Philippe, Claude de Montboissier-Beaufort-Canillac

1712 - 1797

Informations générales
  • Né le 21 décembre 1712 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 21 mars 1797 à Londres (Royaume-uni)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Présidence(s)

Présidence de l'Assemblée nationale
du 6 mai 1789 au 12 juin 1789

Mandat(s)

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 27 mars 1789 au 9 juillet 1791
Baillage
Clermont-Ferrand (Type : Bailliage)
Groupe
Noblesse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1780, né à Paris le 21 décembre 1712, mort à Londres (Angleterre) le 21 mars 1797, fils de M. le marquis Philippe-Claude de Montboissier-Canillac, et de madame Marie-Anne-Geneviève de Maillé, il embrassa la carrière des armes et devint chevalier des ordres du roi.

Député de son ordre à l'assemblée des notables en 1788, il en fut le président comme doyen d'âge ; il fut ensuite élu, le 27 mars 1789, député de la noblesse aux Etats généraux par la sénéchaussée de Clermont-Ferrand.

Hostile aux réformes, il protesta contre le vote par tête, par la lettre qui suit :

« Le soussigné déclare que le vœu de mes commettants étant de n'opiner que par ordre, je demande acte des efforts que j'ay fait pour faire prévaloir leur opinion, et que je n'ay cédé qu'à la pluralité.

Fait à la chambre de la noblesse, le 27 juin 1789.

Le comte de MONTBOISSIER

Député de la sénéchaussée de Clermont-Ferrand. »

Il donna sa démission avant la fin de la session, émigra, et reçut, à l'armée des princes, le recommandement honoraire des mousquetaires du roi. Son grand âge l'empêcha de prendre part aux opérations actives ; il se retira à Londres, à l'époque du licenciement, et y mourut peu de temps après.


Retour haut de page