Jean, Joseph Lucas de Bourgerel

1732 - 1806

Informations générales
  • Né le 20 novembre 1732 à Beganne (Morbihan - France)
  • Décédé le 5 juin 1806 à Vannes (Morbihan - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 18 avril 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Vannes - Bretagne (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Tiers-Etat

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, né à Béganne (Morbihan) le 20 novembre 1732, mort à Vannes (Morbihan) le 5 juin 1806, fils de Joseph Pierre Lucas de la Championnais et de Vincente-Renée Michelot, il fut reçu avocat au parlement, et exerça d'abord à la Roche-Bernard, puis à Vannes, où il se fit une place importante au barreau.

Il fut député aux états de Bretagne en 1772, avocat et procureur da la communauté en 1778, procureur-fiscal du comté de Largouët, lieutenant de la maîtrise de l'amirauté, sénéchal de l'île d'Arz, et doyen des avocats du barreau de Vannes, dont ses deux fils faisaient également partie. Partisan des réformes, défenseur zélé des intérêts du tiers aux états de Bretagne en décembre 1788 et en février 1789, il fut, en avril, un des rédacteurs du cahier des plaintes et doléances du tiers état de la sénéchaussée de Vannes.

Il fut élu, le 18 avril, député du tiers de cette sénéchaussée aux états généraux. Il prit place dans la majorité réformiste avec laquelle il vota silencieusement, et entretint avec ses électeurs une correspondance suivie qui a été récemment publiée ; on y voit qu'il prit une grande part à l'élection de l'évêque constitutionnel du Morbihan (février 1791).

Après la session, il fut élu juge au tribunal de district de Rochefort (Morbihan), puis (29 décembre 1791) juge pour un semestre au tribunal criminel de Vannes. En juillet 1793, il se laissa nommer membre, puis président du comité révolutionnaire, dans l'espoir de rendre quelques services aux détenus, dit M. R. Kerviler, qui a publié sur ce député une notice très complète. En cette qualité, Lucas de Bourgerel rendit en effet plusieurs arrêts d'élargissement.

En l'an VII, il présida l'administration municipale de Vannes.

Le gouvernement consulaire l'appela (21 germinal an VIII) aux fonctions de conseiller de préfecture du Morbihan, puis (12 floréal an VIII) à celles de juge suppléant au tribunal civil de Vannes.


Retour haut de page