Eugène, Alexandre Husson

1786 - 1868

Informations générales
  • Né le 19 mars 1786 à Reims (Marne - France)
  • Décédé le 22 avril 1868 à Fontainebleau (Seine-et-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Aube
Groupe
Droite

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 26 janvier 1852 au 22 avril 1868

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, sénateur du second Empire, né à Reims (Marne) le 19 mars 1786, mort à Fontainebleau (Seine-et-Marne) le 22 avril 1868, il entra en 1803 à l'Ecole militaire de Fontainebleau, en sortit sous-lieutenant au 25e léger, fit les guerres d'Autriche, de Prusse, de Pologne et d'Espagne, se distingua en plusieurs rencontres, gagna le grade d'adjudant-major et, fait prisonnier à Baylen, le 19 juillet 1808, passa six années sur les pontons anglais.

De retour en France (1814), il prit part, comme capitaine adjudant-major au 1er régiment d'infanterie légère, à la campagne de 1815, fut blessé à Waterloo, resta au service sous la Restauration, fut nommé chef de bataillon le 19 mai 1819, puis quitta l'armée en 1822, et se battit sur les barricades en juillet 1830.

La monarchie de juillet le réintégra avec son grade au 57e de ligne, et le promut successivement lieutenant-colonel du 33e de ligne le 25 avril 1832, colonel du 42e le 1er janvier 1838, et maréchal-de-camp le 20 avril 1845 : il commandait ledépartement de l'Aube, lorsque le gouvernement provisoire (1848) le mit à la retraite.

L'année d'après, le général Husson se fit élire, par les conservateurs de l'Aube, le 13 mai 1849, représentant à l'Assemblée législative, le 3e sur 5, par 25,770 voix (60,618 votants, 81,911 inscrits). Il vota, avec la majorité, pour l'expédition de Rome, pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement, etc., se rallia à la politique de l'Elysée, et, après le coup d'Etat, fut appelé (26 janvier 1852) à siéger au Sénat. Il y soutint de ses votes le régime impérial jusqu'en 1868, époque de sa mort. Le général Husson a publié quelques Manuels à l'usage des militaires et les Pensées et maximes de l'empereur Napoléon (1858), etc. Grand-officier de la Légion d'honneur (1864).

Retour haut de page