Jean-François Crestin

1745 - 1830

Informations générales
  • Né le 5 mars 1745 à Vellexon (Haute-Saône - France)
  • Décédé le 26 août 1830 à Gray (Haute-Saône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 27 août 1791 au 20 septembre 1792
Département
Haute-Saône
Groupe
Majorité réformatrice

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député à l'Assemblée législative de 1791, né à Vellexon (Haute-Saône) le 5 mars 1745, mort à Gray (Haute-Saône), le 26 août 1830, était avocat au parlement de Besançon. Il devint procureur du roi au bailliage et présidial de Gray, et était maire de cette ville et président du tribunal de district, quand le département de la Haute-Saône le nomma, le 27 août 1791, le 1er sur 7, et par 174 voix (346 votants) député à l'Assemblée législative. Il appartint à la majorité et parla : sur la loi des passeports, sur les billets de confiance, sur les moyens de détruire l'agiotage, sur la suppression des droits casuels, etc. Après la session, il revint à Gray, où il fut nommé: en l'an III, président de l'administration du district ; en l'an IV, président de l'administration centrale de la Haute-Saône; en l'an V, haut juré; en l'an VI, président de l'administration municipale. Le gouvernement consulaire le fit, en l'an VIII, sous-préfet de Gray. Son fils lui succéda dans ce poste sous l'Empire et le conserva sous la Restauration. J. F. Crestin avait été admis, en 1806, à l'Académie de Besançon.


Retour haut de page