Pierre, Joseph Bonte-Pollet

1779 - 1864

Informations générales
  • Né le 1er mai 1779 à Lille (Nord - France)
  • Décédé le 11 octobre 1864 à Colleret (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Nord
Groupe
Républicain modéré

Biographies

Représentant du peuple à l’Assemblée constituante de 1848, né à Lille (Nord), le 1er mai 1779, mort au château de Branleux, commune de Colleret (Nord), le 11 octobre 1864, c'était un ancien négociant, propriétaire à Lille. Il devint maire de cette ville, prit part sous la Restauration et sous Louis-Philippe aux luttes du parti libéral dans le département du Nord, et présida le banquet réformiste organisé par les radicaux de Lille.

Elu, le 23 avril 1848, représentant du peuple à l'Assemblée constituante par le département du Nord, avec 167 844 voix sur 234 867 votants, 278 352 inscrits, il siégea parmi les républicains modérés, et vota :

- le 9 août 1848, pour le rétablissement du cautionnement ;
- le 18 septembre, contre l'abolition de la peine de mort ;
- le 7 octobre, contre l'amendement Grévy ;
- le 21 octobre, contre l'abolition du remplacement militaire ;
- le 2 novembre, contre le droit au travail;
- le 25 novembre, contre l'ordre du jour : « Le général Cavaignac a bien mérité de la patrie » ;
- le 28 décembre, pour la réduction de l'impôt du sel ;
- le 12 janvier 1849, contre la proposition Rateau ;
- le 21 mars, contre l'interdiction des clubs ;
- le 16 avril, pour le crédit de 1 200 000 francs destiné à l'expédition de Rome ;
- le 2 mai, pour l'amnistie des transportés ;
- le 11 mai, contre la mise en accusation du président et de ses ministres ;
- le 18 mai, contre l'abolition de l'impôt des boissons.

Il ne fit pas partie d'autres législatures.
Date de mise à jour: juillet 2012

Représentant du peuple à l’Assemblée constituante de 1848, né à Lille (Nord), le 1er mai 1779, mort au château de Branleux, commune de Colleret (Nord), le 11 octobre 1864, c'était un ancien négociant, propriétaire à Lille. Il devint maire de cette ville, prit part sous la Restauration et sous Louis-Philippe aux luttes du parti libéral dans le département du Nord, et présida le banquet réformiste organisé par les radicaux de Lille.

Elu, le 23 avril 1848, représentant du peuple à l'Assemblée constituante par le département du Nord, avec 167 844 voix sur 234 867 votants, 278 352 inscrits, il siégea parmi les républicains modérés, et vota :

- le 9 août 1848, pour le rétablissement du cautionnement ;
- le 18 septembre, contre l'abolition de la peine de mort ;
- le 7 octobre, contre l'amendement Grévy ;
- le 21 octobre, contre l'abolition du remplacement militaire ;
- le 2 novembre, contre le droit au travail;
- le 25 novembre, contre l'ordre du jour : « Le général Cavaignac a bien mérité de la patrie » ;
- le 28 décembre, pour la réduction de l'impôt du sel ;
- le 12 janvier 1849, contre la proposition Rateau ;
- le 21 mars, contre l'interdiction des clubs ;
- le 16 avril, pour le crédit de 1 200 000 francs destiné à l'expédition de Rome ;
- le 2 mai, pour l'amnistie des transportés ;
- le 11 mai, contre la mise en accusation du président et de ses ministres ;
- le 18 mai, contre l'abolition de l'impôt des boissons.

Il ne fit pas partie d'autres législatures.
Date de mise à jour: juillet 2012

Retour haut de page