Auguste Leprévost

1787 - 1859

Informations générales
  • Né le 2 juin 1787 à Bernay (Eure - France)
  • Décédé le 14 juillet 1859 à La vaupalière (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Eure
Groupe
Centre
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Eure
Groupe
Centre
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Eure
Groupe
Centre
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Eure
Groupe
Centre
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Eure
Groupe
Centre

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1848, né à Bernay (Eure) le 2 juin 1787, mort à la Vaupalière (Seine-inférieure) le 14 juillet 1859, il entra dans l'administration, fut nommé sous-préfet de Rouen en 1814, fut remplacé l'année suivante et s'occupa d'histoire et d'archéologie.

Conseiller général de la Seine-inférieure, archéologue distingué, membre de l'Académie normande, il se présenta à la députation, à l'élection partielle du 2 mars 1834, dans le 4e collège de l'Eure (Bernay), en remplacement de M. Dupont de l'Eure, démissionnaire; il échoua avec 113 voix contre 132 à l'élu, M. Lys. Il fut plus heureux aux élections générales du 26 juin suivant, dans le même collège, et fut élu député, par 172 voix (316 votants, 368 inscrits), contre 74 à M. Georges de La Fayette et 63 à M. Fouquier-Long.

Réélu successivement : le 4 novembre 1837, par 192 voix (361 votants, 447 inscrits); le 2 mars 1839, par 298 voix (334 votants); le 24 septembre 1842, par 301 voix (332 votants) ; le 1er août 1846, par 279 voix (535 votants, 594 inscrits), contre 247 à M. de Saint-germain, il siégea au centre, compta parmi les partisans les plus dévoués de M. Guizot et vota pour les fortifications de Paris, pour le recensement, pour l'indemnité Pritchard, contre la dotation du duc de Nemours, contre les incompatibilités, contre l'adjonction des capacités, contre la proposition dirigée contre les députés fonctionnaires.

La révolution de 1848 le rendit à la vie privée. Membre libre de l'Académie des Inscriptions et Belles-lettres depuis 1838, correspondant du ministère de l'Instruction publique, M. Leprévost a publié un certain nombre de travaux estimés sur l'histoire locale, des notices dans les Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie, et des lettres dans le Moniteur, au sujet de la découverte du cœur de saint Louis dans la Sainte-Chapelle de Paris (1844-1846).


Retour haut de page