Victurnien, Bonaventure, Victor de Rochechouart de Mortemart

1753 - 1823

Informations générales
  • Né le 28 octobre 1753 à Everly (Seine-et-Marne - France)
  • Décédé le 16 janvier 1823 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Rouen (Type : Bailliage)
Groupe
Noblesse

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789 et pair de France, né à Everly (Seine-et-Marne), le 28 octobre 1753, mort à Paris le 16 janvier 1823, frère de Victurnien, Jean-Baptiste, Marie de Rochechouart qui fut député en 1789, il entra à l'Ecole d'artillerie de Strasbourg en 1768, devint ensuite capitaine, puis lieutenant-colonel au régiment de Navarre, fut, en 1778, colonel en second du régiment de Brie, et, en 1784, colonel-commandant du régiment de Navarre.

En 1788, il présida l'assemblée de la noblesse du bailliage de Rouen, et fut élu par cette même assemblée, le 23 avril 1789, député de son ordre aux Etats généraux.

Défenseur des institutions de l'ancienne monarchie, il protesta contre les décisions de l'Assemblée, fit partie du comité de judicature (20 août 1789), fut promu maréchal de camp le 1er mars 1791, et émigra en 1792.

Il servit d'abord à l'armée des princes, se retira ensuite à Heidelberg, puis, étant passé en Angleterre en 1794, entra comme lieutenant-colonel dans le régiment commandé par son frère à la solde du gouvernement britannique, tint, l'année suivante, garnison à Guernesey, et, en 1796, alla en Portugal, d'où il revint à la paix d'Amiens. Rentré alors en France, il fut nommé par l'empereur, en 1809, conseiller général de la Seine-Inférieure.

À la première Restauration, il fut promu lieutenant-général le 3 mars 1815, et, après les Cent-Jours, devint pair de France le 17 août 1815.

Il vota pour la mort dans le procès du maréchal Ney ; mais la faiblesse de sa santé l'empêcha de siéger avec assiduité ; il mourut subitement en 1823.


Retour haut de page