Laurent Servière

1759 - 1799

Informations générales
  • Né le 1er juillet 1759 à Pont-de-Montvert (Lozère - France)
  • Décédé le 1er mai 1799 à MENDE (Lozère - )

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 5 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Lozère
Groupe
Centre

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, né à Pont-de-Montvert (Lozère) en 1759, mort à Monde (Lozère) le 1er mai 1799, « fils de M. Louis Servière propriétaire foncier, et de madame Marguerite Parlier», adopta les principes de la Révolution, et fut élu (1790) juge de paix de Pont-de-Montvert. Elu, le 5 septembre 1792, député de la Lozère à la Convention, le 3e sur 5, à la pluralité des voix (214 votants), il se prononça, dans le procès du roi, pour la mort, « en me proposant, dit-il, d'examiner la question du sursis. » Il réclama la suppression d'une partie des vicaires épiscopaux, demanda qu'il y eût trois mois d'intervalle entre les missions du même représentant, et n'eut d'ailleurs qu'un rôle parlementaire très secondaire. Envoyé en mission dans le Var, il prit plusieurs arrêtés qui furent cassés par le comité de salut public comme« entachés de modérantisme », et, après la session, fut nommé commissaire du pouvoir exécutif près le département de la Lozère, fonctions qu'il remplit jusqu'à sa mort.


Retour haut de page