Jean-Marie Gelin

1740 - 1802

Informations générales
  • Né le 28 janvier 1740 à Champlecy (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 26 décembre 1802 à Charolles (Saône-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 30 août 1791 au 20 septembre 1792
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Gauche
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Montagne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député en 1791, membre de la Convention et député au Conseil des Anciens, né à Champlecy (Saône-et-Loire) le 28 janvier 1740, mort à Charollos (Saône-et Loire) le 26 décembre 1802. « fils d'André Gélin, bourgeois à Chanlecy et de demoiselle Philiberte Guinet, » était notaire à Charolles. Il embrassa la cause de la Révolution, remplit les fonctions d'administrateur du district et de greffier du tribunal civil, et fut élu, le 30 août 1791, le 4e sur 11, député de Saône-et-Loire à l'Assemblée législative. Il vota avec la gauche. Réélu dans le même département, le 1er sur 11, membre de la Convention, le 5 septembre 1792, Gélin siégea à la Montagne et dit, lors du procès du roi: « Je vote pour la mort. » Il prit d'ailleurs peu de part aux discussions de l'Assemblée, et fit encore partie du Conseil des Anciens, où le département de Saône-et-Loire renvoya siéger le 23 germinal an VI, par 335 voix (368 votants, 420 inscrits). Il en sortit l'année suivante, sans avoir joué un rôle important dans cette assemblée.

Retour haut de page