David, Pierre Ballart

1728 - 1798

Informations générales
  • Né le 20 août 1728 à Fontenay-le-comte (Vendée - France)
  • Décédé le 18 juin 1798 à Fontenay-le-comte (Vendée - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 27 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Poitiers (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Clergé

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à l'Assemblée constituante de 1789, né à Fontenay-le-Comte (Vendée), le 20 août 1728, mort à Fontenay-le-Comte le 18 juin 1798.

Il était curé du Poiré (Vendée), lorsqu'il fut élu, le 27 mars 1789, député du clergé aux Etats généraux pour la sénéchaussée du Poitou.

Le 13 juin, il demanda, un des premiers avec ses collègues, les curés Lecesve et Jallet, à se joindre aux « communes », c'est-à-dire aux représentants du tiers état, pour former « l'Assemblée générale » ; à l'appel de la sénéchaussée du Poitou, les trois curés s'avancèrent vers le bureau, déposèrent leurs pouvoirs, et déclarèrent qu'ils venaient « précédés du flambeau de la raison, conduits par l'amour du bien public, se placer à côté de leurs concitoyens, de leurs frères. »

Le Moniteur, qui rend compte de l'incident, ajoute : La salle retentit d'applaudissements ; chacun se presse autour des curés ; on les embrasse, chacun s'intéresse à leur sort. « Faisons en sorte, s'écrie un membre, qu'ils ne soient pas abandonnés au despotisme des évêques ; mettons ces braves citoyens à l'abri de la vengeance et de l'animosité des potentats de leur ordre ; que leurs noms soient consacrés dans nos annales ; ils se sont élevés au-dessus de la superstition, ils ont vaincu les préjugés. »

À la séance du 20 juin, le même enthousiasme se manifesta, pendant l'appel des 149 députés du clergé qui s'étaient ralliés aux décisions de l'Assemblée nationale, et des applaudissements unanimes. accueillirent les noms des trois curés du Poitou qui avaient donné l'exemple de la « réunion ».

Le curé Ballard prêta le serment civique et siégea jusqu'à la séparation de la Constituante.


Retour haut de page