Jacques Parisot

1747 - 1816

Informations générales
  • Né le 22 mai 1747 à Les riceys (Aube - France)
  • Décédé le 30 avril 1816 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 octobre 1795 au 26 décembre 1799
Département
Haute-Marne
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents, né aux Riceys (Aube) le 22 mai 1747, mort à Paris le 30 avril 1816, il était avocat au parlement avant la Révolution et employé à l'administration des fermes générales.

En 1789, il devint capitaine dans la garde constitutionnelle de Louis XVI, et, bien que ce corps eût été licencié, prit part à la défense des Tuileries le 10 août. Il y fut blessé et ne dut son salut qu'au dévouement de quelques grenadiers de la section des Filles-Saint-Thomas qui l'emportèrent. À cette époque, il témoigna beaucoup de dévouement a la famille royale : dans quelques mots tracés avec une épingle, Madame Elisabeth lui en témoigna sa reconnaissance.

Il émigra en 1793, pour échapper aux poursuites qui le menaçaient, et ce fut un de ses homonymes, Pariseau, qui fut arrêté à sa place et exécuté.

Rentré en France après la chute de Robespierre, Parisot fut élu, le 13 vendémiaire an IV, député de la Haute-Marne au conseil des Cinq-Cents, par 136 voix (225 votants). Il prit place parmi les modérés, fut mêlé à différente complots royalistes, mais parvint cependant à échapper à la proscription du 18 fructidor.

Hostile au 18 brumaire, il fut exclu du Corps législatif le lendemain.

Nommé en 1814, à la Restauration, chevalier de la Légion d'honneur et de Saint-Louis, il fit ensuite partie du conseil de la duchesse douairière d'Orléans.


Retour haut de page