Laurent Martin Duval de Fraville

1791 - 1871

Informations générales
  • Né le 22 février 1791 à Chaumont (Haute-Marne - France)
  • Décédé le 26 février 1871 à Condes (Haute-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Haute-Marne
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Haute-Marne
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Haute-Marne
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Haute-Marne
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Haute-Marne
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Fils du conventionnel Claude Duval, député de 1834 à 1848, né à Chaumont (Haute-Marne) le 22 février 1791, mort à Condes (Haute-Marne) le 26 février 1871, il avait rempli dans sa ville natale les fonctions de conseiller de préfecture, puis celles de maire.

Elu, comme candidat du gouvernement, le 21 juin 1834, député du 3e collège de la Haute-Marne, par 113 voix sur 210 votants et 314 inscrits, contre 75 voix à M. Toupot de Bévaux, il fit partie de la majorité conservatrice et vota, jusqu'en 1848, pour les divers ministères qui se succédèrent.

Il fut successivement réélu : le 4 novembre 1837, par 133 voix (238 votants, 339 inscrits), contre 57 à M. des Etangs et 42 à M. Molot; le 2 mars 1839, par 139 voix (224 votants, 341 inscrits); le 9 juillet 1842, par 156 voix (225 votants, 365 inscrits), contre 45 à M. des Etangs, et le 1er août 1846, par 168 voix (306 votants, 384 inscrits), contre 120 à M. de Montrol.

Il donna son suffrage aux lois de septembre 1835, aux lois de disjonction et d'apanage, au ministère Molé, à l'indemnité Pritchard, le refusa à la proposition sur les députés fonctionnaires, aux motions tendant à la réforme électorale, etc.

Son rôle parlementaire fut d'ailleurs peu actif, et la Galerie des Pritchardistes, publiée en 1846 par le National, lui consacrait cette courte notice : « Duval de Fraville. - Connaissez-vous celui-là? Non ! Il a voté pour Pritchard, c'est vrai ; mais cela ne suffit pas encore pour illustrer le premier venu. Il s'appelle Duval, de M. son père; Fraville, de son village, apparemment. Bientôt il s'appellera de Fraville tout court, et le grand nom de Duval aura disparu. Hélas! ce seigneur est décoré. »

Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur le 30 mai 1837.

Date de mise à jour : janvier 2014


Retour haut de page