Alexis Vavin

1792 - 1863

Informations générales
  • Né le 12 septembre 1792 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 2 décembre 1863 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Seine
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Seine
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Seine
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Seine
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Seine
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1839 à 1848, représentant en 1848 et en 1849, né à Paris le 12 septembre 1792, mort à Paris le 2 décembre 1863, il étudia le droit, et exerça jusqu'en 1838 la profession de notaire à Paris.

Riche propriétaire dans le 11e arrondissement de la capitale (composé alors des quartiers du Luxembourg, de la Sorbonne, de l'Ecole de médecine et du Palais de Justice), M. Vavin y fut élu député, le 2 mars 1839, par 572 voix (1,041 votants), contre 464 à M. Boulay de la Meurthe ; il prit place dans les rangs de l'opposition libérale, avec laquelle il vota jusqu'en 1848, ayant obtenu sa réélection : le 9 juillet 1842, par 553 voix (1,078 votants, 1,226 inscrits), contre 361 à M. Demonts et 116 à M. Tarbé, puis, le 1er août 1846, par 534 voix (899 votants, 2,097 inscrits), contre 353 à M. Zangiacomi.

La Biographie des députés de 1842 à 1846 s'exprime ainsi sur son compte : « C'est un homme actif qui cette année (1846) a pris une grande part à la discussion des chemins de fer de l'Ouest, dont l'entrée à Paris intéresse à un si haut point la population de la rive gauche. M. Vavin a fait preuve de généreuses sympathies pour la cause de la malheureuse Pologne ; chaque année il préside le banquet des réfugiés polonais, et, cette année, à la nouvelle de la révolution de Cracovie, il a organisé et dirigé une souscription polonaise. M. Vavin a voté énergiquement contre l'indemnité Pritchard et il a approuvé toutes les propositions libérales. »

Le gouvernement provisoire confia, le 9 mars 1848, à M. Vavin la difficile mission de liquider l'ancienne liste civile. Elu, le 23 avril 1848, représentant de la Seine à l'Assemblée constituante, le 13e sur 34, par 151,103 voix (267,883 votants, 399,191 inscrits), il siégea à droite, fit partie du comité des affaires étrangères, et vota avec les conservateurs,

- pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
- pour l'ordre du jour en l'honneur de Cavaignac,
- pour la proposition Rateau,
- pour l'interdiction des clubs,
- pour les crédits de l'expédition de Rome,
- contre l'amnistie.

Ce fut lui qui, le 15 mai 1848, fit mettre à l'ordre du jour la question de Pologne.

Réélu, le 13 mai 1849, représentant à l'Assemblée législative, le 12e sur 28, par 114,923 voix (281,140 votants, 378,043 inscrits), il fit partie de la majorité monarchiste, opina pour l'expédition romaine, pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement, pour la loi restrictive du suffrage universel, pour la révision de la Constitution, protesta contre le coup d'Etat, et renonça à la vie politique.


Retour haut de page