Claude, Louis de Nancay de La Chastre

1745 - 1824

Informations générales
  • Né le 30 septembre 1745 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 13 juillet 1824 à Meudon (Hauts-de-Seine - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 27 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Berry (Type : Bailliage)
Groupe
Noblesse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, pair de France, né à Paris le 30 septembre 1745, mort à Meudon (Seine-et-Oise) le 13 juillet 1824, de la famille de Claude de la Chastre qui fut élu du Poitou aux Etats-Généraux, il entra jeune au service, comme lieutenant d'infanterie au régiment du Boulonois (mars 1761).

Capitaine du corps des carabiniers en mai 1764, colonel aux grenadiers de France le 3 janvier 1770, gentilhomme d'honneur de Monsieur en mai 1771, il devint, en 1781, brigadier des armées du roi, et, en 1788, maréchal de camp et inspecteur des troupes de cavalerie de la division de la province de Guienne. La même année, il fut (décembre) pourvu par le roi de la charge de bailli, du grand bailliage de Berry, dont s'était démis en sa faveur le prince de Conti, gouverneur de la province.

Commandeur des ordres de Saint-Lazare et du Mont-carmel, il fut élu, le 27 mars 1789, par le bailliage de Berry, député de la noblesse aux Etats-Généraux. Il vota constamment avec la côté droit et signa les protestations des 12 et 15 septembre 1791.

Ayant émigré avec le comte de Provence, il fit à l'armée des princes la campagne de 1792, à la tête d'une compagnie de grenadiers qu'il avait levée à Ath en janvier de cette année, se retira ensuite en Angleterre où il forma, en 1793, un régiment d'abord connu sous son nom, puis sous celui de Loyal-Emigrant, qui se distingua dans les Pays-Bas et dans la Flandre française et se fit écraser à Quiberon.

Jusqu'à la Restauration, M. de La Châtre fut en Angleterre un des agents les plus zélés de Louis XVIII. Maintenu à Londres, en 1814, en qualité d'ambassadeur de France, il fut nommé lieutenant-général le 22 juin suivant, et appelé à la pairie le 17 août 1815 ; son nom ne figure pas dans le scrutin du jugement du maréchal Ney. Le roi le nomma encore l'un des premiers gentilshommes de sa . chambre, officier de la Légion d'honneur, membre du conseil privé et ministre d'Etat. Il fut créé duc par ordonnance du 31 août 1817. Le duc de La Châtre mourut en 1824 au château royal de Meudon.

Retour haut de page