Charles, Adrien Méaudre

1755 - 1834

Informations générales
  • Né le 4 septembre 1755 à Saint-germain-laval (Loire - France)
  • Décédé le 11 avril 1834 à Roanne (Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 octobre 1795 au 26 décembre 1799
Département
Loire
Régime politique
Cent-Jours
Législature
Chambre des représentants
Mandat
Du 11 mai 1815 au 13 juillet 1815
Département
Loire
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 15 février 1822 au 17 août 1822
Département
Loire
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1822 au 24 décembre 1823
Département
Loire
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Loire
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, représentant à la Chambre des Cent-Jours, député de 1822 à 1827, né à Saint-Germain-Laval (Loire) le 4 septembre 1755, mort à Roanne le 11 avril 1834, « fils de noble Jacques Méaudre, conseiller au bailliage de Montbrison, résidant audit Saint-Germain, et de dame Françoise Pirot », il fut membre de l'assemblée provinciale de Rhône-et-Loire.

Partisan de la Révolution, il devint procureur-syndic du district de Roanne, et fut élu, le 23 vendémiaire an IV, député de la Loire au Conseil des Cinq-Cents, par 117 voix (214 votants); il ne s'y fit point remarquer.

Après le 18 brumaire, il fut nommé conseiller de préfecture de la Loire (22 germinal an VIII), et exerça ces fonctions pendant une grande partie de la durée de l'Empire. Le 11 mai 1815, il fut envoyé à la Chambre des Cent-Jours comme représentant du grand collège de la Loire, par 47 voix sur 51 votants.

A la seconde Restauration, il fut successivement élu député par le 2e arrondissement électoral de la Loire (Roanne), le 15 février 1822, avec 117 voix (223 votants, 239 inscrits), contre 100 voix à M. de Pradt, archevêque, en remplacement de M. Populle, démissionnaire; le 13 novembre 1822, par 169 voix (181 votants, 279 inscrits) ; le 25 février 1824, par 139 voix (228 votants, 270 inscrits), contre 53 voix à M. Berchoux-Monceau et 18 à M. Dumarais. Il siégea constamment dans la majorité royaliste. Il était chevalier de la Légion d'honneur (21 octobre 1814).
Date de mise à jour: juin 2012

Retour haut de page