Jean-Louis Henry de Longuève

1752 - 1841

Informations générales
  • Né le 23 novembre 1752 à Orléans (Loiret - France)
  • Décédé le 23 juillet 1841 à Briare (Loiret - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 27 mars 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Orléans (Type : Bailliage)
Groupe
Tiers-Etat
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 11 avril 1797 au 4 septembre 1797
Département
Loiret
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Loiret
Groupe
Majorité
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 26 mars 1817
Département
Loiret
Groupe
Majorité
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 1er mai 1822
Département
Loiret
Groupe
Majorité
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 16 mai 1822 au 24 décembre 1823
Département
Loiret
Groupe
Majorité
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Loiret
Groupe
Majorité

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, au Conseil des Cinq-Cents, et de 1815 à 1817 et de 1820 à1827, né à Orléans (Loiret) le 23 novembre 1752, mort à Vaugereau près Briare (Loiret) le 23 juillet 1841, il était avocat du roi au bailliage d'Orléans.

L'ardeur avec laquelle il embrassa les idées nouvelles le fit élire député du tiers aux Etats généraux par le bailliage d'Orléans, le 27 mars 1789. Nommé secrétaire de la Constituante, il fut l'auteur du rapport sur les troubles de Schlestadt. Rentré dans la vie privée après la session, il fut un instant menacé sous la Terreur.

Le département du Loiret l'envoya au Conseil des Cinq-Cents, le 22 germinal an V, par 177 voix sur 201 votants ; il ne se signala à cette assemblée que par une motion, ayant pour but de défendre aux députés d'accepter une place du Directoire avant un an écoulé depuis la cessation de leurs fonctions législatives. Son élection fut d'ailleurs annulée au 18 fructidor comme entachée de royalisme.

Il vécut loin des affaires pendant la durée de l'Empire ; la seconde Restauration le nomma (14 août 1815) conseiller d'Etat.

Le 22 août suivant, il fut élu député par le collège du département du Loiret avec 104 voix sur 199 votants et 281 inscrits, et fut ensuite successivement réélu par le même collège :
- le 4 octobre 1816, avec 105 voix (203 votants, 275 inscrits) ;
- le 13 novembre 1820, avec 225 voix (314 votants, 356 inscrits) ;
- le 16 mai 1822, avec 206 voix (306 votants, 356 inscrits) ; huit jours auparavant, le 9 mai, il avait échoué dans le 2e arrondissement du Loiret (Gien) avec 133 voix contre 156 à l'élu, M. Alexandre Perrier.

Son mandat lui fut renouvelé une dernière fois dans ce même arrondissement (Gien) le 25 février 1824, avec 179 voix (281 votants, 315 inscrits).

Il vota presque constamment avec la majorité. Fait chevalier de la Légion d'honneur le 24 septembre 1814, il en est devenu officier le 11 août 1823.

Date de mise à jour : mai 2015

Retour haut de page