓╤ù+Æ3¢/?W≥dT╡HZ#ì*º}╦↑`G↔/♣öèú╩♣╥

a¶N⁃▲{╛≡╣wJ▐J⌐╣£┘ÿyí·▄Θ¬─╖╦■≡j╔ï/U< xß╤╟èπ▶æf┐╦c▲¡è;R▲↔[*í╖|m∞7╬╢(ºº╕┘

≤•$ⁿW§╥╦ÑT─Θ·±bΘc2ß‼2╤│9ó↨▓E▒┐ í Åwà↔⌠ê╪∩↓ετ.≥qï▐∩)≥┘.⌡s‼√╤←╢ä≈mÅ⌡⌡♠'ïε▌&±⌡¶∙A<─╛₧R▼Oíƒ╫o~┤δ╣╠H⌐,ⁿê,2÷¤?²╒Owç=░ï╨┌wºt .╤^╖¿{▌D~w∟▐ ╡▄
oMO\ú╒ßÜ♣╒☻█─Lì∩h♠╟J%=}-'╝µ√Ö╣Σ‼¢3÷τ♥l╬♥¢↔•l8âô▲nvΘ═î

T♦t└╧O■yΣ°╫u╚╝╙╖1{î¢>└ë#‼╩δ╝÷↨u¼╬>p£è9ºßΩτS╩ôΓ~$c▓¢V∞⌠~Θ%╦2d┘

`&ÅKV╠Z╜y┼└♦▲¥Ö÷δ^♠§│½ïV:▐B¬ƒU╪j½i▐j¥5█fî÷Yôc╬╝6gZ¥5:fM÷9│Un╡⌐╠û♣ôuæ <▶¡eu╔╝║`\╒↑VU:╗\gQYφ

ïuF»S[,╦v╦Æ╒á╡╨+─Φim≤▓╬▓∙▌]▼!l¥aà≈Σßßßⁿⁿ|⌠s^Qƒ├±zåC3í╜ÿæα|Ω⌡⁃çp↑5\╡ü^äm6XlZúuIo╥Öφ
:│JkZ╘Ω⌠Ü∙ΩïoD°ε◀▌∩-<α-┌╗3╬≈.╤>∩░²;♫▼·j╨Oεδ(>╫¥√R╧à▀÷₧>╨wzoW≥▐╛Σ∟M⌠╝~≥╢⌐w<n╝φqπ¥-≡Å&y^K≡₧}╧}·}Å⌐S▲‼ ▲S ^°╞ù'∞Ü=Θ9{╩cε┤ºΓ╝╖Γ£ùⁿ┬«╣ï^7.x♫_·▐R∩▼⌠7║Tú▌µΘ┌ÑÄùfΩä≥ªΦ╣÷º

╫/jò

╩δφ}φÇΘ╓╔╔9¥╤<|e╕╛╣ªª╛ª⌐⌐⌐úú├à┘▼r♦╪═¡mìφ¡⌡↔M⌡¥ì⌡φ╡═m╒=¥u╜═U}

§²m

∟░]╬↓oôδniΘN═¬↨ƒ↑♫î▲

¶v♣Gvç♠┘⌠≥╜P:ó7R╪↔&∞e╧6¤♦F⌡♣Iz£H,▲B▼Ä♣Z≈♣F♫•Fu·╟╢∟y╛≈|┌⌡å╞æ│)míG»·╟

♦Ç├┴Ωó!◀ⁿ⌠÷,±‼x@Θ▌┴┤A┌ƒ¤╪}☺é■Ç╚■Ç≡┴≡╚û░Ç│?⌡}⌠?εè║og⌠■▌b▼╧(▼╧ÿ²;D•÷♦∙}9ßσúδ♫=L←▓JÖì┬mIXü░a¡kk╩EmYu²E╢┐╘╚╒δf;X£╚äphìf?H`q0←

q±╫d╡¤Ä\╔æ╤♦,#↨Râi~│ALé≤8Æ ╦₧↨E`D╔╬╔←↔╗J°┴m|Jöàc☻#îó0c╦hq⌠

]╔Æò░æI╨5α▼I1PD$▄π`╡:╡@╕G╗b¿¬nHK╦-(¿↑▲╛n2┘lvDí╝!ÇK\▼í
Ñε←╛Æ¥_£₧-ú=└û┤ög₧?¬☺n╡├@ª▒╔∞db╕σ%↔Φ:σrf╛¼tpp

