Etienne Sollier

1743 - 1827

Informations générales
  • Né le 4 novembre 1743 à Saignon (Vaucluse - France)
  • Décédé le 26 mars 1827 à Saignon (Vaucluse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 15 avril 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Forcalquier, Sisteron et Digne (Type : Sénéchaussées)
Groupe
Tiers-Etat
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 12 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Vaucluse
Groupe
Majorité

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, représentant aux Cent-Jours, né à Saignon (Vaucluse) le 4 novembre 1743, mort à Saignon le 26 mars 1827, « fils de sieur Joseph Sollier, et de demoiselle Ursule Carrière », il était avocat à Saignon à l'époque de la Révolution.

Partisan des idées nouvelles, il fut élu, le 15 avril 1789, député du tiers aux Etats-Généraux par la sénéchaussée de Forcalquier, prêta le serment du Jeu de paume, et dut demander un congé pour cause de maladie.

Rentré dans la vie privée, il fut, en 1793, dénoncé comme suspect, arrêté, et ne recouvra sa liberté qu'après le 9 thermidor.

Rallié à Bonaparte, il devint juge puis président du tribunal d'Apt. Elu, le 12 mai 1815, représentant à la Chambre des Cent-Jours par l'arrondissement d'Apt, avec 26 voix sur 45 votants, il siégea dans la majorité.

La seconde Restauration le destitua de ses fonctions judiciaires.


Retour haut de page