Charles, Antoine Guyot-Desherbiers

1745 - 1828

Informations générales
  • Né le 20 mai 1745 à Joinville (Haute-Marne - France)
  • Décédé le 5 mars 1828 à Le mans (Sarthe - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 13 avril 1798 au 26 décembre 1799
Département
Seine
Groupe
Droite
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 1er juillet 1804
Département
Seine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

député au Conseil des Cinq-Cents et au Corps législatif en l'an VIII, né a Joinville (Haute-Marne) le 20 mai 1745, mort au Mans (Sarthe) le 5 mars 1828, avocat, vint plaider à Paris et y eut quelques succès. Il fit, contre le chancelier Maupeou, une pièce de vers,les Chancelières, qui ne put circuler que sous le manteau. Partisan de la Révolution, il fut nommé juge au tribunal civil de Paris en 1790, et, sous le ministère de Merlin de Douai, devint chef de division au ministère de la Justice. Elu député de la Seine au Conseil des Cinq-Cents, le 24 germinal an VI, il fut secrétaire du Conseil, et, après le coup d'Etat de brumaire, fut choisi par le Sénat conservateur comme député de la Seine au nouveau Corps législatif (4 nivôse an VIII). Après la législature, il se retira au Mans, et se livra à la culture des lettres. Il a publié : les Heures et les Chats, poésies ; Lettres de Ninon de Lenclos au marquis de Sévigné, 1800 et 1806; une édition des Mémoires du contre de Bonneval, 1806 ; un Mémoire sur l'assassinat de Boquillon, et enfin un pamphlet: Robespierre aux frères et amis et Camille Jordan aux fidèles enfants de l'Eglise et de la Monarchie, 1799, fait, dit-on, à l'instigation du Directoire.

Retour haut de page