Eugène, Louis, Melchior Patrin

1742 - 1815

Informations générales
  • Né le 3 avril 1742 à Lyon (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé le 4 août 1815 à Saint-vallier (Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Rhône
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, né à Lyon (Rhône) le avril 1742, mort à Saint-Vallier (Rhône) le 15 août 1815, étudia les sciences naturelles, fit des voyages en Allemagne, en Pologne, en Hongrie, visita la Sibérie (1780-1787), et rapporta du cette excursion une collection de minéraux du plus grand prix. Elu, peu après son retour à Paris, le 7 septembre 1792, député du département de Rhône-et-Loire à la Convention nationale, il vota en ces termes dans le procès du roi: « Louis a mérité mille fois la mort; mais si son existence est utile à la république, qu'il soit condamné à vivre. Oui, son existence est utile, puisque sa mort est dangereuse. Louis mort, son fils devient formidable par ses malheurs et son innocence. Je vote pour la réclusion. » Suspect sous le régime révolutionnaire, il fut arrêté en juillet 1793, et remis en liberté peu de temps après. Attaché en qualité de surveillant à la manufacture d'armes de Saint-Etienne, puis (1804) bibliothécaire de l'Ecole des mines à laquelle il avait fait don de sa collection minéralogique, il se fit encore connaître par un ingénieux système sur l'organisation du globe, et sur l'origine des volcans et des matières qu'ils rejettent. On a de lui de curieux ouvrages de science, entre autres, une Histoire naturelle des minéraux (1801).



Retour haut de page