Frédéric, Antoine, Marc dit Maximilien d'Andlau de Hombourg

1736 - 1820

Informations générales
  • Né le 15 avril 1736 à Hombourg (Haut-Rhin - France)
  • Décédé le 20 juillet 1820 à Bellingen (Allemagne)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 4 avril 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Haguenau et Wissembourg (Type : Bailliage)
Groupe
Noblesse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à l'Assemblée constituante de 1789, né à Hombourg (Haut-Rhin), le 15 avril 1736, mort à Paris, le 20 juillet 1820, il appartenait à une vieille famille noble de l'Alsace.

Il franchit tous les grades militaires jusqu'à celui de maréchal de camp ; au commencement de la Révolution, il portait ce titre et celui de grand bailli d'épée. Il avait épousé la fille d'Helvétius.

Député, le 4 avril 1789, aux Etats généraux, par la noblesse du bailliage de Hagueneau et Wissembourg, il prit parti pour le tiers état, et ne joua dans l'assemblée qu'un rôle effacé.

Le Livre rouge ayant fait mention d'une pension de 2 000 écus, accordée à la comtesse d'Andlau « Helvétius d'Andlau » il écrivit au Moniteur, le 13 avril, pour faire constater que cette pension ne lui était pas personnelle.

Il fut, dans la suite, président du district d'Huningue ; puis il renonça à la vie politique.

Le 7 août 1816, Louis XVIII le promut au grade de lieutenant général ; il avait refusé, l'année d'avant, la présidence de l'assemblée électorale du Haut-Rhin.


Retour haut de page