Blaise, Gaspard Dubruel

1805 - 1885

Informations générales
  • Né le 21 janvier 1805 à Prayssac (Lot - France)
  • Décédé le 19 février 1885 à Trélissac (Dordogne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Lot-et-Garonne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848, né à Prayssac (Lot) le 21 janvier 1805, mort au château de Septfonds, commune de Trélissac (Dordogne) le 19 mai 1885, il exerçait, avant la révolution de février, les fonctions d'agent de change à Villeneuve-d'Agen.

A la révolution de février, le gouvernement provisoire le nomma commissaire de la République dans le Lot-et-Garonne. Mais il fut bientôt révoqué, et remplacé par M. Bérard, révoqué plus tard à son tour. Gaspard Dubruel fut alors réintégré dans ses fonctions. Le 23 avril 1848, il fut élu représentant du Lot-et-Garonne à l'Assemblée constituante, le 7e sur 9, par 40,599 voix sur 88.758 votants et 94,809 inscrits. Il vota :

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- contre le rétablissement du cautionnement,
- pour l'amendement Grévy,
- pour l'ordre du jour en faveur du général Cavaignac,
- pour la suppression de l'impôt du sel,
- contre le crédit pour l'expédition de Rome
- et pour l'amnistie des transportés.

Il était absent au moment du vote sur les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière, et sur le droit au travail. Il resta en congé depuis le 12 janvier jusqu'au 5 mars 1849. Après la séparation de la Constituante, il rentra dans la vie privée, et, depuis lors, ne remplit aucune fonction publique.


Retour haut de page