Jean-Baptiste Armonville

1756 - 1808

Informations générales
  • Né le 18 novembre 1756 à Reims (Marne - France)
  • Décédé le 11 décembre 1808 à Reims (Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 3 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Marne
Groupe
Montagne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, né à Reims (Marne), le 18 novembre 1756, mort à Reims, le 11 décembre 1808, était cardeur de laine, quand éclata la Révolution, et se fit bientôt remarquer par l'exaltation de ses idées, qui lui valurent d'être élu par le département de la Marne, le 3 septembre 1792, membre de la Convention, par 130 voix sur 203 votants. Dans le procès de Louis XVI, il répondit au 2e appel nominal (appel au peuple) : « Comme un assassin ne doit pas occuper le souverain pouvoir, je dis non ». Au 3e appel, il dit : Je vote pour la mort. Assis à la Montagne, auprès de Marat, qu'il admirait, il singeait, autant qu'il le pouvait, les excentricités de son modèle ; on l'appelait Bonnet rouge, à cause de la coiffure qu'il ne quittait jamais.

Il essaya de s'opposer de force, en novembre 1794, à la fermeture du club des Jacobins, dont il était un membre assidu ; son rôle politique finit avec la Convention. Il retourna à Reims, où il reprit son ancien métier, qui ne prospéra point, et mourut, dit-on, à l'hôpital de Reims à cinquante-deux ans.


Retour haut de page