Louis, Marie, Ernest de Pourcet de Sahune

1807 - 1893

Informations générales
  • Né le 28 janvier 1807 à Strasbourg (Bas-Rhin - France)
  • Décédé le 28 septembre 1893 à Obernai (Bas-Rhin - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Corrèze
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Corrèze
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Corrèze
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1839 à 1848, né à Strasbourg (Bas-Rhin) le 28 janvier 1807, mort à Obernai (Bas-Rhin) le 28 septembre 1893, il fit son droit à Paris, professa des opinions libérales sous la Restauration, et devint auditeur au conseil d'Etat en 1833, et maître des requêtes en service ordinaire en 1841.

Il avait été élu, le 2 mars 1839, député du 4e collège de la Corrèze (Ussel), par 107 voix (197 votants, 231 inscrits), contre 89 au baron Finot.

Sa nomination comme maître des requêtes l'obligea à se représenter devant ses électeurs, qui lui renouvelèrent son mandat législatif, le 22 janvier 1842, par 158 voix (171 votants, 240 inscrits).

Réélu dans le même collège, le 9 juillet 1842, par 141 voix (192 votants, 244 inscrits), contre 38 à M. Calary, et le 1er août 1846, par 150 voix (236 votants, 264 inscrits), contre 79 à M. de Vaublanc, M. de Sahune ne cessa de siéger dans la majorité ministérielle et vota :
- pour la dotation du duc de Nemours,
- pour les fortifications de Paris,
- pour le recensement,
- contre les incompatibilités,
- contre l'adjonction des capacités,
- pour l'indemnité Pritchard,
- et contre la proposition sur les députés fonctionnaires.

La révolution de 1848 mit fin à sa carrière politique.

Date de mise à jour : août 2014


Retour haut de page