@δ╩♥¤♦∩å♠╩¿┘A»■Ω↔→╦╔/♠~TV╫Γ+↓☺yΓêΣ▄|xú┬)2½║┼σòZ╢•Xv.╜æ
⁃┐ò~£Dóí╕"&\5;c│»Ä]╣₧_Pûû₧├╓Q/RI╚╣T|á♣Ä╩╗F∩R«ml╣öæ
*@à↑¡┤¡;╟¤µH ─U{8ZmÄ▒+╫d∙%¿≡≥≥:╣|╤┴V{≥╣kDe`E♣q&┴■j⌡ªÜµv`<Ω╝wpTg2Swáf┼eèD5╬Ω♫é╙öyÜ╗╛╩gzïèK┘:jΩ ╬`¼πPd']╙ú▶⁃T¥╬î┐ÿÜÖòW╨╒Ks╫,‼Päδh┘═§NÄ~ß\]←↓╗ÜWÇ╬ÉWVQ=3;Å3P┴↕┐Ux÷▶`Y½π{Çedfâ«M┤ü☺┌ê&├⌐¬75+Θg⌐í±«^ƒ╩/.KM╧,.)¢¥ô≤br╩▌,\;╦♠¶¡┤┤☻z3í½╖o└hBƒB┐DùP∟▐º°8▓:╓«N╠Σ⁃╥▲`àeUô3r←kεìq┤╞w║F·¢╒↓îµ÷Ä^╨uNNqw≈êNç6óì┴]a\éÅT Hp}}lbZV\₧₧#ú=└f¿Ω¿]i╘╨8ó→ q²óD²♦t▌┌╥ÖÜÆ♣║no∩ßoΣΓ╔ó╛¿aH#NPiÉè╔╛è{╫§RTå6*.¡ÿÿ╝┴↕deªH╖4+u?\╞╫vgOJFvZ♠╜æ╦h▓░6·ñq♦¡7ªτKJ½1Ä

ï╩&&iW3ZªN▄╩Tl4+àª≡T▒╦zc•¶eµ^J╧iεΦ╤→═╕q}▲└ûƒ±ÜK▐5{fτⁿY¤∙┘mè3█¶╔█§╔▲Ωs;¶g╜τ╬αñ█╥♣OE╥÷Θ$O∙à»L£·≥╚[▀╕↑╣;÷~≈h •╫h/Y√µ╟├ ↨↔╒,½█O▶W‼|îⁿO8¿í~─║¢JÑx⌡Ö╪╨²;ñ~[b♫l‼▼╪§Θ│KΓwGΣ>¤±²█E> ∩r∞7µ2=¥Ω{%±«┘│╗µ↕╢ú]&╬∞↑M■╟µ3!§∙ Yì↨bR├♣iAæi◀⌠¼uåxf@xFX╘eA⌠ÑHIJ¿(-X@╘φ▼Ö‼ ╚♫▶e•ï│┬@╫┬▄░╚╝0ü,\ÿ↨)Æ ─y☻i╛HÜ/Ä*▶G↨Jóè─ΓRæ¿X↕[⌠§╞ûä▼╧◀₧.|╖░5τ²·╖úK%Æ*ë┤R↕S.:R→u┤$

╟╕2I\MT\Mt|I∞╙yO╝[ⁿ╟îª╦EC▓≈╦▀~!√┘τ≤₧~Z÷Φc▓°╟╩Ä<Z§{ñB,-
Å«êî»Æ╞ûêÅU╞☻╢πïñ╟╦úÅö╤öuLÑ(¬R▶U§╔69╗òä Γ☻¿µ╗àCαÅ/ô£¿ê~┤X≥X╛≡Θ|╔SùCB"┐Θ _≈ⁿ╫â▲a•╜─¤εè▄∩!<α)▐╖]H╧╔╗ ÷n◀∞▌.÷úΘ&▒/╜[%vƒg╘}nÆ}█┼√╢Eφ▌→∩╢↑?∩áç∩ⁿ]zΣ╤|┴‼9æO╛·p╚Åε▶°zGφ⌡Ä▌╖SΓ│C╝╫φêƒwΣ╛]Æç ú⌐$]ú£╒¿Ujìè╤5☺6m☻εók╢1°G☻÷∞&ÖS╚τò

