Jules, Louis, Auguste Evain

1818 - 1876

Informations générales
  • Né le 27 décembre 1818 à Mézières (Ardennes - France)
  • Décédé le 24 mai 1876 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Ardennes
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1849, né à Mézières (Ardennes) le 27 décembre 1818, mort à Paris le 24 mai 1876, il appartenait à une famille originaire d'Angers et était le neveu du baron Jules Evain, général de division d'artillerie et ministre de la guerre de Belgique en 1832, qui avait obtenu, au moment de se faire naturaliser belge, l'autorisation de transmettre à son neveu son titre de baron.

Il se fit recevoir avocat, devint maire de Boutancourt et conseiller général des Ardennes, et fut porté par les conservateurs de son département sur la liste des candidats à l'Assemblée législative; le 13 mai 1849, M. Evain fut élu, le 3e sur 7, par 39,027 voix (64,318 votants, 89,708 inscrits). Il siégea à droite, prit part à tous les votes de la majorité conservatrice de l'Assemblée, et se prononça notamment :

- pour l'expédition de Rome,
- pour la loi du 31 mai 1850 restrictive du suffrage universel, et contre l'abrogation ultérieure de cette loi,
- pour la proposition des questeurs (18 novembre 1851), qui avait pour objet d'accorder au président de l'Assemblée le droit de requérir la force armée.

Lors du coup d'Etat de décembre, le baron Evain fut du nombre des représentants qui protestèrent à la mairie du 10e arrondissement contre la dissolution de l'Assemblée. Puis il rentra dans la vie privée. En 1850, il avait épousé Mlle Bourlon d'Hérouville, petite-fille du baron Pavée de Vendeuvre, ancien pair de France.


Retour haut de page