Richard Chauchet-Bourgeois

1767 - 1844

Informations générales
  • Né le 30 mai 1767 à Bouillon (Belgique)
  • Décédé le 24 février 1844 à Bouillon (Belgique)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 12 avril 1799 au 26 décembre 1799
Département
Ardennes

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Conseil des Cinq-Cents, né à Bouillon (Belgique), le 30 mai 1767, mort à Bouillon, le 24 février 1844, se fit recevoir docteur en droit et prit rang, vers 1787, parmi les avocats de la cour, souveraine de sa ville natale. Partisan modéré de la Révolution, il devint successivement secrétaire de sa commune, juge de paix, puis commissaire du Directoire exécutif dans le département des Ardennes, qui le nomma, le 23 germinal an VII, député au Conseil des Cinq-Cents. Son action politique y fut de peu d'importance : il ne prit la parole qu'une seule fois, a la séance du 7 prairial au VII, pour réclamer, dans un discours dont l'impression fut votée, « l'établissement d exercices gymnastiques où se formerait la jeunesse guerrière ». Sous l'Empire, Chauchet-Bourgeois refusa, au dire d'un biographe, la préfecture des Vosges que lui aurait fait offrir Napoléon. Il s'était fixe à Bouillon. Chauchet-Bourgeois servit ensuite le gouvernement des Pays-Bas, comme membre de l'administration municipale de Bouillon, ainsi que les Etats provinciaux. L'arrondissement de Neufchâteau l'élut, en 1831, sénateur. En 1836, il devint bourgmestre de Bouillon, et obtint enfin, quelques jours avant sa mort (31 janvier 1844), la croix de l'ordre de Léopold.


Retour haut de page