ê\ÑäⁿÅ═`¢L♠│Ö─b☺Q←ü←┤⌡♠╜

_\─█@æ[£ôW■╖↔╧┐≤├ª⌐l∟±q≤Ñ┐áπJ]ε/Ñ╘╒@HπS☺←Σ⌐39┼⌡♠,6┐

└åp@²▄é╘↑`[f═û↓úì♥÷,█♦└♠uπ╝Yn▓⌐Lkj#‼xL½J├¬R∩P→∟*x

½r#P▄6g╢╠↓M*ïye═íuX┤l⌡╗▐▓b`3╪7┐╛δV☺`¢¡╘ü╤╖↨⁃⁃jjj·√√¥U÷┘↔o,8W½┴┴╧Z≥&╟¢♥z?l↑⌡vçjqE½7♥½ùV⌠ïZ²↕c♥░#|╖
÷{D∞≤¶√∞↕▀τ!⌡▌↓v▀«¿▼ⁿc╦┘╪₧│?┐ÆⁿOSI╗n$y]I⌠▲Opƒ:╡mε╘÷Θ≈▌º▀u¢~g█╘{█q■Zé╫╠√ε7N║M&0└N─W∙╓ΘD≈←I╗»ƒ■┌╒Σ╛r■_»gε¥╠?8pß_ª

▲2t─XF_7⌠²a⌐εä<δ?o£╣G¥╢s÷▓╟|╞ù'3 uR÷ïò╬↨,S╣·ë

ç¬▀1▀┐0▄hÿ∞ƒ╜6╥▌▌

┤♠`âì☺█N&▐p░)¢[;¢Φσ╫¡═î▓•Zj»╘W^)╚m ╜╬7▀Ω╧╩m▌ÿ H║ni#Θ»¬i■╡▐Éÿ┴▶qg╜Θj(ÇΦ║78ó;$╝[ Ω♫ú5▐C■Q#■╤â☺┤╔↓█KL2╚←d▐▼↑╒▼¶╫⌡HlsΣc═»╝╒ò¥9QTT⌠⌐ε≡╕╓├æâAÆæ├ΓA┬iá╕ñ?P2▶ ↔óWgK•☻ó·☻úz♥Ñ}A┤-∙τû~z=ÿh(D▄←▲Y↓≡½ä▼} ±}w╟°∞Ä▄τ)╪┐Sα╗♥m-⌠▌§╕oÅ⌠↨≈ÄvT«:`░╥╠◀7?╣⌐☻ï╥╝║65»*»iä§╬↓╛:aåσ╩ªs═⌠¶1■╣∞T╪ædr└|╘←M=♥├↓92╪⌐|εÜ█σîtx┌▼↓┼

↑°«f@é<Y┴ò½⌠Z)N
d‼;σâh▄ö6ÿm]╜#i9ài╣à╒

¡¬Ñ§ÿ∩▶g¿╡5¢╒

aJ╚╛GjÇ┤Θ↓yeU}zF^^^╔ò+7Φu╫←

└é}@J,o¶╦d╡v⌠♫f╩è/gµV╓5)↨ùm wV(f▓#Ä¥-¥µGr@♠ÑBSYQù₧ûôù[<2|═fC¶Jì'╬♦~«∟5j•u→m÷▐ß+↓╣à░╝k→Ü↨x╒Q

¶▼╫ym3í

º+h6╣B]S▀ÿÜÖôô_╘?H∩↑ú•î╫╫¼v≡<5ôS▌å2╚ad⌠Zvvaj*φjª╓,#δ╕ΓX╡R§║Tl4+▓☺æ½↨içφ⌠∞╠ⁿRΣ‼5Gtì@├MOΩA\H
NÜ-╢íß½┘9⌠8tMMïR╣ä

