Bernard Cabanon

1766 - 1839

Informations générales
  • Né le 23 décembre 1766 à Cadix (Espagne)
  • Décédé le 8 juillet 1839 à Rouen (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 11 septembre 1819 au 9 mai 1823
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Gauche libérale
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Gauche libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 19 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Seine-Inférieure
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 27 décembre 1833
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Opposition libérale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1819 à 1823, et de 1827 à 1833, né à Cadix (Espagne), de parents français, le 23 décembre 1766, mort à Rouen (Seine-Inférieure), le 8 juillet 1839, il s'établit négociant à Rouen.

Juge au tribunal de commerce en 1814, adjoint au maire de Rouen pendant les Cent-jours, il fut élu député, le 11 septembre 1819, par le collège de département de la Seine-Inférieure, avec 1,527 voix sur 2,473 votants et 4,812 inscrits. Il prit place au côté gauche et vota constamment avec les libéraux. Lors de la présentation de la loi des douanes, Cabanon repoussa les amendements qui tendaient à augmenter les droits sur les laines étrangères; il s'éleva avec énergie contre la loi du double vote et contre les mesures d'exception.

Il reparut à la Chambre aux élections du 24 novembre 1827. Elu, cette fois encore par le collège de département, il revint s'asseoir sur les bancs de la gauche, vota contre les ministères Villèle et Polignac, fut des 221, concourut à l'établissement de la monarchie de Juillet et fut réélu le 19 juillet 1830.

Mais il ne tarda pas à se ranger dans l'opposition, et réélu le 5 juillet 1831, par le 3e collège de la Seine-Inférieure, avec 207 voix sur 349 votants et 473 inscrits, il se trouva du nombre des députés qui votèrent (septembre 1831) contre l'ordre du jour Ganneron, qui protestèrent contre les ordonnances du 31 novembre de la même année, et, en janvier 1832, contre la dénomination inconstitutionnelle de « roi de France » et de « sujets du roi ». Enfin, il signa, le 28 mai 1832, le compte rendu des députés de l'opposition à leurs commettants. Cabanon donna sa démission de député dans le courant de l'année 1833.

Date de mise à jour: octobre 2015


Retour haut de page