François, Joseph Febvre

1763 - 1838

Informations générales
  • Né le 8 août 1763 à Arinthod (Jura - France)
  • Décédé le 24 octobre 1838 à Saint-germain (Jura - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 13 avril 1797 au 26 décembre 1799
Département
Jura
Groupe
Bonapartiste
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 1er juillet 1804
Département
Jura
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 11 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Jura

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, au Corps législatif de l'an VIII à 1804, représentant à la Chambre des Cent Jours, né à Arinthod (Jura) le 8 août 1763 « du sieur Marie Adrien Febvre, avocat en Parlement et de Delle Anne Estiennette Dejoux son épouse », mort à Saint-Germain (Jura) le 24 octobre 1838, il était, en 1791, procureur syndic du district de Lons-le-Saulnier.

Poursuivi pendant le régime révolutionnaire, il vécut dans la retraite jusqu'en l'an III, fut nommé, le 12 germinal de cette année, agent national, puis, le 12 floréal, administrateur du Jura, et enfin, le 6 pluviôse an V, juge de paix du canton d'Arlay.

L'élection du 24 germinal an V l'envoya, par 150 voix sur 175 votants, représenter le Jura au Conseil des Cinq-Cents. Il prit une part modeste aux travaux de cette assemblée, où il fut réélu le 25 germinal an VII. Partisan du coup d'Etat de Bonaparte, Febvre fut désigné par le Sénat conservateur, le 4 nivôse an VIII, comme député du Jura au Corps législatif.

Il y siégea jusqu'en 1804, devint, le 1er pluviôse an XI, commissaire du gouvernement près le tribunal du Jura, prit le titre de procureur général le 28 floréal an XII, et passa, le 15 juin 1811, au parquet de la cour impériale de Besançon en qualité de substitut du procureur général.

Le 11 mai 1815, le collège de département du Jura le choisit, par 71 voix sur 127 votants, pour représentant à la Chambre des Cent-Jours.

La seconde Restauration admit Febvre à la retraite, comme magistrat, le 13 mars 1816. Membre de la Légion d'honneur du 25 prairial an XII.

Date de mise à jour: novembre 2014


Retour haut de page