Théodore de Quatrebarbes

1803 - 1871

Informations générales
  • Né le 8 juillet 1803 à Angers (Maine-et-Loire - France)
  • Décédé le 6 avril 1871 à Chanzeaux (Maine-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Maine-et-Loire
Groupe
Extrême droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1846 à 1848, né à Angers (Maine-et-Loire) le 8 juillet 1803, mort à Chanzeaux (Maine-et-Loire) le 6 avril 1871, il appartenait à une famille légitimiste. Il fut officier dans la garde royale, quitta le service à la révolution de Juillet, et se retira à Angers où il avait des propriétés : par la parole et par la plume, il fit alors une active propagande en faveur de la branche aînée, contre le gouvernement de Louis-Philippe, et se fit élire conseiller général de Maine-et-Loire.

Candidat légitimiste, le 9 juillet 1842, à la Chambre des députés, dans le 4e collège de Maine-et-Loire (Cholet), il échoua avec 104 voix contre 180 à M. Poudret de Sévret, élu. Mais il prit sa revanche aux élections générales suivantes, et devint député de Cholet, le 1er août 1846, par 202 voix (402 votants, 473 inscrits), contre 189 au député sortant. Le général Lamoricière s'était mis également sur les rangs.

Il prit place à l'extrême droite de la Chambre, et vota jusqu'à la révolution de février avec le petit groupe d'opposition royaliste.

On lit dans un recueil de biographies parlementaires de l'époque : La Chambre des députés daguerréotypée par un sténographe (1847) : « M. de Quatrebarbes est imberbe, ce qui ne l'empêche pas d'avoir une bonne figure et une forte tête légitimiste pur sang ; il est incapable de se laisser prendre à la glu du système ; il aime mieux consacrer son temps et sa fortune à faire prospérer l'agriculture dans son arrondissement et à cultiver les lettres comme un noble passe-temps. Sans être éloquent, M. de Quatrebarbes parle avec assez de facilité pour prendre part aux discussions secondaires et se rendre utile dans les commissions. »

M. de Quatrebarbes fut élu représentant à l'Assemblée constituante, à l'élection partielle du 11 juin 1848, avec 31174 voix contre 31087 à son principal adversaire, Lacoste; mais des irrégularités entraînèrent l'annulation du scrutin par l'Assemblée le 5 juillet suivant.

Il continua de faire partie du conseil général de Maine-et-Loire, et échoua, le 29 février 1852, comme candidat conservateur légitimiste au Corps législatif dans la 4e circonscription de Maine-et-Loire, avec 4 410 voix contre 9 772 à l'élu, M. Durfort de Civrac, et 4 321 à M. Cesbron-Lavan.

En 1860, il se rendit à Rome et reçut un grade du général Lamoricière. Nommé gouverneur d'Ancône, il resta dans cette place jusqu'au moment de la capitulation. Puis il passa dans la retraite les dernières années de sa vie, sans cesser de prendre un vif intérêt aux affaires de son parti.

Date de mise à jour: mai 2018


Retour haut de page