Claude de La Chastre

1734 - 1821

Informations générales
  • Né le 30 mars 1734 à La Roche-Bellusson (Indre - France)
  • Décédé le 29 mars 1821 à Poitiers (Vienne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 31 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Poitiers (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Noblesse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né au château de la Roche-Bellusson, commune de Mérigny (Indre) le 30 mars 1734, mort à de Poitiers (Vienne) le 29 mars 1821, d'une famille de vieille noblesse originaire du Berry, et qui compta plusieurs officiers de mérite, il était ancien capitane au régiment de Cambrésis-infanterie et chevalier de Saint-Louis, lorsqu'il fut, le 27 mars 1789, élu député de la noblesse par la sénéchaussée du Poitou.

Le vicomte de la Châtre vota avec la minorité de l'Assemblée, s'associa (30 juin 1789) à la protestation générale des députés de la noblesse du Poitou contre la réunion des trois ordres, et déclara attendre de sa sénéchaussée de nouveaux pouvoirs, qui lui furent adressés un mois après. Son rôle se borna à présenter, le 20 février 1790, la motion suivante:

« Jugeant que 18 livres d'honoraires qu'on nous attribue par jour deviendront, cette législature pouvant se prolonger, un poids insupportable pour le peuple sur lequel il pèse essentiellement, quoique gêné dans mes affaires domestiques, je propose à l'Assemblée la renonciation à la totalité de nos honoraires, à compter du 1er mars prochain. Je n'avais pas eu jusqu'ici l'honneur de monter à la tribune; ce jour, Messieurs, sera le plus beau de ma vie, si vous daignez décréter un faible sacrifice qui ne peut que vous honorer; et je le demande expressément. »

A cette occasion, M. de La Châtre reçut de plusieurs municipalités, entre autres de celle de Montmorillon (Vienne), des remerciements officiels; mais des protestations, inspirées par les députés contraires à cette motion arrivèrent bientôt des mêmes villes ; la proposition fut repoussée, et M. de La Châtre s'en tint à ce premier échec.

Il émigra avant la fin de la session, devint capitaine-commandant de la 4e compagnie d'infanterie à l'armée des princes, formée à Tournay le 24 septembre 1791, rentra en France avec les Bourbons, et mourut à un âge très avancé.

Date de mise à jour: octobre 2018

Retour haut de page