François, Augustin Brichet

1764 - 1842

Informations générales
  • Né le 28 août 1764 à Contigné (Maine-et-Loire - France)
  • Décédé le 2 février 1842 à Angers (Maine-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 12 avril 1798 au 26 décembre 1799
Département
Maine-et-Loire
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Conseil des Cinq-cents, né à Contigné (Maine-et Loire), le 28 août 1764, mort à Angers (Maine-et-Loire), le 2 février 1842, était le fils d'un notaire, qui lui transmit sa charge. Nommé, dès les premières élections municipales de 1789, maire de Contigné, puis, en 1790, administrateur du district et, en 1791, administrateur du département, il occupa aussi un emploi au bureau des ponts et chaussées et fut chargé spécialement de la création des bataillons de volontaires. Destitué par un arrêté des représentants du peuple en mission (6 octobre 1793), il fut arrêté et emprisonné jusqu'au 9 thermidor Il reprit alors ses fonctions , et fut, le 23 germinal an VI, élu député de Maine-et-Loire au Conseil des Cinq-cents C'est sur le rapport de Brichet que cette assemblée vota la loi sur la « répression des brigandages et assassinats organises dans tout l'Ouest contre les patriotes. » Au moment même du dépôt de la loi, raconte M. C. Port (Dictionnaire historique de Maine-et-Loire), Brichet venait d'apprendre le meurtre de cinq de ses voisins et parents, enlevés de nuit par les Chouans, et fusillés. Brichet était assez attaché à la République pour être exclu, au 18 brumaire au VIII. de la représentation nationale. Il vint alors reprendre ses fonctions de notaire, qu'il continua jusqu'en 1826. En 1815, il entra au conseil municipal d'Angers, et, plus tard, en 1833, au Conseil général du département.


Retour haut de page