Jean-François, Maximilien de Roquette de Buisson

1799 - 1882

Informations générales
  • Né le 2 août 1799 à Inconnu ( - )
  • Décédé le 1er septembre 1882 à Tarabel (Haute-Garonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Haute-Garonne
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849, né le 2 mai 1799, mort au château de Tarabel (Haute-Garonne) le 1er septembre 1882, fils de Anne Antoine Roquette du Buisson (1771-1847), député de 1827 à 1830, Jean-François Maximilien Roquette du Buisson appartint à la magistrature sous la Restauration.

Elu, comme candidat légitimiste, le 13 mai 1849, représentant de la Haute-Garonne à l'Assemblée législative, le 8e sur 10, par 57,311 voix (94 485 votants, 139 605 inscrits), il prit place à droite, et se prononça avec la majorité conservatrice :

- pour l'expédition de Rome,
- pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement,
- pour la loi du 31 mai sur le suffrage universel.

Il ne se rallia pas à la politique particulière de l'Elysée et quitta la vie politique au coup d'Etat de 1851.

Date de mise à jour: avril 2016


Retour haut de page