SW█ê`│9≡u─╩Hτß☺═╧+¬δÜR▓≥3≤è↑╞╙è_$╚↔²⁃D]ÄΓα$½Uz▲ahx$7/ƒ ªúT⌐╤à\?Ü░#└åö;Θz

bCSû╫6úY3r
║·♠╤½◀ÿ5,/♣è┐╣┬⌐‼Γ♫|uⁿzvn>*╝óª^⌐^Σòâ8.]¢à%╕«YX┬XZ#ç]▌╜╚-Åé╞By7¶±

º╩└%▶°╒ë←┘▓┬KiÖe§UJòås⌡'î#WäJ└8é"$∩╠█•πΦâ,R▐Φτ0╟╪╡←Öy┼)┘♣%ò⌡╙r╡ì⌡HW+┘a:YL♦└ñ↔▒HæR╡╨╪╘åf═╬.Ωε▲6☺jY╦≥┤yúlΦíÅ8┬∞↑↔ƒ╚.,┐─╢≥₧Q¿¼lƒ6

├╞◀*aò╓Å≤qä3Hp§_]

⌡-Ö↓y┘Y∙¥↔²fá(+∞µ⌠ßeÑqÄ#│├quj♠:0ÄJ*¬τ╪╦╠X=#,r╢╤ª¢Ü§±ù╡║╞µ6yfnAk{7╞τ~¢¥▓╔é0]←╩ ⁃½}rj«á░<%♣t]9/W▒╣k⌠1î#♫╪«fÑX╚♠║ΣÆ╬╨╪┌q9#'CV╥╪╤k░╪¼,δ|∟}2`[y┌]Cô╒₧è│ε╩│εè│₧│τ▌!sτp╞Ku╞Su╞MqzδⁿΘ-│╔█f╧x╠¥▌⌐>│s!┘‼'σ╔╖)╧lU£┘3ⁿε7▀

╜3.≡É}╒d└(e♣√D╟
ε

╢∙πª╙╛πë╣d├}╘9r°╚:♫; ß╦ƒ╙m.Θå√α╘F√úYië╕≥⌡ºπ"÷∩î÷▌→φπ&≥▌)≥▌#÷±>·α«╟~Γ²~°«╛w┐3s÷k╙╔;µ╧y╬¥┘6ôp█T╥÷k╔▲úτεi=▼Z£ôö▌ÿ§u1\Ü◀&J
‼ºåKRâài!é4í0§↕↓Ö▲▲₧◀↕û§▶ûφ▼æ‼▶Ö‼(╠♫ßÇ-╚

╧¤ì╚¤↨╚"à∙☻æL()▶CñD╫▶z¡¶0;N⁃§S&î¬

Å-¶╝Ü⌡RrQ╥╣å3'

ÅD↨Kπ*óc∙÷α`π2iLà8║R↕_◀√X╤±╫

ƒ╤x⌐|¼α¡µW▼+è¼$■╤Æ╕π┼1Åû╟↔Cα↕q\ë(╛T∟W&è»îÄ•TW─∟-ô▲+♣`#5τRφÿrqtà↑─╗Öä?Y°2∩#←ΓZ≥φ║─²╬ij.∞

╪╤8▓Å╬c⌐ΦH)¡

R&zⁿr≡oπ■%α☺o╤~oü»G┤ƒ╖╪╫=┬╫Mt╨K┤▀3ΓÉg╠}%εGwF∙y
≈z

²vê♫∞¶∞≤¶εs↨√╕ ⁿ╢G∟╪&≡█*⌡┘.⌠≤·┘¥/_

;vεæÉg|▼yΣk┴≈{
≈∩É∞≤ı▌↓│ùx»ù─gg∞Å┐]qΘM⌡╘ÉZ9úV╧½5

òè╙╡∟B¤R╦§.└▐L╫▼ ╪│ƒ•░ùWV└╪┌

└6ÑëªiN→bép╟ü☺α≡üXM⌠2y
"¼@,⁃¥òD∩░←q╗[[♥fCL♫╗┘♫╠╢Ömv▄╒¡⌠Vl;φa

aÄÇÉ╔ Äs≥▶#"∟☺K£Ü≡σφ

±WvPè#º╡╧¡túuh>∟_ç╓U╦º☻6τj↨]C\Ç═e∙≤Nb/[û╕▶`[¼s└iúm╬Φÿ3¡╥æf░┴█8i₧5Xτ⌡½←Γÿ╫█qT↑W§ªU9=╢mƒ7:f

