Henri Cazalet

1886 - 1944

Informations générales
  • Né le 11 janvier 1886 à Lavardac (Lot-et-Garonne - France)
  • Décédé le 9 avril 1944 à Bègles (Gironde - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 8 mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Gironde
Groupe
Parti socialiste de France

Biographies

Né le 11 janvier 1886 à Lavardac (Lot-et-Garonne), mort le 9 avril 1944 à Bègles (Gironde). Député de la Gironde de 1932 à 1936.

Employé des chemins de fer du Midi depuis 1910, Henri Cazalet milita des années durant au sein du parti socialiste. Syndicaliste convaincu, il devint adjoint au maire de Bègles (Gironde) et conseiller d'arrondissement.

Dynamique, meneur d'hommes, il avait la confiance des dirigeants de son parti et en particulier de M. Adrien Marquet, député-maire de Bordeaux.

Il se présenta aux élections générales législatives du 11 mai 1924 sur la liste du bloc des gauches mais ne fut pas élu. Il n'obtint que 72.733 voix sur 187.689 votants.


Il fut en revanche élu en 1925 conseiller municipal de Bègles et conseiller d'arrondissement.

Il se représenta dans la cinquième circonscription de Bordeaux, à celles des 22 et 29 avril 1928, qui marquèrent le retour au scrutin uninominal par arrondissement, mais essuya encore un échec au deuxième tour de scrutin, avec 8.214 voix contre 9.645 à M. Jean Odin sur 18.395 votants.

Aux élections générales législatives des 1er et 8 mai 1932, il prit sa revanche contre ce dernier. Il obtint, au deuxième tour de scrutin, dans la même circonscription, 10.768 voix sur 21.009 votants et fut élu, M. Jean Odin n'obtenant que 9.947 suffrages. Le parti socialiste triomphait en Gironde avec six députés élus. Au cours de cette quinzième législature, il fut membre de la Commission des boissons et de la Commission de la marine militaire.

Il déposa des rapports, au nom du 5e bureau, sur certaines opérations électorales. Il participa à la discussion du projet de loi portant fixation du budget général de l'exercice 1936 (travaux publics), expliqua son vote sur l'ensemble de ce budget et présenta des observations sur la situation de certains cheminots révoqués (1935).


Il devint maire de Bègles en novembre 1932, mais dut renoncer à ce mandat en octobre 1934, étant en désaccord avec la majorité au conseil municipal. Il avait, en effet, adhéré au nouveau parti socialiste indépendant fondé par M. Adrien Marquet, dès 1933, après avoir quitté le parti socialiste. Battu aux élections de 1935 au conseil d'arrondissement, il ne se représenta pas aux élections générales législatives du 26 avril 1936.

Il mourut prématurément, des suites d'un accident, à l'âge de 58 ans, le 9 avril 1944, à Bègles (Gironde), laissant le souvenir d'un militant dévoué et désintéressé.


Date de mise à jour: juillet 2018




Né le 11 janvier 1886 à Lavardac (Lot-et-Garonne)
Décédé le 9 avril 1944 à Bègles (Gironde)

Député de la Gironde de 1932 à 1936

Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome III, p. 913)

Pendant l'Occupation, Henri Cazalet refuse de remplacer le maire de Bègles, démis de ses fonctions par le gouvernement de Vichy. Il meurt le 9 avril 1944, victime d'un accident de circulation.



Retour haut de page