Jean-Baptiste, Celestin Poulain de Boutancourt

1758 - 1802

Informations générales
  • Né le 23 avril 1758 à Boutancourt (Ardennes - France)
  • Décédé le 10 octobre 1802 à Sézanne (Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 22 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Vitry-le-François (Type : Bailliage)
Groupe
Tiers-Etat
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 3 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Marne
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 13 octobre 1795 au 26 décembre 1799
Département
Marne
Groupe
Modérés
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 10 octobre 1802
Département
Marne
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, membre de la Convention, député au Conseil des Cinq-Cents, et au Corps législatif de l'an VIII à 1802, né à Boutancourt (Ardennes) le 23 avril 1758, mort à Sézanne (Marne) le 10 octobre 1802, il était maître de forges à Audun.

Elu, le 22 mars 1789, député du tiers aux Etats généraux par le bailliage de Vitry-le-François, avec 146 voix (272 votants), il prêta le serment du Jeu de paume, fit partie du comité de liquidation, fut secrétaire de l'Assemblée (12 novembre 1791), adjoint au comité des monnaies, vota avec la majorité, et annonça l'arrestation de trois officiers de Royal-Allemand. Député de la Marne à la Convention, le 3 septembre 1792, le 6e sur 10, par 155 voix (201 votants), il se prononça dans le procès du roi, pour « la réclusion et le bannissement ».

Il fut envoyé par le même département au Conseil des Cinq-Cents, le 21 vendémiaire an IV, par 172 voix. (285 votants).

Il fut réélu le 25 germinal an VI.

Favorable au coup d'Etat de Bonaparte, Poulain de Boutancourt représenta encore la Marne au nouveau Corps législatif, depuis le 4 nivôse an VIII jusqu'à sa mort.


Retour haut de page