Gabriel, Opportune Rampillon

Informations générales
  • Né à une date inconnue
  • Décédé à une date inconnue

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 12 avril 1797 au 26 décembre 1799
Département
Vienne
Groupe
Gauche
Régime politique
Consulat et Premier Empire
Législature
Corps législatif
Mandat
Du 25 décembre 1799 au 1er juillet 1805
Département
Vienne

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Conseil des Cinq-Cents et au Corps législatif, né à Poitiers (Vienne) le 22 avril 1751 et mort à Poitiers le 27 février 1814, « fils légitime de Messire Bernard Rampillon conseiller du Roy, receveur des décimes au diocèse de Poitiers et de dame Marie Louise Tranchand », il fit son droit à Poitiers, fut reçu juge au présidial de cette ville, après la démission de Brumaud de Beauregard, le 27 juin 1776, et devint, avant la Révolution, conseiller au présidial.

Epris des idées de la Révolution, il fut élu, le 7 septembre 1790, juge au tribunal de district de Poitiers, puis, le 11 novembre 1792, accusateur public par le tribunal criminel de la Vienne ; mais il fut destitué, le 5 avril 1793, par un décret de la Convention, pour avoir favorisé des rebelles dans l'application de la loi.

Nommé juge au tribunal de Poitiers en l'an III, il fut élu, le 23 germinal an V, député de la Vienne au conseil des Cinq-Cents, par 120 voix (178 votants) ; il y combattit la proposition de Duplantier relative aux sociétés populaires, désapprouva le projet sur la police des cultes, demanda que les administrateurs des théâtres, les acteurs et les auteurs fussent obligés de prêter le serment de « haine à la royauté et à l'anarchie, d'attachement et de fidélité à la République et à la Constitution de l'an III, » et fit affranchir du timbre le papier de musique.

Il continua de remplir ses fonctions de juge au tribunal de Poitiers jusqu'au 4 nivôse an VIII, ayant été choisi, à cette date, par le Sénat conservateur, comme député de la Vienne au Corps législatif, où il siégea jusqu'en 1805. Juge au tribunal d'appel de Poitiers en 1812, il échangea ce titre, lors de la réorganisation des cours, contre celui de conseiller à la cour impériale de Poitiers (19 mai 1811), et remplit ces fonctions jusqu'à sa mort.

Date de mise à jour: février 2017

Retour haut de page