Félix, Jean-Baptiste, Joseph Reibell

1795 - 1867

Informations générales
  • Né le 22 novembre 1795 à Strasbourg (Bas-Rhin - France)
  • Décédé le 21 février 1867 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 1er décembre 1848
Département
Manche
Groupe
Droite monarchiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Strasbourg (Bas-Rhin) le 22 novembre 1795, mort à Paris le 21 février 1867, il entra à l'Ecole polytechnique en 1812 et en sortit dans les ponts et chaussées.

Ingénieur ordinaire en 1820, ingénieur en chef en 1830, inspecteur divisionnaire en 1844, il fut nommé directeur des travaux maritimes à Cherbourg, et présida en cette qualité à la construction du nouveau port et de la digue.

Elu, le 23 avril 1848, représentant de la Manche à l'Assemblée constituante, le 9e sur 15, par 71,258 voix, il vota avec la droite monarchiste,

- pour les poursuites contre L. Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'incompatibilité des fonctions,
- pour l'amendement Grévy,
- pour l'ensemble de la Constitution,

et donna sa démission en décembre 1848. Il se consacra exclusivement alors à ses études techniques.

En 1857, il quitta Cherbourg, et fut appelé dans les bureaux du ministère de la Marine comme inspecteur général des travaux hydrauliques des ports de l'empire. Membre du conseil des travaux de la marine, du conseil général des ponts et chaussées, du conseil supérieur de l'Algérie et des colonies, commandeur de la Légion d'honneur du 7 septembre 1858, et grand officier du 10 août 1861, M. Reibell fut admis à la retraite, comme inspecteur général des ponts et chaussées, le 26 Juin 1866.

On lui doit une bonne édition des Leçons d'un cours de construction de L. Sgauzin (1839-41, 3 volumes 1866); il a en outre collaboré aux Annales des ponts et chaussées.