Pierre, Charles, Victor Vincent

1749 - 1817

Informations générales
  • Né le 29 avril 1749 à Neufchâtel (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 11 juin 1817 à Neufchâtel (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Girondins

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, député au Conseil des Anciens, né à Neufchâtel (Seine-Inférieure) le 29 avril 1749, mort à Neufchâtel le 11 juin 1817, fils de Charles-Nicolas Vincent, avocat à Neufchatel, bailli de Dancourt, et de Catherine Doubt, homme de loi avant la Révolution, devint, en 1790, administrateur de district à Neufchâtel, et fut élu, le 6 septembre 1792, député de la Seine-Inférieure à la Convention, le 7e sur 16, à la pluralité des voix. Il siégea parmi les modérés, et, dans le procès du roi, répondit au 3e appel nominal : « Je délibère non comme juge, mais comme législateur. Condamner Louis Capet à la mort, c'est, selon moi, invoquer la guerre civile, miner la moyenne partie de la nation, renverser l'Etat et tuer la liberté tout entière. Je vote pour la réclusion pendant la guerre et le bannissement à la paix.» Il se prononça en outre pour l'appel et pour le sursis. Partisan des Girondins, il protesta contre le 31 mai, fut décrété d'accusation, et réintégré à la Convention le 18 frimaire an III. Réélu, le 25 vendémiaire an IV, député de la Seine-Inférieure au Conseil des Anciens par 128 voix sur 485 votants, il fit partie de plusieurs commissions, et sortit du Conseil le 1er prairial an V. Il ne fit pas partie d'autres assemblées.


Retour haut de page