Eustache, Jean-Marie d'Aoust

1741 - 1805

Informations générales
  • Né le 23 mars 1741 à Douai (Nord - France)
  • Décédé le 17 février 1805 à Cuincy (Nord - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 4 avril 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Douai et Orchies (Type : Bailliage)
Groupe
Noblesse
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Nord
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à la Constituante de 1789 et membre de la Convention, né à Douai (Nord), le 23 mars 1741, mort à Cuincy (Nord), le 17 février 1805, il servit d'abord comme officier dans l'armée ; mécontent de certains passe-droits, il démissionna et se retira dans ses terres.

La noblesse du bailliage de Douai l'envoya aux Etats généraux le 4 avril 1789. Imbu des idées égalitaires du temps, il appuya avec empressement la réunion des trois ordres.

En septembre 1792, le département du Nord l'élut à la Convention. Il vota la mort de Louis XVI en ces termes :

« La mort de Louis ou de la République. Louis a trop vécu. sa mort est une justice. Les républicains ne connaissent d'autres principes que d'être justes. »

Pendant la guerre sur nos frontières du Nord, la ville de Saint-Amand ayant reçu sans résistance les troupes autrichiennes, d'Aoust dénonça cette lâcheté à la barre de l'Assemblée (1792).

Envoyé en mission dans le Nord et le Pas-de-Calais, il fut à son retour (fin 1793), rayé de la Société des Jacobins, comme ex-noble.

Sous le Directoire, il devint président du district de Douai, alors et jusqu'en 1804 chef-lieu du département du Nord.

Le Consulat le nomma maire de Cuincy et conseiller d'arrondissement.


Retour haut de page