Guillaume Perrin

1757 - 1836

Informations générales
  • Né le 27 février 1757 à Bordeaux (Gironde - France)
  • Décédé le 18 avril 1836 à Bordeaux (Gironde - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 avril 1798 au 26 décembre 1799
Département
Gironde
Groupe
Bonapartiste
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 15 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Gironde

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, représentant aux Cent-Jours, né à Bordeaux (Gironde) le 27 février 1757, mort à Bordeaux le 18 avril 1836, « fils de sieur Pierre Perrin, négociant, et de Marie Faurès », il se fit inscrire au barreau de Bordeaux en 1778.

Partisan des idées de la Révolution, il fut nommé, le 6 pluviôse an III, accusateur public près le tribunal criminel du département du Bec-d'Ambès, et fut élu, le 25 germinal an VI, député de la Gironde au Conseil des Cinq-Cents, par 266 voix sur 342 votants. Bernadeau, dans ses Tablettes manuscrites, note à cette occasion : « Perrin, accusateur public, homme fort nul, mais bon jacobin.» Un autre biographe dit que le nouvel élu « fit preuve de connaissances en matière de judicature ». Le 7 frimaire an VII, Perrin demanda qu'une commission fût chargée de réviser la législation relative aux directeurs du jury; le 1er ventôse suivant, il devint secrétaire du Conseil.

Favorable au coup d'Etat de brumaire, il fut appelé, le 11 prairial an VIII, aux fonctions de juge au tribunal d'appel de Bordeaux.

Le 15 mai 1815, l'arrondissement de Bordeaux le choisit pour représentant à la Chambre des Cent-Jours, par 27 voix sur 43 votants. Il quitta la vie publique après cette courte législature, et mourut à quatre-vingts ans.


Retour haut de page