Jules Brunard

1837 - 1910

Informations générales
  • Né le 6 mai 1837 à Cublize (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 25 juillet 1910 à Charbonnières-les-bains (Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1902 au 31 mai 1906
Département
Rhône
Groupe
Radical-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 6 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Rhône
Groupe
Gauche radicale-socialiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 6 mai 1837 à Cublize (Rhône), mort le 25 juillet 1910 à Charbonnières-les-Bains (Rhône). Député du Rhône de 1902 à 1910.

Fils d'ouvrier, d'abord ouvrier lui-même, Jules Brunard parvint, grâce à son labeur, à fonder une entreprise de travaux publics à Lyon.

Il débuta dans la politique comme conseiller municipal, puis adjoint au maire de Lyon en 1896. Il entra ensuite au conseil d'arrondissement. Administrateur des hospices civils de sa grande ville, il fut candidat aux élections générales législatives des 27 avril et 11 mai 1902 dans la troisième circonscription de Lyon, et emporta le siège de député, au deuxième tour de scrutin, par 6.564 voix, contre 1.555 à M. Etienne Bonard, député sortant.

Inscrit au groupe radical-socialiste, il appartint à diverses commissions spéciales et notamment à celle de la législation fiscale et à celle du travail.

Il ne prit part à aucun débat, bornant ses activités à ses travaux de commissaire.

Réélu aux élections générales du 6 mai 1906, au premier tour de scrutin, par 6.472 voix contre 2.145 à M. Marro, il conserva son siège à la Commission du travail, et, comme sous la précédente législature, n'intervint pas à la tribune. Il fut chargé de deux rapports, le premier sur une question d'intérêt local, le deuxième sur une validation d'élection. Il ne se représenta pas au renouvellement des 24 avril et 10 mai 1910, et eut pour successeur M. Augagneur.

Il mourut quelques semaines plus tard, le 25 juillet 1910 à Charbonnièrse-les-Bains, à 73 ans.

Il était officier d'Académie.


Retour haut de page