╓↓úEa▒═←ìï6½╓n]▒→tV=•l╚µ"|öh⌡F↔║▓^»Co•═☺Ω£╡╞▄ƒ°♦♥'j÷-O♫▲8£ßtm╡ÿmf│òZ└┘ú╨∟4îLfâ╤Db0îîÄ⌠⌠⌡üyîFô♫â♫╣┴α[╓Ü╘≤╒↨■↑ßsºt┐ùΣÇç≡n5;Ñ>╗b|÷Dφ▌²╪▐╙æ≡¢ß3>Çτ╣ä-≤'╖▐8σ>⌡■Ä╔wwM╝│sⁿ}Åk∩m¢z{█╠█▲S∩∩→O╪=û░g8±₧╤ñ╗«&yO%n¥=²Ñ╔╙[«¥╗k6≈~Mmÿªδ m▀
╓½╨t<e←}yÑ6|&├g≥≥▀½R∩Y8πi╕Φe╕∞nH╗}9φvMܺ"≤╬╣î»+r}┤⌡!·åc╞Γ'♠_↨÷╝■╘DU╣fzµ╞ò½φì

↔¡-═MìlK3BbÜ╗nikjδhj∩hik♥_≈55î╫╓Äñevⁿß¡╢Gƒi

Åi
öt┐ⁿVgE%╜╠½ú╜

φ╤▄╥┘▄▄╙╘╘█╘╘▀╨╘╫╪▄â3MM╫¢[å▐Ih¤Å↓Åjg»Æ♠`¤√
·â"╗C"·"─²!Γ!╔Φß¿+çúG²%♥ü£i┼â☺╤├■┤J| (╛'⌠Hw`|k╚æ▓╪Gï▐x¡5⌡|orR]∞ëû i_@Ü╕║ç&½%`⌡AΘ░?ê]è¶♠²ú┴█ƒ

╪Pτ

├╓£Séî╪Θ$☺vá░?LX←x°╜• ²╤∩▀◀π╗CΓτ§ßτ!≡├╖╠ní∩↔ß√∩9■╚■╞╝$çQC←å≤W╡0+é♫0°╓╫τ↨┤Eò⌡τ╙▓a¬♫Äì¢`<┬┌♠¤╙╢^d▓:-TºÉYé╗s▀╨hV^┴σ⌠,α╟▓û₧╗fOréó╔öf→>▶▓SV╫a¼WTVâ


èFF╞╨∩┘╝◀MÆ30p→┴$╨─ª┬└B²CπlεZV^█¿Z╓ææJô~dÿoî↨zò

öÉ]╦↕P⌐↨╦+j╥╥s

╦♠ç«Γ╓♣½←w/X╥<e«ä╩╞2♠E&½¡w`83»▶$¤↑S.,[`>S¶º╔NtφáG╫↓üP⁃q[]ZZ)/½╬╔.]¤

^╡ÿæ/û83═H♣b#ïNΦAB½f╗}≡╩u╪▄)YyÑUu¬┼eΓCä└Xrk╢uó_←☺0 æ↑ti╡·╩ÜzÜ╗û§÷¤Å╣û╬R₧∞öSª╨⌐ÜäA↔Φ:?┐¶t]RR╗░╕Byvá*≡5d^♥←8┴Ç7.U♣¼═▓«▓ûVåâ┬║•G⌡⁃╗↓¿è╘ê↓X▒╔ß/↓╝(←┼r╨«f▓ⁿÆî╠▄╥▓j╡ZK╙ï╚▶J├3C~¬──æZ{}↔7¿¬Ü·öî∞∞ⁿÆ╬■◀╢tv↔¼π"1╓┬─>≡Q←╤╩p╟≡╚ÿ,ƒ₧ì/»¿R(UL3▐<╨Fà╕¬Üj╙a[╥¡ö╫4ñτ§ºτ⁃v⌡¤δLf╓£T

╓öh"←dS'ºƒU«]¢╚+(☻]↨ùW═*╒Φº╚⁃kJ¬he≥f╤Θ

Ç▐╘┤î¼∞▄╛■Azε┌Y^╩$

=╬`←Zp§º╟╞'

J╩╤▓♣%§░╠°I*╚╟Å#÷╥µVî#`<█╒

}è~cá↑Th>Ä£¡à‼¿X╨Ωòk3▓ó

÷╞⌠¬←r╡♣τí
UÇBq•`dπ╚╒F┌§=▀╒î₧╗ε▲╘Θ╠H═åAAùyàÉ↕RKΘ░ºgWWG»^╧+,M═♠É╓N╬╚∙8B♠æ.

