Jean, Frédéric de Turckheim

1780 - 1850

Informations générales
  • Né le 10 décembre 1780 à Strasbourg (Bas-Rhin - France)
  • Décédé le 13 décembre 1850 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 6 mars 1824 au 5 novembre 1827
Département
Bas-Rhin
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Bas-Rhin
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 3 juillet 1830 au 31 mai 1831
Département
Bas-Rhin
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 8 février 1836 au 3 octobre 1837
Département
Bas-Rhin
Groupe
Centre

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député, de 1824 à 1831, et de 1836 à 1837, né à Strasbourg (Bas-Rhin) le 10 décembre 1780, mort à Paris le 13 décembre 1850, fils de Bernard Frédéric de Turckheim qui avait été député de 1815 à 1816 et de 1819 à 1824 , il était banquier dans sa ville natale.

Après avoir échoué à la députation, le 27 février 1824, dans le 4e arrondissement électoral du Bas-Rhin, avec 49 voix, contre 224 à l'élu, M. Humann, il fut élu, dans le grand-collège du même département, le 6 mars suivant, par 113 voix (192 votants, 199 inscrits).

Réélu, le 24 novembre 1827, par 116 voix (157 votants, 166 inscrits), et le 3 juillet 1830, par 115 voix (147 votants, 153 inscrits), il prit place au centre gauche, s'occupa principalement de la question des tabacs, et vota contre le ministère de Villèle et pour l'Adresse des 221.

Il échoua le 5 juillet 1831, dans le 1er collège du Bas-Rhin (Strasbourg), avec 92 voix, contre 117 à l'élu, le général La Fayette, ne se représenta pas en 1834, mais fut élu, dans ce dernier collège, le 8 février 1836, par 244 voix (303 votants). Il siégea obscurément dans la majorité et ne se représenta pas en 1837.



Retour haut de page