Louis, Joseph de Margadel

1771 - 1838

Informations générales
  • Né le 13 juillet 1771 à Xivray (Moselle - France)
  • Décédé le 27 juin 1838 à Vannes (Morbihan - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Morbihan
Groupe
Ultras
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 9 mai 1823
Département
Morbihan
Groupe
Ultras
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Morbihan
Groupe
Ultras
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Morbihan
Groupe
Ultras
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 3 juillet 1830 au 5 octobre 1830
Département
Morbihan

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1816 et de 1820 à 1830, né à Xivray (Meuse) le 13 juillet 1771, mort au château de Grasdor, commune de Vannes (Morbihan) le 27 juin 1838, « fils de Louis-François de Margadel, chevalier, seigneur de Xivray et de dame Marguerite-Charlotte de Bourgongne », il était garde du corps du roi au moment de la Révolution.

Il émigra en 1791, servit à l'armée des princes, devint major à l'armée royale d'Anjou, fit partie de l'expédition de Quiberon, revint ensuite en Bretagne où il se maria, et se tint à l'écart durant le premier Empire.

Chevalier de Saint-Louis à la première Restauration, il fut nommé conseiller de préfecture à Vannes le 25 janvier 1815, prit part au mouvement insurrectionnel qui se manifesta dans l'Ouest au retour de l'île d'Elbe, puis, à la seconde Restauration, fut élu, le 22 août 1815, député du collège de département du Morbihan, par 114 voix (179 votants, 260 inscrits). Il s'y associa aux mesures réactionnaires votées par la majorité ultra-royaliste et, après la session, fut fait chef d'escadron de gendarmerie à Rennes (1816).

Conseiller général du Morbihan, il fut de nouveau élu député du collège du département, le 13 novembre 1820, par 124 voix (182 votants, 194 inscrits); réélu dans le 1er arrondissement électoral du même département (Vannes), le 25 février 1824, par 272 voix (296 votants, 322 inscrits); et, le 17 novembre 1827, par 145 voix (226 votants, 258 inscrits), contre 61 voix au général Fabre, M. de Margadel siégea dans la majorité ministérielle, ne se fit remarquer que par le laconisme de ses interruptions, fut secrétaire de la Chambre et soutint le ministère Polignac contre les 221.

Réélu au Grand collège du Morbihan le 3 juillet 1830, il fut, le 5 octobre, faute d'avoir prêté serment, considéré comme démissionnaire. Chevalier de la Légion d'honneur le 1er mai 1821, il avait été élevé au grade d'officier le 19 mai 1825.

Date de mise à jour: mars 2015


Retour haut de page