Benoît, Antoine, Frédéric d'Andlau de Hombourg

1761 - 1839

Informations générales
  • Né le 15 août 1761 à Hombourg (Haut-Rhin - France)
  • Décédé le 6 juin 1839 à Eichstaedt (Allemagne)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 1er avril 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Colmar et Sélestat (Type : Bailliage)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Frère de Frédéric, comte d'Andlau (1736-1820), député à l'Assemblée constituante de 1789, Benoît d'Andlau, né à Hombourg (Haut-Rhin), le 15 août 1761, mort à Eichstaedt (Bavière), le 6 juin 1839, était en 1789, prince et abbé de Murbach.

Élu, le 1er avril député du clergé aux Etats généraux pour le bailliage de Colmar et Schelestadt, il commença par incliner comme son frère, du côté du tiers état.

Mais les questions religieuses ne tardèrent pas à le ranger dans l'opposition de droite. C'est ainsi qu'il écrivit, en avril 1790, à ses commettants, une lettre où il déplorait vivement la suppression par l'Assemblée des maisons religieuses d'Alsace, et où il insistait pour la conservation des biens ecclésiastiques qui, disait-il, « appartiennent, avant tout, au culte, aux pauvres, à l'éducation publique, aux hôpitaux de la province. »

Il protesta aussi contre le décret par lequel l'Assemblée déclarait l'entière liberté de conscience et la tolérance pour toutes les religions.


Retour haut de page