AìΘ░Γ>┴4π

Θ╙¡↑←←Z≤r
│2e▌]âz↔=I╬┌╚Y█Hƒ╡§î7.ΓÅ▀ÿ═-«L╔╠♥╞O╬╠╙╜ä∟⌡LjMτ8ΓCë╒ ═╞¢Z;║q╫B╦╢≈⌠/│]═Éj#îñU
/‼NR²1┴τδ‼3%ÑU↑GààòS7µæ7▓¿▶còÅú

╞ªfE♠Φ~ó╒¢Z;{R2s╥s≥¢:zù

f‼"░¥↨°8║♣░ßHδ·ÜfiΣΣ⌠Ño½╬n╫£┘☻║V£▌ª$ü•Γí<π aÇφí:π«$w'♫?πÑJ÷☻ô#ûΩ╠V%Γ₧q¢>≤σ«ä²±■¤¼¡Öx5|ÜCôXQUT¶•jÉ~oÇ▼àcw]T½3▄'╕¤jÉ♦•╘;Kâ u↕║_S#ó╖¡90÷X▓,(Bα■ggδ‼xZⁿ/→█╕ε0íªY
SÆ«Co▓Y╫Wì0îm4ZhK<£µcôö"
∞⁃╔r7?/■▒╕└²;┼√wê÷ε▶√yE▼≡x⌠╨û║↨¤]9≤╨XΓ7º╧▄í:∩IO╚'z)Ny╦Oy╬%╕O'╣]=}O╙╣ê╝▄╙↓¡↓▒)ß┬⌠├ßiü◀ù├┼ùEΓ┤ê╚î@╢ßY($2#$2#HÉ↓,╠

üÇ«┼Yß┤></\(
↨╔"─∙æÆ☻>}M┬f░E@kIÖ@Z▲↓S"Äåº",║,ⁿ⌐é‼,xφl⌡ΘWè_8Q¶sä╨:÷Dq⌠╤↕atY¿╕"$ªL⌠d┴c/e².⌐⌠╘∙å≤»U╝z¼$&«Trñ\

!⌠àºî<$N⌠ò▓W[╙¼╡≤ⁿ&*♠δ║ⁿ▼'NNf╤☺τ╟J$'è¥☻?╟l~ëú;▶:¬R↕

⌐ Å╕Ü$

↓c╧{╟ö╤;╖c╩EΓ╥╚cUQÅÑ♣çè┐⌡¢▼zç·zK}╝c}=%>[ú|╢êⁿ▄☻¤╕• τ=/=≈½÷εs╣g▼ï╪┐[Γ
`▐§╣ ╬H┐;♦╛╗╨Üó}█D╛█à φ╜▲é}εæ•▌#▲▐‼ⁿ≡εÇç╝é÷╗Eε≈▶∙yJ¤εö▲╪!≡±⌠╗G°δ▼╓§giò3
╩∙┼♣╨0Φ┌╣?↓█¬∞V'•b╪═╧╤Γp┌;\No∩ΓQ┘3╪∟¡9W│╜├↨nÖ╗f╙╫K:=d↓°A¢çδ┴♦6ï╤f5@¼Vâ┼j♦6α ⁃`£╒b┤ÿ⌡⁃│╬b╤Z,K▶¢e╤aZX%╤@╓α1/¼æ,Bαç8,→¢Yì[┤cò÷▀┬W

φ»E└m▒┌`5Aô╔╔1 ½♫\┤↓░ßτ▼Θ
auò•α!?┴1╝ó`êδJ─Eb.↕vàq9¿Ç.~■│:₧&┤ ½V4¥E»e¤Qδl:▀╓√Où[H√#♣a└«+&↕gD╣ìd┘╢░d[X┤.*MF▶▓S

