Léonor, Anne, Gabriel de Pracomtal

1773 - 1838

Informations générales
  • Né le 1er juin 1773 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 21 février 1838 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Nièvre
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 16 mai 1818
Département
Nièvre
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 17 août 1822
Département
Nièvre
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 17 avril 1823 au 24 décembre 1823
Département
Nièvre
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 6 mars 1824 au 5 novembre 1827
Département
Nièvre
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1818, de 1820 à 1822 et de 1823 à 1827, né à Paris le 1er juin 1773, mort à Paris le 21 février 1838, fils de Léonor-Claude de Pracomtal, et de Claude-Gabrielle Depertuis, il suivit la carrière des armes.

Il avait le grade de colonel des gendarmes de la garde ordinaire du roi, lorsqu'il fut, le 22 août 1815, élu député de la Nièvre, au grand collège, par 97 voix (162 votants, 240 inscrits). Il vota avec la majorité de la Chambre introuvable.

Réélu, le 4 octobre 1816, avec 99 voix (123 votants, 227 inscrits), il continua d'opiner dans le sens de la droite royaliste jusqu'en 1818, cessa momentanément, à cette date, de faire partie de la Chambre, et y reparut le 13 novembre 1820, toujours comme député de la Nièvre, élu par 91 voix (144 votants, 175 inscrits).

Il appartint à la majorité qui soutint le ministère Villèle, et obtint sa réélection, le 17 avril 1823, par 62 voix (97 votants, 169 inscrits), contre 22 au général Clément, puis, le 6 mars 1824, par 70 voix (114 votants, 163 inscrits). Il quitta le parlement aux élections de 1827.

Date de mise à jour: juin 2015


Retour haut de page