Marie, Joseph, Louis, Jérôme Robineau de Bougon

1779 - 1851

Informations générales
  • Né le 25 mars 1779 à Bouguenais (Loire-Inférieure - France)
  • Décédé le 11 mai 1851 à Le louroux-béconnais (Maine-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 8 février 1831 au 31 mai 1831
Département
Maine-et-Loire
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Maine-et-Loire
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Maine-et-Loire
Groupe
Majorité conservatrice
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 16 mai 1841
Département
Maine-et-Loire
Groupe
Majorité conservatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1834 et de 1837 à 1841, né à Bouguenais (Loire-Inférieure) le 25 mars 1779 « fils de Messire Joseph François de Robineau chevalier seigneur de Bouguenais et autres lieux et de Dame Louise Antoinette Marie Michelle de l'Esperonnière de Vritz », mort au Louroux-Béconnais (Maine-et-Loire) le 11 mai 1851, il embrassa la carrière des armes, et devint capitaine du génie.

Il se retira à Louroux-Béconnais, dont il devint maire le 10 février 1813, et conserva ses fonctions jusqu'au 15 octobre 1846. Il les reprit encore après 1848, à la demande du préfet de Maine-et-Loire. Après avoir échoué, aux élections législatives du 17 janvier 1831, dans le 1er collège de Maine-et-Loire (Angers), en remplacement de M. Guilhem décédé, avec 74 voix contre 269 à l'élu, M. Augustin Giraud, il fut élu, le 5 juillet 1831, dans le 2e collège du même département (Angers extra-muros), par 110 voix (185 votants, 309 inscrits), contre 65 à M. Lareveillère.

Il échoua de nouveau, le 21 juin 1834, dans le même collège, avec 61 voix contre 108 à l'élu M. Lareveillère, mais il regagna son siège, le 4 novembre 1837, avec 104 voix (175 votants, 390 inscrits), contre 91 à M. Lareveillère, député sortant.

Réélu de nouveau, le 2 mars 1839, par 169 voix (254 votants, 382 inscrits), contre 82 à M. Lareveillère, M. Robineau se fit peu remarquer à la Chambre; en 1834, il prit part à la discussion sur l'augmentation des effectifs de la gendarmerie et vota en général avec la majorité; il opina cependant contre les lois d'apanage, et donna sa démission pour raisons de santé le 16 mai 1841.

Conseiller général de 1836 à 1848, il s'occupa beaucoup d'agriculture et d'élevage, spécialement de la race bovine.

Date de mise à jour: décembre 2013

Retour haut de page