½≤╞U:Æç╬╚ì┤≤Ö▄û■XÖ3«╬↕ûS\╣╤ª2Üù¡vú▌╛l╘δLz╜Ak▓Φ⌠µ%¥iQkZ\13∙`╤╕vÖë╬╞╓Ω

╦¥]m╒5ò‼‼╫h>

]Å {ì¿╙±╩dìC♫~T)wh→4▶¤âÅ,α•!m⁃╙ÜQoº)k┌■╪h└↑1óu

V╗Zk╨Ö¡zâ«┤T÷δ_?<8╨⌐[╓ΦW└╫zìf┼¿5Z⁃╘SmUO•<(▌┐GΩπ.┌τ%±▌

ï÷Ñ╜»₧|°▼4⌡»_M²σx╥₧╔♦»←ºvMƒ┌=⌡■εk∩φ↑?ΘyφΣ╢) ≈{n‼'╜Fô÷t% swΩ╧µ[~g∟~z°Γ╖ª‼w╧&╕]I÷£/?`↓yf⌐&≡F÷╜╙i «Æ↔Zφ6¶²Pq■∩ò↨v+/╕/]≡╨]▄a╝∞╜riδJ┌mK⌐[ûR▌ù2<û╥╜⁃Sw-ª▌╣ÿrù.σ_f_ Qï(░.·h╦
»½*jt0jå•╗█¢←Zδ→;Ü←iδ▓Ä╬╢ε┌f╪-▌¬+╫↨»_ƒ½kj>·l¢Φh{XtGêñ#X╥‼(iò₧ΦM<█▀▄╘╘▐

└▲jh▲╠/ΦLJ→8yr⌠¥ôW▐M▲y7iΣ╜ä½∩¥→|·wmæ╥Ä▶QG(- ♠B¤♣ê♠♥╪♫d┴┤♥↓¢"û

▓wes╩e' q;âú║éÑ╜A╥ε`)ⁿm!╤⌡æ▒UÅ>┘w÷LwBR╡Σ▒ε╨#âç┼♥■╥ε@iwH╘@êt╘?r$ ☻▀‼,ε•c•D2`C╤ɶq8í5h?jΣæ╪ü▀╞÷·╟÷♠A─╜■◀╜!í⌡AÅ╝{≡_Å■√↔q~╗ä╛█$•╢

∩√R∞☺/╔╛¥æ√εèⁿ╤t╒¶¼Ü↨Av░⁃╚║e♠▶î<X{0WfΣ¬Æ╩┌╘¼╝£|╢2£=]
c├N%↕Çús∞,Ä ╖╬«▲6ïÿUS[┐╕ñ┼┘[äl,vΣéTτòΩ╥è┌┤¼<YA╔Φ╪╕▌F6¶┘╠⌠•ü╚☻ª╜┬Φ

#%ók;êû:╨↑»╨¿╚îeq╚h├¿q¬`Qê═h ⌐5
╚U*X4G6~m╥

╞bq↑äÉ«

╟~DXâ═F+├iε:»0#╗áª╢UѪ7x[q╫dYcüë X♫¥σBÜj⌡RyEmff^fV▲‼c¥Öhpê├=⌠↨╔α

§╟♫║v⌠Å\u═]½ùû 2É∟»jºÖÄf☺ü@P→╥¼R/VW7gd╩r≤è♠♠GM⁃\b↓s╓6╝╝┬XB∞<ε#}C#9▓B▶lEu↔R╪╚♫¶13û,Yh$a♣\│┘WòÜ┼è┌╞ö,YV~i╧αêà5↕σÉE#~aΘô→x(sδ°■↓↔↔╦╬╬═╔╔+/»Æ╧½◀Üæ¶ë├NòåΣX│☻bÉQ⌡Æ««╣²RzvFn~ ≡↑²@╬┌ê²F├r╣í♣▀É╠↑'║▲→╛Æ¢WÿÖ%½¬«ƒù╙t%╡◀♣Ñ▶î≥(½Φ█Φ╡╨bA╒-


© Assemblée nationale
Retour haut de page