Charles, François, Joseph Dugua

1744 - 1802

Informations générales
  • Né le 26 février 1744 à Valenciennes (Nord - France)
  • Décédé le 16 octobre 1802 à Cap-français (Saint-domingue)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 12 avril 1798 au 26 décembre 1799
Département
Calvados

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Conseil des Cinq-Cents, né à Valenciennes (Nord) le 26 février 1744, mort au Cap Français (Saint-Domingue) le 16 octobre 1802, était fils d'un major de la citadelle de Valenciennes. Entré à seize ans dans le régiment de Bourbon-infanterie, il y devint capitaine, puis se retira du service (1776) pour aller vivre dans les environs de Paris. La Révolution lui ouvrit une nouvelle carrière militaire. Lieutenant de gendarmerie à Toulouse en 1790, on le retrouve colonel du même corps à l'armée des Pyrénées-Orientales, puis général en 1793. au siège de Toulon, où il se distingua. Il combattit encore en Vendée, en Italie, en Egypte, contribua beaucoup à la prise de Rosette et à celle du Caire. Le commandement de cette dernière place lui fut confié pendant l'expédition de Syrie. Entre temps, il avait été élu (23 germinal an VI) député du Calvados au Conseil des Cinq-Cents, où il parut peu. De retour en France, il fut nommé par le gouvernement consulaire, le 19 fructidor an VIII, préfet du Calvados. Ses occupations administratives ne l'empêchaient pas de se livrer assez activement à l'étude des sciences, à en juger par deux dissertations qu'il présenta à l'Académie de Caen, l'une sur le charbon des blés, l'autre sur la religion de l'Egypte moderne. Le 11 brumaire an X, le général Dugua fut nommé chef d'état-major de l'armée de Saint-Domingue. Il succomba, dans ce dernier poste, aux suites de ses blessures.