Marc, François Bonguyod

1751 - 1805

Informations générales
  • Né le 5 mai 1751 à Moirans (Jura - France)
  • Décédé le 28 octobre 1805 à Moirans (Jura - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Jura
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, né à Moirans (Jura), le 5 mai 1751), mort à Moirans, le 28 octobre 1805, était homme de loi à Moirans au moment de la Révolution, puis devint officier municipal de sa ville natale, membre du directoire du département, et administrateur du Jura (2 septembre 1791). Elu, le 7 septembre 1792, député à la Convention par le département du Jura, à la pluralité des voix, sur 439 votants, il siégea parmi les modérés, et, dans le procès de Louis XVI, répondit au 3e appel nominal: «Pressé par ma conscience, j'ai reconnu Louis coupable de haute trahison. On me demande mon opinion sur la peine, je crois que c'est la mort; mais l'intérêt de ma patrie me fait penser qu'il vaut mieux qu'il reste en détention, parce qu'elle peut hâter la paix. N'est-il pas temps que le sang français cesse de couler ? Je demande la détention à perpétuité, sauf à ordonner la déportation si les circonstances le permettent. » Il vota également l'appel au peuple et le sursis. Il demanda aussi la parole dans les discussions des lois civiles, contre le divorce et contre la majorité de vingt et un ans. Après la session, il reprit sa profession d'avocat dans son pays natal. Très attaché à la République, la proclamation du premier Empire troubla sa raison, et il donna des signes fréquents d'aliénation mentale. Le 28 octobre 1805, on le trouva noyé dans une mare à Moirans.


Retour haut de page