Alexandre, Claude Bellier du Chesnay

1739 - 1810

Informations générales
  • Né le 5 mai 1739 à Chartres (Eure-et-Loir - France)
  • Décédé le 2 novembre 1810 à Chartres (Eure-et-Loir - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 26 août 1791 au 20 septembre 1792
Département
Eure-et-Loir
Groupe
Majorité réformatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Né à Chartres (Eure-et-Loir), le 5 mai 1739, mort à Chartres, le 2 novembre 1810, il s'occupait de littérature et se fit, en son temps, un certain nom comme éditeur en même temps que comme homme politique.

Maire de Chartres au début de la Révolution, dont il servit la cause, il eut la plus grande part à la fondation et aux travaux de la Société des Amis de la Constitution, établie dans sa ville natale. Il en était le président, quand cette société décida (février 1791) l'organisation d'une « caisse patriotique», dont les fonds, fournis en argent par chacun des actionnaires, étaient destinés à réaliser des mandats distribués par les officiers municipaux aux ouvriers des ateliers de charité (décret de l'Assemblée constituante en date du 31 décembre 1790). À la même époque, il rédigea, au nom de la Société, une Adresse aux habitants des campagnes, afin de démentir les faux bruits répandus par « des ennemis de la Constitution et de la tranquillité publique au sujet du prétendu rétablissement de la gabelle par l'Assemblée, dans un proche délai ». Le Moniteur du 11 février 1791 signale, à ce propos, « M. Bellier-Duchesnay, ancien maire de Chartres, comme un homme recommandable par sa probité, ses connaissances, son patriotisme éclairé, et qui depuis longtemps a mérité l'estime et la considération de ses concitoyens ».

Le 26 août 1791, le département d'Eure-et-Loir confia à Bellier du Chesnay par 206 voix sur 341 votants, le mandat de député à l'Assemblée législative, oit il fit partie de la majorité.

Comme homme de lettres, on doit à Bellier-du-Chesnay deux importantes publications : la Collection de la Bibliothèque des Dames, et les 66 premiers volumes de la Collection des Mémoires relatifs à l'Histoire de France.


Retour haut de page