Jean-Marc de Royère

1727 - 1802

Informations générales
  • Né le 1er octobre 1727 à Badefols (Dordogne - France)
  • Décédé le 24 mai 1802 à Alcozaba (Portugal)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 26 mars 1789 au 26 février 1790
Baillage
Castres (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né au château de Badefols (Dordogne) le 1er octobre 1727, mort au couvent d'Alcozaba (Portugal) le 24 mai 1802, il fut destiné à l'état ecclésiastique.

Sacré évêque de Tréguier le 26 avril 1767, puis évêque de Castres en 1773, il fut élu, le 28 mars 1789, député du aux Etats généraux par la sénéchaussée de Castres. Il fut de la minorité qui refusa de consentir aux réformes, quitta Paris après les journées des 5 et 6 octobre, revint à Castres, donna sa de mission de député le 26 février 1790, et fut remplacé par Cavalhiès.

Le 14 juillet 1791, une bande de révolutionnaires menaça de piller sa maison. Il se réfugia en Espagne, puis en Portugal, dans un couvent de Bernardins où il mourut.

Au mois de frimaire an VII, quelques-unes des lettres qu'il écrivait à la ci-devant princesse de Chimay, née de Cabarus et femme de Tallien, furent interceptées et communiquées au Conseil des Cinq-Cents ; mais elles ne révélèrent que l'intérêt pris par le prélat aux événements dont la France était le théâtre.


Retour haut de page