Jean-Baptiste de Chevenon de Bigny

1775 - 1852

Informations générales
  • Né le 4 janvier 1775 à Terjat (Allier - France)
  • Décédé le 6 septembre 1852 à Terjat (Allier - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Allier
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1824 à 1827, né à Terjat (Allier), le 4 janvier 1775, mort à sa terre de Beausson, commune de Terjat (Allier), le 6 septembre 1852, « propriétaire et maire de Montluçon », il fut, le 25 février 1824, élu député par le 2e arrondissement de l'Allier (Montluçon), avec 208 voix sur 319 votants et 384 inscrits, contre 107 à M. de Tracy; il siégea au côté droit et soutint le ministère.

Un biographe parlementaire de l'époque s'égayait du peu de notoriété de M. Chevenon de Bigny : « Electeur aux cent écus, qui parcours ce livre avec une coupable indifférence, sais-tu de combien de veilles il est le fruit ? Sais-tu que les recherches qu'il a nécessitées (et cela au moment où l'on augmentait le prix des courses de cabriolet) tueraient le génie de dix agents de police, de vingt secrétaires d'ambassade et de trente inquisiteurs? Sais-tu qu'aucun élève de l'Ecole polytechnique n'a pâli plus que nous sur l'inconnu. M. Chevenon de Bigny, par exemple, entendis-tu jamais prononcer ce nom? L'as-tu vu figurer dans le compte rendu de quelque séance? dans quelque bulletin? dans quelque prospectus? dans ces listes de souscription où tu vois tout le monde? Tu fais un signe négatif. Eh bien; nous qui, nouveaux Curtius, nous sommes plongés tout vifs dans le gouffre des procès-verbaux de la Chambre, nous n'avons rien pu savoir sur le compte de M. Chevenon de Bigny. Une foule d'habitants de l'Allier que nous avons consultés, n'ont pu nous tirer de cette pénible incertitude, et nous commençons à croire que les électeurs de l'Allier ont nommé M. Chevenon de Bigny sans le connaître. » (Biographie des députés de la Chambre septennale).

M. Chevenon de Bigny ne fut réélu ni en 1827, ni en 1830: cette dernière fois, il échoua avec 87 voix contre 207 accordées à l'élu, M. Camus de Richemont. Il était chevalier de l'ordre de Saint-Louis.

Date de mise à jour: août 2015


Retour haut de page